Inscription au cours de Métamorphose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez|
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Invité

Message par Invité le Dim 13 Juin - 7:05

Revenir en haut Aller en bas
D'un pas décidé la femme louve ouvrit la porte de cette salle qui lui était attitrée pour l'année à venir. Elle était encore vide car les cours n'avaient pas encore commencé. Elle tourna la tête dans toutes les directions, il n'y avait rien de particulier à cette salle. Elle posa les deux sacs qu'elle avait, l'un d'entre eux, le moins encombrant, était son sac à main, le deuxième, un cabas haut en couleurs contenait des papiers, et divers choses qu'elle trimballait avec elle. Elle sortit une feuille en particulier et la relut pour ce qui devait être la dixième fois. C'était un tableau très simple, il y avait quatre colonnes en tout:

Code:

Nom et prénom:
Âge:
Race:
Aptitudes en métamorphose:

Elle avait décidé de laisser les élèves s'inscrire eux-même, elle n'avait pas de liste précise et avait décidé de la faire elle-même. Ses yeux s'attardèrent sur ce mot de quatre lettres qui faisait polémique « race », puis sourit, ses oreilles bougèrent quand son sourire s'agrandit. Elle n'aurait pas que des petits hybrides, quelques lycanthropes pouvaient se glisser dans le lot d'élèves qu'elle avait et elle préférait autant savoir d'avance à qui elle avait affaire.

Elle se dirigea vers la porte et afficha non pas la feuille qu'elle avait relu mais une autre feuille « Inscription au Cours de Métamorphose » était écrit en grand dessus, en dessous on pouvait lire « à l'intérieur de la salle » . Elle garda la porte entrouverte et posa la première feuille sur le bureau, elle allait juste devoir attendre.
Elle ouvrit la fenêtre, reprit ses deux sacs et décida d'aller faire un tour dans le lycée pour trouver ses repères. Elle espérait qu'à son retour elle verrait au moins quelques noms sur cette fiche d'inscription non officielle à son cours.
Invité

Message par Invité le Ven 24 Sep - 11:38

Revenir en haut Aller en bas
Le lycée était calme, le professeur soupira, se demandant si les élèves étaient tous des hybrides mollusques ou si un terroriste avait eu raison des élèves. A la salle des professeurs, elle n'avait rien dans son casier, pas une demande ou une information quant à la liste d'élèves qui viendraient à son cours.
Elle décida alors de retourner à sa salle de classe, s'arrêta devant la porte qui était dans l'exacte même position dans laquelle elle l'avait laissée. Déçue, elle ouvrit la porte, pour voir une classe vide. Elle se dirigea vers le bureau sur laquelle elle avait posé la feuille d'inscription qui était restée vierge de toute inscription. Les oreilles su professeur s'aplatirent brièvement, laissant deviner sa frustration en plus de sa déception. Est-ce que les élèves se pensaient trop bien pour les cours? Pensaient-ils maîtriser la métamorphose alors qu'ils n'étaient encore que de jeunes adolescents dont le corps évoluait encore? Ou est-ce que le lycée suivait une voie d'épuration et filtrait les dossiers pour que seuls des humains ne soient inscrits?

Elle inspira, sous l'effet de la colère elle était toujours dramatique. Elle se dirigea vers la fenêtre, ses talons claquant lentement sur le sol, elle s'accouda à la fenêtre, surveillant la cour déserte se demandant quel serait l'avenir d'un lycée dénué d'élèves. Le vol d'un oiseau retint son attention, elle voyait l'oiseau voler, virevolter, tournoyer dans les airs, puis piquer en direction d'un des rares arbres de la cour. Là, trois oisillons se jetèrent de la branche, battant des ailes à s'en rompre les tendons, ils apprenaient tout juste à voler. L'oiseau leur montrait puis revenait, inlassablement, jusqu'au moment où l'oiseau resta avec un de ses petits et décida de voler avec lui seul.
L'hybride se redressa, une idée venait de germer dans sa tête. Selon les demandes, peut-être qu'elle pourrait demander au directeur si le cours de métamorphose pouvait être un cours privé. Elle préférait bien sur avoir une classe à part entière, mis à l'état actuel des choses, elle n'avait rien du tout et elle préférait rester constructive.

Elle retourna au bureau et s'y assit après avoir pris soin de laisser la porte grande ouverte afin que n'importe qui qui aurait l'idée de passer dans le couloir la verrait. Elle devait compter sur la curiosité des élèves dorénavant.
Invité

Message par Invité le Lun 4 Oct - 18:22

Revenir en haut Aller en bas
Le lycée était relativement calme...un silence régnait dans les couloirs... On entendait qu'un bruit de pas lointain... Qui devenait de plus en plus fort... Qui se rapprochait très vite... Puis un looong cri.

"J'AI LA DAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAALLE!"

Une voix sauvage retenti à travers tout le lycée: Taokaka Hindel, l'estomac sur patte, la chatte explosive, la sauvageonne destructrice avait FAIM. Comme d'habitude en réalité. Mais elle courait, donc gare à qui s'interposait sur son chemin. Parce qu'il risquait de passer un mauvais quart d'heure, sans aucun jeu de mot. Quoi que si y en a un. Enfin bon, elle était pas contente et à présent tout l'établissement le savait.
Après avoir fais plusieurs fois le tour du couloir l'hybride s'aperçut qu'une salle était ouverte. Curieuse invétérée, Taokaka s'approcha et "tenta" de lire la feuille affichée. Elle tenta parce qu'elle a quelque lacune concernant l'écriture...


"Hein? C'est quoi ça? Iiiiins... cription.... au cours... de... Métamor-quoi? Et puis je m'en fout ça a l'air marrant!"


C'est donc sans connaitre le sujet affronté qu'elle ferma la porte. Mais pourquoi faire? Pour l'ouvrir d'un coup de pied bien évidemment.

"COUCOU LES GENS!>.<"

La personne qui lui avait appris les bonnes manières avait dit de frapper avant d'entrer. C'est ce qu'elle fit. Apparemment, on ne lui a pas indiqué les proportions que cela prenait... Ni que "coucou les gens " n'était pas une salutation... Son masque représentait bien son émotion actuelle: l'amusement(>.<), puis le désespèrement(ça se dit pas mais je sais pas quel mot utilisé xD) (-.-)... Une classe vide c'est pas marrant, ça tout le monde le sait!


"C'est pas juste y a personne, c'est nul! mais bon la métamortonisiose ça a l'air trippant."

Ce n'est même pas si elle faisait attention si quelqu'un lui parlait. Maintenant qu'elle était partie dans son délire, ça allait être dur de l'arrêter... C'est donc d'un pas décidé que la fou furieuse avança vers le bureau de la prof et y vit une fiche à remplir.

"Hu? Qué sé sé? Ah! J'ai compris, faut écrire son nom!"

Elle avait au moins comprit ça, mais elle avait pas compris COMMENT écrire son nom... Dans son village, ont utilisait une calligraphie particulière pour écrire son nom... Et c'est en le temps record de 5m13 que Tao écrivit son nom... Parce que elle était pas simple la calligraphie de son village, loin de là! et en plus, ça prenait la moitié de la feuille...



Spoiler:


"Et voilàààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààà!"


Et c'est sur cette looooongue parole, qu'elle fit demi-tour, s'assit en fracas sur une chaise et se mit à se balancer dessus de manière inimaginable.
Invité

Message par Invité le Lun 4 Oct - 18:52

Revenir en haut Aller en bas
Le Professeur qui avait eu le temps de se promener dans l'établissement, de rester seule un moment et qui s'était même permise de rêvasser à la fenêtre était prête à tout sauf à ça. Oui, ça. Le fracas qui résonnait en fond, qui se rapprochait inlassablement, tout comme ces petites mobylettes qui faisaient un bruit insoutenable obligeant les gens à crier rien que pour s'entendre penser. Ce tintamarre digne d'une ambulance qu'on entendait au loin, et qui, quand elle se rapprochait, vous fracassait le crâne, vous laissant seulement espérer qu'elle allait s'éloigner aussi vite qu'elle était arrivée. Sauf que ça s'était avéré être une élève et n'importe laquelle, non une de ses élèves, la première à passer la porte de la salle de classe.

