Présentation de Tomhas Paliakov [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez|
Tomhas Paliakov
Chaton Masochiste
avatar
Messages : 280
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 19

Feuille de personnage
Particularité:
Emploi: "mécanicien"
Rang:

Message par Tomhas Paliakov le Jeu 26 Mar - 21:58

Revenir en haut Aller en bas
Identité




> crédit image : Ryû Kanzato de Megami Tensei

Nom : Paliakov

Prénom : Tomhas

Surnom : "Tom"

Âge :28 ans

Date et lieu de naissance : 4 avril 1987 à Paris

Sexe : Homme

Créature : Humain

Rang social : Petite bourgeoisie

Travail : Réparateur d'appareils électroménagers , essaie de percer dans l'écriture et la peinture .

Camps : Cercle





Les descriptions


Le Physique :Tomhas est un homme de vingt-huit ans mesurant un mètre quatre-vingt-trois pour soixante-treize kilos.Ses yeux sont gris et sa chevelure mi-longue est noire. Son teint est relativement encore assez clair. On peut deviner à ses courbes qu'il se tient généralement droit et par ses mains soignées qu'il exerce rarement des travaux manuels. Ce dernier point est en revanche faux : ce n'est par on ne sait quel miracle que ses mains ne sont que rarement tâchées de peinture ou d'encres. Sa tenue en fait un homme distingué, s'habillant généralement d'un deux pièces bleu. Il est important de noter qu'il porte néanmoins souvent de fins gants blancs. Tout ce personnage peut parfois se transformer en un homme excentrique à la chevelure ébouriffée, habillé modestement en jaune avec une ceinture chargée d'outils et munis d'épais gants, eux aussi jaunes, rappelant son métier. Dans ce cas, ses lunettes simples et rectangulaires sont remplacées par de grosses lunettes rondes de sécurité. Ainsi, il passe de distingué à excentrique selon la situation, malgré que parfois il ne juge pas correctement la situation.

Signe(s) Particulier(s) ? : Porte des gants la majorité du temps et possède une ceinture bien fournie d'accessoires en tout genres.A une fine couche de titane partant du haut de son épaule droite à la moitié de son cou.

Objet(s) fétiche(s) ou de valeur :La dite plaque de titane.

Image(s) :

Capacité :

Le Mental :Tomhas est un bon-vivant, aimant rigoler mais ne comprenant pas toujours la nécessité d'être parfois sérieux, ce qui lui attire quelques fois des ennuis. Tomhas ne peut rester insensible à une femme ou un enfant dans le besoin mais peut faire preuve d'indifférence à un homme, sans le moindre scrupule. Il semble, de prime abord, sanguin mais peux se révéler parfois bien plus futé qu'il ne le laisse transparaître. En revanche, placer ses espoirs en lui en se basant uniquement sur ce trait peut se trouver être une mauvaise idée : il peut tout aussi bien sembler sérieux mais ne pas avoir la moindre idée de ce qu'il se passe. Certains le définissent parfois comme une caricature de lui-même.

Ses goûts et passions :Tomhas aime la vie dans sa généralité : il aime le sentiment de sécurité qu'inspire les banalités mais aime aussi le frisson qu'apporte le renouveau. Devenu écrivain amateur mais se revendiquant comme le "Conan Doyle" des temps modernes , il passe une partie significative de son temps libre à écrire et chiffonner ses "fabuleuses" idées, le reste de son temps libre est consacré à la peinture, où il s'exerce à obtenir un bleu parfait depuis une dizaine d'années, sans discontinuer et avec la même ardeur. Ces deux passions l'obligent à sortir pour chercher l'inspiration ou ne serait-ce pour se ravitailler. En revanche , il déteste ceux montrant de l'incompréhension face à la "logique et primordiale évidence" de ses passions. Il a été noté que, lors de ses sorties dans un restaurant, il ne commande que des nouilles qu'il déguste comme un festin.





