[Sanglant] Exorciser le passé dans le sang, le tien pour changer [PV Leann Ridley et Kyarra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez|
Natsume Kageya
Natsume Kageya
Messages : 1118
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle
Ancien ou

Message par Natsume Kageya le Dim 27 Mar - 9:21

Revenir en haut Aller en bas
France, Avventura, 23h06.

La nuit avait déversé son flot d’ombres sur la ville, celles-ci s’insinuant sournoisement entre les rues, allant parfois jusqu’à étouffer la lumière vaillante d’un lampadaire isolé. Bientôt, l’ensemble de l’Avventura ne fut plus qu’un attroupement de lumières ci et là, délimitant  vaguement la superficie de la ville. Ce spectacle était étrangement apaisant, tel le miroir terrestre des cieux, où les étoiles venaient illuminer progressivement le ciel. Le vent était monté, à moins que ce ne soit le fait de se trouver légèrement surélevé par rapport à l’Avventura en contre-bas qui permettait à une brise moyenne de venir lui caresser le visage, jouant à cache-cache avec ses cheveux. L’albinos porta une nouvelle fois la cigarette à ses lèvres. Cela faisait quelques minutes qu’il attendait déjà mais ça ne le dérangeait nullement. Il avait ressenti le besoin d’arriver en avance sur le lieu du rendez-vous fixé avec Leann, histoire de faire ses adieux à la ville. Oh bien sûr, il reviendrait ici, c’était certain. Mais dans combien de temps exactement, ça, le darkness l’ignorait en revanche. Assis sur le sommet du dossier du banc, ses rangers reposant sur le siège, il termina tranquillement sa cigarette. Le garçon avait été agréablement surpris en découvrant ce petit banc en bois, abîmé par les affres du temps – le mauvais surtout – et éloigné de toute forme de civilisation. Sans doute qu’un sentier de randonneurs devait sillonner les environs et qu’on avait cru bon d’installer ce banc ici, marquant probablement la fin du calvaire pour les promeneurs les moins endurants. Seulement, il n’était plus question de la lumière vive du soleil pour en attester les preuves au sol. C’était, de toute façon, le cadet de ses soucis actuels. Un bruit de pas dans sa direction lui fit détacher les yeux du pointillisme lumineux pour découvrir la silhouette familière de son amie.

« Désolé de t’avoir donné rendez-vous dans un endroit aussi sordide. On imagine trop bien le coupe-gorge par vrai ? »

Ecoutant vaguement la réponse de la lycanne, si toutefois, cette dernière lui faisait part de ses sentiments à ce sujet, Natsume observa une dernière fois la ville, devenue silencieuse. Le temps paraissait presque s’être arrêté, rien que pour eux, qui se trouvaient en dehors de ce dédale de rues frappé de mutisme. C’était une impression pour le moins étrange que de s’imaginer simple observateur du phénomène, spectateur ayant les pleins pouvoirs sur la ville. Même si en réalité, il n’en était rien. Cela était et resterait une impression. Et d’un coup, il émit une plainte, qui combinait soupir et gémissement, le tout bien fort. Personne ne risquait de les entendre ici.

« Leaaaaann… Je ne sais pas quoi faire ! » Il se tourna vers l’intéressé, lui adressant un regard de chien battu pour le moins pathétique, parce que ne lui ressemblant pas vraiment. « Ma petite amie est vierge… Je ne sais pas comment m’y prendre avec elle ! Comment la toucher, quand sauter le pas, deviner ce qu’elle veut… C’est trop compliqué une femme ! »

Dire qu’il lui balançait toutes ces choses sans la moindre honte, presque naturellement. La jeune femme était une amie. Ils avaient partagé une colocation aussi brève qu’amusante. Alors oui, l’albinos estimait pouvoir se confier à elle. Après tout, Leann serait la plus à même à le conseiller dans cette situation, non ?

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Leann Ridley
Leann Ridley
Messages : 894
Date d'inscription : 30/09/2012

Feuille de personnage
Particularité: Supporte la douleur à l'extreme.
Emploi: Stripteaseuse
Rang: Chienne érrante
Hyperactif(ve) ou

Message par Leann Ridley le Lun 28 Mar - 16:07

Revenir en haut Aller en bas
Sa décision était prise : elle quittait la ville en compagnie de Natsume. Pour expier ses fautes ? Elle n’en savait rien. La louve ne regrettait malheureusement pas ses actes ni même les moments passés en compagnie du lightness ; chose que son ami aurait surement beaucoup de mal à comprendre et à accepter. C’était également pour cette raison qu’elle ne lui en toucherait pas un mot. Ce serait de toute manière une source de dispute et vu ce qui se profilait pour l’avenir, ce n’était pas recommandé. Mais elle ne se gênerait tout de même pas pour lui dire que non, elle n’avait pas été manipulée. Au départ, si probablement et encore. Si Jilan s’était servit d’elle pour avoir une seconde sous la main, qui possédait sa force et qui l’écoutait plus que quiconque, Leann s’était servit de lui pour ne pas se retrouver seule. C’était une sorte d’échange de bons procédés, lorsqu’elle y repensait ; même si cela avait amené des morts et de la tristesse.

Marchant vers le point de rendez-vous sans chercher à se retourner, elle regrettait seulement une chose : ne pas avoir le courage de faire face à Bran avant son départ et le laisser dans cette ville. Ce n’était pas vraiment ce qu’elle espérait en termes de meute, de lien avec lui. Mais c’était entièrement sa faute alors... Peut-être qu’elle reviendrait, lorsque le darkness aurait eu sa vengeance et qu’elle irait trouver le loup. Ce serait surement dans un avenir lointain, alors il était inutile d’y réfléchir davantage.

Portant un simple sac avec quelques affaires dedans, le même en plus léger qui l’accompagnait depuis qu’elle avait quitté l’appartement de son ex-amant et qu’elle se cachait dans les alentours. Elle ne pouvait pas espérer qu’aucun rebelle ne l’ait vendu, ce serait trop beau ? Et puis, certains d’eux manquaient encore d’entrainement pour devenir de vrais durs. Aucune importance. Elle fronça les sourcils en sentant l’odeur de cigarette. Ce n’était pas comme si cela la dérangeait mais c’était une odeur qui pourrait presque la mettre de mauvaise humeur dans certaines circonstances.

« Ouais. Enfin je doute qu’on ait quelque chose à craindre ici. Surtout toi. »
Répliqua-t-elle en continuant de s’approcher.

Après tout, il faisait parti du Cercle et elle avait apprit en écoutant les rumeurs qu’il avait été jugé et acquitté. Qui voudrait lui faire la peau ? La jeune femme tourna un regard intrigué dans sa direction suite à cette plainte. Quoi ? Il ne voulait plus partir ? C’était son choix. Elle attendit donc qu’il daigne lui donner une explication mais quand elle tomba, l’incrédulité se lut aussitôt sur son visage ; rapidement suivit par un rire franc. C’était ça son problème ? La louve mit quelques minutes avant de se reprendre, essuyant du revers de la main une petite larmichette qui s’était logé au bord de son œil droit. Elle s’excusa vaguement et prit la parole, non sans avoir un large sourire aux lèvres.

« Monsieur risque sa vie en infiltrant l’organisation et en sauvant la Seconde du groupe ennemi... Et n’est pas capable de gérer une relation amoureuse ? Ahah ! C'est trop drôle ! Pardon... »
Leann repartie dans un rire amusé mais elle se tut plus rapidement en voyant le regard que lui lançait l’intéressé. Elle leva les mains en signe de paix avant de prendre. « Ce n’est pas compliqué. » Quoi que parfois peut-être pour certaines... « Tu te prends la tête avec ça alors que tu quittes la ville pour plusieurs mois minimum ? Es-tu sûr qu’elle t’attendra déjà ? » Vu la réaction de son ami... « D’accord, d’accord... » Est-ce qu’il se rendait compte qu’il demandait de l’aide à une ancienne prostituée, qui n’avait pas eu l’occasion de se poser ce genre de question ? Probablement pas. « Déjà, je pense que tu ne dois rien prévoir. Te dis pas ce soir, je la saute, sinon tu vas casser tout... Je suppose que ça doit venir de vous deux. Enfin, je te dis ça, mais je ne connais même pas ta copine. Elle pourrait plutôt vouloir que tu lui saute dessus ? »

Elle avait bien trop peu d’informations pour pouvoir lui donner des conseils. Et quels conseils en plus ! Et dire qu’elle ne s’offusquait même pas de cette conversation. Probablement qu’elle aurait pu avoir également lieu si les choses avaient été différentes et qu’ils étaient restés trois dans cet appartement...

« Honnêtement. Sois doux, patient et surtout observateur. Si ya un truc que j’ai apprit avec mon passé, dans ce domaine, c’est qu’il y a toujours des signaux pour te dire quand le moment est venu. »

A moins que ce ne soit son odorat qui lui indiquait les phéromones de ses clients ? Qu’importe, ça devait être la même chose pour une femme.

« Puis si elle est vierge et vas-y doucement. Mais ça, je suppose que tu le savais déjà ? »


Leann tournait le dos à la ville, elle n’avait pas besoin de la regarder une fois de plus. Elle emportait regret et espoir avec elle, c’était assez bien.

Lily Ridell
Lily Ridell
Messages : 1109
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 304

Feuille de personnage
Particularité: Fait apparaitre (avec ou contre sa volonté) un démon sous forme démoniaque
Emploi: Agent de police
Rang: Représentante Darkness
Ancien ou

Message par Lily Ridell le Mar 29 Mar - 14:32

Revenir en haut Aller en bas


Norvège, dans un bar d’Oslo, 22h57

Une nouvelle nuit dans une nouvelle ville. Pour une fois, elle avait visé la capital du pays. La vie était légèrement plus différente depuis qu’elle avait quitté Avventura et la France. Si la ville était sujette à des règlements de compte de temps à autre, ce n’était rien comparé à ce qui se passait dans les autres villes et pays du monde. Les humains ne toléraient nullement les créatures surnaturelles et ils se montraient presque ingénieux pour ce qui était de trouver des techniques de dépistage. A deux reprises, la louve faillit se faire avoir dans un bar. Heureusement pour elle, Kyarra avait senti cette petite odeur de nitrate d’argent dans son verre. A petite dose, cela n’altérait pas le goût des boissons et les humains n’y voyaient que du feu. Alors que les lycanthropes, eux, pouvaient se mettre à tousser et pire en fonction de la gorgée avalée. De véritables enfoirés, ces humains.