Æsmée la regarda lire, ou du moins essayer de déchiffrer le mot affiché sur la porte. La louve haussa légèrement les sourcils, réprimant la surprise, et se doutant qu'elle aurait le droit à d'autres surprises. L'entrée dans la salle de classe fut aussi fracassante que l'arrivée de l'élève en face de celle-ci. Essayant de se rappeler de ses cours, des conseils qu'on avait pu lui donner, le jeune professeur essayait d'adopter la bonne attitude face à cette élève pour le moins hors du commun. Elle lui sourit en la voyant saisir le stylo, puis la regarda griffonner le papier. Elle tourna la tête, n'arrivant pas à lire le nom, assez étonnée car même à l'envers elle arrivait à voir plus ou moins ce qui était écrit. Elle ouvrit brièvement la bouche, puis a referma aussitôt, ne sachant que dire... Elle était en train de dessiner sur le feuille d'inscription!
Dépassée par les évènements, l'hybride se leva et vint se placer derrière l'élève qui après un visage amusé, affichait maintenant un visage concentré, tant elle était appliquée à dessiner. Finalement, elle vit la petite inscription qui indiquait au final son nom. Toakaka.

Elle n'eut pas besoin de la suivre des yeux pour savoir où l'élève se dirigeait, ni quand elle s'assit. Elle ferma les yeux, inspirant lentement, prenant son courage à deux mains et se tourna vers cette fameuse élève.


- Bonjour Toakaka, si cela ne te dérange pas on va encore attendre un peu, voir si d'autres élèves vont arriver sous peu.

Une élève valait mieux que pas d'élève du tout et même si elle se retrouvait face à une élève qui n'avait vraiment rien en commun avec elle, la jeune professeur était contente. Décidant de ne pas laisser un silence lourd ou gênant s'installer, elle décida de profiter un peu du temps qu'elles avaient devant elles pour apprendre à la connaître un peu plus, afin de déterminer son niveau dans la matière.

- Tu m'as tout l'air d'être une Neko, as-tu l'habitude de te métamorphoser?

Elle pensait, vu les hurlements qu'avaient poussé l'élève dans le couloir et une fois dans la salle de cours, qu'elle s'exprimerait plus facilement à l'oral qu'à l'écrit, et ce n'était peut-être pas plus mal après tout car leurs cours serait surtout consacré, à part à l'entraînement, à l'expression orale.
Invité

Message par Invité le Lun 4 Oct - 20:49

Revenir en haut Aller en bas
"... Vous étiez déjà dans la salle vous?"

C'est sûr que lorsqu'on se tape un délire toute seule, on risque pas de remarquer qu'il y avait quelqu'un dans la salle... Enfin si, mais Taokaka, elle n'avait pas remarqué la louve présente à ce moment là. Lorsqu'on fait quelque chose à fond, on oublie le monde extérieur.... Tao fait souvent les choses à fond...
Elle fixa attentivement la personne en face, et la décortiqua des yeux: grande, fine, pale, visage fin, yeux...


"Aaaaaaaaaah j'arrive pas à réfléchir mal au craaaaaane!"

Le décorticage n'ira pas plus loin: trop de réflexion tue la réflexion... La neko commença à rouler par terre en se tenant la tête pendant une dizaine de secondes, puis, comme s'il ne s'était rien passer se rassit sur sa chaise. Ce n'était même pas si Taokaka se sentait ridicule, c'est juste que pour elle c'est naturel de se rouler en boule par terre après avoir trop réfléchie... De toute façon ça se voit que la réflexion c'est pas trop son truc.
Quand soudain elle percuta qu'on lui avait posé une question. Gros choc pour elle: Fallait encore réfléchir pour trouver la réponse! C'est donc après 15 secondes de silence qu'un grand sourire apparut sur son masque et qu'elle dit


"Plus ou moins! Dans mon village, à partir d'un certain âge on est contraint de vivre sous forme humaine! D'ailleurs, même quand on est gosse, on vit sur de pattes, avec nos habits qui se met comme notre Morphalogique... Morphulojaque... Morpholigique... Un truc dans le genre."

Toujours autant de franchise dans les paroles de Taokaka... C'est don après cet effort insoutenable que laissa tomber sa tête contre la table en lâchant un:

"Bobo têtête..."

Le manque cruel d'intelligence n'explique pas à lui seul le manque de capacité de réflexion de Tao, la faim y joue un grand rôle aussi. Comme d'habitude en réalité. Mais ne pas manger depuis 5 Heures rend la jeune Neko... Inerte à toute activité intellectuelle. D'où le fait qu'elle s'est roulé par terre....

"J'ai faim... Je veux manger un truc... Je ferais n'importe quoi tant que j'ai un truc à mangeeeeeeer~.... Un truc de comestible et bon de préférence... Ouais un bon gros morceau de poisson cru.... à ouais je ferais n'importe nawak... Quoi que nan je ferais pas n'importe quoi... je serais pas capable d'avoir faim pour manger... C'est horrible comme torture..."
Invité

Message par Invité le Mar 5 Oct - 9:19

Revenir en haut Aller en bas
Il était vraiment difficile pour la jeune professeur de se rendre compte de la véracité et de la sincérité de l'élève. Se moquait-elle ouvertement d'elle et de son manque d'expérience? Elle arqua un sourcil, ses mâchoires étaient légèrement plus serrées que d'habitude, elle n'était pas du genre à se retenir et à exploser d'un coup, mais plutôt du genre à balancer ce qui la gênait immédiatement. On lui avait déjà dit plus d'une fois que sa franchise avait du mérite, et que c'était bien car elle ne se laisserait pas écraser par des élèves trop envahisseurs, mais qu'il fallait qu'elle apprenne quand même à son contrôler car elle restait un mentor.

Elle écouta donc patiemment tout ce que la Neko avait à dire, à crier ou à hurler. Elle la regarda se rouler par terre et en vint presque à se demander si c'était d'un lycée public dont elle avait besoin et non un lycée spécialisé. Mais ce n'était peut-être pas sa place de la juger tout de suite, vint alors la réponse à sa question, entre deux délires de la Neko, Æsmée était sûre qu'elle n'en finirait pas d'aller de surprise en surprise avec elle.


- Plus ou moins! Dans mon village, à partir d'un certain âge on est contraint de vivre sous forme humaine! D'ailleurs, même quand on est gosse, on vit sur deux pattes, avec nos habits qui se mettent comme notre Morphalogique... Morphulojaque... Morpholigique... Un truc dans le genre.

Elle ne la reprit pas vraiment, se contentant de lui proposer un mot en interrogation, comme pour lui demander si c'était bien ce mot. Elle le détacha aussi de moitié, pour rendre la compréhension moins difficile, enfin, pour rendre la réflexion moins intense surtout car, au final, elle avait l'impression que c'était la réflexion qui posait problème à l'élève qui parlait encore de mal de tête et de faim. Malheureusement pour l'élève elle employait un mot alors qu'il n'allait pas dans le sens de sa phrase, donc le professeur dû en rajouter un peu plus, mais elle n'allait pas laisser passer cette faute.

- Morpho-logique? Comme forme Morphologique? Ou tout simplement à ta morpho-logie?

Elle se demanda si Taokaka avait pu entendre autre chose que le premier mot, ça serait déjà ça, mais elle était encore en train de déblatérer qu'elle avait mal à la tête, elle haussa un sourcil quand elle entendit l'élève mentionner une fois de plus le manque de nourriture, une petite idée germa dans son esprit, mais elle venait à craindre de la formuler à voix haute si c'était pour l'entendre balbutier toutes sortes de syllabes approchant trois ou quatre fois d'affilée.