Biographie


Lien sociaux :père : Artur Misson ; mère : Nathalia Paliakov

Histoire : Quand il était encore jeune, Tomhas suppliait sa mère de lui raconter les histoires qu'on lui avait elle-même conter quand elle avait son âge. Ces histoires le transportaient à des centaines et à des milliers de kilomètres, dans un pays fantastique peuplés de créatures non moins fantastiques. Il mit un nom sur le lieu de tous ses rêves : Transylvanie.
Chaque enfant a son héros, qu'il défendra vaillamment face aux remarques moqueuses des autres de son âge. Certains avaient pour héros leurs pères, la plupart des personnages de comics mais lui fut le seul, le premier jour, à défendre becs et ongles son modèle : Van Helsing. Le soir, après avoir essuyé nombre de moqueries, il rentra à la maison. Sa mère l'attendait, au coin du feu, attendant avec impatience les retours de cette première journée d'école avec d'autres enfants. Il prétexta une journée exténuante, s'excusa et alla se réfugier dans sa chambre. Toute la nuit, il se maudit d'avoir cru en de tels enfantillages : les monstres ne pouvaient exister, sinon ne serait-ils pas connu et reconnu de tous ? De plus , aucun humain n'était digne d'admiration : même les efforts les plus intenses ne permettaient pas d'avoir une force remarquable. Les jours suivants, il se fit plus discret et passa des jours sans soucis.
Au bout de quelques jours, une de ses camarades, Cathie, vint lui adresser la parole. Ils parlaient banalités mais cela était loin de les gêner : ils pouvaient simplement discuter de bon cœur, luxe qu'ils n'avaient put se permettre depuis leurs arrivées. Cathie venait d'une famille aisée mais avait néanmoins intégrée l'école depuis une année. Étonnement, elle n'eut jamais été dérangé par les turbulents de la classe : elle savait se faire discrète, se faire oublier. Deux années passèrent dans le bonheur le plus simple mais aussi le plus absolu. Les deux amis avaient atteint l'âge de huit ans et l'anniversaire de Cathie approchait à grands pas.
Un lundi, elle ne se présenta pas en cours, cela était la première fois depuis qu'il la connaissait qu'elle était absente, bien qu'il lui fut quelques fois arrivé d'être simplement en retard. Ne pouvant pas réellement contenir son inquiétude mais ne pouvant pas non plus être d'une grande utilité, il passa la journée à regarder à travers la fenêtre d'un air songeur. Le soir, il rentra chez lui, à la fois triste et inquiet. Le lendemain, le professeur avertit la classe que Cathie était malade et n’assisterait pas au cours durant un certain temps. Les rumeurs allaient bon train mais il n'y prêta pas attention.
Le soir arrivé, il se dirigea chez son amie avec l'intention de lui apporter ses devoirs, mais surtout par curiosité et anxiété. Une fois arrivé, il fut conduit par un majordome dans la chambre de "madame". Elle était assise sur son lit, regardant aux travers des rideaux fermés de sa chambre d'un air rêveur. Il la salua avec un grand sourire, manquant certes un peu d'authenticité, et elle lui rendit le même. Ils discutèrent. Il se trouva que la jeune fille eut développé un cancer et qu'elle était assigné à résidence pour le moment. Tomhas surmonta le choc sans rien ne laissé paraître : cela était sûrement mille fois plus dur pour elle. Il lui proposa alors de passer tous les soirs pour lui apporter ses devoirs, afin qu'elle puisse continuer d'étudier jusqu'à ce qu'elle revienne en cours avec lui. Les yeux de Cathie étaient emplies de bonheur et elle ne put se retenir de lui sauter au cou et de le remercier. Ils allaient continuer de se voir. Une fois qu'il se fit tard, Tomhas se fit excuser et rentra chez lui, souriant. A son âge , peut-on réellement comprendre les affres de la maladie ?
Il était huit heures du matin ,le jour de l'anniversaire de Cathie. Le soleil donnait sur la porte principale de la maison ,les parents et le majordome étaient sortis chercher le cadeau de leur fille. Tomhas arriva au même moment et avec, sous le bras, en guise de cadeau Le chien des Baskerville. Cathie en fut des plus heureuses et il découvrit avec étonnement qu'elle avait commencé à apprendre la peinture. Elle lui donna une toile le représentant et, malgré la mocheté évidente du dessin, il le considéra comme une très belle représentation. Dans son cœur, tout du moins, cette oeuvre était parfaite. Ils s'amusèrent toute la journée. Arrivé cinq heures, Tomhas eut l'idée d'utiliser du fil de couleur sur la toile. Cathie, tout d'abord interloqué, fut enthousiaste une fois les premiers traits dessinés. Ils continuèrent donc ainsi. Par inadvertance, Tomhas se piqua le bout du doigt avec l'aiguille et se mit à saigner. Cathie alla chercher la trousse à pharmacie et en sortit un pansement. Elle se rapprocha de Tomhas mais une odeur enivrante la poussa à suçoter l'index de son ami, stupéfait, qui pensa qu'elle cherchait à le consoler de façon maladroite comme le faisait sa mère. Une fois qu'elle eut finit, elle posa négligemment le pansement et, malgré les complaintes de son ami, elle se glissa derrière Tomhas, passa sa tête au dessus de son épaule droite et planta ses dents dans son cou. A cet instant, Tomhas comprit la vérité, hurla et la repoussa vivement. Elle heurta le mur. Il se dépêcha de s'enfuir.