Si elle continuait de chasser ? Et comment ! Elle n’avait pas quitté la ville pour se ranger et rester bien tranquille. L’ancienne chef rebelle prenait un plus grand plaisir à naviguer dans ces eaux plus dangereuses. Le Cercle était très loin d’avoir assez de pouvoir pour dominer et écraser les renégats. Quand apprendront-ils que sans force, ils ne parviendront à rien ? Enfin, c’était le cadet de ses soucis maintenant. Elle avait même arrêté de penser aux gens qui étaient restés dans cette ville française. Elle n’était pas partie pour continuer à y songer de toute manière. La seule chose qui pouvait la faire s’interroger, c’était de savoir si Jilan était mort et par quel moyen. Avait-il reprit les rennes ? S’était-il fait trahir, faute d’avoir pu avoir la force nécessaire pour se défendre ? Elle s’amusait à cette idée. Définitivement, un lightness à la tête de l’organisation, les membres avaient du rire en entendant ça. Et peut-être même mourir pour avoir gloussé.

Quoi qu’il en soit, son verre était maintenant à la moitié et son attention était toute tournée vers un jeune homme de l’autre côté de la salle. Il pouvait essayer de fuir son regard, elle avait très bien noté qu’il regardait dans sa direction lorsqu’elle portait ses yeux sur un autre point. On ne la faisait pas à une prédatrice. Mais évidement, il ne bougea pas et Kyarra perdit patience. Ce n’était pas comme ça qu’elle allait pouvoir dormir dans un lit sans avoir à débourser de la tune, en plus d’un repas gratuit demain matin. Alors elle se leva pour aller à sa rencontre et s’installa à sa table pour entamer la conversation. Dans un norvégien très approximatif. Elle apprenait vite mais il y avait des limites !


~~~~Signature~~~~

Natsume Kageya
Natsume Kageya
Messages : 1118
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle
Ancien ou

Message par Natsume Kageya le Sam 2 Avr - 3:55

Revenir en haut Aller en bas
« Hé ! Bien sûr que je la gère ! C’est juste que j’ai pas envie de merder ! »

Si le rire de son amie l’avait vexé ? Un peu. C’était peut-être idiot mais effectivement, à ce stade, infiltrer une nouvelle fois les ennemis du Cercle lui paraissait moins compliqué que de deviner les attentes de sa petite amie… Parce que Natsume ne voulait pas tout gâcher en se servant des habitudes acquises lorsqu’il enchaînait les coups d’un soir ou deux. Ce n’était pas ce qu’il désirait pour Lily alors oui, il était avide de conseils ! Si la petite tête blonde allait l’attendre ? Le darkness jeta un regard noir à Leann. Une chance pour la lycanne qu’elle apaisa les tensions en cherchant à lui répondre le mieux possible. L’albinos émit un rire léger en regardant ailleurs.

« Je ne pense pas qu’elle ait envie que je lui saute dessus… C’est sa première relation alors… »

Ne rien prévoir ? Facile à dire ! Bien sûr qu’il imaginerait un scénario pour tous les deux ! Comment c’était parfois le cas lorsqu’il la croisait en train de cuisiner, vêtue d’un tablier dans la cuisine. Ou simplement quand il entendait des bruits d’eau provenir de la salle de bain… Il restait un mec merde !

« Des signaux hein ? »

Le garçon soupira. Au final, ça ne l’aidait pas plus que ça : attendre et ressentir. On rêvait de mieux comme conseils ! Mais il savait que Leann disait ça pour une bonne raison et qu’elle faisait de son mieux pour l’aider alors il ne critiqua pas davantage. Natsume opina du chef quand la dernière question tomba, tira une ultime bouffée de sa cigarette avant de la jeter par terre pour l’écraser avec son talon. Entre temps, il bondit de son banc pour retomber bien droit sur ses pieds, s’étira légèrement et se baissa pour ramasser son sac de sport. Lequel contenait le strict nécessaire pour vadrouiller. Au pire, il pourrait toujours acheter sur place ce qui lui manquait.

« Merci Leann. J’ai quelques mois devant moi pour réfléchir à tes propos. Ça devrait le faire… On y va ? »

Lui-même n’était pas plus à l’aide à l’idée de quitter cette ville. C’était étrange en soi, alors qu’il y avait toujours vécu, rencontré des personnes en or et d’autres, moins fréquentables. Il songea un instant à Maria, laquelle avait franchi le pas bien avant lui. Avait-elle éprouvé le même genre d’émotions contradictoires que lui à cet instant ? Il n’en savait rien… La seule certitude qu’il remettrait les pieds à l’Avventura un jour lui permettait de tourner le dos pour de bon à la ville en contrebas. Les deux amis menèrent leur petite enquête pour retrouver la trace de la louve. Si leur périple commença en France, ils ne furent pas longs à en franchir la frontière pour se retrouver en Norvège, là où les traces laissées par cette femme s’arrêtaient. La température n’était pas la même du tout sur place !

« Bordel de merde. J’vais mourir gelé si ça continue ! »

Le troisième jour de leur arrivée sur place, une tempête de neige se déclencha, les contraignant non seulement à investir dans des vêtements plus chauds mais à demeurer bloqués à l’intérieur de leur auberge. Car payer un hôtel coûtait plus cher… Natsume avait tout de même tenu à mettre le nez dehors pour poursuivre leurs investigations mais la tempête ne cessait pas pour autant. Une chance qu’il faisait jour, au moins, ils purent retourner à l’auberge sans trop de problèmes. Une fois à l’intérieur, le darkness ragea de plus belle contre ce pays de merde et tout ce froid.

« Elle n’aurait pas pu choisir un pays plus chaud cette foutue chienne ?! »

Demain, ils prendraient la direction de la capitale. Peut-être auraient-ils plus de chance là-bas, dans cette grande ville ? Quelqu’un aurait forcément entendu parler de cette femme. Ou du moins, de ses actes…

Norvège, dans une auberge de Sandefjord, 11h04

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Leann Ridley
Leann Ridley
Messages : 894
Date d'inscription : 30/09/2012

Feuille de personnage
Particularité: Supporte la douleur à l'extreme.
Emploi: Stripteaseuse
Rang: Chienne érrante
Hyperactif(ve) ou

Message par Leann Ridley le Lun 4 Avr - 14:03

Revenir en haut Aller en bas
Pourquoi avait-elle eu l’impression que ses conseils n’avaient en rien aidé son ami ? Parce que c’était probablement ce qui s’était passé. Aurait-il voulu qu’elle lui parle de comment pouvait se sentir sa petite amie ? Ses attentes à ce niveau ? Pour le coup, la louve devait reconnaitre qu’elle n’en avait aucune espèce d’idée. Elle voulait bien l’aider dans n’importe quoi mais là, ça dépassait un peu son terrain de juridiction. Par contre, s’il voulait que sa copine apprenne le striptease, là, elle était dans son domaine ! Mais à entendre ce qu’il lui disait, il en doutait un peu. Première relation hein ? Et encore vierge. Assurément, ça ne devait pas être le genre de fille qui allait se balader en porte-jarretelles dans l’appartement pour tenter d’attirer l’attention de son mec. Mais si ça durait entre eux -et elle l’espérait, pour que Natsume lui pose ce genre de question, ça devait vouloir dire qu’il tenait vraiment à elle- alors peut-être verrait-il ce spectacle un jour ?

« Désolée de ne pas t’aider plus mais ma seule relation normale était avec Danaliel alors... »


Parce que oui, celle qu’elle avait eu avec Jilan ne pouvait guère rentrer dans le lot. Disons qu’aussi bon que cela avait été, ça resterait un passe-temps. Lorsqu’ils partirent, elle jeta un rapide regard par dessus son épaule. Si son ami était persuadé de revenir, pour la lycanne, il n’en était rien. Elle avait surement plus perdue dans cette ville qu’elle avait gagné alors... Mais elle allait avoir quelques mois pour réfléchir à la question. Et elle pourrait aviser à ce moment là.

Leann fut surprise de devoir quitter la France et de sortir de ses frontières pour se rendre en Norvège. En d’autres circonstances, elle aurait prit ce voyage pour des vacances. Sauf que le but de ce périple était de tuer une personne bien précise et non pas faire du lèche-vitrine sur des boutiques où les écriteaux étaient quasiment incompréhensibles. La jeune femme eu un sourire compatissant en entendant la plainte de son ami. Il était clair que ce temps était davantage favorable aux créatures à sang chaud. Mais cela ne l’empêcha pas de sortir pour continuer leur traque.

« T’en fais pas, je serais là pour te réchauffer. »


En tout bien, tout honneur évidement ! Ils n’avaient pas ce genre de relation. Après tout, même si elle avait dû prendre un manteau également, ce dernier était davantage sur ses épaules pour se fondre dans la masse. Elle ne pouvait pas se permettre de sortir en simple pull alors que la température était en dessous de zéro. La vie en dehors d’Avventura était vraiment différente et on pouvait sentir bien plus de haine pour les créatures que dans leur ancienne ville. Parfois même des pancartes prônaient l’enfermement de certaines races jugées trop dangereuses. Les lycans étant en tête de liste.

Essayer de trouver une femme, perdue dans l’immensité d’une population inconnue, ce n’était foutrement pas une mince affaire. Heureusement ils pouvaient compter sur une langue plus ou moins parlée : l’anglais. A deux, ils purent se débrouiller pour poser des questions sur leur proie, détournant l’attention quand on leur renvoyait la balle et posait des questions en retour.

Leur nouvelle destination : la capitale. Dire qu’il aurait surement été plus facile si elle avait pu user de son flaire dans cette affaire. Elle était loin d’être aussi bonne que Bran mais son odorat restait tout de même plus développé que celui d’un simple humain. Ils firent plusieurs bars d’Oslo, sans trop consommer parce qu’ils n’étaient pas là pour ça. La louve fronça les sourcils et se leva soudain de la table qu’ils occupaient, pour aller chercher une photo qui était accrochée au mur. Elle l’a tendit à son ami ensuite. Elle n’avait jamais pu voir cette femme mais avec les descriptions de Natsume, la photo avait attiré son attention.

« C’est elle ? »

C’était surtout pour ses yeux qu’elle avait tiqué. S’ils avaient été rouges, elle n’aurait pas pu se faire passer pour humaine. Là, verts, disons qu’ils passaient plus inaperçus. La photo était datée de plusieurs semaines, un concours de billard qu’elle avait apparemment remporté.

« C’est une façon de se faire du fric sans laisser de traces derrière elle. »

Après avoir eu la confirmation qu’il s’agissait bien de leur proie, Leann allait au bar, demander quelques renseignements sur l’individu, prétextant des excuses pour le faire parler d’elle. Une dizaine de minutes plus tard et un verre de plus consommé, elle revint vers son ami.

« Elle serait partie vers le Nord. Voir des aurores boréales ? Sérieusement ? »


C’était vraiment là, une tueuse sans scrupules ? Leann commençait avoir quelques doutes sur le sujet. Enfin, peut-être qu’elle prenait de simples vacances ?
Lily Ridell
Lily Ridell
Messages : 1109
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 304

Feuille de personnage
Particularité: Fait apparaitre (avec ou contre sa volonté) un démon sous forme démoniaque
Emploi: Agent de police
Rang: Représentante Darkness
Ancien ou

Message par Lily Ridell le Mer 6 Avr - 11:50

Revenir en haut Aller en bas



Norvège, dans un chalet de Tromsø, 03h38.


Plus elle s’enfonçait vers le nord, plus le froid était mordant, même pour une lycanne. C’était bien la première fois qu’elle ressentait autant une température basse. Mais ce n’était pas pour lui déplaire, elle s’en amusait même. Et ce qu’elle appréciait encore plus, c’était la présence de cet humain, Sjurd, qu’elle avait abordé dans le bar de la capitale. Humain ? Pas tout à fait. Monsieur avait la capacité de voir les auras des autres et ainsi il pouvait distinguer plus ou moins avec certitude les races de ses interlocuteurs. Son regard insistant sur la personne de Kyarra n’était du qu’au fait qu’elle faisait partie de la race des poilus. Après plusieurs verres et quelques heures passées sous la couette dans l’appartement de ce norvégien, elle pu apprendre qu’il cherchait à approcher un représentant de la race lycanne pour tenter d’en devenir un lui-même. Apparemment, monsieur en avait assez de sa faiblesse humaine et  pour avoir déjà assisté à un massacre orchestré par des lycanthropes, il les trouvait puissants. Beaux. Oui, il devait surement manquer une case à cet homme mais ça lui plaisait assez. Il lui plaisait assez à vrai dire. La jeune femme s’amusait donc de le voir à ses côtés dans l’espoir qu’elle le transformerait. Alors pour le moment, elle se servait de lui pour naviguer plus facilement dans ce pays inconnu, se faisant passer pour un couple ; ce qui lui permettait de passer plus facilement inaperçu lors de contrôles.

« Quand vas-tu me mordre Kyarra ? »


Cette question était de plus en plus posée mais elle n’y répondait pas. Jusqu’à cette soirée, alors qu’ils étaient sur la route, dans la voiture de Sjurd. Elle laissa d’abord vagabonder son regard sur le ciel noir, parcheminé de quelques étoiles plus brillantes que jamais.

« Quand je verrais des aurores boréales. On baisera à la belle étoile et je t’ouvrirai l’estomac quand tu jouiras. »
Déclara-t-elle le plus simplement du monde avant de tourner son regard émeraude dans sa direction.

Ce qu’elle s’était attendue à voir ? Du dégout et de la peur. Au lieu de ça, un large sourire était peint sur les lèvres de son amant, ce qui la fit soupirer et elle se pencha vers lui pour lui mordre le cou, sans aller jusqu’au sang, bien sûr. Elle le senti frissonner et son propre sourire se dessina sur ses lèvres.

« Tu sais que tu pourrais être enfermé pour ça ? Tu copines avec une lycanthrope et tu la supplie d’en devenir un... »


Sjurd arrêta la voiture sur le bas côté, de toute manière, il n’y avait personne sur la route à cette heure avancée de la nuit et encore moins sur ce tronçon. Il se tourna vers elle pour lui attraper la nuque et l’embrasser à pleine bouche.

« On sait tous les deux que je ne suis pas normal, pourquoi le cacher ? Je n’ai pas à cacher mes penchants avec toi et tu ne caches pas ta bestialité avec moi ; qu’y a-t-il à demander de plus ? »
Il lui mordit à sang la lèvre inférieure avant d’ajouter. « Ah oui, que je sois comme toi. » Souffla-t-il contre ses lèvres.

Le reste de la nuit se passa sur la banquette arrière et même en hiver, pas besoin de mettre du chauffage lorsqu’on avait une louve dans l’habitacle. Ils arrivèrent à destination une semaine plus tard. Ouais, le duo prenait leur temps pour arriver jusqu’à Tromsø. Et plus le temps passait, plus Kyarra devait reconnaitre qu’elle avait envie qu’il survive à sa morsure. Il était attachant avec son goût pour la douleur et la bestialité, en plus d’être un bon coup. Ce serait dommage de ne pas pouvoir voir ce qu’il deviendrait en étant un loup à son tour. Est-ce qu’elle allait éviter de le mordre pour autant ? Non.

La preuve, alors qu’ils étaient dans le chalet qu’ils louaient un peu à l’extrémité de la ville, les fenêtres grandes ouvertures pour laisser l’air glacial pénétrer dans le logement, leurs corps enchevêtrés produisaient assez de chaleur pour ne pas mourir de froid. Ce n’était pas à la belle étoile mais pour le coup, ils avaient une magnifique vue sur les phénomènes qu’elle était venue voir. Même si elle était maintenant plus occupée à jouer avec Sjurd que d’avoir le nez en l’air. Il suppliait pour qu’elle en finisse et elle jouissait de cette situation. Il l’attrapa violemment par la nuque alors qu’elle le chevauchait et l’embrassa en la mordant à sang.

« Putain Kyarra. »

Elle le repoussa avec violence sur le matelas qu’ils avaient foutus sur le sol et transforma sa main droite en main griffue et poilue, ses yeux virèrent plus bestiaux et elle le sentit la remplir. Voila ce qu’il voulait. Elle plongea sa patte dans son estomac alors qu’elle venait l’embrasser à pleine bouche, mordant sa langue jusqu’à lui en arracher un petit morceau, qu’elle mangea. Elle le mordit à plusieurs reprises, mélangeant sa salive à son sang, le regardant agoniser sans qu’il n’émette un cri de douleur. Bordel, ce con était en train de prendre son pied. Avant qu’il ne tombe dans l’inconscient, elle pu clairement entendre son remerciement.

« Idiot. »

Elle se releva et frissonna devant le spectacle. Dire qu’elle le trouvait magnifique dans tout ce sang, son visage affichant un sourire. Il restait plus qu’à attendre et voir s’il serait assez fort pour survivre à la transformation. La louve le porta et le déposa jusqu’au lit, jouant avec le sang qu’il continuait de perdre du bout des doigts qu’elle léchait de temps en temps.

« Tu serais mignon de ne pas mourir Sjurd... »
Murmura-t-elle avant de s’endormir contre lui, maculée de sang et autres fluides corporels.