Sans un mot, l'hybride se dirigea ver son sac, peut-être que la Neko était sujette à une sorte d'hypoglycémie et peut-être avait-elle besoin d'un morceau, du moins juste pour se calmer? Lorsque la maladie n'était pas détectée et lorsqu'elle n'était pas traité la personne l'ayant pouvait souffrir de maux de tête insupportables et ces maux de têtes pouvaient mener à des sautes d'humeur, voire des changements de personnalité. Le sucre était un facteur important et beaucoup de gens s'en privaient ou en privaient leurs gamins en pensant faire bien, mais au final les sucres qu'ils soient lents ou rapides étaient vitaux.
Elle n'eut pas besoin de fouiller, tant bien même son sac à main était assez grand, et qu'il était rempli, car une femme connaissait par cœur le moindre recoin de son sac et n'avait besoin que de plonger la main pour trouver ce qu'elle cherchait, contrairement aux hommes qui s'y perdaient toujours. Elle en sortit une petite douceur, une barre de céréales avec des pépites de chocolat. Elle se dirigea alors vers la Neko et la lui tendit:


- Ce n'est pas du poisson, mais je sais que j'aime en manger quand j'ai faim et que je commence à avoir du mal à me concentrer.

Souvent les gens oubliaient aussi de s'abreuver, l'eau était encore plus important que le sucre, pour cette raison, elle lui tendit aussi une bouteille minérale qu'elle avait aussi dans son sac. Æsmée sourit, elle se retenait de commencer à faire cours et à expliquer l'importance de ce genre de chose, il valait mieux ne dire ce genre de règles basiques qu'une fois qu'il y aurait tous les élèves.
Invité

Message par Invité le Mar 5 Oct - 13:58

Revenir en haut Aller en bas
"...manger ..."

C'est l'unique et seul mot qui résonna dans la tête de Tao. Manger: L'activité unique, qui produit un plaisir sans fin(sans jeu de mot)et qui... bas... qu'elle adorait.
Soudainement remplis d'énergie, elle se mit à quatre de patte en position de chasse sur sa table à regarder fixement la barre de céréales. Mais comme toute nourriture nécessite récompense, d'après l'infaillible raisonnement de l'hybride, elle s'empressa de répondre à ladite question. tout en bavant bien sûr.


"Wuaiiiiiii... Morpholooogie! C'est çaaaaaaa! Et ça aussi c'est boon!"


Dit-elle en se jetant sur la barre chocolatée... Aucun tact, et aucun sens de la limite: voilà comment on peut décrire Taokaka... Mais on peut également rajouter aucune agressivité, au sens de vouloir faire du mal. La vie était un jeu à lequel il fallait faire ce que l'on lui demandait de faire pour obtenir de la nourriture... Ou alors juste une jeu de survie avec de la nourriture comme récompense... Oui la nourriture joue un rôle très important dans sa vie. Tellement important qu'elle serait presque prête à tuer pour ça... Enfin rien n'est sûr.
C'est donc après avoir attraper la "merveilleuse" barre de céréale, qu'elle enleva son masque dans un cliquetis sonore. Effectivement manger avec un masque c'est pas pratique.Tao posa le masque à coter d'elle en lui adressant un "Toi pas bouger!", puis mordu un gros morceau de barre.


"Ishdadagimash!"

Sauf que on dit bonne-appétit en générale avant de manger... Pas pendant... Et puis on mange pas la bouche pleine d'ailleurs. Maintenant que son professeur lui avait donner de la nourriture, elle n'allait pas lui lâcher la grappe de si tôt... Loin de là. Pour être quelqu'un d'envahissante, elle est très envahissante... Après avoir avalée ça bouché, elle demanda en toute sincérité:

"Comment tu t'appelles, Madame aux gros seins, remplies de nourriture et super sympa?"


Non, ce n'est pas pour se moquer d'elle, c'est juste que la neko a l'habitude d'appelé les gens par à quoi ils ressemblent et leur personnalité apparente... Ce qui a tendance à donner des exemple comme ça. Très subjectif.


Invité

Message par Invité le Mer 6 Oct - 8:33

Revenir en haut Aller en bas
Les émotions de la femme défilaient à une vitesse phénoménale, ses expressions changeaient aussi régulièrement que Tao faisant du bruit. Elle ne savait pas s'il fallait être sévère et taper sur les doigts, donne juste un bon coup sur la tête pour tout remettre en place - ce qui pourrait tout simplement nuire et rendre les choses pires encore -, si elle devait se montrer encore plus attentive. Elle aurait pu, tout simplement, opter pour l'amusement, cependant ce n'était pas là son rôle, elle était professeur, elle était là pour enseigner et diriger les élèves sur ce chemin qu'était la vie.
A défaut, elle pensait cerner l'élève, et puis même si elle ne la comprenait pas tout à fait, il lui suffisait d'avoir une friandise ou deux dans son sacs pour attirer de nouveau son attention. Mais elle sentait qu'elle aurait la tête comme une pastèque à chaque fin de cours. Elle hocha la tête lorsqu'elle exprima sa gratitude de manger avec la formule de politesse. Elle la regardait engloutir la barre de céréales chocolatée, assise sur le dessus du bureau, les jambes croisées.



- Comment tu t'appelles, Madame aux gros seins, remplie de nourriture et super sympa?

Gênée par l'interpellation, se demandant si la Neko ne se moquait pas d'elle, le professeur éclaircit sa gorge et se redressa légèrement, afin d'assurer son maintien et de garder son dos bien droit. Avant de répondre elle passa sa langue sur ses lèvres, dévoilant les canines plus longues que des canines humaines, dévoilant aussi des canines plus épaisses et fortes que celles des Neko, elle ressemblait plus un Inuu.

- Æsmée. Je m'appelle Æsmée Persévérance Duval, suis professeur de Métamorphose et Mi-Louve.

Elle se doutait qu'une présentation entière se retournerait contre elle, mais le tout premier mot - son prénom - était la réponse à la question intéressante de Taokaka, c'était pour cela qu'elle l'avait séparé du reste de sa présentation et qu'elle l'avait répété, car son prénom intriguait souvent les gens ou leur passait par-dessus la tête.
La louve croisa les bras et jeta un regard vers la porte encore ouverte, déçue que d'autres élèves n'apparaissent pas, pourtant tous ceux dont elle avait trouvé trace dans les registres avaient reçus une lettre brève et explicite de sa part. Elle n'allait pourtant pas retarder son premier cours pour eux, s'ils arrivaient en retard, c'était mieux que de ne pas arriver du tout, elle espérait juste que cela ne se reproduirait pas pour ses autres cours.

Le professeur se leva, elle avait saisi une craie blanche qu'elle avait prise avec elle à l'occasion de ce premier cours, préférant garder sur elle des craies que de dépendre des administrations où ils mettaient un quart d'heure à trouver une simple boîte. Elle se dirigea vers le tableau noir et d'une écriture ronde et très lisible elle écrivit en plein centre dudit tableau un unique mot. Métamorphose. Lorsqu'il eut achevé d'écrire ce mot, elle se tourna de nouveau vers son unique élève. Retenant un soupir en se rappelant d'un coup de la difficulté avec laquelle elle avait déchiffré la moitié de ce qui était inscrit sur la feuille scotchée à la porte, le professeur préféra lire le mot à voix haute avant de poser la question qu'elle comptait poser dans tous les cas.


- Métamorphose! Que peux-tu me dire sur ce mot? Sa définition? Son origine? Ce à quoi il te fait penser?

