[TERMINÉE] Jayura Winsburg "L'eau, ça mouille."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez|
Jayura
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 01/02/2017
Age : 450
Localisation : Dans son atelier

Feuille de personnage
Particularité: Capacité à faire chier le monde !!!!!!
Emploi: Maîtresse du monde
Rang:

Message par Jayura le Sam 4 Fév - 14:13

Revenir en haut Aller en bas
Jayura
“La femme est une eau fraîche qui tue, une eau profonde qui noie.”

Nom ▬ WINSBURG.
Prénom ▬ Jayura.
Surnom ▬ "Jaja", "Jayu", "Yuyu", "Yura"
Date et lieu de naissance ▬ Londres, ANGLETERRE, le 03 mars 1567 (449 ans, 23 ans physiquement)
Race ▬ Élémentaire de l'eau.
Métier/études ▬ Artiste peintre, a étudiée aux Beaux-Arts de Paris.
Situation conjugale ▬ Célibataire.
Situation familiale  ▬ Enfant unique.
Affiliation ▬ Le Cercle.

Pouvoir

Étant élémentaire de l'eau, Jayura est capable de maîtriser ce dernier depuis son appel. De plus, de part ses longues années de vie, l'élémentaire a appris à maîtriser l'eau sous ses autres formes : solide et gazeuse.

Il lui est possible de maîtriser l'eau environnante autour d'elle, sur un rayon de 8 à 10 mètres maximum.
Néanmoins, elle ne peut fonctionner que par des tranches de 10 minutes. Ensuite, elle devrait se reposer durant une dizaine de minutes ou être en contacte avec son élément (douche, boire beaucoup d'eau..) pour pouvoir ensuite recommencer.
Cependant, si elle est dans "l'obligation" d'utiliser plus sa capacité, elle ne pourra la pousser qu'une heure grand maximum et elle sera obligée de rester immobile et méditer en totale immersion dans son élément (dans un lac ou une baignoire par exemple). Lors de cette méditation, Jayura sera donc vulnérable et ne pourra ressentir que grossièrement les choses et masses qui peuvent l'entourer.

Grâce à la maîtrise de cet élément, il lui ai possible de respirer sous l'eau et nage littéralement comme un poisson dans l'eau.

Également, Jayura a développé la capacité de résister à des températures négatives (maximum -10°C).

Néanmoins, il lui est impossible de changer la température de l'eau : si elle décide d'utiliser l'eau d'un lac, l'eau restera à cette température, elle ne pourra pas l'augmenter ou la baisser.


Physique

Physiquement, Jayura pourrait être une femme banale comme il en existe plein. Néanmoins, elle possède un seul détail qui va la différencier des autres et la rendre un peu plus "unique". En effet, les yeux de la demoiselle, bien que grand et en amande, sont d'une étrange couleur rouge vif. L'explication de ce détail est toute simple : dès sa naissance, elle a été touché d'une maladie, l'albinisme oculaire qui a rendu ses iris totalement translucides. À cause de cette maladie, durant les 23 premières années de sa vie, Jayura a eut une baisse de la vision qui s'est totalement volatilisée lorsqu'elle fut appelée.
La peau de la demoiselle est assez blanche, sans paraître terne, et est marqué d'une assez grande, mais fine, cicatrice d'une dizaine de centimètres au niveau de son cou, sur la gauche.
Ses cheveux sont longs, très longs, finissant dans le creux de ses reins, et d'un brun banal et uniforme.
C'est une personne un peu plus petite et fine que la moyenne, mais ne vous y trompez pas, elle fait depuis quelques années de la musculation pour développer sa force et sa masse musculaire !
Du côté de ses vêtements, Jayura a pour habitude de porter des robes ou des jupes assez classique, mais il lui arrive de porter des pantalons.

