Avril 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez|
Williams Turrenghouai
PNJ
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 30
Localisation : Partout

Message par Williams Turrenghouai le Sam 2 Avr - 13:43

Revenir en haut Aller en bas
Mois de parution : Avril  2016
Numéro de la gazette : 07
Journaliste : Williams Turrenghouai

A la Une
Avril 2016:

Encore une mauvaise nouvelle dans notre gazette de ce mois ci. Un individu, probablement un ancien Rebelle, aurait causé un énorme bazar à la Cage. Plusieurs victimes à déplorer mais fort heureusement aucunes personnes décédées. Cet individu, armé, aurait pris soin de prendre un maximum d'otages pour faire le plus de dégâts possibles. Dans les victimes, on compte notamment une agent du Cercle qui se serait elle même faite dupée par cet homme. Le dangereux individu aurait usé de son arme majoritairement pour tirer des coups de feu dans le vide et effrayer tout le monde. D'après les témoins, beaucoup avaient remarqué l'apparence louche de l'individu bien avant que ce dernier ne passe à l'action, mais personne n'aurait pu prévoir que les choses allaient dégénérer ainsi.

"Il était vraiment bizarre ce type, il passait son temps à trainer avec des filles. Au début, je me disais que c'était juste un dragueur au style un peu bizarre, mais de là à le voir péter un câble de cette façon, je ne m'y serais jamais attendu."

A témoigné l'un des clients de la Cage, présent au moment des faits. Nul doute que cet homme usait de ses charmes pour mieux se camoufler et frapper au bon moment. Durant la bagarre, la DJ du Cercle aurait fait fit du danger pour s'interposer face à l'homme, jusqu’à réussir à faire fuir ce dernier et ainsi certainement sauver de nombreuses vies. Malgré son action héroïque, la concernée se serait évanouie dès l'agresseur parti et n'aurait pas pu être interviewée pour connaitre son point de vue sur l'incident.

Concernant le sinistre individu, ce dernier n'en était pas à cette première tentative. On l'aurait notamment déjà aperçu en compagnie du fugitif numéro un de la ville : Bran Marok. Bien que moins connu que son comparse, cet homme est surement tout aussi dangereux et nous ne pouvons qu'inciter nos lecteurs et tout les citoyens de la ville, à faire preuve d'une grande prudence. Les habitants de l'Avventura ont de plus en plus peur de ce qu'il se prépare et nul doute que nous entendrons encore parler de ces histoires d'actes isolés. Les Rebelles ne sont plus, mais certains de leurs membres persistent encore à semer le chaos et prennent la poudre d'escampette suffisamment vite pour échapper aux forces de l'ordre. La colère gronde chez les habitants de notre bonne ville et viendra sans doute un moment où le sentiment d'insécurité deviendra trop important à gérer, même pour le Cercle.

En attente de plus d'informations, nous espérons que la DJ de la cage, répondant au nom de Roxa Falkenhorst se reposera bien et saura nous donner plus d'informations lors d'une possible future interview. En attendant mes chers lecteurs, portez vous bien et faites attention à vous !


Membre du mois
Notre membre à l'affiche pour ce septième numéro est : Calypso Vangelis, récemment revenue en France d'après nos sources ! Voici une petite interview de notre gagnante !



Bien le bonjour, mes chers lecteurs ! Cette fois ci encore, la gazette vous a concocté une interview pas piqué des hannetons, avec un personnage ayant été absent de la scène ces derniers temps mais néanmoins emblématique, Calypso Vangelis.

Williams Turrenghouai : Madame Vangelis, on ne vous avait pas vu depuis un bon moment et maintenant vous faites votes grand retour. Quelque chose à dire sur vos motivations et vos intentions ?

Calypso Vangelis : Mes motivations n'ont en rien changé. Je suis plus que jamais déterminée à permettre que la paix perdure entre les habitants de cette ville. Je n'oublie pas que la majorité des Avventuriens s'est montrée favorable à la paix entre les races il y a des années de cela. Je n'y suis pas insensible puisque je suis moi-même le fruit d'une union interraciale. C'est pour cela que je crois en cet idéal et que je veux le défendre. Que ceux qui voudraient s'y opposer soient prêts car je ne les épargnerai pas.

W.T : Beaucoup de choses ont changées depuis votre départ, notamment à propos des Rebelles. D'après les récents évènements, le Cercle a gagné le conflit contre les Rebelles, bien qu'une nouvelle menace semble déjà se préparer, qu'avez vous à dire à ce sujet ?