Elle avait souligné le mot autour duquel son cour se centrait alors qu'elle le disait à haute voix. Elle avait aussi donné d'autres questions, afin de rendre la première question plus claire, en lui posant toutes ces questions elle espérait qu'une de ces question parlerait plus à son élève. Ou peut-être qu'elle avait un prodige insoupçonné devant elle qui arriverait à répondre à toutes les questions à la fois, mais elle n'y croyait pas. Elle trouvait triste de voir que plus ils avançaient dans leur scolarité, moins les élèves voulaient prendre la parole. Peut-être que le fait de n'être que deux aiderait la Neko, bien qu'elle n'ait pas l'air d'avoir à se soucier du regard des autres rien qu'à sa manière de faire, d'agir, de parler.

Invité

Message par Invité le Jeu 7 Oct - 10:45

Revenir en haut Aller en bas
Kaleb était d'humeur joyeuse et pari sur sa moto en direction du lycée. Il avait entendu parlé d'un cours de métamorphose. Cela pouvait peut être l'aider à contrôlé sa colère et ses cauchemar. Arrivé au lycée, le lycan gara sa moto et prit son sac avec lui.

Aujourd'hui il portait sa veste en cuir noir, un T-Shirt blanc, un pantalon de la même matière que les pantalon de mariage de couleur noir aussi. Il portait des ranger noire. Il avait des plaques militaires autour du coup et portait des mitaine en cuir noir avec trois petite ceinture de couleur marron autour de son avant bras gauche. Il avait la même coiffure que d'habitude avec la même tresse sur le côté la même queue de cheval et la même plume dans les cheveux. Il avait mit ses lunette de soleil pour que sa cicatrice bien qu'elle soit très grande pour être discrète.

Il arriva près de la salle de cours et entra en voyant que la porte était ouverte. Kaleb enleva ses lunette et vit une jeune femme qu'il sut directement qu'elle était hybride mi louve et il y avait une jeune féline qui avait l'air un peu hyperactif à son gout. Il regarda la jeune femme au gros sein et dit:

-Bonjour madame.-

Puis il prit une fiche et s'assit tout devant et écrivit:

-Nom et prénom: FUGY Kaleb
Âge: 21 ans
Race: Lycan
Aptitudes en métamorphose:Contrôle à volonté sa transformation mais ne contrôle en aucun cas sa colère et ses cauchemars qui le transforme automatiquement en lycan et devient une bête sauvage.-

Kaleb se leva et donna la fiche à la jeune femme. Il lui souriait et la regardait de haut en bas car c'était une jeune femme bien foutu et devait être bien gentil avec les gens puis il retourna à sa place attendant que le cours commence.
Invité

Message par Invité le Jeu 7 Oct - 20:07

Revenir en haut Aller en bas
Elowïnde était tombé par hasard sur le lycée, un beau et grand bâtiment le soleil se reflétait sur les fenêtres, il fut ébloui et baissa la tête. Sa doit être un bon endroit pour trouver des infos se dit-il. Il entra, en se baladant dans les couloirs du lycée il fit une description brève de ce qui voyait pour s'en rappelait. le couloir était très grand, il y avait des casiers de chaque coter, les murs étaient peint en bleu clair. Le lycée paraissait neuf, mais on remarquer qu'il avait déjà un certain age. Il recherchait quelqu'un qui pourrait l'aider. Elowïnde vit une porte ouverte, intriguer il regarda à l’intérieur.
< cours de métamorphose > lit-il sur la porte. En regardant à l’intérieur, il vu une femme avec des oreilles de loup, une peau claire, un visage fin et des courbes généreuse. Une fille bizarre avec un masque et un garçon en veste noire et un T-shirt blanc. C'est une pièce neutre les murs sont peint en blanc, il y a une dizaine de tables, un bureau en bois et deux fenêtres. Le soleil abondait dans la salle reflétant sur les table près des fenêtres. Il se dit que vu les ressemblances entre la prof et lui, il devrait s’inscrire, il en saurait peu être d'avantage sur sa race.
Bonjour! dit-il.

Il vu une fiche sur le bureau il la lut puis la rempli.

Nom et prénom: Elowïnde
Âge:17 a peu près
Race: Neko
Aptitudes en métamorphose: Aucune


Il alla s'assoir sur une chaise près de la fenêtre. Elowïnde regarda bien précisément les deux personnages, la fille l'intriguait
beaucoup.
Amphii
avatar
Messages : 1033
Date d'inscription : 15/12/2009

Feuille de personnage
Particularité:
Emploi:
Rang:

Message par Amphii le Jeu 7 Oct - 20:10

http://l-avventura.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Elowïnde 10 lignes COMPLÈTES


Edite
Invité

Message par Invité le Ven 8 Oct - 13:05

Revenir en haut Aller en bas
Après avoir demandé à Taokaka ce qu'elle pensait du mot qu'elle avait inscrit en grand et en plein centre du tableau, elle s'était de nouveau appuyée sur le bureau, à moitié assise dessus. A peine avait-elle fini cette question, que le bruit de pas dans le couloir s'arrêta, non pas un élève, mais deux élèves étaient arrivés. Elle haussa un sourcil en voyant que certains regards étaient peut-être trop appréciateurs, mais ne releva rien puis leur sourit après les avoir salué.
Elle tendit la main, récupérant au passage les deux fiches d'inscription, auxquelles elle jeta un coup d'œil de suite. Elle les lut entièrement, puis ses yeux remontèrent, pour rester sur les noms qu'elle préférait retenir tout de suite.


- Bien!

Elle se releva, s'appuyant sur ses mains pour ce faire, et elle se tenait droite, devant la petite classe. Même si elle ne souriait pas, son visage montrait que la bonne humeur était au rendez-vous. Voir plus d'élèves l'avait motivé tout d'un coup. Don regard parcourait les visages face à elle, deux Nekos qui n'avaient rien à voir l'un avec l'autre, et un Lycan. Tout ceci promettait d'être intéressant et haut en surprises.

- Comme je le disais à Taokaka, elle désigna la Neko masquée de la main, je m'appelle Æsmée et serait donc votre Professeur de Métamorphose au cours de l'année à venir.

Elle marqua une brève pause, les observant à tour de rôle et se remettant en tête les noms. Maintenant qu'elle s'était présentée et avait présenté la seule autre fille de la classe, elle pouvait en revenir au cours, là où elle s'était arrêtée avant qu'elle ne reçoive deux élèves supplémentaires. Sauvée par le gong, Taokaka ne serait plus obligée de répondre, car la louve regardait maintenant les deux garçons, et leur posa, à leur tour, cette question. Elle se tourna légèrement vers le tableau qui arborait un grand « Métamorphose » écrit en lettres rondes et légèrement obliques.


- Avant d'aborder la métamorphose directement, je tiens tout de même à ce que l'on en parle un peu. Car il y a beaucoup de choses à savoir sur le sujet et il vaut mieux être conscient de tout avant de sauter à l'eau. Qui peut me dire ce que ce mot, métamorphose, évoque pour lui? L'origine du mot, la définition que vous lui donneriez, ce qu'il vous inspire?

Elle fit quelques pas en long et en large, regardant les élèves à tour de rôle. Elle n'était pas stricte, parlait avec ses mains, et ne tenait pas à mettre une trop grande barrière entre elle et eux. Elle commençait juste peut-être, mais elle savait déjà où elle voulait aller, ce qu'elle voulait faire et avait une vague idée de différentes choses qui l'y mèneraient.
Elle fit le tour de son bureau, prit la craie blanche qu'elle avait posée dans sa main, se tourna vers les élèves, le sourire aux lèvres, les invitant à prendre la parole. Prête à noter leurs idées autour du mot déjà inscrit. Elle tira un trait, partant du mot, y dessina une petite flèche, attendant d'y inscrire un mot, une expression, une phrase que lui donnerait un des jeunes hybrides.


- Allez! Je vous écoute.




