Rencontre fortuite [PV Ryuku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez
Néro
Messages : 811
Date d'inscription : 25/09/2011
Age : 27
Nouveau(elle)

Message par Néro le Sam 18 Fév - 15:00

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Depuis combien de temps Néro ne s'était il pas aventuré dans les contrées montagneuses de l'Avventura ? A chaque fois qu'il  avait le temps d'y aller, il se sentait automatiquement ressourcé par ce beau paysage qu'offrait les montagnes la nuit. C'était à chaque fois dans un esprit de pèlerinage et de méditation que le vampire venait se recueillir en ses lieux. Cherchait il des réponses à ses questions existentielles ou voulait il simplement se vider l'esprit ? Sans doute un peu des deux à vrai dire. Cela faisait un moment que Néro était le second du Cercle mais en y repensant il n'avait jamais rien pu accomplir d'exceptionnel pour la postérité, malgré un peu plus d'un an de fonction. Peut être que tout cela n'était juste pas fait pour lui.  

Enchainant un pas après l'autre, il retrouva bien vite des grottes semblables à celles où il avait entrainé Catherine Pierce, ou encore celle où il avait affronté Danaliel. Tant de souvenirs plus ou moins joyeux qui faisaient naitre une certaine nostalgie chez la créature de la nuit. Cela faisait bien quatre ans qu'il avait emménagé dans cette ville et curieusement malgré toutes les catastrophes s'enchainant les unes après les autres, il n'avait jamais eu l'idée de partir ailleurs pour échapper à tout cette folie. Surement en raison du fait que cette même folie faisait partie de son quotidien depuis des siècles... En voyant un cadavre, le premier réflexe d'un individu lambda et sans histoire serait d'être choqué, voir même d'avoir des vertiges ou de vomir en assistant à ce spectacle morbide. Néro, quant à lui, en avait tellement vu défiler qu'il ne comptait même plus les morts sur son chemin, qu'il en soit responsable ou non d'ailleurs. Finalement lassé de marcher, l'homme en noir s'assit dans l'herbe fraiche et confortable qui s'offrait à perte de vue.

Néro aurait pu rester longtemps assis tranquillement si une odeur bien particulière ne vint effleurer ses narines. Cette odeur il ne la connaissait que trop bien pour avoir déjà eu plusieurs rencontres avec ce genre d'individus.

"Un darkness..."

Pensa t'il. Restant sur ses gardes, Néro ne paniquait pour autant et attendait patiemment que l'étranger se montre de lui même. Difficile de savoir si le Darkness en question l'avait repéré également, mais maintenant que le vampire savait qu'une créature aussi puissante qu'un Darkness rodait dans le coin, il ne pouvait pas se permettre d'ignorer sa présence.

Vous aussi vous êtes venu profiter du paysage ?

Balança t'il à haute voix sans même se retourner mais en étant certain que son interlocuteur l'avait entendu.


Rencontre fortuite [PV Ryuku] 852480nro

Si tu devais choisir entrer aller en enfer ou aller au paradis en croisant mon chemin d'abord, crois moi sur parole mon jeune ami, tu choisirai l'enfer.
Ryuku
Messages : 51
Date d'inscription : 02/09/2016

Feuille de personnage
Rang:
Pouvoirs:
Statut (membre actif ou inactif ?): actif
Nouveau(elle)

Message par Ryuku le Sam 18 Fév - 16:07

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Cela fait maintenant un moment que je suis tranquille à l’avventura. J’ai même réussi à me trouver un domicile chez une vampire que j’entraine pour qu’elle maitrise l’art du maniement du katana. Toutefois je ne lui enseignerai pas mes techniques secrètes, cela serai sot de ma part. Toujours avoir un tour dans son sac c’est la clef de la victoire. Je suis sur le point d’intégrer enfin un clan de rebelle et je vais enfin pouvoir affronter des adversaires puissants, notamment ceux du cercle. Le combat la seule chose qui me provoque du plaisir. Aujourd’hui étant un jour où je n’ai pas de cour à donné j’en profite pour découvrir un peu la région. Je me décide pour les montagnes. De mon vivant je n’ai pas eu souvent l’occasion d’observer ce genre d’endroit.

Je marche alors calmement muni d’un manteau. Je ne suis pas spécialement sujet au froid mais on ne sait jamais. Je m’arrête un moment pour regarde au loin. Ici on voit très bien la ville, elle grouille de monstre en tout genre et d’humain qui vivent paisiblement dans un endroit infesté de vampire et de lycan. Ils sont si faible et si serein, ils ont vraiment une confiance aveugle dans le cercle, c’est pathétique. Je continue mon ascension quand je perçois des émotions. Elles sont bonne set ne constitue donc pas une nourriture pour moi mais le fait que ce genre de phénomène se produise dans un tel endroit est une indication me disant que je ne me trouve pas seul sur cette montagne.