Il courut en direction de chez lui mais, à bout de souffle, il s'arrêta sur un banc près du parc. Les questions se bousculaient dans sa tête : est-ce que tout ceci était réel ? était-elle un vampire ? s'ils existent, les autres monstres aussi ? Il se concentra. Si elle est un vampire, craint-elle la lumière comme dans les légendes? probablement, cela expliquait les rideaux fermés. Dans ce cas, comment cela se faisait-il qu'elle put aller en cours sous le soleil éclatant ? La seule solution étant qu'elle soit devenu un vampire depuis peu. Le cancer en était-il réellement un ? le médecin avait put diagnostiquer une quelconque maladie la rendant sensible à la lumière. Est-ce qu'elle-même et sa famille le savait ?
Quoi qu'il en fut, il était probablement hors danger. Que devait-il faire ? Dans les histoires de sa mère , les villageois s'alliaient contre les vampires sanguinaires et, en les brûlant, assuraient la prospérité du village. Néanmoins, malgré que l'idée lui eut effleuré l'esprit, il ne l'étudia que quelques secondes avant de se rapeller qu'on parlait de son amie. Soudainement, il vit le pansement ballottant au gré du vent.
Cathie était dans un coin de sa chambre, elle avait compris ce qu'elle avait fait et ce qu'elle était, mais ces craintes furent vite balayer par la peur de ne plus revoir son ami et, comme cela semblait logique, elle eut peur qu'on vienne lui faire du mal. Elle pleurait abondamment et quand elle entendit la porte grincée, elle se dirigea dans la cuisine pour prendre le plus gros couteau qu'elle put trouvée et alla se poster dans l'angle du couloir, à l'abri du regard de l'assaillant. Elle s'apprêta à lui bondir dessus et vit Tomhas. L'occasion n'était que plus belle. Tomhas baissa le col de sa chemise, laissant apercevoir le pansement. Cathie fut interloquée.
"Ainsi, personne ne l'apprendra." lui dit-il avec un grand sourire.
Elle laissa tomber le couteau, tomba à genoux et se mit à pleurer de plus belle. Tomhas la blottit dans ses bras pour la réconforter.
Sept heures sonnèrent. Les parents rentrèrent accompagnés du majordome et d'un grand gâteau d'anniversaire. La mère de Cathie lui offrit son cadeau : des pigments de couleur bleu et un livre sur leurs maîtrises. Le cadeau semblait burlesque mais réjouit Cathie qui embrassa ses parents. Tomhas pris l'initiative de rentrer chez lui, il remercia la famille pour leur accueil et promis à Cathie de vite revenir, puis se retira.
Une fois rentré chez lui et alors que sa mère l'interrogea, il dît avoir été griffé par un chat, sa mère le sermonna sur les dangers auxquels il s'exposait en s'approchant d'animaux sauvages mais il ne l'écouta qu'à moitié car il le savait déjà, il ne pouvait juste tout simplement pas parler à quiconque de ce qu'il s'était passé cette étrange journée.
Les jours passèrent et chaque jour il vint, après les cours, apporter ses devoirs à Cathie qui l'accueillait avec le plus grand et sincère sourire qu'il fut donné de voir à Tomhas. A chaque fois, le même rituel se déroulait : il franchissait le pas de la porte, était accueillit, goûtait avec Cathie, puis ils montaient dans sa chambre où elle ne pouvait s'empêcher de vérifier l'état de la marque dans le cou puis elle s'exaspérait de voir à chaque fois cette marque qui aurait dût disparaître depuis bien longtemps. Elle craignait que la marque fût infectée. A chaque fois, Tomhas l'étreignait pour la réconforter puis les deux compagnons se racontaient leurs journées respectives. Ainsi, une douce et agréable routine se mit en place, une monotonie qui dura bien des années.
Avec le temps, ils conjecturèrent sur l'existence d'autres espèces mythiques tels que les loups-garous, les momies ou autres divinités. Ils en avaient certes peur, mais ils étaient aussi admiratifs face à tant de choses à découvrir. Fallait-il les craindre ou être compatissant ? Le duo mettait très clairement en valeur ces questions. Forts de leurs mésaventures, ils en arrivèrent à la conclusion qu'Hommes et surhommes pouvaient très bien cohabiter si on leur permettait et instaurait un climat de confiance. Ils se prirent à rêver d'une utopie qu'ils se jurèrent de trouver ou, le cas échéant, de fonder.