Elowïnde, n'oublie pas d'éditer ton message et d'éditer ta fiche qui te décrit toujours comme un chat blanc.
Edite Amphii: Il a décidé d'être un chat blanc selon ce qu'il m'a dit sur sa fiche hier.
Pourtant il a encore changé de décision après ta validation. Je n'ai pas été voir si ce dernier message avait été supprimé, mais hier soir il est repassé tigre
Invité

Message par Invité le Ven 8 Oct - 20:02

Revenir en haut Aller en bas
Il écouta attentivement ce que disait Æsmée en la regardant précisément. Elle était grande et blanche, des yeux en amande couleur noisette, des cheveux châtain et onduler, un nez fin et droit, ses lèvres aussi sont fines. Plutôt grande avec des chaussures à talons, une jupe bleu claire et un haut avec décolleter bleu claire aussi. Voila ! maintenant il avait bien sa prof dans l'esprit et se ne risquait pas de s'échapper.
tien ! La fille au masque s'appelait Taokaka, qu'elle nom étrange. Bon personne a des noms banals en même temps. Il ne savait toujours pas me nom du garçon à la veste en cuir.

- Avant d'aborder la métamorphose directement, je tiens tout de même à ce que l'on en parle un peu. Car il y a beaucoup de choses à savoir sur le sujet et il vaut mieux être conscient de tout avant de sauter à l'eau. Qui peut me dire ce que ce mot, métamorphose, évoque pour lui? L'origine du mot, la définition que vous lui donneriez, ce qu'il vous inspire?

Il réfléchit. La métamorphose c'est la transformation de quelque chose. Qu'est-ce que le mot métamorphose évoquait pour lui, bonne question. Sa évoque beaucoup de choses... La première qui lui vint a l'esprit fut la transformation d'un hybride comme lui en animal. Est-ce que lui aussi avait un forme animal? On le verra bien. Il se lança, le rouge au joue par la timidité.

-La métamorphose c'est la transformation de quelqu'un en animal ou un objet. Ce mot invoque pour moi la transformation d'un hybride en animal. Et... ces tout ! sa ne m'inspire pas vraiment.
Invité

Message par Invité le Sam 9 Oct - 12:30

Revenir en haut Aller en bas
Sa craie en main, elle était plus prête que jamais à écrire sur ce tableau noir qui marquait qu’elle était maintenant bel et bien professeur. Mais avant d’accorder son attention à cet objet, elle écouta attentivement ce qu’Elowïnde avait à dire, souriant et hochant la tête, lui indiquant qu’elle l’écoutait, qu’elle le comprenait, qu’elle était contente de cette prise de parole et qu’il avait bien raison de le faire.

-La métamorphose c'est la transformation de quelqu'un en animal ou un objet. Ce mot invoque pour moi la transformation d'un hybride en animal. Et... ces tout ! sa ne m'inspire pas vraiment.

Elle haussa un sourcil, un peu étonné, en entendant qu’il disait que ça ne l’inspirait, il avait peut-être mal compris sa question, ou elle s’était mal exprimée. Elle aurait aimé savoir ce que le mot lui inspirait comme idée et pas si ça l’inspirait tout simplement.
Elle ne comptait pas le faire revenir sur ce qu’il venait de dire, vu qu’il avait déjà pris la parole. Donc elle ne releva pas sa dernière phrase. Alors qu’elle se retournait vers le tableau pour écrire le plus gros de ce qu’il venait de dire elle en profita pour prendre la parole:


- Avez-vous des éléments à rajouter Taokaka et Kaleb ? Vous évoque-t-il autre chose ?

Elle venait d’écrire au bout de la flèche qu’elle avait déjà dessinée le mot « transformation ». Et se retourna de nouveau vers les élèves. Elle avait légèrement insisté sur le mot « évoquer » car elle avait cru entendre un autre mot se rapprochant de très près de celui-là, mais qui n’avait pas du tout la même signification. En réalité, elle se permettait ainsi de reprendre Elowïnde, sans avoir à citer directement la faute devant tout le monde. Elle espérait qu’il entendrait la différence, et qu’il aurait éventuellement l’idée de se demander quelle pouvait être la différence entre ses deux mots.

En attendant d’autres réponses éventuelles à sa question, elle dessina trois flèches de plus. Au bout d’une le mot « animal » fut inscrit, au bout de l’autre ce fut « humain » qui s’inscrivit et pour finir elle écrivit « objet ». Cela ne lui prit que très peu de temps, donc elle put se retourner pour jeter un regard aux élèves, d’un air interrogateur, pour voir si l’un ou l’autre n’avaient rien à dire. Elle pouvait, bien entendu commencer le cours, leur balancer ce qu'elle comptait dire, mais ce serait du bourrage de crâne et la participation était très importante à ses yeux. Non seulement en participant, ils construisaient eux-même le cours, mais ils apprenaient à prendre parole les uns devant les autres, et quand on faisait partie d'un même groupe, d'une même classe, le respect et la confiance étant nécessaires.
Elle poussait ses élèves à prendre la parole pour leur montrer aussi qu'elle était là pour superviser et non pour imposer. Le rôle d'enseignant était avant tout un rôle de guide, dans les temps plus anciens, seuls de vieux hommes pouvaient enseigner car les gens estimaient alors que le savoir n'était pas la seule chose qui importait, l'expérience comptait énormément aussi. Mais elle n'avait rien à craindre, de l'expérience, elle en avait dans ce domaine. Elle ne voulait pas à avoir à supplier les lycéens à prendre la parole, elle ne voulait pas les interroger bêtement non plus, alors elle haussa un sourcil et sourit, les invitant une dernière fois à prendre la parole.




Invité

Message par Invité le Sam 9 Oct - 13:14

Revenir en haut Aller en bas
Kaleb vit un jeune homme entrer dans la salle. Encore un neko en plus. C'est pas qu'il n'aime pas les Neko au contraire mais son côté canin lui avait du mal à supporté les félins. Qu'est ce qu'une métamorphose? Voilà une question facile mais tout en étant compliqué à la fois. Kaleb réfléchi à se qu'il allait dire tout en écoutant le jeune neko puis la prof dit:

"Avez-vous des éléments à rajouter Taokaka et Kaleb ? Vous évoque-t-il autre chose ?"

Kaleb la regarda et lui sourit puis dit:

-Le neko n'a pas tord sur le faite qu'une personne se transforme en un animal ou quelque chose d'autre mais tout le monde n'est pas hybride pour moi car un hybride on va le deviné grâce à certain aspect animal qu'il garde sous sa forme humaine alors qu'une personne comme moi par exemple peux cacher complètement ce qu'il à d'animal s'il le veux. En ce qui concerne la métamorphose personnellement sa va plus loin car on peux parlé de métamorphose quand on devient un esprit. Par exemple: un lycanthrope peux se métamorphosé en esprit de la forêt. La métamorphose dévoile généralement ce que l'on est au font de nous...-

Kaleb regarda sa feuille et avait remarqué qu'il avait dessiné inconsciemment. C'était une scène de son cauchemar répété. Il cacha la feuille et rajouta avec une voix plus attristé:

-Le faite de se métamorphosé en un animal à des effets négatif. On à tout les sens et caractère de l'animal... Certains ne contrôle pas leur colère ni leur rêve... Et cela peux être dangereux et nuire à leur propre santé...-
Invité

Message par Invité le Jeu 14 Oct - 17:35

Revenir en haut Aller en bas
Kaleb prit la parole poussant la réflexion qu’avait partagée Elowïnde un peu plus loin. Un sourire s’esquissa sur les lèvres du professeur, elle le laisserait finir et en surprendrait plus d’un dans la salle. Mais cela ne changeait rien au faut qu’il avait entièrement raison, la métamorphose pouvait aller plus loin qu’on ne pouvait la penser au premier abord. Elle hocha la tête, écoutant attentivement ce qu’il venait de dire et rallongea le trait qu’elle avait tracé depuis métamorphose vers humain, le faisant dépasser le mot pour aller vers une extrémité du tableau. Autour de ce mot elle inscrit un par un différents mots qui venaient d’être invoqués par le lycanthrope comme esprit, rêve, colère, caractère, etc.