Je reste sur mes gardes bien que je ne ressente aucune menace et je continue d’avancer. C’est alors que je le vois, un homme assis dans l’herbe. Je n’ai pas spécialement cherché à masqué mon arrivé mais je n’ai pas fais beaucoup de bruit donc s’il a pu m’entendre c’est qu’il n’est pas humain. Je ne dois pas oublier également que les lycans et les vampires peuvent me sentir. J’intensifie mon odorat afin de pouvoir moi-même identifié l’individu. Son odeur de sang ne me laisse aucun doute, c’est un vampire. Décidemment ils sont partout.

Malgré le fait que j’analyse rapidement la situation je reste toujours aussi indifférent à sa présence et je suis toujours aussi calme. La peur étant une émotion cela fait bien longtemps que je ne la ressens plus, tout comme les autres émotions d’ailleurs. Le vampire ayant forcément repéré ma présence brise alors le silence et sans se retourner vers moi il me demande si je suis également venu profiter du paysage. Non je ne suis là que par curiosité et analyser le terrain qui pourrait devenir un lieu de combat par la suite, on ne sait jamais et je préfère avoir toutes les cartes en main. Maintenant que je vais pouvoir affronter de vrai adversaire je ne dois pas les sous-estimer.

Je regarde alors le paysage qui est agréable c’est vrai mais ce n’est pas ma priorité. D’un ton toujours aussi calme et d’une voix monocorde, presque indifférente je réponds à la sangsue en lui disant :

« Non » .

Je ne vois pas pourquoi je lui mentirai, il ne montre aucun signe d’hostilité pour le moment mais je reste sur mes gardes. Leur vitesse je ne peux pas l’égaler même si je m’en rapproche, je dois donc être prêt à réagir.

Néro
Messages : 811
Date d'inscription : 25/09/2011
Age : 27
Nouveau(elle)

Message par Néro le Mer 22 Fév - 18:32

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Néro était tel une statue, figé, ne pipant mot depuis la réponse de l'inconnu à son interrogation. Néro ne ressentait ni joie, ni peine, ni peur en la présence du Darkness. Le vampire se contenta d'un léger sourire en coin avant d'ajouter d'une voix monotone et calme.

Je vois...

A vrai dire, l'homme en noir ne savait même pas quelle attitude adapter face à cet individu qui semblait louche. C'était surement un peu discriminatoire de penser cela, mais Néro avait toujours eu une réelle méfiance envers les Darkness depuis sa première rencontre avec une représentante de cette race. Les Darkness étaient une race si étrange, si mystérieuse... Malgré que l'existence des vampires ait été officialisée il y a peu, eux au moins faisaient déjà partie du folklore français depuis des lustres, contrairement aux Darkness dont personne n'avait jamais soupçonné l'existence auparavant.

Dans ce cas que venez vous faire ici ?

Demanda le vampire, toujours sur le même ton neutre que tout à l'heure. En attendant la réponse de son interlocuteur, l'homme en noir se leva et épousseta ses vêtements dans le plus grand des calmes. Après un bref moment, Néro se décida enfin d'arrêter de tourner le dos à l'homme derrière lui et lui fit face. Étrange... Il avait l'impression que sa tête ne lui était pas totalement étrangère. L'étranger était doté d'une longue chevelure brune ainsi que des pupilles vertes affichant une expression aussi neutre que celle du vampire qui avait besoin de lever la tête pour le regarder dans les yeux car  il était légèrement plus petit que le Darkness. L'avait il déjà croisé par le passé ? Difficile pour lui de s'en souvenir...


Rencontre fortuite [PV Ryuku] 852480nro

Si tu devais choisir entrer aller en enfer ou aller au paradis en croisant mon chemin d'abord, crois moi sur parole mon jeune ami, tu choisirai l'enfer.
Ryuku
Messages : 51
Date d'inscription : 02/09/2016

Feuille de personnage
Rang:
Pouvoirs:
Statut (membre actif ou inactif ?): actif
Nouveau(elle)

Message par Ryuku le Jeu 23 Fév - 12:57

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Le vampire me demande si je viens également admirer le paysage et d’une voix laconique et dénué de tous sentiments, monocorde, je lui réponds simplement « non ». Il garde le silence pendant un moment avant de finir par répondre je vois. Son ton est neutre et je ne ressens toujours aucune agressivité émanant de lui mais je dois rester méfiant. Après tout c’est un vampire et cette race est très dangereuse et je ne dois pas surtout pas les sous-estimer. Je devrais continuer ma route et ignorer cet individu mais ce serait prendre un risque que de lui tourner le dos.

