Octavia Renard [Terminée présentation]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez|
Octavia Renard
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 21/12/2016
Age : 26

Feuille de personnage
Particularité: Voit les auras et peut les manipuler
Emploi: A la recherche d'une place de caissière
Rang:

Message par Octavia Renard le Mer 21 Déc - 18:37

Revenir en haut Aller en bas
Octavia Renard
Citation en une ligne

   Nom ▬ Renard
   Prénom ▬ Octavia
   Surnom ▬ Ô
   Date et lieu de naissance ▬ 17 janvier 1991 (25 ans)
   Race ▬ Humaine
   Métier/études ▬ Caissière
   Situation conjugale ▬ Célibataire
   Situation familiale  ▬ Enfant unique
   Affiliation ▬ Cercle

   
Pouvoir

   Effet du pouvoir ▬ Perception des auras
   Durée | limites  ▬ L'énergie immatérielle que Octavia perçoit chez tout être vivant est continuelle. Elle peut devenir "aveugle" de l'aura en mettant des lunettes. La raison est simple. Les verres des lunettes fonctionnent comme l'eau ou un miroir, ils reflètent le monde visible à l’œil "normal". Octavia met en continue une paire car elle refuse de supporter les auras positives, négatives, ambigus, lourdes et ainsi de suite des êtres vivants qui l'entourent. Elle a l'impression, qu'en les voyant et s'y approchant par contact "physique" d'aura, elles percutent la sienne et l'influence.
Peut-être peut-elle faire de même avec ceux des autres, modifier leur aura, leur humeur, leur "être" ? Une question qu'elle ne se pose pas.
   

   
Physique

   Octavia est une femme qui semble jeune avec ses deux tresses qu'elle laisse tomber sur le devant de ses épaules. Ses cheveux ne sont jamais détachés, à part sous la douche, car elle ne supporte aucunement que des mèches viennent la déranger quand elle se concentre sur le scannage des achats des clients. Depuis qu'elle a commencé à travailler dans les magasins, elle a pris l'habitude d'avoir un chouchou dans la tignasse du matin au soir, et aussi pendant la nuit. Elle aurait bien voulu être dépendante des élastiques depuis sa plus tendre enfance, mais sa mère, nunuche par excellence, était contre ses destructeurs de cheveux.

A l'inverse de sa maman, blonde platine et plate, Octavia est brune et légèrement ondulée. Tient-elle de son père ? Personne ne pourrait le confirmer, car son papa a le crâne aussi chauve qu'un œuf depuis sa naissance. A cause d'une maladie héréditaire, tous les hommes de la famille n'ont pas un poil sur le corps.

Octavia a un point commun avec toute sa famille, c'est qu'elle a une taille moyenne. De ses 1 mètre 62, elle se positionne en 3ème plus petite des 3 cousines maternelles. C'est-à-dire, dernière... Au déplaisir de sa maman.

Le petit mouton châtain foncé de la famille Renard est l'unique à porter des vêtements dépareillés. Elle prends à l'aveuglette dans les magasins les habits en solde et les achète. Les seuls moments où elle fait attention à sa manière de s'habiller, c'est quand elle sort voir son père, pour le jour de son anniversaire ou pour les festivités. En tout cas, elle tente...

Pour terminer, comme toutes les caissières, Octavia n'a pas le sourire aux lèvres. Elle n'a pas l'air d'une demoiselle agréable. Avec un regard vert blasé, son teint de peau palot se marie bien avec son visage sans joie.
   

   
Mental

   A cause des restrictions qu'Octavia a subi pendant son enfance par sa famille de femelle et aussi par leurs auras qui l'ont oppressées et modelées comme elles le souhaitaient, Ô a un besoin inhabituel d'affirmer sa manière de penser. Cependant, au lieu de lâcher ce qu'elle pense, elle écoute sans donner un quelconque avis. Elle bouillonne. Pour le moment, la théière n'a jamais sonné.

Depuis qu'elle a quitté la maison familiale, l'unique liberté qu'Ô s'est autorisé, c'est MANGER. Ce verbe fibre comme une poésie à son oreille. Une vraie gourmande, son ventre gronde à le matin, le midi, l'après-midi et le soir. Amoureuse des fruits, des légumes, mais aussi des chips et du pain, l'unique aliment qui ne rentre pas dans son estomac, c'est...,mais rien ! Tout entre !
Mis à part la nourriture, Octavia apprécie son travail, même si elle ne le démontre absolument pas. Elle a choisi ce travail afin de pouvoir admirer les différents visages des gens. Tous types de personnes vont en magasin et depuis quelques années, toutes races... Elle aurait pu faire de grandes études, mais à quoi bon, d'après ses calculs, le salaire de caissière est suffisant pour ses dépenses journalières.