Maintenant, allons voir du côté de son côté élémentaire.
Lorsqu'elle prend cette forme, sa peau prend une faible teinte bleu, ses cheveux devinrent blancs immaculés et le rouge de ses yeux devient plus intense. De plus, de curieux tatouages aux allures tribaux apparaissent, s'enroulant autour de ses membres, de son cou et finissant en spirales sur son front et ses joues.
Ses ongles grandissent en prenant une teinte bleutée.
Pour ce qui est de la tenue, elle revêtit un simple body blanc de dentelle et ses pieds sont nus.
Généralement, lorsqu'elle prend cette forme-ci, des filets d'eaux l'entourent.

Mental

Jayura est femme assez équilibrée. Aux premiers abords, c'est une femme relativement douce, souriante, posée, la voix calme. Néanmoins, nous vous déconseillons de vraiment l'énerver car cette douceur laissera place à la démence et vous devrez subir la surprenante violence dont elle peut être capable.
Cette demoiselle n'est pas vulgaire, mais saura l'être si vous la poussez à bout. Elle aura tendance à beaucoup protéger les personnes qui lui sont proches, des fois au péril de sa propre vie.
Jayura possède une assez grande ouverture d'esprit, acquise au fur et à mesure des années mais aussi lorsqu'elle a débuté ses études aux Beaux Arts de Paris qui ont fait d'elle une artiste peu reconnue (pour l'instant !).
Elle n'apprécie pas trop les injustices et aura tendance à se mêler des histoires qui ne la regardent pas pour tenter d'aider la personne souffrant de ces injustices.
Peut-être est-ce lié au fait qu'elle soit élémentaire, en tout cas, Jayura adore les animaux. ADORE vraiment. Ce serait la première à recueillir les animaux en détresse dans la rue pour les emmener chez elle pour les soigner, les nourrir et les choyer.
Mais elle aura également cette attitude avec les sans-abris, elle lui ait d'ailleurs déjà arrivés de se faire avoir par certains d'entre eux qui ont abusés de son innocence et de sa faculté à aider les autres en la volant.

Histoire

I - NAISSANCE

C'était au beau milieu de la journée du 3 mars 1567, aux alentours de 15 heures que l'heureux événement se produit. Cela faisait maintenant 9 mois que les deux parents, Élisabeth et Josh Winsburg, trépignaient d'impatience.
Les infirmières s'affairaient autour de la jeune maman qui hurlait de douleur et se cramponnait aux draps du lit tandis que le jeune père faisait les 100 pas devant la porte de la chambre. Il était inquiet, il n'était pas impossible que sa femme périsse durant l'accouchement, tout ce qu'ils souhaitait c'était que tout ce passe bien et que sa femme et son enfant survive.
Après de longues heures de travail et de cris, l'une des infirmières couverte de sang ouvrit la porte, un large sourire aux lèvres.
Sans attendre le moindre mot de la femme, John pénétra dans la chambre pour constater que sa femme était belle et bien vivante dans son lit, cependant affaiblit et transpirante de ses efforts.

Cependant, ce jour qui aurait dû être heureux fut pour les deux parents le début des problèmes. En effet, bien qu'ils aient eu une petite fille en bonne santé, avec quelques petites touffes de cheveux bruns sur la tête, il semblerait qu'elle soit née avec une maladie, relativement rare, ne touchant que les yeux de la petite. Elle était atteinte d'albinisme oculaire, ce qui rendait ses yeux totalement rouges sang. De plus, cette maladie avait dotée le bébé d'une très mauvaise vue.

Après une longue discussion avec le docteur, les deux parents se retrouvèrent seuls dans la chambre, les yeux portés en direction de leur "créature". Il s'était concerté tout les deux et avait finalement décidés de l'appeler Jayura.