C.V : En effet. Grâce aux renseignements de ce darkness [cf Natsume Kageya], nous avons pu été en mesure de localiser le repaire des rebelles. L'assaut a été un succès mais nous avons également perdu des amis dans cette bataille. En revanche, je ne vois pas de quelle menace vous voulez parler. J'ai entendu des rumeurs, des crimes auraient été commis mais à mes yeux, cela demeure des actes isolés. Il y en a toujours eu et malheureusement, il y en aura encore beaucoup. Je n'ai pas la prétention d'assurer la sécurité aux Avventuriens. Cette paix n'a jamais fait l'unanimité parmi les habitants de cette ville et même par delà ses frontières. Beaucoup continueront à vouloir s'y opposer et les plus fous d'entre eux poursuivront leurs actes condamnables. Nous faisons de notre mieux, avec la collaboration de la police, pour empêcher que cela se produise. Comprenez bien qu'un acte isolé et non-prémédité est extrêmement difficile à contrer, du fait du manque d'informations. Mais gardez cela en tête : les rebelles en tant que groupe ont bien été dissous. A ce jour, nous traquons toujours les survivants de l'attaque et je suis confiante là-dessus.  


W.T : Tout le monde avait été surpris par votre précédent départ, qu'est ce qui avait motivé celui ci? Vous aviez eu besoin de vous ressourcer en partant quelques temps ?

C.V : Comme je vous l'ai dit, l'assaut sur le repaire ennemi a été éprouvant pour nous tous. Je ne pense pas qu'on puisse me reprocher d'avoir voulu mettre de l'ordre dans mes idées, savoir si j'étais toujours apte à tenir ce poste de représentante auprès de la population lycanne. Mais soyez rassuré d'apprendre que je ne suis pas partie sans organiser mon départ : en mon absence, ma secrétaire a pleinement géré les affaires les plus urgentes et je l'en remercie par ailleurs.

W.T : A travers le Cercle, vous semblez être connue comme étant une femme de poigne, avec un caractère bien trempé. Ce trait de personnalité doit aussi bien plaire, tout comme déplaire. Avez vous eu de bonnes relations avec les autres représentants ?

C.V : Jusqu'à présent, je n'ai pas eu d'accrochages avec mes collègues. Il est vrai que chacun possède son caractère, ses projets et son passé. Toutefois, nous sommes réunis autour d'une cause à laquelle nous adhérons tous. Cela nous permet, entre autres, de mettre de côté les petits différends qui peuvent surgir entre nous. Nous gardons à l'esprit que l'individu ne prime plus ici, car nous agissons pour le bien d'une communauté. J'aime mon caractère et je ne compte pas le changer.

W.T : Que pouvez vous nous dire sur votre société d'exportation?


C. V. : Ma foi, les détails la concernant ainsi que nos bilans sont disponibles sur plusieurs sites internet destinés aux professionnels. Le gros de notre activité consiste en l'achat et à la revente de biens français à destination de pays étranges, notamment la Grèce, avec qui l'on entretient des rapports privilégiés. Dans le futur, nous aimerions inverser la tendance pour importer également des biens étrangers en France mais nous n'en sommes qu'aux prémisses pour le moment. Les relations commerciales se poursuivent.


W.T : Ce n'est pas trop dur de cumuler tant de fonctions à haute responsabilité ? Certains dans le même cas que vous auraient surement déjà céder face au surmenage.

C. V. : Je ne peux pas nier que ce soit difficile et peut-être que mon endurance lycanthrope y est pour quelque chose... Mais heureusement, je peux m'appuyer sur des personnes de confiance, aussi bien dans mon équipe, qu'au sein du Cercle. Sans compte que notre nouvelle représentante darkness [cf Lily Ridell] est tout aussi occupée que moi, pourtant elle s'en sort comme une chef jusqu'à présent. Comme quoi, c'est possible !


W.T : Avez vous un plan précis pour la suite des opérations ou attendez vous plutôt l'évolution des évènements pour avoir une idée de la bonne stratégie à adopter?


C. V. : Pour le moment, nous poursuivons nos efforts pour interpeller au plus vite les suspects en cavale. Si les choses venaient à évoluer d'ici là, alors oui, nous agirons en conséquences, cela va de soit.

W.T : Pour conclure. Un commentaire à faire sur le dernier incident ayant eu lieu récemment à la Cage?