- Bien dit Kaleb. Il y a cependant un point sur lequel tu te trompas légèrement, sûrement car jeunes que vous êtes, vous n’avez jamais eu affaire à un Hybride qui maîtrisait son talent de métamorphose entièrement.

Ce charabia n’avait de sens encore que pour elle, mais alors qu’elle parlait un changement s’obtempéra. Les élèves auraient pu croire qu’elle abaissait ses oreilles d’abord, comme ces animaux qui aplatissaient leurs oreilles sur leur tête quand ils étaient furieux ou agressifs. Mais les oreilles qui s’abaissaient s’aplatirent tant que les cheveux semblèrent les dissimuler. En quelques instants les oreilles de la louve avaient pris forme humaine. Elle fit un tour sur elle-même, sa queue n’était plus visible non plus. Un petit sourire en coin montrait qu’elle était quelque peu fière de leur dévoiler ce tour qu’elle gardait dans son sac.
Elle secoua sa tête, faisant voler ses cheveux autour d’elle. Lorsqu’elle s’arrêta, ses oreilles de louve avaient déjà repris leur aspect normal. Le petit air amusé qu’elle arborait ne la quittait pas. Peu étaient les gens qui savaient qu’un hybride pouvait pousser la transformation jusqu’au bout, tout comme peu étaient les hybrides qui pouvaient le faire. Elle se permit d’ailleurs de faire cette réflexion tout de suite, ne voulait pas induire ses élèves en erreur :


- La capacité de métamorphose des hybrides doit être grande pour parfaire la transformation humaine, nous sommes peu à pouvoir le faire et cela nous demande bien plus de concentration et d’énergie car on doit maintenir cette transformation.

Elle laissa planer un moment de silence avant de continuer, afin de laisser à Taokaka une chance de prendre la parole si elle en avait envie. Vu que le silence perdurait, elle comprit qu’il était de nouveau à son tour d’intervenir. Et c’est ce qu’elle fit de suite.
Elle désigna le tableau du bout de sa craie blanche, qu’elle tenait toujours comme on tiendrait une cigarette. Du bout de cette craie elle tapota sur le mot « humain » dont la flèche avait été grossièrement prolongée. Elle portait déjà l’attention des élèves sur un point qu’elle pensait plutôt crucial. Elle les regarda tour de rôle, pour être sûre qu’elle avait leur attention à tous :


- Est-ce que vous notez quelque chose de particulier sur le tableau ?

Leur donner la réponse serait bête, à son avis. Elle voulait les faire réfléchir, elle ne voulait pas leur donner la solution sans qu’ils aient cherché à comprendre. Si elle faisait ça, elle s’assurait simplement de faire de ses élèves de bons perroquets qu’elle dresserait à répéter ce qu’elle disait. Elle ne voulait pas qu’ils répètent, mais qu’ils cherchent et trouvent d’eux-mêmes. S’ils ne trouvaient pas, elle les guiderait alors sur la bonne voie.
Elle haussa alors un ses sourcils, dans cet air interrogateur que les lycéens apprendraient vite à reconnaître, dans l’attente d’une réponse ou d’un signe quelconques.

Ordre de RP: 1) Taokaka
2) Elowïnde
3) Kaleb
4) Æsmée
5) Clémentine?
Invité

Message par Invité le Dim 17 Oct - 14:30

Revenir en haut Aller en bas
Arriver dans une nouvelle ville n’était jamais simple, il fallait toujours un certain temps pour avoir ses repères dans les nombreuses rues et impasses. Le pas rapide et le souffle haletant, la jeune neko traquait sur les panneaux de la ville la moindre indication pour se rendre au lycée. Son impression de tourner en rond se confirma lorsqu’elle dépassa pour la troisième fois le boucher « Le cochon net ». De nombreuses douleurs se faisaient ressentir au niveau des cuisses, des mollets et surtout des pieds. Celles-ci obligèrent la jeune fille à s’arrêter sur un banc en pierre plutôt froid. Après cinq minutes de pose, Clémentine repartit au pas de course à la recherche du lycée. Elle croisa la boulangerie et s’y arrêta pour acheter un pain au chocolat et demander son chemin. Après quelques explications rapides, la neko repartit en trombe, sa cadence ne cessait d’augmenter et ses pas devenaient de moins en moins précis. Les trottoirs pavés de la ville valurent à Clémentine une jolie chute, le nez en avant. Rouge de honte, elle reprit son chemin doucement et arriva enfin devant l’établissement recherché.

Persuadée qu’elle allait encore se perdre dans les couloirs et exténuée d’avoir marché tant de temps, Clémentine décida de reprendre son apparence première, celle d’une petite chatte rousse, afin de s’éviter une fatigue supplémentaire. Sur quatre pattes, la neko allait beaucoup plus vite et trébuchait bien moins. Dans les grands couloirs presque désert du lycée, une petite chatte rousse passait presque inaperçue ce qui lui permit d’explorer sans problèmes. Clémentine, qui n’avait pas apporté plus d’affaire qu’un crayon et un petit bloc note n’était pas trop gênée par leurs poids même sous forme de chat. A force de marcher au hasard des couloirs, la chatte rousse se retrouva face à une porte entrouverte où elle put lire :

« Inscription au cours de métamorphose. A l’intérieur de la salle. »

Se sentant visée par ce cours, La chatte repris tant bien que mal sa forme quasi-humaine et se recoiffa laborieusement. Elle entendit derrière la porte des voix dont celle plus répétitive d’une femme. Rouge de honte à l’idée d’être en retard, Clémentine hésita quelques minutes avant d’entrer dans la salle de classe. De façon très légère, elle frappa à la porte et entra, les mains nouées et la gorge sèche.

- Désolée d’être en retard, je viens juste d’arrivé et je ne connais pas encore très bien l’établissement et…

Dans sa confusion, ses mains devinrent de grosses pattes de matou, rousses et griffues. Elle avait toujours du mal à contrôler sa forme humaine dans des moments de gène. Elle n’osait pas lever les yeux sur la dame devant le tableau et s’approcha de la fiche sur le bureau où elle écrivit


Nom et prénom: WITHERS Clémentine
Âge: 11 années
Race: hybride
Aptitudes en métamorphose: Contrôle moyen de ma transformation. Perd vite le contrôle lorsque gênée.

Toujours sans regarder la professeur, Clémentine partit s’asseoir sur une chaise du second rang et posa ses peu nombreuses affaires sur le bureau en face d’elle. Avec un peu de concentration, elle réussit à redonner à ses pattes une forme de main pourvue de 5 doigt et sans griffes.
Invité

Message par Invité le Lun 18 Oct - 18:16

Revenir en haut Aller en bas
-Concentration... Concentration... Concentration...

Oui Taokaka essayait de se concentrer. Très dur mais elle essayait. Donc pendait qu'elle se concentrait, qu'elle évacuait toute idée de nourriture, elle était silencieuse... très... trop. Tellement qu'au bout de quelques minutes, elle explosa. Façon de parler bien entendu.


- Est-ce que vous notez quelque chose de particulier sur le tableau ?

-OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS! La-flèche-elle-veut-dire-qu'on-peut-aller-plus-loin-qu'une-transformation-humaine!

Dit-elle à très grande vitesse. Sauf que pour notre hybride, après avoir réfléchie, faut calmer le cerveau bouillant... Et pour ça rien de mieux que de se transformer en chat! Mais la encore, elle avait une façon spéciale de le faire, spéciale dans son clan: après avoir fait un graaaaaaaaaaand saut(l'after-effect de réfléchir), le même symbole qu'elle avait dessiné pour écrire son nom apparu en cercle autour d'elle, comme la trace d'un sceau magique. En même temps, ses membres et ses vêtements rétrécirent, jusqu'à ce qu'elle devienne une mignonne petite chatte de centimètre à tout casser. Mais, particularité, elle se tenait à deux pattes, rare chez les hybrides.
Spoiler:
Soudain Taokaka d'aperçu que de nombreuses personnes étaient rentrés en classe, mais porta son attention sur Clémentine, la dernière personne à être rentré. Malheureusement pour elle.