Il reprend alors la parole toujours sur un ton aussi calme, il me demande alors ce que je viens faire ici. S’il avait employé n’importe quel autre ton cela aurait sonné comme un reproche ou une menace mais dans le cas présent il s’agit simplement d’une question. Il est vrai cependant que la tournure de la phrase peut prêter à confusion mais les vampires ne sont pas connus pour leur art de manier la langue. Après tout leur arrogance les pousses à se sentir supérieur et ne se donne donc pas de mal pour essayer de faire bonne figure, persuader de pouvoir anéantir quiconque.

Je ne sais pas si ce vampire pense pareil que tous les autres mais mon expérience m’a poussé à penser qu’ils sont tous plus ou moins pareil sur le chemin de l’orgueil à différent niveau. Certains étaient tellement fiers qu’il me demandait de les tuer plutôt que d’avouer que j’avais gagné le combat. D’autres l’était un peu moins et me suppliait pour que je les épargnes. Mais quel que soit la nature du vampire, hostile ou non ils puaient toujours l’arrogance. Bon ce n’est qu’un détail je sais très bien à quoi m’en tenir avec les sangsues je vais répondre à cet animal. Je réfléchis à la manière de formuler ce que je veux dire et pendant ce temps l’homme se lève époussète ses vêtements et finit par se tourner vers moi. Il lève alors la tête pour me regarder dans les yeux et il fait maintenant face à mon visage dénué de toute expression.

« Je suis venu examiner le terrain, je ne sais pas pourquoi ni comment mais mon instinct, qui ne m’a jamais fait défaut, est en alerte et je pense que des jours sombres sont à venir. Ce qui conduira à des combats difficiles et de fait passionnant. Mais en tant que combattant aguerri je sais que la connaissance du terrain est une arme au même titre que le tranchant d’une épée. »

Je me suis exprimé sincèrement, après tout je ne vois pas pourquoi je lui mentirai. S’il se montre hostile je l’éliminerai tout simplement. Il est vrai que mon instinct m’indique que les temps de tranquillité ne dureront pas. Le chaos est en chemin, je ne sais ni comment ni sous quelle forme. Je peux me tromper mais je n’y crois pas, mon instinct m’a toujours conduit à éviter le pire et il ne m’a jamais trompé. Est-ce parce que je suis un Darkness que je soupçonne la fin imminente ou est-ce simplement un désir enfuis ? Dans tous les cas l’analyse du terrain me servira et peu importe qui sera l’ennemi du moment qu’il se montre valeureux et puissant.

Néro
Messages : 811
Date d'inscription : 25/09/2011
Age : 27
Nouveau(elle)

Message par Néro le Mar 28 Fév - 12:26

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
A l'écoute des dires du Darkness, Néro se montra un tantinet nostalgique. Cet homme vivait clairement pour le combat.  Néro lui même par le passé avait raisonné exactement de la même manière que lui. Seul le combat pouvait le satisfaire et lui donner une réelle impression d’exister. Cependant, il avait énormément changé depuis sa venue dans cette ville, il avait l'impression d'avoir  vécu plus de choses en quelques années dans cette ville que les 500 premières années de sa vie où il avait visiter divers recoins du monde.

Une grande menace vous dites ?

Néro rebondit alors sur les propos de l'homme mystérieux, en plaçant son menton entre son pouce et son index dans un signe de réflexion. Ce n'était pas la première fois que la ville était la cible de phénomènes surnaturels et d'attaques en tout genre. A croire que cette foutue ville était la cible perpétuelle de toutes les créatures étranges du monde entier. S'il s'avérait que le Darkness avait raison, alors peut être qu'il était au courant de choses que le second des vampires lui même ignorait. Prenant alors un ton un peu plus sérieux que précédemment, le vampire se permit de lui poser la question de but en blanc.

Qu'est ce qui vous fait dire ça au juste ?

A présent l'homme en noir était méfiant. Impossible pour lui de définir si les propos de cet homme étaient une menace voilée ou si il s'agissait seulement de son intuition. Depuis le temps qu'il errait dans ce monde, Néro avait appris à reconnaitre entre mille les meurtriers et ce Darkness en était un à n'en point douter. Il trainait sur lui l'odeur du sang et de la mort, la même odeur qui suivait également le vampire aux yeux rouges partout où il allait. Ce qui était le plus intriguant avec cet homme était son côté détaché et vide qui ne le quittait pas un seul instant. Même le vampire avait l'impression d'avoir conservé d'avantage de son humanité que cette autre créature de la nuit. Décidément, les Darkness devaient surement être ce qui se rapprochait le plus des croyances populaires liées aux démons.