~~~~Signature~~~~

Natsume Kageya
Natsume Kageya
Messages : 1118
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle
Ancien ou

Message par Natsume Kageya le Mer 13 Avr - 12:22

Revenir en haut Aller en bas
La réflexion de son amie lui arracha un sourire amusé, lui faisant retrouver sa bonne humeur instantanément. C’était peut-être étrange de le décrire de cette façon, quand on savait que ce voyage avait pour but de tuer une personne, non de prendre du bon temps. Mais dans un sens, ce voyage les avait aussi rapprochés, les rendant complices par la même occasion. Un peu comme lorsqu’ils partageaient le même appartement, Mikû en moins. Une collocation dont les débuts resteraient à jamais dans les mémoires. En ce qui concernait l’albinos tout du moins. C’était peut-être lâche ou naïf de sa part mais il se contentait d’espérer que ce fut la même chose pour la lycanne. Son silence à ce sujet lui allait parfaitement. Inutile de parler du passé, il était acquis à jamais. Tout le contraire de l’avenir. Natsume était tout de même étonné de ressentir la rancœur et la haine dirigées à l’encontre des créatures, peu importe la race. Ce fut à ce moment précis que le garçon se rendit compte du défi de la ville qui l’avait vu changer : la paix entre les différentes races parcourant ce monde était une chose. La faire accepter de la population humaine, en était une autre. Ce n’est pas l’envie qui lui manqua d’ouvrir sa gueule à plusieurs reprises mais d’un coup d’œil en biais, Leann lui faisait comprendre de ne pas faire de vagues. Alors, il serrait les dents. Après tout, ils étaient simplement en voyage aux yeux des locaux. Quand bien même, deux étrangers en vadrouille, qui, malgré la différence de sexes, ne prétendaient pas former un couple, avait de quoi suffisamment attiser la méfiance des gens du coin, pour qu’en plus, ils se fassent remarquer par leurs propos en contradiction avec les mœurs du pays. Sans doute que plus ils s’enfonceraient dans l’arrière-pays, plus les mentalités seraient radicales. C’était même étrange que leur cible ait choisi un pays pareil… Enfin, venant d’une chienne, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’elle réfléchisse plus de quelques secondes.

« Hmm ? »

Levant les yeux de son verre, le darkness sentit son expression changer, ou plutôt, la lueur dans ses yeux, en reconnaissant ce visage entre tous. Cette découverte chassait tous les doutes quant au bienfondé de leur quête, qui, jusqu’à présent, c’était révélée plutôt infructueuse. En voyant son ami se lever un peu brusquement, avec toujours cette lueur meurtrière tapie dans ses iris couleur sang, Leann eut le bon réflexe de partir glaner des informations à sa place. L’attitude de l’albinos aurait été trop suspecte, sans compter qu’il n’aurait certainement pas pris de gants pour obtenir des informations. Alors, Natsume prit son mal en patience, vidant son verre à grandes gorgées plutôt qu’en savourant le contenu. Tant pis si c’était un alcool fort de la région. Au moins, ça le réchaufferait ! Attendre que la lycanne revienne vers lui fut une véritable torture pour lui et le garçon dut se mordre les lèvres pour ne pas la presser de lui dire ce qu’elle avait appris… Avant d’en rester limite sur le cul !