Ô ne sait pas comment être "elle-même". Qui est-elle ? A cause de sa perception d'aura, mais aussi de l'influence de celle des gens sur elle, elle s'est perdu ou surement jamais trouvé... Maintenant qu'elle ne les voit "plus", elle ne les ressent plus. Peut-être va t'elle réussir à réparer son énergie immatérielle et éliminer celle des autres ?

   

   
Histoire

   Née dans une famille aisée d'une mère au foyer et d'un père qui se tue au travail, Octavia était constamment enchainée à sa maman, Rose Renard, une femme adorée et admirée dans le quartier hollywoodien français. Son père était patron depuis sa tendre enfance d'une entreprise de métaux. Il était le meilleur dans ce domaine dans les départements alentours. Les apprentis accouraient pour être le futur spécialiste. Apprendre de sa connaissance était le rêve de tous. Il travaillait avec les meilleurs. Cependant, sa femme l'épuisait. Chaque soir, elle venait quémander de l'argent pour les pauvres démunies qui n'ont pas eu autant de chance que lui dans la vie. Elle distribuait le dur labeur de son mari à toutes personnes qui tendaient les mains et pleuraient de leur triste sort. Elle racontait à sa fille, Octavia, que son père, Monsieur Renard Richard, était égoïste et mauvais. Il était l'incarnation même de la défaillance de l'humanité.

Octavia n'avait pas le choix de suivre les jupons de sa maman. Elle écoutait et buvait chacune de ses paroles. Elle n'avait pas de raison de contre dire la femme que tout le monde prenait pour la bonté incarnée.

Papa est mauvais. Maman est gentille.

Octavia se convainquait que sa maman avait raison en répétant sans cesse la même phrase dans sa tête dès l'âge de 5 ans, car c'est l'année de son 5ème anniversaire que des particules de poussières commencèrent à tournoyer autour des gens. Certaines, comme celle de Monsieur Renard, étaient brillantes de vie, d'ambition et d'amour... alors que d'autres, comme celle de Madame Renard étaient pleine de rancunes, d'espoirs non fondées... A cette époque, Octavia était attirée par son papa. Elle le suivait à sa fabrique les jours de vacances scolaires. Elle scrutait le visage de son père et voyait ses yeux briller. Elle ne comprenait pas pourquoi une telle lueur jaillissait de ses particules quand il suait au travail. Elle appréciait les sensations que lui procurait cette chose qui entourait son papa et se répandait dans tout l'atelier. Cependant, elle s'en éloignait dès qu'elle se sentait emprisonnée de la mauvaise attitude de son père. Comme disait sa mère, il était mauvais. Plus elle le fréquenterait, plus elle deviendrait affreuse. Malgré le plaisir qu'elle éprouvait en voyant le sourire qu'il lui partageait quand elle était avec lui, en sentant la douceur de sa main lui caresser la joue, écoutant ses paroles d'amour sincère pour elle "Ô, je t'aime ma fille" et aussi ses compliments sur sa beauté, elle devait rejeter son amour paternel.

-Ma fille, ton père n'a aucune compassion. Alors que des pères cherchent du travail pour nourrir leur enfant, il ne prend même pas la peine de les engager ! Il pourrait leur verser un salaire. Des gens, malheureux et sans chance, dépérissent chaque jour. Ton père ne verse pas un sous sans que je le supplie ! C'est un humain ignoble qui finira en enfer ! Tu entends ma fille, en enfer !

- Oui, maman...


Son discours interminable finit par formater Octavia. Un soir, alors qu'elle n'avait que 12 ans, elle demanda à son père la raison pour laquelle il n'engageait pas les pauvres parents malchanceux. Alors que son père voulait lui répondre avec un doux sourire aux lèvres et un regard plein de tendresse, elle lui coupa sans cesse la parole et débita le discours de sa mère. Ce jour-là, il perdit son aura dansante et illuminante. Il se grisa. Et quelque semaine plus tard, il tomba gravement malade.

Octavia comprit avec le temps qu'elle fut la cause de la descente en enfer de son père. Elle l'avait presque tué. Pendant son discours, sans s'en rendre compte, elle avait influencé l'aura de son papa. Elle l'avait détruite à cause de "son pouvoir", sa malédiction. Malheureusement, elle s'en rendit compte à seulement 16 ans. Les années s'étaient écoulées. Monsieur Renard avait quitté Madame Renard peu après le discours de sa fille. Octavia, alors, était restée avec la bonté incarnée, sa mère... au grand regret de son père malade.