Les pupilles rouges du vampire se confrontaient à celles du Darkness dans un long silence pesant avant que ce dernier ne vienne répondre à l’interrogation du vampire. L'homme en noir ne pouvait s'empêcher de sentir une certaine tension dans l'air. Cela présageait peut être un combat, d'ailleurs cela faisait longtemps qu'il n'avait pas combattu qui que ce sois. Son dernier combat remontant aux fameux raid du Cercle sur les Rebelles, qui avait conclu à la victoire temporaire du Cercle.

Vous dites rechercher des adversaires de valeur, c'est donc votre unique but en ce monde ? Remarque je serais mal placé pour vous juger,  j'ai moi même raisonner comme vous pendant un long moment de ma vie.

Un léger sourire vint alors s'afficher sur le visage auparavant si sérieux du vampire. Oui, il avait changé, il n'était plus le même vampire depuis son arrivé dans cette ville et c'était justement des gens comme ce Darkness qui lui faisaient s'en rendre compte. Peut être cet homme avait lui aussi connu des souffrances dans son passé qui l'avaient poussé à devenir tel qu'il est aujourd'hui. Même l'homme le plus saint qui puisse exister peut devenir un tueur de sang froid si on le pousse à bout et Néro n'était pas en possibilité dans lire dans le cœur ou les souvenirs de qui que ce sois, il ne pouvait donc rien savoir de ce que cet inconnu avait pu endurer jusqu'à présent.


Rencontre fortuite [PV Ryuku] 852480nro

Si tu devais choisir entrer aller en enfer ou aller au paradis en croisant mon chemin d'abord, crois moi sur parole mon jeune ami, tu choisirai l'enfer.
Ryuku
Messages : 51
Date d'inscription : 02/09/2016

Feuille de personnage
Rang:
Pouvoirs:
Statut (membre actif ou inactif ?): actif
Nouveau(elle)

Message par Ryuku le Mar 28 Fév - 13:23

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
J’explique au vampire que je pressens une menace, bien que je n’ai aucune certitude ni même d’explication, c’est juste que tous mes sens sont en alerte. L’air est lourd et je sais d’expérience que la paix et le calme ne dure jamais. Toujours est-il que de mon point de vue je me fiche de ce qu’il peut arriver du moment que cela me conduit à affronter des adversaires de valeurs. Peut-être qu’il ne se passera rien mais j’espère ne pas me tromper. La sangsue reprend alors mes propos puis il semble se plonger dans la réflexion. Personnellement je ne m’intéresse plus à lui et je regarde au loin. De cet endroit on voit toute la ville qui semble prospère pour le moment.

Il me demande alors ce qui me fait dire qu’une menace se dresse sur la ville. Je lui ai déjà dit qu’il s’agissait de mon instinct mais cela ne semble pas lui suffire. Mais comme je n’ai aucune certitude je ne peux pas lui en dire beaucoup plus. C’est vrai qu’il y a bien cette forcé démoniaque que je ressens, mais est-ce vraiment un signe ou simplement mon imagination ? Mon imagination n’a jamais pu m’imposer de croire n’importe quoi et je ne crois pas aux coïncidences non plus. Je reporte mon regard inexpressif sur l’homme et d’une voix monocorde je lui réponds alors :

« Je ressens une force maléfique, c’est très faible mais bel et bien présent et quelque chose me dit que cela n’est pas normal. Je me fais peut-être des idées mais je répète que mon instinct ne m’a jamais trompé jusqu’à maintenant. »

Les pupilles rouges de mon interlocuteur sont ancrées dans les miennes et nos regards continuent de se confronter ainsi un bon moment. Contrairement à moi il ne parvient pas à rester totalement impassible. D’un autre côté en ce qui me concerne ce n’est pas vraiment une aptitude mais une conséquence de mon absence d’émotions quelles qu’elles soient. Une certaine tension s’élève alors et je reste sur mes gardes. S’il tente la moindre attaque je n’aurai aucun scrupule à l’éliminer même si à l’origine je ne suis pas ici pour ça. Finalement il reprend la parole en me demandant si trouver des adversaires puissants est mon seul but dans la vie. Il continue en m’expliquant que lui aussi a vécu comme ça il y a un moment. Un sourire apparait alors sur le visage du suceur de sangs.