A partir du quinzième anniversaire de Tomhas, leurs rencontres se firent plus longues. La nuit permettait des sorties. Là où tout parent ce serait inquiété, ceux de Cathie en furent heureux : ils virent là une tentative d'insertion. Ils étaient convaincu depuis bien longtemps que leur fille avait eu une bien trop mauvaise impression du monde extérieure et que c'était pour cela qu'elle ne daignait même pas sortir. S’enchaînèrent ainsi restaurants et séances de cinéma. Le couple n'était néanmoins pas très discret : souvent, des passants s'arrêtèrent pour se renseigner sur l'état de la femme, qui, de par son teint, semblait vouloir s'évanouir à tout instant; Tomhas se voulut tout de même rassurant, l'assimilant aux albinos. Grâce à son col, la marque n'était pas visible mais il continuait tout de même à régulièrement y mettre un pansement en cas d'imprévu ou même s'il ne voulut juste que se débarrasser de son pull. Quand on soulignait la beauté de leur couple, ils détournèrent le regard et disaient le plus rapidement possible qu'ils n'étaient que des amis de longue date. Les interlocuteurs, voyant bien leurs gênes, retenaient un rire et présentaient leurs excuses qui n'avaient pas la moindre once de sincérité : personne ne fût dupe si ce n'est les deux concernés.
Pour les dix-neuf ans de la dame, Tomhas lui déclara sa flamme. Il attendait sa réponse mais fût alors pris d'une soudaine angoisse quant à cette dernière. Ses craintes furent calmées quand il vit sa dulcinée toute aussi gênée que lui, il comprit dans son regard qu'elle ne savait que faire mais partageait ses sentiments. Il la prit une nouvelle fois dans ses bras et lui déposa un baiser sur les lèvres. Elle s'excusa et alla se réfugier dans sa chambre, quant à lui, il rentra chez lui. Ainsi commença leur grande épopée romantique.
La vingt-deuxième année de Tomhas, vampires, lycans et autres sorciers fût dévoilé à la face du monde : cela prouvait bel et bien que d'autres existaient. Ils se mirent en quête d'information car le cas de Cathie restait pour le moins mystérieux : elle n'avait aucun souvenir de son passage d'humaine à vampire et n'avait porté aucune marque à son cou. On aurait put la confondre avec une vampire de pure sang si elle n'avait pas, par le passé, déjà baignée dans la lumière du soleil. Néanmoins, ayant entendu parler d'agressions, ils réfléchirent d'abord à différents moyens de défense. Tomhas, par respect pour sa bien-aimée, ne voulait pas d'armes létales mais suffisamment puissante pour ne pas perdre la vie en cas d'affrontement. Cathie avoua y avoir déjà pensée, elle lui proposa différentes idées. La première fût une bombe lumineuse, permettant de provoquer une cécité temporaire et permettant de couvrir une fuite. La seconde fût l'utilisation d'argent et de bois. La troisième, celle qu'elle affectionnait le plus était un système sonore : des hauts-parleurs situé dans des gants pouvaient provoquer d'importants dégâts s'ils étaient directement appliqué sur les oreilles de la cible. Tomhas fût tout d'abord étonné puis se rappela qu'elle avait un caractère bien trempée derrière son apparente douceur. Cela le fit rire. Il se mit en tête de tout fabriquer lui-même, se découvrit une passion pour le bricolage et passa une importante partie de son temps à s'entraîner.
Deux ans plus tard, lors d'une agression, il dût se servir de ses armes. Un lycan les avaient attaqué durant une de leur sortie nocturne. Il blessa au bras gauche Cathie et essaya de trancher la gorge de Tomhas, néanmoins, ce dernier avait disposé une fine plaque en titane sur son épaule. Moins pour la protection que pour le symbolisme : elle était là pour dissuader l'ennemi, montrant qu'il était préparé à un affrontement mais elle servait aussi à couvrir la marque, toujours présente, qui lui avait été laissé au niveau du cou. Le lycan fût stupéfait et l'humain en profita pour, après avoir augmenté au maximum ses appareils, sauté sur le lycan, appliquer ses mains sur ses volumineuses oreilles et décharger une effroyable puissance sonore. Le lycan tomba au sol,comme mort, mais l'humain s'évanouit, n'ayant pas résisté aux retours du son que les oreilles du lycan n'avaient put contenir. Il se réveilla dans le lit de Cathie qui était en pleurs. Il réunit ses premières forces pour s'excuser auprès de Cathie pour avoir exécuté l'un des siens. Elle le gifla. Elle se pencha au-dessus de Tomhas, l'étreint et lui dît ces mots : "Imbécile, que serais-je devenue sans toi ? Je me fiche bien que tu ai tué mais promets moi de ne plus jamais risquer ta vie aussi inutilement ." Une fois de plus , des ruisseaux coulèrent de ses yeux. Tomhas passa sa main derrière la tête de Cathie et lui chuchota dans la plus grande intimité : "Je le jure". Puis il appliqua la tête de son amour contre son torse pour la réconforter.
Quelques années plus tard, Tomhas entendit parler d'une ville nommée L'Avventura, était-ce là l'utopie que tous deux avaient tant espéré ? Tomhas proposât d'y aller en premier pour voir de quoi il en retournait. Cathie fût tout d'abord réticente mais accepta finalement. Une fois sur place, Tomhas découvrit une ville où il faisait bon vivre, ou Hommes et surhommes vivaient en harmonie, sans même réellement savoir qui appartenait à la même race. Mais il découvrit aussi une ville où les tensions sont omniprésentes et où un petit groupe voulut faire sa Loi. Pour le bien de sa femme et de leur rêve, il se mit en tête de rejoindre le cercle.