II - L'APPEL

23 ans plus tard.
Aujourd'hui était un jour spécial pour Jayura et ses parents. Ces derniers avaient décidés de se rendre au bord de La Tamise. Pourquoi me diriez-vous ? La petite famille avait décidés d'y faire une sortie exceptionnelle : une longue balade jusqu'à l'endroit où La Tamise se jetait dans la Mer du Nord pour ensuite faire un bon pique-nique.
Malgré ses 23 ans, Jayura vivait toujours chez ses parents. À cause de sa maladie, ses parents lui interdisait de sortir en ville, de peur qu'elle se fasse voir par d'autres et qu'elle soit prise pour un monstre.
Mais cette vie ne dérangeait absolument pas la demoiselle, c'était normale pour elle de rester enfermée à la maison avec ses parents et passait son temps à dessiner dans sa chambre.

Il leur fallut quelques petites heures pour se rendre jusqu'à l'embouchure de La Tamise. Et direct furent-ils arrivés qu'ils s'étaient rendu au bord de la Mer du Nord pour pique-niquer. Comme une enfant, Jayura avait accouru vers le bord et regarder l'étendue d'eau qui paraissait infinie devant elle.
La demoiselle aurait aimé se dévêtir et plonger dans l'eau pour faire quelques brasses. Malheureusement, malgré la forte attraction de l'eau, elle n'avait jamais appris à nager.

Jayura se retourna vers ses parents qui semblaient discuter au loin, en jetant de temps en temps un regard à leur fille. Son père restait assez en retrait tandis que sa mère venait vers elle et la guida sur un coin d'herbes où ils pourraient déjeuner tranquillement.

L'air frais caressait doucement le visage de la demoiselle alors que ses longs cheveux bruns voletèrent derrière elle. Son regard rougeoyant était planté sur la Meralors qu'elle dégustait son repas en compagnie de sa mère. Après de longues minutes de silence, Jayura retourna légèrement son regard en direction de sa mère. Mais à peine ouvrai-elle la bouche pour demander où était son père qu'elle fut violemment frappée à la tête. Tout devint noir alors qu'elle s'effondrait sur le sol.


Quand elle se réveillait enfin, la demoiselle était solidement attachée. Elle se trouvait sur un bateau, face contre sol. Elle sentait leur barque tanguer et entendait le claquement des rames pénétrant dans l'eau. Son coeur commençait à battre la chamade, elle aurait voulu hurler mais elle avait bien trop peur pour ça. Jayura étendit une voix féminine. Une douce chaleur l'emplit quand elle reconnut la voix de sa mère.

- Here.

Que faisait-ils ici ? Que s'est-il passé ? Pourquoi avait-elle été assommée ? Tant de questions se bousculaient dans sa tête douloureuse.
Le bateau semblait s'arrêter. Soudainement, elle fut porter. C'est avec horreur qu'elle découvrit le visage de ses deux parents sur le bateau, les sourcils froncés. C'était donc eux qui l'avait assommée ?
Elle n'eut pas le temps de dire quelque chose que son père la lança sans aucun état d'âme dans la mer.
Solidement attachée, elle ne pouvait rien faire à part couler. Elle sentait l'eau froide sur sa peau. L'air commençait à lui manquer, elle se débattait mais rien n'y ferait. Jayura périrait là, sans que personne ne puisse retrouver son corps, sans que personne ne puisse s'inquiéter de son absence.

Combien de temps s'était-il passé ? Quatre heures ? Peut-être cinq. C'était comme si elle se réveillait d'un mauvais rêve. Mais elle était toujours au fond de l'eau, ligotée. Jayura commençait à se débattre de toutes ses forces mais elle remarqua uniquement quelques secondes après qu'elle pouvait respirer sous l'eau. Comment cela se pouvait-il ?
Comme si l'eau forçait sur ses liens, Jayura fut détachée et dans un courant d'eau, elle fut guidée jusqu'à la surface. Mais elle ne s'arrêta pas là, l'eau éleva son corps à quelques centimètres au dessus de l'eau, son regard rougeoyant était dirigé vers une pleine lune. Il s'écoulait quelques secondes avant que l'eau qui la soulevait sembla pénétrer dans son corps. Ses pieds touchèrent la surface de l'eau, elle ne coula pas. au contraire, elle restait debout, bien droite sur l'eau, comme si une force invisible l'empêchait désormais de couler.
Un sourire carnassier étira ses lèvres.