Oui il est vrai que pour le moment je ne cherche plus que des combats intéressant, mais pendant un long moment de mon vivant je n’aimais pas spécialement le combat. Non c’est faux. J’ai toujours aimé combattre mais c’est tuer des gens qui me dérangeait par-dessus tout. Mais à cette époque-là j’attachais encore beaucoup d’importance à la vie de tout un chacun et j’étais assez sot pour ressentir l’amour. Jusqu’au jour ou l’empereur de l’époque m’a pris la seule personne qui n’ait jamais compté pour moi et il m’a poussé à renoncer à tous mes sentiments pour pouvoir survivre. C’est ainsi que je suis devenu Ryuku le dragon de la mort, le renégat le plus rechercher du japon. C’est ce jour-là que ma quête de combat est devenue importante. Dans un premier temps c’était juste pour me défendre et petit à petit ça devenait une nécessité pour moi. Jusqu’au jour où finalement le nombre a eu raison de moi. C’est quand la mort m’a pris qu’une femme m’a proposé de me donner plus de pouvoir en échange d’un petit service. Continuer à combattre comme jamais.

J’ai accepté le marché et bien que je n’aie plus jamais entendu parler de cette femme aujourd’hui encore je continue à combattre. Mais je ne le fais pas pour elle mais pour moi, parce que j’aime combattre des gens de plus en plus puissant et plus jamais je ne me laisserai submerger par le nombre. J’ai commis cette erreur une fois mais pas deux. Et puis de toute façon tuer une horde de petite friture ne m’intéresse pas, ce que je cherche c’est de vrai combat, qui me fasse déployer toutes mes capacités. Un peu comme avec le loup que j’ai rencontré dans mes premiers jours dans cette ville. Nous avons fini sur une égalité parfaite mais nous nous sommes promis de nous affronter une nouvelle fois dès que l’occasion se présentera. Je me demande toutefois pourquoi le vampire a changé de comportement et je décide alors de lui répondre afin de pouvoir lui poser ma question :

« En effet je ne vie, si je puis dire ainsi, que pour le combat. Plus mes adversaires sont puissant mieux c’est. Et vous que s’est-il donc passé pour que votre passion du combat s’estompe ? »

J’aimerai bien connaitre ce qui peut avoir fait disparaitre ainsi le goût du combat chez un vampire. Bien qu’il ne semble pas hostile et qu’il prétende ne plus combattre pour le plaisir il sent le sang et surtout la mort au même titre que moi. Je ne doute pas qu’il ait beaucoup tué de par sa condition mais son odeur est pourtant plus puissante que celle de beaucoup de ses semblables.

Néro
Messages : 811
Date d'inscription : 25/09/2011
Age : 27
Nouveau(elle)

Message par Néro le Mer 15 Mar - 15:45

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Néro écoutait attentivement les dires de cet homme. Alors comme ça c'était son "instinct" qui lui disait tout ça ? Le vampire était mal placé pour le juger de ce côté là étant donné que lui même se fiait nettement plus à son instinct qu'au reste la plupart du temps. Adoptant une moue dubitative, l'homme en noir répondit au Darkness.

De toute manière nous verront bien ce que le sort nous réserve.

D'une manière silencieuse, le vampire continuait à scruter son interlocuteur. D'une certaine manière, il trouvait des ressemblances entre lui même et cet homme. Néro connaissait mieux que quiconque le regard de quelqu'un qui n'a rien à perdre et qui n'a plus aucune considération pour la vie d'autrui. Les deux hommes allaient ils se battre en cette soirée qui s'annonçait pourtant calme et paisible ? Fut un temps où Néro aurait défié en duel cet homme pour le simple plaisir de l'affrontement et de voir qui des deux était le plus fort? Mais à présent le vampire se faisait vieux et bien qu'il n'ait rien perdu de sa force ou sa vitesse d'autrefois, sa soif du combat s'était amenuisé en même temps que son humanité qui petit à petit avait repris le dessus sur ses pulsions meurtrières. Et justement, le Darkness aborda ce sujet dans sa dernière tirade.

Disons que j'ai rencontré certaines personnes qui ont finit par me faire voir une nouvelle vision des choses... Bien entendu, ce serais hypocrite de ma part de penser pouvoir racheter tout mes crimes sous le simple prétexte que j'ai finis par changer. Des gens comme nous ne méritent pas la rédemptions. Et j'avoue que parmi tout ceux que j'ai pu tué dans ma vie, il y en a certains pour qui je n'ai toujours aucun remord à l'avoir fait et je serais certainement prêt à le refaire s'il le fallait...

Quand bien même l'homme en noir parlait de rédemption à Ryuku, le vampire se doutait bien que cet homme n'allait pas être très réceptif à son message. C'était sans doute le genre d'homme à n'avoir aucune morale et qui ne s'en portait pas plus mal. Néro lui même avait longtemps pensé que toutes ces histoires de bonté et de morale étaient des "trucs d'humains" mais comble de l'ironie, il avait lui même fini par adopter un raisonnement proche de ces fameux humains qu'il avait tant haï par le passé.