Compléments d'information


Logement : Trois pièces aux abords de la ville.

Animal de compagnie :

Arme(s) et objets de défense : Gants de sa fabrication , munis de haut-parleurs . Il s'en sert à bout portant, généralement pour sonner son adversaire ou pour écouter de la musique. Grenades flash artisanales à sa ceinture. Clef à molette en argent .

Thème musical, Armoiries :
Spoiler:

Autres détails :






Et derrière l'écran


Un petit mot sur vous ? : Teenager and crazy, n'hésitez pas à redoubler d'efforts pour m'en faire baver. Ah oui au fait, je suis masochiste, amusez-vous <3 . 

Où avez-vous découvert le forum ? : Un ami m'en a parlé.

Un conseil, un avis sur le forum à donner ? : C'est mon premier forum RP dans ce style donc je ne peux pas me le permettre.

Aurez-vous des difficultés à venir sur le forum : Les études seront évidemment une gêne, que je tâcherais de minimiser.

Signature de la charte et du règlement :   161 , j'accepte par la présente le règlement.
Natsume Kageya
Admin
avatar
Messages : 1216
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 25
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle

Message par Natsume Kageya le Ven 27 Mar - 13:34

Revenir en haut Aller en bas
Bonjour Tomhas ! o/ Je me suis demandé plusieurs fois si le h était à la bonne place…
Je te souhaite la bienvenue sur ce forum et je te roulerai une pelle à la première occasion pour avoir choisi un personnage tiré d’un anime que j’ai vu il y a longtemps ! *_* Ahem, plus sérieusement, je vois que l’avatar est tiré du jeu et comme je sais que c’est parfois chaud de trouver des images à partir d’un jeu vidéo, je te conseille de piocher dans celles de l’anime Persona Trinity Soul où ton personnage apparaît également. Cela dit, ta fiche est agréable à lire, fais attention il y a quelques fautes, une relecture serait la bienvenue.

Première remarque : le personnage de Ryou Kanzato a les cheveux noirs… Ils donnent l’impression de reflets bleus, voir violets très proche du bleu mais en réalité, ils sont bien noirs. Donc incohérence au niveau du physique, soit tu modifies ta description, soit tu changes l’avatar pour en trouver un qui correspond à cette couleur que tu décris. Méfie toi aussi, sur ton avatar, il est habillé en officier de police, même un marine… Parce qu’il est chef de la police dans l’anime (et probablement le jeu par conséquent), ce n’est pas vraiment un habit de travail tel que tu en parles dans son physique.

J’ai quelques petites questions concernant l’histoire :
- Son père et sa mère ne portent pas le même nom ? Ils n’étaient pas mariés ? Et l’enfant porte le nom de sa mère ?
- « Il était 8 heures, le jour de l'anniversaire de Cathie. Le soleil donnait sur la porte principale de la maison » J’en déduis que si Cathie ouvre la porte à Tomhas pour l’accueillir après qu’elle l’eut mordu, elle crame sur le coup. Pourrais-tu me clarifier ce point ? Soit en déclarant que ton personnage se rende en début de soirée, après que le soleil se soit caché (donc en hiver pour plus de cohérence vu que les jours rallongent et qu’il ne traîne pas encore à 22h seul dans les rues à l’âge de 8 ans…), soit en modifiant le début de ta phrase et donc, l’heure.
- « il se maudissa » cette conjugaison n’existe pas ! >< En cas de doute, consulte un Bescherelle en ligne, c’est « il se maudit »
- « Le lycan fût stupéfait et l'humain en profita pour, après avoir augmenté au maximum ses appareils, sauté sur le lycan, appliqué ses mains sur ses volumineuses oreilles et déchargé une effroyable puissance sonore. Le lycan y succomba mais l'humain s'évanouit, n'ayant pas résisté aux retours du son que les oreilles du lycan n'avaient put contenir. » Honnêtement, je doute que tu aies pu tuer un lycan simplement avec des ondes sonores. Oui leur ouïe est plus sensible donc tu aurais pu le sonner/le déstabiliser pour ensuite t’enfuir. Surtout que le lycan meurt mais toi, tu te contentes de t’évanouir ? Ce n’est pas logique… Merci de modifier ce passage. Seul l’argent peut tuer un lycan.

Bien, je crois avoir tout dit. Souhaites-tu être un simple partisan du Cercle (tu adhères à leurs prises de position en faveur de la paix mais tu ne combats pas pour eux en cas de conflit) ou bien un membre actif ? (tu devras répondre présent lors des events, cela va de soit) Rien ne t’empêche de commencer en tant que partisan et si l’univers te plaît, aller plus loin dans l’évolution de ton personnage. Est-ce que tu désires un lieu pour réparer les appareils électroniques ? Une sorte de boutique. Si oui, je te propose notre magnifique bâtiment multifonctions sans vue sur les voisins (normal y’en a pas) ! =D Dernière chose, justifie-moi ton texte.