-Toi je t'aime! Chais pas qui t'es mais voilà!

Les sens précis et subjectif des mots elle connait pas. C'est donc dans un grand sauf qu'elle sauta sur la tête de la neko et s'y allongea.


-HS-Je sais que cette histoire de transformation est pas écrite dans ma fiche parce que avant, il n'y avait pas ce système, c'est après une "petite" embrouille que Amphii et Fisher ont instaurés le système des transformations, alors j'avais proposé mon idée actuelle à .... Une admin qui n'est plus sur le fofo(enfin je crois, qu'on me corrige si je me trompe)qui avait accepté, mais j'ai pas éditer ma fiche >.< (Je suis un peu comme mon perso hein, on me dit pas de le faire je le fais pas...Bon ok j'y pense pas >3>)
Invité

Message par Invité le Lun 18 Oct - 19:03

Revenir en haut Aller en bas
Il écoutait attentivement ce que tout le monde disaient et apprit que le gars avec une plume dans les cheveux s’appelait Kaleb, qu'il n'était pas un Neko mais un Lycan.Il enregistra ça dans un coin de son cerveau. Le jeune se demandait ce qu'est un Lycan? Il devina qu'il pouvait se transformer en animal,mais en quoi? Est-ce que tous les Lycan ont cette forme une fois transformé? Sont-il agressifs sous forme animale?
Ses pensées furent interrompues quand Taokaka répondit à la question avant lui, d'une façon spéciale.Elle parla très vite et très fort, pour ponctuer cette phrase elles sauta et se transforma en chat dans un grand cercle lumineux. Il fut stupéfait et lâcha un petit cri de surprise. La chatte se tenait sur 2 pattes, ce qu'il faillit décrocher la mâchoire de stupéfaction au jeune hybride, elle avait le même manteau qu'elle portait sous forme humaine. Elle n'avais plus son masque mais son visage était tout noir avec des yeux luminescent.
En même temps une nouvelle élève arriva dans la classe et la chatte lui sauta sur la tête en lui disant:


Toi je t'aime!Chais pas qui t'es mais voilà!


Toujours ébahi par se qui venait passé. Il referma la bouche qui était grande ouverte avant de se décrochait la mâchoire. Il reprit une attitude correcte et mémorisa se qui venait de se passé.
Invité

Message par Invité le Mer 20 Oct - 11:37

Revenir en haut Aller en bas
Kaleb réfléchissait à la question qu'avait posé le professeur et il remarqua le comportement de la neko. Il la trouva un peu timbré sur les bord et ne fit plus attention a elle. Le jeune lycan repensa à ce que la prof avait dit au sujet des hybrides. Il est vrai qu'un hybride doit constamment faire attention pour pouvoir rester sous l'état humain mais un lycan doit faire attention aussi car son instinct animal est aussi dangereux que celui d'un hybride. Kaleb était intrigué par le cours de la professeur et dit:

- J'ai une question vous avez dit que les hybrides avait plus de mal qu'une personne comme moi par exemple. En quoi somme nous différent? Car on a le même problème à surmonter et je vois pas la différence. Pouvez vous m'expliquer s'il vous plait? C'est un peu flou dans ma tête.-

Kaleb était trop intéressé sur se sujet. Savoir pourquoi un hybride était différent d'un lycan ou autre l'intéressait. Pas pour montrer l'infériorité d'un hybride car pour lui tout le monde est au même niveau, mais pour comprendre le pourquoi du comment. Kaleb fixa avec gentillesse en attendant qu'elle lui donne une réponse qui pourrait éclaircir son mystère et accroitre ses connaissance. Il commença à apprécier ce cours de métamorphose qu'il ne voulait y assister au début.
Invité

Message par Invité le Mer 27 Oct - 8:46

Revenir en haut Aller en bas
Le professeur qui pensait être au bout de ses surprises se promit d’arrêter de croire cela. Un nouvel élève venait de faire son apparition dans la salle et au premier coup d’œil elle pouvait certifier qu’il s’agissait sûrement d’un élève de primaire ou de collège tellement elle était petite. Ne voulant la mettre dans l’embarras devant toute la classe elle lui sourit et attendit qu’elle prenne place, elle était déjà assez gênée comme cela et le professeur n’avait pas besoin d’en rajouter. Et maintenant le premier élève qui était rentré dans la salle de cours semblait avoir perdu les capacités de se contrôler. La louve fronça les sourcils en la voyant bondir sur la tête de la nouvelle élève qui recevait sûrement plus d’attention qu’elle n’en voulait.
Sans hésitation elle fit quelques pas dans la direction des femelles Neko, souleva Taokaka par la peau du coup, veillant cependant à ce qu’elle n’essaye pas s’accrocher avec ses griffes sur la tête de Clémentine. Elle passa son bras sous les jambes de l’animal pour la porter à sa place. Elle s’éclaircit la gorge pour que toute la classe reporte son attention au cours. Æsmée retourna vers le tableau et désigna le schéma à nouveau, reprenant la réponse de Taokaka avec enthousiasme, contente d’avoir eu une réponse.

- Cette réponse est la bonne, mais dans une certaine limite Taokaka. Elle n’est juste que pour les hybrides qui s’en tiennent à leur forme animale ou humaine. Comme Kaleb l’a souligné les lycans peuvent se transformer en d’autres forment, par exemple celui d’esprit de la forêt. Ce que je vous demandais de remarquer par contre c’était bien le fait qu’une personne avec la capacité de se métamorphoser ne peut justement pas aller plus loin que quelque chose.

Le professeur posa la craie qu’elle tenait depuis tout à l’heure sur le bord du tableau et se dirigea alors vers son sac où elle avait une autre boîte de craies. Elle attrapa la première qui en sortit sans en regarder la couleur. Elle retourna au schéma et fit une nouvelle flèche en arc-de-cercle qui rejoignait le premier mot au deuxième, puis elle fit une deuxième flèche partant du mot « humain » qui se dirigeait vers le « Métamorphose » du début. Kaleb venait de lui poser une question, elle décida de lui répondre avant de poursuivre.
Encore une fois elle avait été mal comprise, elle se promit de repenser à deux fois ce qu’elle dirait, car elle s’en voulait d’être mal comprise, il fallait qu’elle leur enseigne des choses et non qu’elle leur sème le doute dans l’esprit. Elle posa la craie et frotta ses doigts les uns contre les autres pour se défaire de cette couche de poussière. Elle posa ensuite son regard sur Kaleb, prête à lui répondre :


- Je me suis mal exprimée. Je ne voulais en aucun cas dire qu’il était plus difficile pour un hybride de se métamorphoser qu’un lycan. Les hybrides ont la capacité de se métamorphoser dans leur forme animale assez simplement, mais pour parfaire leur métamorphose humaine il leur faut des années d’expérience, mais la plupart des hybrides ne cherchent même pas à parfaire cette transformation, s’arrêtant juste à la simplicité. Les deux races subissent toutes deux les aléas des transformations à répétition, la douleur est sans doute plus forte chez les lycans que chez les hybrides car les muscles ne sont pas allongés de la même manière. Les deux races doivent aussi apprendre à gérer l’instinct animal, cette partie-là, cependant, n’est sûrement pas aussi aisée pour les lycans qui sont des prédateurs et des mangeurs d’homme après tout.

Le regard de la louve avait changé, elle regardait Kaleb et se demandait s’il faisait partie des gens de sa race qui savaient se tenir ou partie de ceux qui se nourrissait encore de chair fraîche. Elle cligna les yeux et baissa la tête, pour qu’il veuille apprendre à maîtriser sa métamorphose et oublier certains aspects de sa nature, c’était qu’il s’était certainement rangé.