En attendant la réponse de Ryuku, le vampire s'assit de nouveau par terre en tailleur sans plus de cérémonies. Il avait bien senti dans l'attitude du Darkness que ce dernier n'avait pour l'instant pas d'intentions hostiles à l'égard de l'homme en noir et ce dernier pouvait donc se permettre de relâcher un peu la pression. Le souffle du vent venait jouer avec les cheveux mi-longs de Néro et fouettait légèrement son chapeau fétiche qui comme d'habitude ne le quittait pas d'un pouce. Dans une autre pensée nostalgique, Néro se remit à penser à Claude et à toutes ces autres personnes qu'il avait pu connaitre il y a bien longtemps de cela.

Vous pouvez vous asseoir en ma compagnie si vous le désirez. A moins que vous désiriez vous battre avec moi ? Dans les deux cas je pense que je ne dirais pas non.

Déclara alors Néro, reprenant son sourire malicieux.


Rencontre fortuite [PV Ryuku] 852480nro

Si tu devais choisir entrer aller en enfer ou aller au paradis en croisant mon chemin d'abord, crois moi sur parole mon jeune ami, tu choisirai l'enfer.
Ryuku
Messages : 51
Date d'inscription : 02/09/2016

Feuille de personnage
Rang:
Pouvoirs:
Statut (membre actif ou inactif ?): actif
Nouveau(elle)

Message par Ryuku le Jeu 16 Mar - 12:59

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
J’explique une fois de plus au vampire que c’est mon instinct qui me prévient d’un danger. Bien que je ne sache pas de quoi il s’agit. Cette force maléfique que je ressens ressemble un peu aux Darkness sans pour autant être exactement pareil. Toute fois en ce qui me concerne j’ai hâte de pouvoir combattre ces nouveaux adversaires. Néro me réponds alors que nous verrons bien ce que le sort nous réserve. En ce qui me concerne je préfère me tenir prêt, je ne laisse jamais rien au hasard quand je combats. C’est d’ailleurs cela qui me donne un avantage certain sur nombre de mes adversaires. Pour moi l’improvisation est un synonyme de défaite.

Je confirme au vampire ses soupçons, le fait que je ne vis que pour combattre et toujours des adversaires plus puissants. Mais je continue en lui demandant comme cela se fait-il que lui, qui dit avoir été comme moi, et que son odeur de sang confirme, est pu changer si catégoriquement de philosophie. En ce qui me concerne depuis la trahison de l’empereur et la perte de celle que j’aimais j’ai renoncé à tout sentiment, toute émotion et c’est peut-être cela qui fait que jamais ma soif de combat et de meurtre n’a cessé.

Le vampire m’explique alors qu’il a rencontré certaines personnes qui ont changé son point de vue. Pour ma part je pense que la seule personne qui pourrait me pousser à renoncer à cette vie c’est elle. Mais elle est morte il y a bien longtemps, toutefois j’ai vu des photographie d’une femme lui ressemblant pendant la guerre qu’a mené le cercle face aux rebelles. Je n’ai trouvé aucune autre informations à ce sujet ni même retrouvé quoi que ce soit concernant cette guerrière. Alors que je suis perdu dans mes pensées la sangsue poursuit sa tirade en parlant de rédemption et qu’il serait prêt à tuer une nouvelle fois certaines personnes. Il croit que lui et moi et ceux qui sont comme nous ne méritent pas la rédemption. En ce qui me concerne je ne crois pas au pardon divin ni même à une quelconque divinité que ce soit. Je me décide alors à lui répondre :

« Je vois, une autre vision des choses… La seule personne qui pourrait changer ma vision des choses est cette … Peu importe. »

Je marque une pause avant de reprendre :

« Je ne crois pas en la rédemption, je ne lui accorde d’ailleurs aucun crédit. Je ne crois pas non plus au paradis ou à l’enfer. Tout ceci ne sont que des croyances humaines. Je suis mort une fois et je n’ai rien vu avant de me réveiller avec mes nouvelles capacités. »

Tandis que je lui réponds le vampire s’assoit par terre et m’invite à le rejoindre si je le souhaite. Il me propose également de me combattre si je le souhaite. Je suis tenté par cette seconde possibilité mais après tout une fois n’est pas coutume je pourrai aussi apprendre à faire connaissance avec quelqu’un plutôt que d’immédiatement le propulser sous terre. Et surtout bien que j’aime les combats difficiles je ne suis pas suicidaire et mon instinct me dicte d’être reposé pour les combats à venir. Je ne peux pas me permettre de les commencer blessé. Un peu de modération pour le coup est une bonne idée.