III - VENGEANCE

Une voix féminine, légèrement enfantine, s'élevait de derrière la porte d'entrée en bois de la maisonnette pour chantonner une lugubre chansonnette.

- Ding Dong. Here I come to find you. Hurry up and run. Let’s play a little game and have fun.

Les yeux des adultes s'écarquillèrent à l'entente de cette voix. Sans nul doute, c'était celle de leur fille, Jayura. Comment pouvait-elle se trouver derrière la porte, après ce qu'ils avaient fait ? D'autant que les paroles de cette chansonnette leur glacèrent le sang.
À petits pas, ils s'écartèrent de la porte alors que la poignée de métal commençait à tourner légèrement. Élisabeth, apeurée et regrettant son acte, releva sa jupe de ses deux mains pour s'enfuir à l'étage en laissant John pétrifié de terreur devant la porte qui s'ouvrait dans un lent grincement de bois.
Ce qui lui faisait face, sa fille trempée de la tête aux pieds tenant une hache dans la main gauche, l'horrifiait. Il la savait rancunière et particulièrement violente dans ses moments de colère. Les yeux rouges flamboyants de Jayura le fixèrent alors qu'elle s'avançait avec un large sourire carnassier aux lèvres, la lame de la hache traînant sur le sol de bois.
Tremblant et suant de peur, John murmura légèrement :

- I am sorry, Jay-..

Mais il n'eut pas le temps de terminer sa phrase que la jeune demoiselle fit un mouvement brutal de son bras gauche, vers la gorge de son dit père. Le corps inerte de l'homme s'écroula lourdement sur le sol, la tête à moitié arraché du reste de son corps, le sang coulant sur le parquet miteux de la maison.

Son sourire toujours présent aux lèvres, Jayura releva le regard en direction du plafond où on pouvait entendre les pas rapides de sa mère fuyant, tentant désespérément de se cacher quelque part.

- I hear your footsteps. Thumping loudly through the hallways. I can hear your sharp breaths . You’re not very good at hiding. se remettait-elle à chantonner, d'une voix suffisamment forte pour qu'Élisabeth puisse l'entendre de l'étage.

Élisabeth entrait dans sa chambre, le visage déformé par la peur. Elle refermait la porte à clé derrière elle avant de venir se cacher dans le grand placard de bois. Elle s'était assise sur le sol, les jambes repliées contre sa poitrine. Le visage enfouie dans ses mains, elle tentait de calmer ses pleurs, sa respiration haletante pour entendre les bruits de pas lents de sa fille qui montait les escaliers et s'approchait de la porte de la chambre parentale.
Les pas cessèrent juste devant la porte de la chambre et, après quelques secondes de silence, deux coups résonnèrent dans la chambre.

- Knock Knock. I am at your door now. I am coming in. No need for me to ask permission.

La voix aigu et enfantine de Jayura parvint jusqu'aux oreilles de sa mère qui mordait sa lèvre inférieure pour se retenir de faire le moindre bruit. Mais à peine la demoiselle eut-elle finit les paroles de sa chanson que le bruit de la hache détruisant la porte se faisait entendre dans toute la maison.
De nouveaux, Jayura continuait sa petite musique, en passant tranquillement au travers du large trou qu'elle venait de faire dans la porte, la hache trainant au sol derrière elle.

- Knock Knock. I’m inside your room, now. Where is it you’ve hid ? Our game of hide and seek’s about to end.

De nouveaux, les pas lents de la demoiselle se faisait entendre, semblant d'abord s'éloigner de l'armoire où se trouvait Élisabeth. Cette dernière eut comme un sentiment de soulagement, pensant qu'elle ne la trouverait pas. Mais ce sentiment disparût rapidement quand les pas s'approchèrent de l'armoire et que les portes de cette dernière s'ouvrir brutalement.
La mère eut un sursaut en relevant son regard apeuré sur sa fille, les larmes coulant à flots sur son visage pétrifié de terreur. Jayura, quant à elle, ne perdait pas son sourire en toisant, menaçante, celle qu'elle considérait il y a quelques heures à peine comme sa mère.