- On ne peut parler de plus compliqué ou plus difficile vraiment. Plus douloureux, plus complexe, plus long, par exemple.

L’hybride posa son regard sur la Neko qui avait repris sa forme originale et se demandait si elle se transformerait à nouveau en fille. Elle se demandait si son visage allait se tordre et montrer cette douleur que tout personne ayant recours à la métamorphose pouvait avoir. Plus on était jeune, plus on prenait de temps à se métamorphoser et plus on avait du mal à gérer la douleur. Les gens semblaient l’oublier et malheureusement pour ses élèves, Æsmée comptait leur faire passer étape par étape la joie des douleurs de la métamorphose.
Elle dirigea à nouveau son regard sur Kaleb pour voir s’il avait compris, s’il se posait encore des questions et lui laissa le temps de prendre à nouveau la parole s’il le désirait.


- Clémentine, le schéma te parle-t-il plus avec ses nouvelles flèches ?

Le professeur était revenue à son cour et elle avait décidé d’interroger l’élève qui était à peine arrivée, mais qui avait tout de même eu le temps de voir ce qui était au tableau et qui s’était sûrement faite une idée sur le peu qui venait de se passer.


[HRP:
N'oubliez pas les 10 minimum tout le monde! Ça m’étonnerait que vous avez tous une fenêtre et non pas le plein écran pour la fenêtre du forum… à moins que vous n’ayez tous que des écrans de 15 pouces. Wink ]
Invité

Message par Invité le Mer 3 Nov - 0:13

Revenir en haut Aller en bas
Clémentine, qui avait entreprit de recopier le schéma du tableau, tentait en même temps de comprendre où voulait en venir la professeur. Elle était concentrée sur sa feuille, ce qui ne l’empêchait pas de regarder d'un coin de l'oeil ce qui se passait autour d'elle. La femelle placée derrière elle cria une phrase à une vitesse folle avant de se métamorphosé en chatte folle et de sauter sur la tête de Clémentine en lâchant une petite phrase de sympathie dénuée de sens et de réel sentiments. Clémentine, surprise, mit un temps avant de comprendre que la folle avait atterrit sur sa tête et ne réagit d'abord pas. Puis, voyant que la chatte posée sur sa tête ne bougeait pas, Clémentine s'enflamma, outrée d'être traitée comme une vulgaire chaise moelleuse. Ses mains se pourvurent de griffes et s'enfoncèrent dans la table, trouant par la même la feuille sur laquelle se trouvait son schéma. Heureusement, Mlle. Duval ôta la chatte endormie de sa tête et la reposa sur son siège. Clémentine prit un temps pour se calmer, son visage quitta la couleur rouge pour reprendre une teinte normale et ses griffes se défirent du bois du bureau.

Elle observa autour d'elle, celui qui semblait être le plus jeune des élèves après elle, Elowïnde, semblait complètement passif au cour, comme s'il regardait la télévision sans dire mot ni objection. Kaleb en revanche semblait très intéressé par le cour de Mlle. Duval. Il posait de nombreuses question pertinentes. Après avoir complété son schéma, la professeur se tourna vers Clémentine.

- Clémentine, le schéma te parle-t-il plus avec ses nouvelles flèches ?

- D'après mes vagues connaissances, notre forme originelle est notre forme animale. Par conséquent, ce n'est pas une transformation. Notre forme humaine est donc un transformation ou métamorphose. Je ne voit pas ce que je pourrais apporter de plus sur ce point. En revanche, je souhaiterais savoir pourquoi avoir inscrit Objet au bout de la troisième flèche. Je comprend que certaine personne peuvent se métamorphoser en objets, mais qui sont ils, à quelle "race" appartiennent ils ?

Clémentine se doutait bien que sa réponse n'était pas celle attendue par la professeur, mais sa curiosité était plus forte que sont envie de faire plaisir à sa prof en lui disant ce qu'elle souhaitait
Invité

Message par Invité le Jeu 4 Nov - 18:11

Revenir en haut Aller en bas
"Nyatsu..."

Taokaka n'aime pas franchement qu'on la prenne par la peau du cou... Quand on le fait, elle a l'habitude de se débattre et de bouger dans tout les sens... Dans le vide. Ce qui finit par franchement l'amuser à se rendre compte qu'elle "volait", en faisant un petit son de satisfaction.

"Wuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii... Bon ok je me suis un peu emporté..."

À peine embarrassé par ce qui venait de se passer, elle tenta de se re-transformer... Sans succès. Une deuxième fois.... Sans succès non plus. Toutes ses tentatives n'aboutirent à rien. Ce qui l'embarrassa pour de bon, et l'inquiéta. Beaucoup.

"Nya? Nyaaaaaaahaaaa?... C'est surement parce que j'ai faim, j'arrive plus à me transformer, madaaaaaame aux g... daaaaaame! Si on manque d'énergie on pas se transformer c'est ça? Hein que c'est ça?"

C'était très logique dans un sens, mais apparemment Tao l'avait pas comprit avant ou ne s'était pas posé la question... D'où le fait qu'elle commençait à flipper sérieux, et regardait sa professeur avec affolement. Elle se demanda même si elle pourrait un jour se re-transformer. Oui l'hybride en question était très nerveux et pessimistes. De ce fait, elle était suspendue aux lèvres de Mlle.Duval... Pour la première fois de sa vie. Elle allait certainement ressortir de ce cour avec quelque séquelle mentale. Beaucoup. Après pas sûr qu'elle puisse suivre un cour correctement avant loooongtemps. Voir toute sa vie. En même temps être stresser comme ça ça se fait pas.


-HJ-J'étais trop intéressée par les pubs qui défilent en haut pour répondre hier comme cette magnifique guitare électrique Music Man John Petrucci Blue Pearl magnifique à 2 259€.... Nyaaaaa... Oups pardon, je suis un peu comme mon personnage quoi... >.> Au passage j'ai fais que 12 lignes je sers à rien >.< Enfin bon chacun son niveau.-HJ-
Invité

Message par Invité le Jeu 9 Déc - 17:00

Revenir en haut Aller en bas
[Suite à l'absence de réponse de la part d'Elowinde, son tour saute et il sera un personnage passif, écoutant simplement le cour. Le tour passe donc à Kaleb si je ne me trompe pas. Désolée pour le retard et bonne continuation.]
Invité

Message par Invité le Lun 13 Déc - 10:24

Revenir en haut Aller en bas
Kaleb se réveilla car il c'était un peu assoupi. Il écouta ensuite clémentine qui se demanda comment on pouvait appeler une personne qui se change en objet. Kaleb se posa aussi la question. Car il est vrai qu'il ne le savait pas non plus. Cela était difficile de leur donner un nom propre pour eux. Le lycan le regarda et dit:

-A mon avis il ne doit pas y avoir de nom spécifique. Moi je les appelle des métamorphe. Mais je ne suis pas sur de moi car c'est vrai qu'on ne sait pas s'ils ont un nom spécifique comme nous. Moi par exemple je suis un lycanthrope, vous des hybrides et chaque espèce on un nom spécifique chez vous mais pour les objets c'est pas simples.-

Kaleb était de plus en plus fatigué, car il ne dormait presque plus et ne pouvait plus résister la journée. Le lycan fit tout pour ne pas dormir mais cela était trop dur pour lui. Kaleb regarda tout les élèves qu'il y avait dans la classe. Tout le monde semblait en pleine forme, surtout Taokaka. Il regarda ensuite la prof qui était d'un charme inouï. Kaleb commença à ressentir l'envi de la connaître mieux, voir plus. Elle dégageait cette instinct canin que chaque loup appréciait. Comment y résister, même humaine elle est magnifique, mais malheureusement c'est sa professeur. Donc qui dit prof dit aucune chance de la connaître intimement. Kaleb la regarda avec le sourire et dit:

-Madame, je pourrais vous voir après les cours?-
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Avventura :: Archives RPs-