C. V. : Je n'ai malheureusement pas eu connaissance de cette affaire. Probablement parce que cela date d'avant mon retour en France.



Conte et légende urbaine
Le lac. Cette vaste étendue d'eau qui semble vous observer depuis ces tréfonds obscurs, telle l’œil paisible de notre chère planète bleue. Il fait la joie des petits et des grands lorsque reviennent les beaux jours. L’été, il est littéralement pris d’assaut par les Avventuriens désireux de se rafraîchir. Certes, il faut prendre la voiture ou le bus pour les moins courageux d’entre nous afin de s’y rendre car il demeure assez éloigné de la ville mais il n’en reste pas moins un endroit privilégié pour les moments passés en famille ou entre amis. Cependant, ce que beaucoup de nos lecteurs ignorent, c’est que le lac n’est pas la seule étendue d’eau qui compose la zone naturelle encerclant la ville. En s’av(v)enturant plus loin dans la forêt, les montagnes ou même la plaine, on peut découvrir des recoins paradisiaques, lesquels semblent avoir été préservé de toute présence humaine jusqu’à présent. C’est ainsi que votre fidèle serviteur a appris l’existence d’un tiers lac, reliant les montagnes à la plaine et dont la surface est bien moindre que celle de son grand frère, connu de tous. Il ne s’agit pas d’un étang mais celui-ci a su conservé la beauté sauvage que l’on prête aux lieux encore indomptés par la main de l’Homme. Pourquoi ai-je décidé de consacrer la légende de ce mois à ce petit lac me demanderez-vous ? Et bien, des promeneurs et campeurs prétendent que l’endroit demeure hanté par une présence fantomatique, les nuits de pleine lune. J’ai, bien entendu, essayé d’en apprendre davantage et voici les informations que j’ai pu récolter : d’après mes sources, lorsque les rayons de la pleine lune viennent caresser la surface de l’eau, celle-ci se met à briller d’une lumière « tout sauf naturelle » selon les témoins du phénomène. Mais ce n’est pas tout ! Ils prétendent également avoir aperçu une femme vêtue d’une robe blanche, marcher sur l’eau.

« A la lumière de la lune, elle paraissait transparente, t’sais fantomatique quoi. Je me rappelle que le noir de ses cheveux contrastait avec sa robe blanche qui flottait derrière elle. Ça m’a filé la trouille ! »

Un fantôme donc ? Une apparition due aux jeux d’ombres et à l’imagination un peu trop élaborée de quelques joyeux lurons ? Votre journaliste préféré a décidé d’en savoir plus en se rendant sur place, un soir de pleine lune. Je me rappellerai toujours de cette rencontre aussi mystérieuse que mystique… La surface de l’eau s’est illuminée de dizaines, que dis-je, centaines de lucioles, comme pour éclairer le chemin de cette demoiselle. Vêtue d’une robe blanche, elle avançait, sans un mot. J’ai songé, l’espace d’un instant, à l’interpeller mais la beauté du spectacle m’a littéralement subjugué. Il y avait tant de magie et de tristesse. L’atmosphère était lourde et je n’ai réalisé qu’après coup, que je mettais arrêter de respirer sur le moment. Et puis je l’ai vu. Cette entité, cette forme surnaturelle, tel le gardien silencieux qui veille au grain. J’en mets ma main à couper, il y avait un loup ! Enfin, ce n’était pas vraiment un loup mais quelque chose qui y ressemblait et qui enveloppait totalement cette silhouette féminine. Comme si les deux, unies dans ce tourbillon de lucioles, ne faisaient plus qu’un. Interdit, j’ai voulu me rapprocher un peu pour mieux voir. Sans doute ais-je fais trop de bruit car l’inconnue s’est alors tournée vers moi… Avant de disparaître, telle la fumée que l’on balaye d’un mouvement de la main. C’était terminé. Et je n’ai même pas eu le temps de voir son visage. Mais pourquoi avait-elle prêté attention au vivant que je suis ? Etait-ce réellement un fantôme ? Vous êtes libre de me croire ou non mais je sais ce que j’ai vu ! Oserez-vous en faire l’expérience vous aussi ?

~~~~Signature~~~~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 18 Avril 2016
» [Vote] LP du Mois d'Avril 2016
» 05 Avril 2016
» 07 Avril 2016
» [Vote] Pokémon du Mois d'Avril 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Avventura :: Les Informations :: Pôle Information :: La Gazette-