Si tu as des questions ou des remarques, ma boîte mp est disponible, tout comme celle de mes collègues mais ils sont méchants, moi je suis gentil, donne-moi un cookie… TwT
Bon courage pour ta fiche !

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Tomhas Paliakov
Chaton Masochiste
avatar
Messages : 280
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 19

Feuille de personnage
Particularité:
Emploi: "mécanicien"
Rang:

Message par Tomhas Paliakov le Ven 27 Mar - 19:36

Revenir en haut Aller en bas
Tout d'abord, merci bien pour ton intervention.
Ensuite, je m'excuse pour le coup du lycan, je savais que l'argent était leur point faible mais n'avait pas compris que seul ça pouvait les tuer, je vais devoir retravailler le passage (je pense le sonner et l'achever avec la clef à molette en argent dont j'ai parlé dans mes armes)
Sache que j'ai trouvé ce personnage après maintes recherches et n'ai donc malheureusement pas vu l'animé (je t'autorise à me lapider pour la peine), j'aurais dût vérifier la couleur des cheveux sur le wiki, désolé. En revanche, je savais bien pour son métier mais ai néanmoins trouvé que la tenue se rapprochait bien de l'idée que je me faisais du personnage : droit (à part quand il est excentrique, évidemment). Je corrige pour la couleur le plus vite possible. En revanche ce n'est pas sa tenue de travail, c'est ça tenue citadine et porte un autre habit pour son travail (je l'ai détaillé plus haut, jaune).
Non, les parents n'étaient pas mariés. J'ai préféré lui donner le nom de sa mère et ne me suis pas gênée car, de nos jours, on peut très bien avoir le nom de sa mère (j'en suis la preuve vivante).
Pour le passage au sujet de huit heures : il était huit heures du matin. Cela me semblait logique car, par la suite, il est cinq heures (sous-entendu de l'après-midi) mais je vais le clarifier.
Petite anecdote à ce sujet : je n'avais initialement pas mis cette histoire d'heure mais je me suis dit que des petits futés verraient que Cathie aurait dût brûler. J'ai donc préciser l'heure et l'inclinaison du soleil pour faire comprendre de manière subtile que s'il est 8 heures du matin à son arrivée et que le soleil fait face à la porte, à cinq heures de l'après-midi, le soleil est de l'autre côté et de se fait, Cathie peut ouvrir la porte.
A noter que ce n'est pas elle qui ouvre le matin, je le repréciserais si on me le demande mais je pense que ça alourdirait légèrement le récit. (A chacun son style d'écriture et j’avoue être parfois un tantinet maniaque et pointilleux sans la moindre raison Wink)
Pour reprendre le passage du lycan, et si je le remplace par un humain (car les lycans ne peuvent donc pas mourir par le son), j'ai voulu faire passer l'idée que appliquer les haut-parleurs directement sur les oreilles faisait "tampon" et ainsi qu'à peine un vingtième du son revenait vers Tomhas. Et ce vingtième l'a sonné ! (c'était pour montrer la puissance du coup et surtout le principal défaut de cette arme outre sa complexité)
Désolé pour les fautes, j'écris la nuit et donc, outre la fatigue, je n'ai tout simplement pas accès à internet et n'ai donc pas put vérifier. Mon ami était disponible pour m'aider et nous étions un peu court en temps (je n'ai même pas put finir mon profil en fait ^^' ). Je n'ai donc pas fait de vérification, je m'en excuse sincèrement.
Par la suite, il a lut mon histoire et nous avons corriger un nombre assez important de fautes en tout genre, la correction arrivera sous peu.
Je souhaite tout d'abord être un simple partisan car c'est la première fois que je participe à ce genre de forum. J'ai l'habitude de forum où on fait son histoire dans son coin autour d'une trame. Là, si j'ai bien compris, c'est tout l'inverse et on doit construire l'histoire autour des autres joueurs. Pour moi qui ai un style prédéfini et des plans, cela va être un défi que j'espère relever.
Bref, je me perds : je ne serais tout d'abord qu'un simple partisan et passerait membre à part entière si j'adhère.
Par rapport à l'image de mon personnage : je ne sais pas si je suis une véritable quiche ou si je suis aveugle mais je ne trouve que très peu d'image de Ryû donc celle-ci me plaît bien (surtout que j'ai galéré pendant des heures ! Very Happy)
Ayant construit moi-même mes outils, je pense pouvoir en faire la maintenance, néanmoins, j'étudierais l'idée de faire appel à des professionnels aguerri. Wink
Enfin, le plus important : tu as bien écrit Tomhas, moi-même j'ai eu du mal Very Happy .