« Je ne vous cache pas que je suis très tenté de vous tuer sans le moindre scrupule, mais mon instinct me dicte que les combats à venir seront difficile et vous comme moi devons être en pleine possession de nos moyens pour les gagner. Et je suis curieux concernant votre prétendue rédemption, je me demande si quelque ou quelqu’un d’autre qu’elle parviendrait à changer mon esprit et à me redonner des émotions. Je m’en suis séparé il y a si longtemps que je ne pense pas que cela soit possible. Pourtant quand j’ai vu cette femme qui lui ressemblait j’ai alors été assaillit de sensation que je ne reconnais plus. Le doute persiste depuis ce jour, était-ce elle, pourquoi toutes ces émotions ont-elles soudainement ressurgit pour disparaitre comme elles étaient venues ? Tant que question et si peu de réponses. »

Je mets fin à ma tirade et je m’assois au côté du vampire bien que je reste sur mes gardes. Contrairement à lui je ne baisse jamais ma garde. Vigilance constante sont pour moi les synonymes de victoire, ou d’anticipation. Tout dépend de l’adversaire et de la menace.

Néro
Messages : 811
Date d'inscription : 25/09/2011
Age : 27
Nouveau(elle)

Message par Néro le Mer 26 Avr - 18:03

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Néro écoutait avec attention ce que disais le second homme en noir, sans pouvoir s'empêcher de voir en lui une partie de ce que le vampire était lui même autrefois. D'une certaine façon, les deux hommes se ressemblaient tout en ayant des idéaux totalement différents. Ryuku avait commencé une phrase à ce propos qu'il ne termina jamais, qui était cette fameuse personne dont il parlait ? De toute manière cela n'intéressait pas énormément le vampire de savoir de qui il pouvait bien s'agir. Tout comme le vampire s'en doutait, Ryuku ne s'embarrassait d'aucune notion de moral et ne croyait en rien au paradis où à l'enfer. Finalement le Darkness ne semblait pas vraiment intéressé par un combat, ce qui déçut presque le vampire qui aurait aimé une occasion de se dégourdir un peu les muscles.

Ryuku entama un autre monologue où il parlait encore une fois de cette fameuse femme qui semble t'il avait marqué sa vie antérieure. Il avait apparemment trouvé une autre femme qui ressemblait à celle qu'il avait connu autrefois et le faisait à nouveau douté. Le vampire arbora alors un léger sourire.

Ah les femmes... Moi même j'en ai connu une qui m'a fais changer ma vision des choses et à chaque fois que je repense à ce que je lui ai fais subir, je me dis que jamais rien ne pourra racheter cela....

Néro pensait bien évidemment à cette humaine du nom de Miku qu'il avait rencontré autrefois. Cela remontait à plusieurs années mais le vampire s'en souvenait encore comme si tout cela s'était passé hier. Il avait trahit sa confiance, l'avait poussé au désespoir. Encore un des trop nombreux péchés auquel l'homme en noir ne pourrait jamais se soustraire et serait forcé de vivre avec tout le restant de sa vie.

La vie de Darkness vous sied t'elle ? On vous compare souvent à des sortes de démons, je ne sais pas du tout si cela est vrai mais à mes yeux vous n'êtes guère différent de nous autres vampires. Nous vampires ne sommes rien d'autres que des cadavres ambulants encore dotés d'une conscience et d'un cœur qui bat mais c'est bien les deux seules choses qui nous relient encore à l'humanité. Je ne connais pas grand chose sur les Darkness mais vous aussi avez la peau pâle et tirer vos forces de la nuit, même si contrairement à nous vous avez la chance de pouvoir supporter les rayons du soleil.

Cette rencontre inopportune était l'occasion pour Néro d'en apprendre plus sur les Darkness et leurs capacités. Il se demandait toujours d'où ces créatures avaient bien pu sortir, car il y avait encore quelques années de cela, personne n'avait jamais entendu parler des Darkness. Existaient il avant les trois jours sombres où avaient il vraiment été créés pendant ce fameux évènement tragique ? Tant de questions auxquelles personne n'avait de réelle réponse à apporter.