- Pay the consequence.

À ces mots, Élisabeth comprit ce qui allait lui arriver, elle tentait néanmoins de se protéger en passant les bras devant elle. Mais ce n'était pas ça qui allait arrêter la hache de la jeune fille.
Ce fut un carnage. Le lendemain matin, les policiers de la ville se trouvait déjà sur les lieux du crime. Une horreur, ils avaient même du mal à se rendre dans la chambre tant le corps de la mère était détruit, en morceaux, méconnaissable. Mais déjà, Jayura n'était plus là.

IV - NOUVELLE VIE

Lorsque Jayura rouvrit les yeux, tous les événements passés lui revinrent comme des flashs.
Son assassinat, le meurtre de ses parents et son retour en immersion dans La Tamise.
Il lui fallut quelques minutes pour vraiment prendre conscience de ce qui lui était arrivée. Néanmoins, elle ne vivait pas ça comme une profonde tristesse ou de la haine, elle voyait ça comme une nouvelle opportunité, une nouvelle vie qui pourrait commencer pour elle. La seule chose qui pourrait lui poser problème, c'est l'enquête qui avait été menée sur ses parents. Le lien entre le meurtre de ses parents et sa disparition pourrait rapidement se faire et elle serait jetée en prison, voire pire.

Mais une voix résonnait dans sa tête, une voix totalement inconnue mais qui lui inspirait totalement confiance. Cette voix lui signifiait qu'elle se trouvait désormais à l'Avventura, une ville où grand nombre de personnes différentes y vivaient. Également, elle comprit un peu son but, sa mission dans cette nouvelle vie : s'occuper de la nature et ne laisser personne la détruire.

Le but de sa vie en tête, Jayura sortait du lac. Par chance, personne ne s'y trouvait mais au loin, derrière les arbres, pouvait facilement se voir une ville. C'était très certainement là qu'elle devait se rendre. Trempée jusqu'aux os, la demoiselle s'avançait vers cette dite ville pour commencer sa nouvelle vie.

Derrière l'écran
Chemin ▬ PAR MAGIE
Âge ▬ 18 ans
Un peu plus de vous ▬ J'aime bien le sucre
Règlement ▬ *signe en faisant baver l'encre de son stylo plume tordu*
Avatar ▬ New Danganronpa V3 / Harukawa Maki
COMMENTAIRES ▬ :*
Jayura
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 01/02/2017
Age : 450
Localisation : Dans son atelier

Feuille de personnage
Particularité: Capacité à faire chier le monde !!!!!!
Emploi: Maîtresse du monde
Rang:

Message par Jayura le Sam 11 Fév - 13:59

Revenir en haut Aller en bas
Juste pour signaler que j'attends le passage de quelqu'un pour valider ma fiche éè

~~~~Signature~~~~

“La femme est une eau fraîche qui tue, une eau profonde qui noie.”
Lorelaï
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 06/11/2016

Feuille de personnage
Particularité: Aucun
Emploi: Gérante des sources chaudes
Rang:

Message par Lorelaï le Sam 11 Fév - 21:16

Revenir en haut Aller en bas
Je me permets de t'informer que l'admin ne va pas tarder. Il a eu des petits soucis (voir les absences) mais ne t'en fais pas il sait que tu as fini. Et bienvenue parmi nous. En espérant que tu te plaises ici.

PS: normalement on a pas le droit de poster dans les fiches de présentation mais bon je préférais te tenir au courant et j'ai fait au plus court étant sur téléphone ... Smile
Stan Hollow
Admin
avatar
Messages : 731
Date d'inscription : 02/06/2012

Feuille de personnage
Particularité: Racines des cheveux blancs.
Emploi: Fossoyeur.
Rang: GOD DIVA

Message par Stan Hollow le Dim 12 Fév - 14:57

Revenir en haut Aller en bas
Bonjour, bienvenue! Désolé pour le temps de réponse, comme posté dans la rubrique des absences ou j'explique ma situation, j'ai eu quelques soucis irl et j'ai délaissé mon devoir d'admin.

En revanche, je préviens d'avance, la validation va requérir des modifications. Mais d'abords, je vais commencer par citer les points positifs. J'ai décelé peu de fautes (pas ma spécialité de toute manière ^^'). Ton style d'écriture est fluide et très agréable à suivre. Ce qui malheureusement m'a permit de repérer plusieurs défauts pour l'insertion de ton personnage dans l'avventura. Mais rends l'histoire agréable à suivre malgré quelques incohérences sur lesquelles je reviendrais. Ensuite, j'aime le choix de l'élémentaire, on en manque cruellement de nos jours. Les descriptions physiques et mentales sont bonnes et intéressent. Même si je la trouve un poil immature pour l'âge que tu souhaiterais lui donner à la base, mais je vais y revenir.

Maintenant passons à la modération:

-Pour le pouvoir, il va falloir le revoir à la baisse. Pour la portée sur un rayon de 300 mètres, j'imagine surtout que tu penses à décrire des situations sur des lacs, ou de grandes étendues d'eaux, voir en ville via les canalisations ect. Mais c'est juste pas validable quand on compare par rapport aux capacités des autres xD! Mais j'ai quand même une proposition.

Je suis du genre à aimer l'épicness, donc ça ne me dérangerait pas que tu puisse maîtriser des étendues d'eau sur 300 m, si tu me MP pour me demander préalablement lors de tes Rps, selon les situations, si tu peux utiliser ou non ton pouvoir à un tel niveau. Si le thème du Rp est par exemple une simple balade qui vire en dispute, sans drame intense, ni problèmes sérieux je refuserais ce genre de "folies" si agréable à écrire pour des raisons d'équités. En revanche, si les conditions Rps me conviennent, je pourrais te donner l’autorisation. Faut comprendre que ça sera rare. Enfin, ça reste une proposition, qui ne règle pas tout. En gros, la distance sur laquelle tu pourrais utiliser ton pouvoir dépendrait de l'état de stabilité mentale de ton personnage. Je te laisse y réfléchir ^^. Tout ça pour dire, que si dans la vie courante, elle peut déjà gérer sur Dix mètres elle serait rarement à son désavantage vue que les canalisations ou autres sont rarement enterrées plus bas.

Il faut faire un choix, être élémentaire d'eau est certes une créature qui lie et donne des facultés reliée à un éléments aux états multiples et variés. Mais pour moi, c'est soit tu peux créer de l'eau via tes mains directement, quand et où tu veux. Soit tu tu manipules l'eau ambiante. Mais pas les deux. Pourquoi? Parcque si tu viens à "invoquer" de l'eau, moi je comprendrais que tu puises dans tes propres ressources corporel. Si tu es capable de puiser dans tes ressources tu pourrais puiser dans celles des autres... et puisque les créatures vivantes sont essentiellement composées d'eau... ça pourrait encore une fois très vite virer en grobillité! Donc pour "l'invocation" d'eau c'est non.