« On sait bien que non. On va prendre le bus de nuit jusqu’à la prochaine ville, de là-bas, on louera une voiture. Ou un chasse-neige, au choix. » conclut-il dans une tentative d’humour grinçant.

Et ils partirent. Même pendant tout le trajet nocturne, le darkness ne ferma pas l’œil. Sa volonté de retrouver cette chienne l’empêchait de dormir. Il avait le sentiment, le premier depuis plusieurs mois, de toucher enfin au but. Et ce n’était pas rien pour lui ! Un poids sur son épaule gauche le fit sursauter, le tirant en même de ses sombres pensées. Arrachant son regard rubis à son reflet dans la vitre du bus, Natsume tourna la tête pour apercevoir la silhouette endormie de son amie. Un jour, il faudrait vraiment qu’il songe à la remercier pour l’avoir accompagné. Même si, l’albinos le lui avait proposé plus qu’elle ne l’avait fait elle, il était heureux d’avoir son amie à ses côtés. Par chance, ils n’eurent aucun mal à louer une voiture, laquelle ressemblait à un subtil mélange entre un tank et un chasse-neige, ce qui amusa sincèrement le garçon, lequel ne manqua pas de faire remarquer à la jeune femme qu’il n’était pas si loin du compte finalement, au sujet de leur prochain moyen de transport. A mesure qu’ils progressaient à travers cette étendue blanche, l’impatience du darkness se faisait sentir. Oh non, il n’hésiterait pas un instant face à cette chienne. Et comme pour lui donner raison, la nuit tomba rapidement, amplifiant ses pouvoirs. Dans sa stupidité, cette abrutie avait choisi un pays où la nuit était particulièrement longue, dommage. Comme leur guide l’avait laissé entendre, ils aperçurent le chalet, discrète présence humaine au cœur de toute cette neige, comme prisonnier de la nature.

« Et ben… On s’fait plaisir à ce que je vois ? » lâcha-t-il à l’intention de Kyarra.

Rien qu’à l’odeur, on devinait ce qui s’était passé ici. Ecœurant. En plus de baiser un humain, fallait qu’elle répande ses tripes à l’air ?

« J’ai comme une impression de déjà-vu. J’t’ai pas suffi l’autre fois ? Faut dire qu’un humain, ce n’est pas très résistant comme jouet. Tu m’en voudras pas si j’ajoute ma touche personnel à ce charmant tableau en faisant couler ton sang de clébard ? »

Cette assurance, il la connaissait et la maîtrisait, même en présence de sa meurtrière présumée. Pour l’avoir déjà expérimentée le soir où tout s’était enchaîné, de leurs retrouvailles post mortem à leur petit échauffement en pleine rue, Natsume conserverait ce sourire moqueur. Moqueur et cruel à la fois.

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Leann Ridley
Leann Ridley
Messages : 894
Date d'inscription : 30/09/2012

Feuille de personnage
Particularité: Supporte la douleur à l'extreme.
Emploi: Stripteaseuse
Rang: Chienne érrante
Hyperactif(ve) ou

Message par Leann Ridley le Ven 15 Avr - 9:04

Revenir en haut Aller en bas
Le moment de rencontrer cette femme arrivait bientôt et un sentiment étrange accompagnait la louve. Non pas l’excitation comme elle pouvait le sentir chez son ami, mais plus un certain doute. Qu’allait-il se passer une fois qu’elle serait morte ? Natsume avait déjà émit le souhait de revenir en ville et Leann devait reconnaitre qu’elle n’avait toujours pas trouvé la réponse. Elle n’avait pas vraiment d’autres endroits où aller, personne à aller chercher. Peut-être Jason mais cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas eu de ses nouvelles qu’elle doutait de plus en plus de pouvoir le revoir un jour. Alors les seules personnes qu’elle avait apprit à connaitre, se trouvaient toutes à l’Avventura. Peut-être qu’elle pourrait, elle aussi, aller chercher vengeance auprès de Léon. Mais à peine cette idée lui traversa l’esprit, qu’elle la repoussa plus loin. Elle n’avait plus peur de lui, elle savait à présent qu’elle était plus forte et dangereuse que cet humain mais une partie d’elle n’avait pas envie de faire face à ce passé. Et dans le fond, cela faisait quelque temps qu’elle avait arrêté de lui en vouloir pour la vie qu’elle avait passé entre ses mains.

Elle s’endormit contre son ami, bercée par son excitation. Un grognement sourd se fit entendre dans un coin de son être, signe que sa bête intérieure réclamait une sortie. Elle était restée enfermé depuis bien trop longtemps. Malheureusement, une fois quitter le berceau de la paix interraciale, montrer son appartenance à une race de créature n’était pas sans risque. Peut-être qu’elle irait se perdre dans une forêt, une fois que la vengeance de Natsume serait passée. Oui, elle ne doutait pas de la réussite de ce dernier et Leann savait par avance qu’elle ne l’aiderait que s’il en avait réellement besoin. Dans le cas contraire, elle resterait spectatrice. Parce que c’était sa vengeance. Elle l’avait accompagné, certes, pour ses recherches mais elle ne pouvait pas lui voler une partie de ce pourquoi il avait dû partir sur les routes. Peut-être que l’albinos pensait pareil ? Même s’il ne lui avait pas encore demandé de ne pas intervenir. Ou alors, elle se trompait ? Et il acceptait qu’elle participe ? Honnêtement, la louve aviserait le moment venu et en fonction de ce qu’il pourrait lui dire.

Arrivés à destination, vivants, bien qu’elle ait eu des doutes sur la façon de conduire de son ami, le taquinant même un peu à ce sujet ; la lycanne frissonna légèrement. Ils avaient en visuel le chalet en question mais une odeur s’en dégageait. Une forte odeur de sang qui éveilla légèrement sa bête. Elle suivit le darkness et se figea quelque peu en découvrant la scène ; non pas par dégoût ou par peur, mais parce qu’elle lui retournait l’estomac d’une étrange façon. Le corps nu et blanc de cette femme aux yeux verts perçants avaient quelque chose d’attirant. A moins que ce ne soit à cause du sang qui la couvrait et de l’envie de sa bête d’aller le lécher ? C’était surement l’explication la plus plausible. Son regard tomba ensuite sur le corps à côté d’elle. Sans aucun doute, elle s’était amusée. Mais pourquoi y avait-il également beaucoup de sang sur le sol ? Vu son état, il n’aurait surement pas pu monter sur le lit sans aide. Alors elle l’avait transporté pour l’installer sur le lit et ensuite continuer ses envies morbides ? Leann sortit de ses pensées en entendant la voix de Natsume s’élever. Oui, ils n’étaient pas là pour admirer la bestialité de cette meurtrière, bien qu’une partie d’elle en aurait bien profité encore un peu.

Mais au lieu de cela, elle recula de quelques pas pour laisser la place au darkness, alors que l’autre louve commençait à bouger, ne se sentant pas vraiment menacée. Elle capta le regard qu’elle posa pendant quelques secondes sur le corps à ses côtés et Leann senti son cœur faire un bond dans sa poitrine. Elle pouvait entendre, très faiblement, un pouls. L’homme était toujours vivant ? Elle ne l’avait pas tué ? Pourquoi ? La seule explication qui lui venait en tête, c’était la transformation. Mais rien ne garantissait qu’il allait survivre. Il devait être bien trop faible. Elle aurait voulu lui poser la question mais que se passerait-il si c’était bien son intention ? L’homme était-il consentant ? Avait-il accepté de souffrir autant sans garantie de vivre ensuite ? Si c’était le cas, comment allait réagir Natsume ? Tuerait-il également l’homme ? Ou ce dernier était-il simplement le jouet de cette femme pour la nuit ? Il y avait un peu trop de question à son goût et pas de possibilité de réponse. Surtout alors que la femme se levait pour se placer devant le lit, nue et affriolante avec ce sang. Leann ne put se retenir de lâcher un grognement presque plaintif, mais qui venait davantage de sa bête que d’elle-même.

Lily Ridell
Lily Ridell
Messages : 1109
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 304

Feuille de personnage
Particularité: Fait apparaitre (avec ou contre sa volonté) un démon sous forme démoniaque
Emploi: Agent de police
Rang: Représentante Darkness
Ancien ou

Message par Lily Ridell le Ven 15 Avr - 9:37

Revenir en haut Aller en bas


Kyarra dormit étrangement sur une seule oreille cette nuit là, s’inquiétant plus qu’elle ne l’admettrait jamais à voix haute, pour Sjurd. Ca faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas ressenti un tel sentiment pour autrui, surement quelques années. Elle avait dû s’attacher un peu trop rapidement à cet humain hors du commun. Un humain qui n’aurait jamais du naître dans cette race mais bien en lycanthrope. Il aurait été tellement plus heureux avec cette force et cette bestialité en lui. Elle n’était pas si mécontente d’avoir croisé sa route, bien qu’elle puisse s’arrêter en cette nuit étoilée. Mais ça avait été son choix. Il avait jouit et elle lui avait offert ce qu’il lui réclamait depuis des semaines. Elle s’était montrée bien plus généreuse avec lui, qu’elle ne l’était d’ordinaire avec les humains. Et s’il mourait ? Alors elle laisserait son cadavre derrière elle, comme tous les autres avant lui. Mais elle le sentait lutter, son cœur faiblissait par instant avant de pomper une nouvelle fois. C’était comme une musique irrégulière mais agréable à écouter. A vrai dire, c’était la première fois qu’elle restait à côté d’un humain en train de plus ou moins mourir. Quoi que d’ordinaire, elle ne laissait aucune chance à ses proies. Vraiment, celui-là était spécial à ses yeux, bien qu’elle ne le dirait jamais.