"-Maman, taie-toi... TAIE-TOI !"

Jour d'anniversaire d'Octavia, elle a 17 ans. Sa mère crache sur son ex-mari envers ses sœurs. Ô craque, Ô crie, Ô part.

Octavia travailla loin de sa ville natale en tant que caissière. Elle ne retrouva jamais cette lueur de vie dans le regard des clients qu'elle avait vu chez son père. Elle avait même visité son père à l'hôpital 2 fois pendant ses chimiothérapies et c'était même faite toute belle afin de revoir à nouveau ses yeux brillants, mais rien... Terne, gris, sans vie... Qu'avait-elle fait ?

Restriction budgétaire, Octavia est mise à la porte. La nouvelle explosive avec des créatures sortit de l'ombre, les entreprises se modernisent et mettent un quota d'employé "spéciaux" afin de les attirer, de les observer, mais également de les éliminer... Ô décide alors d'observer ces gens dits anormaux. Elle va de ville en ville pour trouver une place de caissière pouvant provoquer des rencontres extraordinaires. Des visages, des visages... Cette lueur de vie.

Octavia perd espoir. Elle ne cherche plus. Elle se pose et travaille. C'est dans une boutique de lunettes où elle fit sa candidature qu'elle découvrit qu'en portant des pairs, elle ne sentait ni ne voyait plus les auras. Depuis, elle ne les lâcha plus. Elle continua d'aller de ville en ville et de magasin en magasin seulement pour trouver un emploi fixe.

C'est ainsi qu'elle entra dans la ville de l'Avventura. A la recherche d'une place de caissière.
   

   
Derrière l'écran
Chemin ▬ Google
   Age ▬ 25 ans
   Un peu plus de vous  ▬ Je reprends le RP après 5 ans d'absence.
   Règlement ▬ Je signe.
   Avatar ▬ Aucune idée de quel manga... Sad
   COMMENTAIRES ▬ en vacances 2 semaines (jusqu'au 9 janvier)=> absente. J'ai terminé la présentation du personnage. Il me manquera seulement d'introduire l'image d'Octavia Renard
   
Stan Hollow
Admin
avatar
Messages : 731
Date d'inscription : 02/06/2012

Feuille de personnage
Particularité: Racines des cheveux blancs.
Emploi: Fossoyeur.
Rang: GOD DIVA

Message par Stan Hollow le Ven 6 Jan - 2:50

Revenir en haut Aller en bas
Désolé pour le retard sur ta fiche, je m'engage à y répondre d'ici Lundsoirau plus tard,n'étant pas actuellement chez moi actuellement et assez fatigué je n'ose pasencore juger, ni même donner d'avis. Après un premier regard parsi parlà ton personnage m'a l'air sympathique.

En tout cas bienvenue! j'espère que le bazar ambiant ne te dérangera pas d'avantage à l'avenir ^^
Stan Hollow
Admin
avatar
Messages : 731
Date d'inscription : 02/06/2012

Feuille de personnage
Particularité: Racines des cheveux blancs.
Emploi: Fossoyeur.
Rang: GOD DIVA

Message par Stan Hollow le Dim 8 Jan - 16:01

Revenir en haut Aller en bas
Bon et bien je n'ai rien à redire, personnage équilibré, histoire qui pourrait sembler commune si on ne connait pas les forums Rps. Mais qui pourtant dégage une "aura" assez singulière malgré sa simplicité! J'aime beaucoup le pouvoir et imagine que tu l'as choisis surtout pour la polyvalence et la multitude d'interactions faisables avec ce dernier. Ne t'attends pas à ce que chaque Role player se laisse influencer. Gardes en têtes que les Darkness/Lightness/Vampire, ont des capacités mentales généralement plus affinées et forte que les humains et autres races du forum.

Et sinon je ne vois rien à reprocher, ni même à corriger je m'en veux vraiment de t'avoir fais attendre avec une fiche si concise et valide!

Bienvenue à L'avventura Octavia, amuses toi bien parmis nous!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» C'est l'histoire d'une jeune demoiselle qui a terminé sa présentation (a)
» Kérian Rojua... ( j'ai terminé ma présentation...)
» [Terminée] Présentation Sanglante [Talia "Chimère" Kimera]
» Le rusé petit renard [Terminé]
» Octavia Blake - Terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Avventura :: L'explication du Coeur. :: Registre des personnages :: Présentations validées :: Humain-