Rencontre fortuite [PV Ryuku] 852480nro

Si tu devais choisir entrer aller en enfer ou aller au paradis en croisant mon chemin d'abord, crois moi sur parole mon jeune ami, tu choisirai l'enfer.
Ryuku
Messages : 51
Date d'inscription : 02/09/2016

Feuille de personnage
Rang:
Pouvoirs:
Statut (membre actif ou inactif ?): actif
Nouveau(elle)

Message par Ryuku le Jeu 27 Avr - 12:57

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Je termine ma tirade en déclinant l’offre de combat que me fait le vampire. Jamais je n’aurai cru que cela m’arriverait un jour, mais de toute évidence j’avais tort. Ce dernier ne tient cependant pas compte du fait que les combats à venir seront un danger pour tout un chacun mais plutôt de ce que je dis à propos d’elle. Peut-être que discuter un peu avec ce vampire me permettra de comprendre ce qui m’est arrivé le jour où je l’ai vu. Je ne sais pas si c’est elle mais et si elle était devenu une darkness ou un vampire ? Comment est-ce que je me comporterai en sa présence ? Aurais-je à nouveau des émotions ? Et elle aurait-elle complètement changée ? Tant de question et tellement peu de réponses. Toujours perdu dans mes pensées je m’assois à côté de la sangsue et il me sort de ces dernières en prenant la parole. Il me dit alors que lui en a connu une qui l’a fait changer et qu’il regrette ce qu’il lui a fait.

Comme quoi j’ai encore la preuve que même dans le domaine de l’amour les vampires ne sont pas fiables. Mais peu importe en ce qui me concerne je n’accorde ma confiance à personne, je ne compte que sur moi-même. Je ne ferai pas deux fois la même erreur. Je décide toutefois de répondre à ses propos bien qu’aucune question n’est été posée :

« Il ne s’agit pas de n’importe quelle femme. C’est la seule personne pour qui j’ai éprouvé de l’amour et c’est en la perdant, d’une certaine manière, que je suis devenu celui que je suis. Je n’ai plus ni émotion ni considération pour qui que ce soit, je ne vis plus que pour combattre des gens de plus en plus fort et si je dois mourir c’est en combattant que je veux que cela m’arrive, tout comme la première fois que cela m’est arrivé. Sincèrement je ne pense pas un jour pouvoir éprouvé quelque chose pour quelqu’un d’autre qu’elle, bien qu’on ne soit jamais à l’abri n’est-ce pas ? »

Ma dernière question posée sur un ton monotone pourrait passer pour une supplique mais c’est une simple interrogation. Est-ce qu’un jour je risque d’à nouveau ressentir les émotions qui entrave les capacités de tant de personnes ?

Lui-même est maintenant plongé dans ses pensées et il me demande alors si la vie de Darkness me convient. Il m’explique que pour la plupart des gens nous sommes comparés à des démons. Je suis assez d’accord avec cette définition, mais il ne s’arrête pas là. Il m’explique que selon lui ma race n’est guère différente de la sienne à la différence que nous nous pouvons résister aux rayons du soleil. Il précise que les vampires ne sont que des cadavres ambulants. Je n’ai jamais utilisé cette dénomination, pour moi ce sont plus des sangsues. Je ne sais pas si moi-même je suis un cadavre, je sais avec certitude que je suis mort une fois mais j’ai été ramené à la vie. Alors suis-je véritablement vivant ou alors moi aussi suis-je un cadavre ?

« Etre un Darkness ne m’apporte pas grand-chose de plus que ma vie humaine. Les quelques différences sont que j’ai moi aussi l’éternité à présent et quelques pouvoirs supplémentaires qui me permette de pratiquer mon art avec plus de perfection. »

Quand je parle de mon art je parle à la fois du maniement du sabre mais également l’art de tuer les autres sans aucun remord. Cela dit je ne tue pas tout le monde, je cherche des adversaires toujours plus puissants. UN combat n’est intéressant que s’il est difficile et je pense que de côté-là je serai prochainement servit. Je reprends alors ma phrase là où je l’ai arrêté :

« Oui nous supportant sans mal les rayons du soleil mais certains de nos capacités ne sont pas utilisable sous cet astre. C’est pourquoi peu de gens de mon espèce vive dans le sud. Il me semble que c’est la même chose pour ceux de votre espèce. Pour ce qui est d’être des démons je n’ai pas de réponse. Peut-être en sommes-nous mais si c’est le cas nous n’en avons pas conscience. Tout du moins c’est mon cas.»

Je marque une pause et je décide de poser moi aussi de questions mais je ne m’intéresse pas tellement à lui bien que la courtoisie m’impose de lui poser des questions plus ou moins neutres mais néanmoins personnelle avant d’en apprendre plus sur sa position politique au sein de cette ville.

« Cela fait-il longtemps que vous sucer le sang dans cette ville ? Vous me parliez de rédemption mais quelle rédemption y-a-t-il dans une ville ou le conflit règne entre les membres du cercle et les clans rebelles qui continue à mener la lutte ? »

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avventura :: Archives de l'Avventura :: Ancienne archive 2009~2017 :: Archives RPs-