Un bruit de moteur brisa alors la quiétude du moment et elle grogna. Ils avaient fait exprès de prendre le chalet le plus reculer pour être tranquille et vaquer à leurs occupations et voila qu’on venait les faire chier. Elle hésita un instant à quitter les lieux avant l’arrivée de ces connards mais en jetant un regard sur le visage fermé de Sjurd, elle ne le put. Elle l’engueula doucement.

« Tu causera ma perte, enfoiré. »


Pourtant, elle ne bougea pas, restant à ses côtés, léchant le sang qui coulait de sa bouche avant de voir arriver ses visiteurs. Elle ne put pas les distinguer parfaitement à l’odorat, cela faisait trop d’heures qu’elle était entourée par l’odeur de sang de Sjurd pour pouvoir percevoir réellement le reste. Et quelle ne fut pas sa surprise en découvrant ce petit albinos. Un large sourire sadique se dessina sur ses lèvres. Aucune chance qu’elle lui laisse comprendre qui était l’homme à ses côtés. S’il le prenait pour une victime, c’était tout aussi bien. Sinon qui savait ce qu’il lui ferait pour se venger. Parce que oui, sa visite était clairement pour avoir une petite revanche.

« Un plaisir interrompu par ta venue. »
Cracha-t-elle en se redressant dans le lit.

Son regard se porta ensuite sur l’autre personne et elle rit en entendant la question de Natsume. Lui suffire ?

« Il aurait fallut que tu sois plus appétissant pour me suffire, ducon. Mais c’est une subtilité que tu ne dois pas saisir. »

Elle se leva alors, grondante. Deux contre un ? Ses chances étaient relativement mauvaises, en plus d’être en pleine nuit et donc de favoriser les pouvoirs de ce gamin. Heureusement qu’elle avait prit son pied avant cette rencontre. Kyarra tourna alors le regard vers l’autre louve, le son qu’elle venait de lâcher couplé à son odeur ne laissait pas trop de doute.

« Oh ? Tu t’es prit d’affection pour les chiennes ? Tu lui demandes d’être aussi dominante que moi ? Ou tu lui fait regretter d’être une clébard ? ~ »

Non. Ils n’étaient pas là pour parler. Pire, Kyarra n’avait pas envie qu’ils s’éternisent ici et découvrent que Sjurd n’était pas mort. Bordel de merde. Voila qu’elle allait protéger cet humain à la con. Elle était tombée bien bas. Aucune importance, elle inspira et commença à se transformer, les bras d’abord, puis les jambes.

« Tu devrais la mettre en laisse, elle semble apprécier ce qu’elle voit. »