Désolé de tout repousser mais ce soir, c'est soirée Doctor Who, je m'occupe de tout après Razz

Edit : voilà, j'ai corrigé, réarrangé. J'aimerais bien avoir ton retour. Au fait, je me posais une question : à quel moment as-tu compris pour le vampirisme de Cathie ?
Je voulais initialement retarder le plus possible la révélation mais ni suis pas parvenu.
Finalement, Tomhas pense avoir tué le lycan, cela permet de relativiser la force du personnage et de conserver le côté "meurtre". Je suis content de ce compromis Smile .

~~~~Signature~~~~

Natsume Kageya
Admin
avatar
Messages : 1216
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 25
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle

Message par Natsume Kageya le Ven 27 Mar - 22:32

Revenir en haut Aller en bas
Va pour ses vêtements dans ce cas ! Au pire on le confondra avec un policer, ça pourra donner des situations sympas inrp. Wink

Mes questions concernant la situation familiale de ton personnage n’avaient pas pour but de te gêner/vexer mais simplement de mieux comprendre Tomhas. Il parle uniquement de sa mère dans l’histoire alors ça m’intriguait… Rien ne t’oblige à développer sur son père, peut-être que ça pourrait donner une dimension supplémentaire dans l’évolution de ton personnage.

Réponse judicieuse pour Cathie et la fameuse porte mais… Comment dire, qu’importe la position du soleil dans le ciel, dès lors qu’un vampire est dans la lumière, il crame. Voilà pourquoi je ne trouvais pas logique qu’elle ouvre la porte à Tomhas, d’autant qu’avant, tu précises bien qu’elle reste dans le noir. Après si c'est le majordome qui le fait (comme tu le dis) il n’y a pas de problème (même s’il laisse une enfant de 8 ans prendre un couteau pour accueillir son camarade ? XD). D’ailleurs il y a une explication pour sa transformation soudaine ? Le sujet m’avait interpellé aussi, pure curiosité malsaine. Sauf si tu souhaites l’approfondir inrp. Je l’ai compris dès l’instant où elle reste dans le noir. Mais ses parents ne se posent pas plus de questions ? Ils l'acceptent telle qu'elle est ? Car s'ils ignorent sa transformation, leur fille ne vieillit plus aussi vite, se nourrit de sang et reste constamment à l'ombre quand même...

Hum, la tournure des événements me convient, on peut supposer que les forces de police sont arrivées sur place par la suite, ce qui évite le meurtre.

C’est noté pour ton rôle de partisan ! Et je tiens juste à préciser quelque chose : le forum n’impose pas aux joueurs de construire leur histoire par rapport à celles des autres mais on vous demande de prendre part à l’univers, donc le contexte, les events, bref, de faire vivre le forum en s’intégrant à la communauté. Chacun est libre d’écrire son parcours comme il le souhaite mais faire des rencontres inrp, se confronter à d’autres rôlistes, tout ça, c’est ce qui fait le charme du roleplay à mes yeux. Et je trouve vraiment détestable de centrer son attention sur son petit nombril au lieu de profiter d’une communauté. Je ferme la parenthèse là-dessus mais je voulais simplement clarifier les choses pour qu’aucun malentendu ne subsiste. Wink

Je ne comprends pas ta phrase pour la maintenance de tes outils… Je te proposais qu’il ait son propre magasin pour les réparer. Et éventuellement s’en faire un atelier pour fabriquer ses armes maison. Non pas qu’il fasse appel à des professionnels.

Je pourrais te proposer quelques images de ton personnage via mp, histoire que tu puisses faire ton choix si jamais tu désires changer. N’oublie pas de justifier ton texte ! J’ai vu quelques fautes dans le physique, des erreurs d’accord : mains est un mot féminin, donc les adjectifs rattachés au terme doivent être accordés également. « mains soignées […] mains ne sont que rarement tâchées […] chevelure soignée (même remarque) »
« placer ses espoirs en lui en se basant uniquement sur ce trait peut » (erreur de conjugaison, troisième personne, c’est peut et non peux) « il peut » (même remarque, les deux sont dans le mental)
« ardeur »

Je ne t’embêterai pas plus longtemps, je te laisse corriger les fautes citées plus haut ainsi que la forme du texte avant de te valider l’ami !

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Tomhas Paliakov
Chaton Masochiste
avatar
Messages : 280
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 19

Feuille de personnage
Particularité:
Emploi: "mécanicien"
Rang:

Message par Tomhas Paliakov le Ven 27 Mar - 23:55

Revenir en haut Aller en bas
Tu es bien loin de m'embêter !
J'apprécie l'ardeur dont tu fais preuve à mon égard et ma réponse précédente n'était en aucun cas vexée .
Je remarque à l'instant que j'ai abusé de point d'exclamation, ce qui a put te donner cette impression. Néanmoins, c'est des exclamations dans le sens enthousiasme si tu vois ce que je veux dire.

Pour toute l'histoire autour de la transformation de Cathie, j'en parle /hrp, j'ai imaginé une intrigue justement centré sur différentes expériences de son père sur elle (avec la collaboration du médecin). Notamment par le sang (transfusion, renouvellement,...) .
Néanmoins, je ne l'ai pas plus développé que ça car je connais encore assez mal le forum et préfère éviter les erreurs (comme tuer un lycan avec du son *sifflote*) et le développerais peut-être plus tard.
Toute lumière, même indirecte, brûle un vampire ? si oui , je ne le savais pas et vais chercher une justification (jouer sur l'heure notamment ou le temps peut-être) .
Par rapport au majordome, il est parti avec les parents chercher le cadeau pendant que Tomhas était avec Cathie, les deux étant resté seul la journée. Qui sait, peut-être que le père voulait que Tomhas se fasse dévorer ou bien était-ce un test ?  Shocked
Pour que ce soit clair : le majordome ouvre la porte a huit heures du matin mais il n'est pas là au retour de Tomhas , à cinq heures de l'après-midi. Donc il n'a pas vu Cathie "accueillir" Tomhas avec un couteau Very Happy .
Pour la mère, elle ignore en effet. Elle est peut-être simplet ou a une confiance aveugle en son mari. 
Bon, je vais aller corriger les fautes dîtes et refaire une vérification. Mais je pense qu'il t'arrive la même chose : je n'arrive jamais à retrouver même mes propres fautes, même les plus flagrantes ! C'est assez gênant à vrai dire ^^'.

Ps: si tu as des images en stock, n'hésite pas. Mais ne te gêne pas si ce n'est pas le cas. Merci bien Smile