Pour ce qui est de nager et de résister à -10 aucun problèmes. EN revanche 2H ???? Si elle tient 2H ça serait forcément entrecoupée par des actions où elle n'utiliserait pas sa capacité. Donc moi je te conseille plutôt de revoir ça sur des tranches dix minutes d'utilisation, avec fatigue progressive et possibilité de t'évanouir.  Genre elle pourrait l'utiliser dix minutes d'affilées maximum, mais il lui suffirait d'une demie heure de repos pour le réutiliser cinq à six minutes, et d'une heure entière pour le réutiliser pendant dix minutes.

Sinon je peux aussi te proposer ça: Je peux te concéder une heure totale d'utilisation. Mais les limites que j'exigerais en retour seraient du genre: "Obligé de rester immobile, en mode méditation ou autres vis à vis de comment tu ressens ton perso là dessus". Voir immersion totale dans son élément, genre faudrait qu'elle plonge dans l'eau pour pouvoir être liée au réseau urbain, ou dans un lac, et là elle pourrait pendant une heure l'utiliser sans trop se fatiguer, avec pour seule risque de se perdre dans son propre élément par exemple.

Voilà pour ce qui est du pouvoir.

Maintenant l'histoire, elle est agréable à lire mais il y a plusieurs incohérences. Premièrement, les élementaires ne se sont réveillés qu'à l'aube de ce qu'on appel les "Jours sombres". http://l-avventura.forumactif.com/t1631-histoire-de-la-ville

"C'est alors qu'un nouveau peuple, les Elémentaires, vit le jour. On ignore encore exactement comment ils sont nés, et plus encore quelles sont leurs réelles intentions et motivations. Mais on a appris qu'ils sont une manifestation de la Nature qui a donné un corps physique à ses éléments afin qu'ils puissant la sauver de la dévastation que lui fait subir la haine que se vouent les races qui peuple la Terre. L’arrivée au grand jour de ces nouvelles créatures fut l’objet de maintes discussions entre les représentants du Cercle. Certains acceptaient l’idée d’ajouter un membre à leur équation. Pour ne laisser aucune espèce sans porte parole. C'est ainsi, quelques mois plus tard, que la première représentante des élémentaires s'incarna en la personne de Djenna Lorka."

Donc ce que je te conseille, c'est au moment où les parents noient Jayura, cette dernière meurt dans le lac. Pour se réincarner sous sa forme élémentaire. Tu peux garder, la fin de ton histoire ou cette dernière ce venge, mais précise bien qu'elle retournerait au lac une fois la vengeance exécutée, pour ensuite réapparaître à l'avventura à nôtre époque par exemple? Ensuite, l'Ecosse et l'Angleterre en 1550/1600 leurs relations sont plutôt tendues quand même, pour que deux familles organisent des vacances... (puis, des vacances? DES VACANCES à cette époque? Non! Trouve autre chose, désolé mais ça pique un peu trop ><). Et pourquoi si les parents voulaient s'en débarrasser, ne l’ont ils pas fait à la naissance de Jayura? Si ils la noyaient lorsque elle était gosse ça pourrait le faire aussi non? Les remords, ou l'incapacité de violenter un enfant sont des raisons clairement valables bien sûr! Mais j'aimerais juste avoir ton avis là dessus! ^^

Voilà, j'espère avoir éclairer suffisament les zones problématiques de ta fiche et t'encourage vivement à ne pas hésiter à nous demander de l'aide et des conseils si besoins! Tu peux répondre à la suite de ce message et aussi expliquer ou défendre tes idées, mais je ne reviendrais pas sur les limites de ton pouvoirs, (sur leurs formes en revanche sans problèmes, ton personnage, ta manière de faire et d'amener les choses!), ni sur la date d'apparition des élémentaires.


Bon courage et encore une fois bienvenue!
Jayura
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 01/02/2017
Age : 450
Localisation : Dans son atelier

Feuille de personnage
Particularité: Capacité à faire chier le monde !!!!!!
Emploi: Maîtresse du monde
Rang:

Message par Jayura le Dim 12 Fév - 17:02

Revenir en haut Aller en bas
Voili voilou. Very Happy

~~~~Signature~~~~

“La femme est une eau fraîche qui tue, une eau profonde qui noie.”
Stan Hollow
Admin
avatar
Messages : 731
Date d'inscription : 02/06/2012

Feuille de personnage
Particularité: Racines des cheveux blancs.
Emploi: Fossoyeur.
Rang: GOD DIVA

Message par Stan Hollow le Dim 12 Fév - 18:23

Revenir en haut Aller en bas
D'accords, validé!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Avventura :: L'explication du Coeur. :: Registre des personnages :: Présentations validées :: Élémentaire-