Sa voix était maintenant plus rauque et bestiale. Elle resterait dans cette forme intermédiaire le temps qu’elle pourrait, avant de laisser totalement place à sa bête, espérant simplement qu’elle n’irait pas finir le travail en ce qui concernait Sjurd. Un grognement sourd monta alors dans sa gorge et elle attaqua. Aucune envie de rester à se regarder dans le blanc des yeux ou lui laisser l’opportunité de porter le premier coup, même si elle savait que ses chances de sortir d’ici vivante était plutôt nulles.


~~~~Signature~~~~

Natsume Kageya
Natsume Kageya
Messages : 1118
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle
Ancien ou

Message par Natsume Kageya le Dim 17 Avr - 9:26

Revenir en haut Aller en bas
Interrompu par sa venue ? Sans déconner ? Natsume lui adressa un large sourire satisfait en guise de réponse. Il appréciait d’entendre que sa présence ruinait le plan cul de cette chienne. L’attitude de Leann ne lui échappa pas et après avoir jeté un regard en direction de cette dernière, le garçon reporta son attention sur le lit. Ou plus exactement, sur le corps gisant dessus. L’autre était encore en vie ? C’était la raison pour laquelle son amie ne cessait de fixer ce qu’il avait d’abord pris pour un cadavre ? Une boule amère se forma dans sa gorge à mesure que les souvenirs de son propre meurtre venaient doucement se rappeler à lui. Est-ce que ce type avait autant souffert que lui ? Combien de temps avait-il enduré sa mise à mort ?

« C’est toi que me parle de subtilités ? J’suis déjà impressionné que ce mot fasse partie de ton vocabulaire. »

Même si en apparence, le darkness paraissait détendu et sûr de lui, se moquant ouvertement de son interlocutrice, il ne manquait pas un seul des mouvements de cette dernière. Les lycans étaient rapides et puissants, mieux valait ne pas laisser une seule chance à son adversaire de l’atteindre. Les ténèbres lui offraient un avantage lui permettant de rivaliser avec la force physique de cette chienne, en termes d’esquive et de matérialisation à volonté des ombres les entourant. Ça ne voulait pas dire qu’il devait relâcher la pression pour autant. Lorsque son interlocutrice fit mention de Leann, l’albinos jeta un bref regard en biais à cette dernière. Effectivement, il avait senti le calme de son amie vaciller. Elle n’était plus aussi sereine que dans l’habitacle de leur moyen de locomotion. A cause du sang ? Ce fut la première hypothèse qui lui traversa l’esprit. Que ferait-il si elle venait à perdre les pédales ? Dire qu’ils n’avaient jamais évoqué le sujet entre eux, sensible, même après avoir voyagé pendant des mois. Parce que Natsume faisait confiance à la louve pour l’épauler au besoin, sans jamais les mettre en danger tous les deux. Et aussi parce qu’il n’avait pas envie de lui lâcher le fond de ses pensées à ce sujet : si Leann devenait un danger pour lui, il n’hésiterait pas à se battre contre elle, à la tuer si nécessaire. Son amie en avait-elle conscience ? Le darkness espérait sincèrement que ce soit le cas, l’ultime barrière mentale qui pourrait permettre à la jeune femme de ne pas se laisser entièrement dominer par sa bête. Comme Amarra avant elle avait puisé dans son amour pour ne pas le tuer.

« Toutes ne sont pas à piquer figure toi. »

Inutile de s’éterniser sur le sujet. En voyant son interlocutrice se transformer, l’albinos sentit tout son corps se tendre. L’affrontement était proche mais il trouva le temps de lâcher à l’intention de son amie, suffisamment bas pour que leur adversaire ne puisse l’entendre.

« Leann, si tu sens que tu perds le contrôle, va-t’en. »

Le temps lui manquait pour ajouter des précisions mais c’était bel et bien un ordre. Il ne lui laissait pas le choix. Dans le cas contraire, le garçon redoutait d’avoir à la tuer, faute d’une maîtrise totale sur sa bête. Leann n’était pas stupide. Elle devait se douter du genre d’adversaire qui les attendait et de comment les choses allaient se régler. Pour l’avoir accompagné jusqu’ici, elle devait penser être en mesure de contrôler par la suite. Si ce n’était pas le cas, elle avait commis une erreur et le darkness le lui ferait comprendre. Hors de question qu’elle se mette en travers de son chemin. Hors de question qu’il meurt ici. L’assaut vint de la partie adverse, à peine eut-il fini de mettre en garde la jeune femme quant à la suite des événements. En voyant Kyarra lui bondir dessus, Natsume n’hésita pas : il se fondit dans les ombres, évitant l’attaque de justesse pour se réapparaître derrière la lycanne, de sorte qu’il se trouvait à présent entre le lit et elle. Inversement des rôles. Dans le même temps, il avait matérialisé sa faux, arme de prédilection, laquelle se dirigeait déjà vers sa cible, autant dans le but de la blesser que de la repousser vers l’extérieur. L’un comme l’autre serait plus à l’aise pour se battre dehors. Le seul inconvénient consisterait en la neige, parfois traîtresse en dissimulant des crevasses sous une grande quantité de cette poudre blanche. Le darkness bondit en arrière pour garder un semblant de distance de sécurité entre lui et son adversaire. Quelque chose dans le regard de cette chienne attira son attention. Pourquoi le fixait-elle différemment tout d’un coup ? Parce qu’il était proche de son jouet ? Et si… ? L’albinos jeta un bref regard en direction du corps. Y avait-il une raison bien particulière pour expliquer que le malheureux soit encore en vie après une telle rencontre ? Les lèvres de Natsume se fendirent d’un sourire cruel alors que sa faux se changeait en une épée, elle-même dirigée vers le corps immobile.

« Oh, tu grondes ? Comme c’est mignon ~ Et si je fais ça ? Hmmm ? »

Sans un avertissement, il plongea l’épée dans le lit, évitant de peu le corps de la victime présumée. Non, il ne l’avait pas encore touché mais il voulait voir quelle serait la réaction de son adversaire. L’albinos pouvait sentit une colère sourde émaner de cette dernière et s’en nourrissait. Lui-même ressentait un bien-être à peine imaginable, se délectant de toute cette atmosphère morbide. Ce n’était pas normal. Des deux, il serait peut-être le premier à perdre pied. Sa propre haine trouvait désormais un écho chez cette chienne, augmentant un peu plus la tension à chaque seconde, le rapprochant de la folie.

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Leann Ridley
Leann Ridley
Messages : 894
Date d'inscription : 30/09/2012

Feuille de personnage
Particularité: Supporte la douleur à l'extreme.
Emploi: Stripteaseuse
Rang: Chienne érrante
Hyperactif(ve) ou

Message par Leann Ridley le Lun 18 Avr - 13:50

Revenir en haut Aller en bas
Le temps s’était plus ou moins figé depuis que la femme s’était levée et avait commencé à parler avec Natsume. Son regard n’arrivait pas à se détacher d’elle et son esprit de ce qu’elle avait fait. Sa bête lui hurlait de la laisser sortir pour se joindre à la fête mais elle ne pouvait pas faire cela. Il y avait bien trop longtemps qu’elle ne s’était pas laissée aller, réprimant ses pulsions bestiales en silence. Mais elle ne s’était pas attendue à sentir l’odeur de sang d’un humain. Elle s’était purement et simplement imaginer voir son ami faire face à sa meurtrière, à le voir la tuer plus ou moins rapidement et ensuite, tout aurait été terminé. Mais elle avait été naïve. Bien trop naïve. Leann prit une profonde inspiration, ce qui se révéla être une mauvaise idée compte tenu de l’odeur environnante. Comment l’autre louve avait-elle fait pour ne pas perdre les pédales avec autant de sang ? Etait-elle tout simplement habituée ? Etait-ce pour cette raison que cela ne lui faisait plus rien ? Peut-être. Elle devait même reconnaitre qu’elle perdait moins le contrôle lorsqu’elle était le Seconde de Jilan que maintenant qu’elle voyageait en compagnie de Natsume. Ce constat était amer mais bien réel. Pour un peu, elle regrettait presque de devoir vivre enchainée.

Elle reprit plus ou moins ses esprits en entendant son prénom dans la bouche de l’albinos, il s’assurait ainsi plus ou moins son attention. Partir ? C’était en effet la meilleure chose à faire si elle perdait vraiment le contrôle et en même temps, elle ne pouvait pas se résoudre à le laisser seul. Elle ne le pensait pas faible mais qui pouvait savoir ce que ses souvenirs allaient lui rappeler ? Puiserait-il dedans pour trouver sa force ? Ou au contraire, est-ce qu’il perdrait ses moyens ? Leann était bien des choses, même une traitresse aux yeux de certains, mais elle ne voulait pas refaire la même erreur. Elle ne voulait pas de nouveau trahir la confiance qu’on lui avait accordée. Parce que Natsume devait croire en elle, pour lui avoir demandé de l’accompagner. En plus de vouloir lui sauver la vie.

« Ca va. » Murmura-t-elle avant que les choses sérieuses ne commencent.

Et c’était le cas. Même si sa bête était proche, ce n’était pas encore un problème majeur. Elle était peut-être une lycanthrope mordue mais elle pouvait se vanter d’avoir une meilleure maitrise sur sa bête que d’autres de ses congénères. Et elle n’accepterait pas d’être une menace pour Natsume.

Elle recula dans un coin de la pièce, pour éviter d’être sur le passage mais elle ne voulait pas pour autant quitter la pièce. Pourquoi serait-elle venue sinon ? Juste pour lui faire la conversation lors du voyage ? Lui tenir chaud quand les températures étaient descendues trop bas ? Non. Elle voulait assister à ce combat. Il n’était pas seul, cette fois...

Ils étaient rapides, avec un léger avantage pour Natsume qui jouissait des ombres environnantes, esquivant la première attaque de la louve. Chose étrange, Leann ne se souvenait pas d’avoir assister à un tel spectacle. Oh, elle avait déjà put regarder des entrainements entre lycans à la Grotte mais c’était toujours resté à des entrainements. Et lorsqu’il y avait de réels combats, elle en faisait souvent partie. Là, elle était spectatrice, pouvant observer le changement minutieux mais bien réel chez la louve. Petit à petit, plus de poils noirs apparaissaient sur ses bras et l’ensemble de son corps. Son visage changeait également mais rien d’exceptionnellement visible. Si on ne la quittait pas des yeux, on ne voyait pas le changement mais sitôt qu’on la perdait de vue quelques instants, qu’on pouvait faire ce constat. Un peu comme les roses qui s’ouvrent... Quand elle vit soudain ce qu’allait faire Natsume, la stripteaseuse fit un pas en avant et cria :

« Noon ! »

Qui que soit cet homme, il n’avait pas le droit de le tuer ! Il était humain et encore vivant. Leann croisa le regard de l’autre femme, un instant, avant de reporter son attention sur Natsume.

« Tu es venu pour elle ! Seulement elle... »

Allait-il seulement l’écouter ? Alors qu’il émanait de lui une odeur de haine, que ses yeux sanglants renvoyaient toute sa colère ? Pourquoi vouloir protéger cet inconnu ? Peut-être parce qu’elle aurait aimé que quelqu’un le fasse quand elle était à sa place. S’il était véritablement une victime, s’il ne savait pas ce qui l’attendait, il allait devoir avoir besoin d’aide. Et plus important, Natsume n’avait aucun droit de le tuer. Pas après lui avoir fait la moral sur son appartenance aux Rebelles.
Lily Ridell
Lily Ridell
Messages : 1109
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 304

Feuille de personnage
Particularité: Fait apparaitre (avec ou contre sa volonté) un démon sous forme démoniaque
Emploi: Agent de police
Rang: Représentante Darkness
Ancien ou

Message par Lily Ridell le Lun 18 Avr - 14:31

Revenir en haut Aller en bas


Ce connard esquivait avec les ombres. Il n’osait pas se mesurer à sa force brute, ce qui fit augmenter un peu plus sa colère. En plus de venir la déranger, il lui faisait perdre son temps en jouant. Non, elle ne pouvait pas concevoir que c’était de la peur. Il n’y avait aucune odeur de ce genre dans la pièce, tout comme il n’y en avait jamais eu. Kyarra se rattrapa en griffant profondément le parquet sous ses pattes et elle se retourna pour lui faire face. Elle n’avait pas prit le temps de lui répondre parce qu’ils n’étaient pas ici pour faire la causette. La louve recula malgré elle devant la lame noire faite d’ombre. Pour s’être déjà confrontée à lui, elle savait que ce n’était pas que de simples ombres et qu’elles coupaient et tranchaient particulièrement bien. Mais quand elle vit leur place échangées, lui bien trop près de Sjurd, sa partie humaine marqua un temps d’arrêt. Avait-il comprit quelque chose ? Non, impossible. Elle n’avait montré aucun signe de sympathie envers le corps étendu nu sur le lit. Il n’était qu’un jouet de plus à ses yeux. C’était ce qu’il devait comprendre. Elle grogna pourtant malgré elle, à croire que même sa bête n’avait pas envie de le voir toucher à son potentiel futur compagnon. Mignon ? Elle allait lui en foutre des mignons ! Elle s’obligea à rester sur place en voyant la lame noire s’abattre sur le lit. Si rien dans son regard ne pouvait montrer qu’elle avait peur pour Sjurd, son cœur quant à lui s’arrêta quelques secondes, tout comme sa respiration.

Mais il l’avait loupé. Et au moment où elle allait laisser échapper un faiblement soupir de soulagement, la voix de l’autre louve se fit entendre. Elle défendait l’homme ? Pourquoi ? Trop gentille ? Elle ne voulait pas voir un humain mourir devant ses yeux ? Comme c’était charmant et ça l’arrangeait à merveille. Si l’autre écoutait sa copine, ça allait lui permettre de se battre à fond sans crainte pour Sjurd. Elle ne devait sans doute pas se rendre compte de l’épine qu’elle venait de lui retirer en agissant ainsi. Et Kyarra tout comme sa partie animale était d’accord sur un point : aucun signe de protection pour le potentiel lycan. Elles allaient tuer cet albinos une bonne fois pour toutes et ensuite continuer sa vie.

« Hum ? Prendrais-tu exemple sur moi ? T’en prendre à plus faible ? ~ »
Grogna-t-elle.

Ses cordes vocales n’allaient surement plus pouvoir lui permettre de parler dans quelques minutes, elle le sentait. Tout comme elle sentait son corps basculer de minutes en secondes vers sa forme animale complète.

« Arrête de fuir. Tu sais pourtant que ça ne sert à rien. ~ »


Oui, elle faisait référence à sa fuite dans son appartement. A cette vulgaire tentative de quitter sa chambre pour essayer d’atteindre la porte d’entrée. Porte qu’il ne put jamais plus ouvrir en temps qu’humain. La louve gronda alors, ce qui ressemblait davantage à un rire animal et elle laissa totalement place à sa partie bestiale. Terminé de jouer. Terminé de s’en faire pour Sjurd. Terminé d’être gentille et patiente. Il était venu la chercher pour se battre. Elle n’allait surement pas faire machine arrière. Un bon combat pour clore cette nuit. Que demander de plus ?

La bête massive et noire ne chercha pas à faire dans la dentelle. Elle fonça droit sur sa cible, ignorant même la présence de Sjurd près de l’albinos. S’il était assez fort, il survivrait même à quelques blessures de plus. S’il ne l’était pas, alors il mourait comme beaucoup d’autres étaient morts avant lui. La louve cibla les mains et avant-bras de son adversaire, pour l’empêcher dans un premier temps de manier ses armes. C’était la conscience humaine qui dictait faiblement ses attaques. Mais bientôt, quand elle ne ferait que cibler sa gorge, son estomac, là, ce serait le signal que seule la bête était aux commandes. Heureusement pour elle, les armes faites d’ombres coupaient mais ce n’était pas de l’argent. Elle pourrait sans doute tenir plus longtemps en encaissant les attaques. Et puis, elle mettait tout dans sa force, sa haine et son envie de meurtre. Elle était plus puissante que certains de sa race, elle l’avait apprit en se confrontant à eux. Alors si Natsume parvenait à couper dans sa chair, elle parvenait également à déchirer la sienne.

~~~~Signature~~~~

Natsume Kageya
Natsume Kageya
Messages : 1118
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle
Ancien ou

Message par Natsume Kageya le Ven 22 Avr - 13:52

Revenir en haut Aller en bas
Le cri de son amie ne lui arracha qu’un regard ennuyé. De quoi elle se mêlait celle-là ? Mais la louve eut au moins le mérite de le ramener au moment présent, le tirant un court instant du flot de pensées malsaines qui l’assaillait. De toute façon, son attention se détourna rapidement de Leann pour se reporter sur l’unique véritable menace de la pièce, après lui-même. Hors de question de trop prêter attention à la seconde louve, surtout que leur combat n’était pas encore terminé. Il ne manquait plus qu’il perde la vie bêtement à cause d’une sotte trop sensible. Les propos de la chienne glissèrent sur lui. Sa nature de darkness prenant un peu trop le pas sur ce qu’il lui restait d’humanité, Natsume n’eut aucun mal à demeurer impassible. Elle cherchait à le provoquer ? « Try again » ? C’était du moins ce que renvoyaient ces yeux à ce moment présent. Le combat ne tarda pas à reprendre. Ce fut la chienne qui en donna le signal, visiblement pressée de passer aux choses sérieuses. Réaction qui fut appréciée de l’albinos, lequel répondit par un sourire cruel. Contrairement à la pique de son interlocutrice, Natsume ne se priva pas pour user des ombres. Pourquoi se priver d’user de son avantage ? Cette chienne aurait beau se plaindre de son comportement – même si du fait de sa transformation, elle ne pourrait sans doute plus parler avant quelques minutes – elle ne s’était pas gênée pour le terroriser et le malmener, jusqu’à ce que mort s’en suive lorsqu’il n’était encore qu’un humain. Il était temps d’inverser les rôles. Le darknes prit un réel plaisir à épuiser son adversaire, esquivant plus qu’il n’attaquait vraiment. Il jouait avec elle. Et il voulait qu’elle l’imprime bien dans un coin de sa petite cervelle. La colère sourde de la bête nourrissait ses penchants malsains la concernant. Comment allait-il la tuer ? Combien de temps allait-il encore l’humilier de la sorte ? Au bout de plusieurs dizaines de minutes passées à échanger des coups, Natsume l’envoya traverser la porte en bois du chalet. Une bourrasque de vent s’engouffra dans la brèche mais il n’en tint pas compte. Et si cette chienne voulait bien l’attendre, l’albinos ne tarderait pas à le rejoindre à l’extérieur. En dépit des températures glaciales, il avait encore sa doudoune rembourrée et pourvue d’une capuche bordée de fausse fourrure. Largement de quoi lui permettre de tenir les minutes restantes avant que son adversaire ne soit épuisée. Marchant rapidement en direction de ce qui avait jadis été une porte, il jeta un regard désagréable en direction de Leann :