~~~~Signature~~~~

Natsume Kageya
Admin
avatar
Messages : 1216
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 25
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle

Message par Natsume Kageya le Sam 28 Mar - 0:15

Revenir en haut Aller en bas
Moi ? Je ne fais jamais de fautes voyons. (on y croit tous !)

Oui, même s’il se place devant une fenêtre et que les rayons la traversent, alors il sera brûlé. Sa seule chance consiste à sortir la nuit, ça tu l’auras bien compris ou même lorsque le temps est vraiment très nuageux, et encore, le vampire doit bien se couvrir tout de même puisque sa peau est ultrasensible à la lumière. Par contre, n’hésite pas à nous contacter lorsque tu voudras te pencher sur la transformation inexpliquée de Cathie car certaines choses ne sont pas possibles. Rien ne presse et le staff pourra toujours voir avec toi quel est le meilleur scénario possible.

C’est noté pour le majordome, j’avais effectivement compris qu’il partait avec les parents pour chercher le cadeau de Cathie mais tes explications m’ont embrouillé par la suite, je pensais qu’il était présent lorsque Tomhas arrive et qu’il lui ouvre justement… >< J’ai vu une nouvelle faute mais dans mon extrême générosité, je te l’ai corrigée, de même ton texte comme j’ai vu que tu ignorais mes deux mignons signaux de détresse… ;_ ; C’est toujours plus agréable de lire un texte justifié (carré le plus à droite pour la forme du texte dans tes outils).

Tout est bon pour moi, je te valide donc ! o/ Un admin passera sur ta fiche pour la lire avant de te récompenser d’une jolie couleur verte~ Et je t’envoie des images par mp dans la foulée. Wink

Bon jeu parmi nous !

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Tomhas Paliakov
Chaton Masochiste
avatar
Messages : 280
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 19

Feuille de personnage
Particularité:
Emploi: "mécanicien"
Rang:

Message par Tomhas Paliakov le Sam 28 Mar - 0:29

Revenir en haut Aller en bas
Merci bien .
J'ai déjà ma petite idée pour corriger le problème alors. En revanche, j'ai pas compris ton second paragraphe, je relirais à tête reposée ^^.

~~~~Signature~~~~

Néro
Modérateur
avatar
Messages : 875
Date d'inscription : 25/09/2011
Age : 25

Message par Néro le Sam 28 Mar - 14:02

Revenir en haut Aller en bas
Bonjour et bienvenue sur l'Avventura. Ta fiche est très intéressante et j'espère que tu te plairas bien parmi nous^^.

Fiche validée.

~~~~Signature~~~~



Si tu devais choisir entrer aller en enfer ou aller au paradis en croisant mon chemin d'abord, crois moi sur parole mon jeune ami, tu choisirai l'enfer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Représentation... Publique! [Livre I - Terminé]
» Présentation de Alexander Connely (Terminée)
» Présentation de Takatori Oda [ Terminée :) ]
» Présentation de Selmak [Fiche Terminée].
» Présentation de Keryan Delyos [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Avventura :: L'explication du Coeur. :: Registre des personnages :: Présentations validées :: Humain-