« Toi et moi, on en a pas fini. »

Ce furent les seuls mots qu’il lui accorda avant de rejoindre la lycanne à l’extérieur. Le combat reprit, démarrant ainsi une nouvelle phase pendant laquelle le garçon attaquait davantage, blessant la bête à plusieurs endroits, ayant pour but de l’affaiblir un peu plus mais sans jamais se mettre inutilement en danger. Détester, non, haïr un adversaire était une chose. Le sous-estimer en était une autre. Et Natsume ne voulait pas faire cette erreur. Constatant que les mouvements de l’animal se faisaient plus lents même si probablement toujours plus rapides que ceux d’un loup normal, il attendit de voir si la transformation allait s’opérer en sens inverse. Il voulait voir son visage au moment de prendre sa vie.

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Leann Ridley
Leann Ridley
Messages : 894
Date d'inscription : 30/09/2012

Feuille de personnage
Particularité: Supporte la douleur à l'extreme.
Emploi: Stripteaseuse
Rang: Chienne érrante
Hyperactif(ve) ou

Message par Leann Ridley le Mer 27 Avr - 11:20

Revenir en haut Aller en bas
C’était quoi ce regard ? Que se passait-il dans l’esprit de Natsume pour qu’il réagisse ainsi avec elle ? Sa soif de vengeance prenait-elle finalement trop le pas sur sa réflexion ? Sur ses autres sentiments ? Etait-ce simplement le darkness qu’il était devenu et qu’elle n’avait jamais vraiment eu l’occasion de voir à l’œuvre ? Il y avait un peu trop de questions auxquelles elle ne pouvait pas répondre. Alors elle laissa filer pour se concentrer sur l’homme allongé. Qu’il s’occupe uniquement de la louve et elle ne l’interromprait plus. C’était aussi simple que ça. Elle monta sur le lit, frissonnant en sentant le sang froid imbiber son pantalon. Elle prit un morceau de drap qu’elle coupa pour nettoyer le plus gros du sang de son corps pour observer sa blessure. Elle remit ce qui était sorti de son estomac en place et essaya de remettre la peau plus ou moins à son état normale. Bien que c’était difficile compte tenu de la plaie. Son cœur battait vraiment peu et faiblement mais pour continuer à jouer ce rythme, alors c’était que la transformation commençait à s’opérer. Dans d’autres circonstances, il serait déjà mort. Le virus l’aurait tué aussi rapidement que la blessure. Et pourtant, il était toujours là, à se battre pour sa vie. Alors il ne pouvait pas mourir, qu’importe ce que pensait et ferait Natsume. Qu’importe si elle devait lui faire face pour cela. Protéger un inconnu du darkness ? Elle le ferait si c’était nécessaire. Il y avait trop de lycanthropes qui devenaient des monstres parce qu’ils avaient été seuls à leur réveil. Seul avec leur bête. Il devrait pourtant comprendre ça, lui qui naquit de nouveau, seul sans savoir ce qu’il était devenu.

Elle ne faisait plus attention au combat qui avait lieu auprès d’elle. Pour un peu, elle se demandait même pourquoi il lui avait demandé de venir si pour au final, il pensait qu’elle ne faisait que la gêner. N’aurait-il pas été plus tranquille si elle n’avait pas été là ? Lui avait-elle réellement été d’une aide quelconque en l’accompagnant ? Elle commençait à en douter, amèrement. Alors peut-être qu’elle se rendrait utile en sauvant la vie de cet inconnu, pendant que son ami était en train de perdre la raison à cause de sa haine ? Pourrait-elle seulement le ramener une fois qu’il aura éventré, décapité ou que sais-je encore la louve ? Elle le découvrirait surement dans quelques minutes.

Leann le regarda dans les yeux lorsqu’il s’adressa à elle, s’attristant simplement de sa réaction. Ainsi soit-il. Elle hocha simplement la tête pour ensuite reporter son attention sur l’homme. Qu’il fasse ce pourquoi ils avaient fait tout ce chemin, il viendrait régler ses comptes avec elle ensuite. Puisqu’apparemment, il s’agissait de cela... Si elle pensait qu’il allait perdre ? Elle en doutait.
Lily Ridell
Lily Ridell
Messages : 1109
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 304

Feuille de personnage
Particularité: Fait apparaitre (avec ou contre sa volonté) un démon sous forme démoniaque
Emploi: Agent de police
Rang: Représentante Darkness
Ancien ou

Message par Lily Ridell le Mer 27 Avr - 11:58

Revenir en haut Aller en bas

La bête n’appréciait aucunement l’attitude de son adversaire. Il jouissait simplement de ses ombres pour jouer au lieu de l’affronter. C’était aussi ennuyant qu’énervant. Il n’y avait aucun combat entre eux. Il était devenu une créature des ténèbres mais il continuait d’agir comme lorsqu’il était humain : il fuyait le combat au lieu d’y entrer pleinement dedans. Pathétique. Pire, la partie consciente de Kyarra trouvait qu’elle s’était beaucoup plus amusée lorsqu’il avait été humain que maintenant. Même lui, qu’obtenait-il à agir de la sorte ? Une simple satisfaction à la voir rater ses coups ? Il ressentait une supériorité liée à ses ombres ? Si elle avait songé un instant qu’il viendrait la trouver ici, elle aurait choisi un autre pays pour l’affaiblir et ne pas avoir l’impression de perdre du temps et des forces pour rien. Quoi que, elle n’aurait pas croisé la route de Sjurd si elle n’était pas venue ici et elle aurait trouvé ça vraiment dommage. En voyant l’autre louve, du coin de l’œil, s’occuper de son potentiel lycan, la bête grogna de plus belle, davantage à l’attention de Natsume pour ne pas éveiller de soupçons, que sur elle. Mais le son avait retentit dans tout le chalet. Peut-être un peu aussi pour qu’il y ait une chance que le norvégien l’entende. Il n’avait pas intérêt à la remplacer par cette louve de pacotille ou elle lui ferait regretter de ne pas être mort entre ses mains.

Mais elle n’avait pas le temps pour ce genre de réflexion. Sa partie humaine parasitait même un peu trop la bête, qui grogna de nouveau alors que le coup la faisait voler dans la neige. Il faisait frais, même pour elle mais rien d’insurmontable. Elle se campa sur ses pattes, mais elle apprécia ensuite qu’il se sorte les doigts du cul pour attaquer. Mais ce n’était pas très profond et dans quelques heures, il ne lui resterait aucune trace de cet affrontement. Quand il était trop proche d’elle, elle parvenait également à le toucher. Il ne fallait pas déconner non plus, le combat n’était pas dans un unique sens, bien qu’il y soit majoritaire. Mais la bête n’était pas du genre à se laisser faire et à abandonner les armes aussi vite. Elle sentait bien que son corps encaissait la perte de sang et l’énergie utilisée pour l’attaquer mais ce ne serait pas encore assez pour la mettre à terre. Surtout qu’elle savait qu’elle aurait encore moins de chance une fois sa forme humaine reprise. Elle était déjà plus forte physiquement que lui, sous cette forme animale mais si elle ne pouvait pas le toucher ou très peu, alors ça ne lui servait à rien. Mais ne faisait-elle pas simplement durer son jeu ? Les blessures qu’elle lui avait infligées n’étaient pas assez conséquentes pour l’affaiblir. Se résigner ? Ce n’était pas dans ses habitudes et le fait de se rendre compte qu’elle n’irait pas plus loin en continuant sur sa lancée ne faisait que l’énerver encore davantage, si c’était possible. Mais sa bête était en accord avec elle, elles avaient assez joué son jeu. Alors la louve se recula rapidement et entreprit de redevenir humaine. Ses pieds nus dans la neige glaciale attirèrent son attention pendant quelques secondes. Elle regrettait de ne pas avoir pu baiser avec Sjurd dans toute cette neige.

« J’en ai marre. Tu étais plus amusant humain. »
Sa voix n’était pas encore redevenue normale, encore rauque d’être passée sous sa forme animale.

Elle passa ses doigts sur ses blessures qui saignaient légèrement et soupira. Kyarra bouillait toujours de colère et de haine, comme très souvent au court de sa vie, mais rien n’était visible sur son visage. Elle ne lui donnerait pas cette satisfaction. La suite ? Oh elle ne se faisait pas trop d’idée. Elle allait crever dans un pays inconnu avec toute la haine qui l’habitait à longueur de temps et la simple satisfaction d’avoir pu prendre son pied juste avant.

~~~~Signature~~~~

Natsume Kageya
Natsume Kageya
Messages : 1118
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle
Ancien ou

Message par Natsume Kageya le Jeu 28 Avr - 11:32

Revenir en haut Aller en bas
Curieusement, s’amuser aux dépends de son adversaire eut le mérite d’évacuer le trop plein de haine qu’il éprouvait à son égard. C’était un cercle vicieux, le garçon ne le savait que trop bien. Les darkness se nourrissaient des sentiments les plus noirs, tapis dans le cœur de leurs interlocuteurs. Mais qu’en était-il du phénomène inverse ? Est-ce que leur propre haine les rendait plus forts ? Plus faibles ? Ou prompts à perdre pied, se noyant dans la masse d’émotions négatives qui prenait possession de leur être ? Certes, ils étaient nés des ténèbres, sous toutes leurs formes mais Natsume comprit que leur force provenait bien de leurs adversaires, non d’eux-mêmes. Un darkness aveuglé par la haine ne parviendrait qu’à l’auto destruction. Ce qui était probablement le cas pour toutes les races, sans exception aucune. L’exemple d’Elisabeth en était la preuve. Aussi, l’albinos mit à profit ses longues minutes pour reprendre lentement le contrôle de ses émotions. Chose qui ne fut pas une mince affaire et les reproches de l’entité rebondissant derrière les parois de sa boite crânienne y étaient pour beaucoup. Quand, enfin, son adversaire se décida à capituler, Natsume la fixa calmement. C’était tout ? Pas d’autres provocations ? Il était vrai qu’elle n’avait plus tellement de prises sur lui à ce niveau, sans doute parce que sa grande gueule se voyait entravée par le peu d’imagination dont elle était capable. Elle lui faisait pitié en fait. Une boule de nerfs et rien de plus.

« Déçue que je ne sois pas comme toi finalement ? Tu sais quoi ? Je n’éprouve même plus de haine. L’indifférence à ton égard est une bien meilleure vengeance. Seulement, tu me pardonneras mais tu constitues un risque pour les autres, je me dois de t’éliminer. Sans rancune ma biche. »

Au fur et à mesure qu’il s’exprimait, les iris rubis se détachèrent une fraction de secondes de ceux, émeraudes, de la lycanne. Quelque chose d’autre avait attiré son attention. Mais son corps ne se crispa pas, preuve étant que l’apparition fantomatique dans le dos de Kyarra n’était pas une menace de son point de vue. Pour cette dernière en revanche, il en était tout autre. Sourire aguicheur aux lèvres, Elisabeth vint passer ses bras autour du cou de la lycanne, pressant sa poitrine dans le dos de l’intéressée mais sans serrer plus que nécessaire, pour éviter que l’autre ne prenne cette approche comme une agression et se mette à bouger dans tous les sens, idiote et impulsive comme elle était.

« Et ainsi finirons les rebelles. Tu vas aller rejoindre ton lightness bien aimé. » lui susurra-t-elle à l’oreille, faisant allusion aux mots prononcés par Kyarra juste avant de prendre la vie du garçon.

Avisant du mouvement en provenance de ce dernier, l’ancienne darkness empoigna le menton de la lycanne, fermement, pour le maintenir en direction de son adversaire, alors que le coup final ne tarderait pas à tomber, tel une sentence. Et peut-être aussi parce que leur proximité empêcherait Kyarra de bouger suffisamment vite pour esquiver, si toutefois, c’était dans les intentions de cette dernière. Le fait qu’elle inverse la transformation ne pouvait signifier qu’une chose : un abandon. A moins qu’elle ne soit plus vicieuse qu’elle ne veuille le laisser penser mais Elisabeth en doutait fortement. Les lycans n’étaient pas réputés pour leur nature maligne et leur imagination, à contrario des vampires, en comparaison plus sournois dans leurs méthodes. Même si les darkness devaient probablement arrivés en tête du classement… Tout se passa très vite. Le mouvement fluide de la faux fendant l’air froid, laissant derrière elle le son caractéristique annonciateur de mort éminente. La lame glacée ne tarda pas à rencontrer la chair, chaude et tendre. Pleine de vie. Le temps suspendit son cours. L’air parut se figer autour d’eux. Un étrange silence s’abattit sur les protagonistes. Le vent se tut. Puis un choc insignifiant rompit le tableau figé dans le décor somptueux de la Norvège endormie. La tête de la lycanne roula sur le sol, avant de s’immobiliser dans la neige, rapidement rejointe par le reste du corps chutant au ralenti jusqu’à venir à la rencontre de toute cette matière blanche. Natsume inspira profondément, réalisant seulement à cet instant qu’il avait cessé de respirer au moment d’entreprendre cet ultime assaut envers son adversaire. Il ne prit pas la parole pour autant, posant son regard sur le corps sans vie. Le garçon aurait presque pu se croire de nouveau seul, si une voix ne s’était pas soudain élevée pour faire écho à ses propres pensées.

« Tu ne retiendras jamais la leçon ? Tu pensais sincèrement que l’éternité était l’unique avantage de cette nature ? Qu’il n’y avait pas de contreparties ? Tu as bien failli te faire détruire pour de bon. Vais-je devoir te sauver la mise à chaque fois Natsume ? »

« Comme si c’était le cas. J’avais la situation bien en main. »

« Avant ou après avoir laissé la haine t’envahir ? »

« … Tu es bien prévenante pour une ancienne darkness. »

« Je ne veux pas disparaître. Si tu meurs, je mourrais avec toi. »

Ainsi, elle se dévouait pour incarner sa bouée de sauvetage ? Comme c’était mignon de sa part. L’albinos leva les yeux pour observer les étoiles scintillant dans le ciel noir. Le vent s’était remis à souffler. Bientôt, il se mettrait à neiger aussi. La dernière fois qu’ils avaient regardé la télévision, Leann et lui, le présentateur météo annonçait de la neige dans cette partie du pays. Aucun doute que le corps de cette chienne ne serait pas découvert de sitôt une fois recouvert par une épaisse quantité de cette poudre blanche. Ce qui, les arrangeait également puisque personne ne serait tenté de faire mention de leur étrange venu en Norvège, recherchant curieusement la femme qu’on avait retrouvée décapitée. Sans compter le carnage dans le chalet… Natsume ne se faisait pas trop de souci pour lui. Une fois rentré en France, il garderait cet épisode pour lui-même. Mais qu’en serait-il de son amie ? En parlant de cette dernière… Les iris rubis se posèrent cette fois sur la silhouette immobile et fièrement dressée du chalet, à peine visible en raison de l’obscurité. Heureusement que la lumière qui émanait de l’intérieur indiquait avec précisions son emplacement. Le darkness inspira une nouvelle fois. Il avait effectivement une conversation à régler avec la louve. Abandonnant là l’entité, dont il se doutait qu’elle ne tarderait pas à disparaître elle aussi, l’albinos revint sur ses pas. L’odeur du sang lui agressa violemment les narines lorsqu’il franchit le seuil du chalet. A croire que l’air frai et pur de l’extérieur lui avait fait oublié la nature du carnage qui s’était déroulé à l’intérieur un peu plus tôt dans la soirée. Ce fut sans surprise qu’il découvrit Leann au chevet du mourant, lequel n’était peut-être pas tout à fait en train de mourir à en juger par l’attention que lui portait la louve. Avait-elle remarqué sa présence ? Probablement. Mais avec l’odeur du sang qui dominait tout, difficile de savoir. Aussi, le garçon prit le temps de choisir ses mots et s’annonça sans la moindre introduction.

« Je ne connais pas ton passé Leann. Et si j’ignore les raisons qui te poussent à vouloir protéger ce type, j’ai tout de même ma petite idée sur le sujet. Mais cette chienne n’est pas du genre à garder ses proies en vie. Alors si le type était encore à moitié conscient quand on est arrivé, c’est qu’elle n’a pas eu l’intention de le tuer. Tu sais ce que ça veut dire n’est-ce pas ? »

Prenant le temps de poser les bases d’un bref silence entre eux, pour que son interlocutrice ait le temps d’encaisser la portée de ces accusations, car il s’agissait bien de cela. Si jamais elle voulait lui répondre quelque chose, c’était aussi l’occasion pour elle de le faire, cependant, il n’en avait pas terminé pour autant :

« S’il survit à sa transformation, il deviendra comme elle. Dangereux. Je ne vois pas pourquoi elle l’aurait laissé en vie autrement. Ce n’est pas son genre. Et je pense être en position pour l’affirmer. Le plus simple est de le tuer maintenant. Pour qu’il ne tue pas des innocents dans un futur plus ou moins proche. A moins que tu ne veuilles t’en occuper ? En seras-tu seulement capable ? Tu ne connais même pas quel genre de personne il était lorsqu’il demeurait un humain. Arriveras-tu à canaliser ses pulsions meurtrières ? A lui cacher que tu étais la complice du meurtrier de la femme qui l’a transformé ? »

Suivant sa réponse, le darkness savait qu’il rentrerait seul ou accompagné en France, comme au moment de la quitter. Ce pays était définitivement trop froid pour lui. Certes, les gens y avaient la descente facile mais les mentalités étaient encore trop hostiles envers les créatures. L’Avventura faisait office de terre promise à côté. Alors si, effectivement, son amie voulait demeurer ici, leurs chemins se sépareraient pour le moment.

[HRP : C'est bon pour moi, si tu veux le clore avec ton prochain post.]

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Leann Ridley
Leann Ridley
Messages : 894
Date d'inscription : 30/09/2012

Feuille de personnage
Particularité: Supporte la douleur à l'extreme.
Emploi: Stripteaseuse
Rang: Chienne érrante
Hyperactif(ve) ou

Message par Leann Ridley le Jeu 9 Juin - 17:06

Revenir en haut Aller en bas
Elle avait pu écouter l’affronter de là où elle se trouvait, même si son attention était fixée sur l’homme aux portes de la mort. Mais dans ce silence et avec une ouïe aussi bonne que lui conférait sa race, ce n’était pas difficile d’entendre tout ce qui se passait à seulement quelques pas de là, surtout lorsque l’endroit était si isolé que celui-ci. Elle ne s’en faisait pas vraiment pour son ami, il avait cette rage de vaincre, elle l’avait senti. Et il n’était plus le faible humain qu’elle avait connu. Mais malgré elle, tout son corps se tenait prêt à aller le rejoindre, sortir de ce chalet si elle entendait un seul son qui signifierait une perte de contrôle du darkness, sur la situation. Un instinct de protection qu’elle ne pouvait pas vraiment faire taire. Et qui était un peu ridicule quand elle y réfléchissait bien. A moins que ce ne soit à cause de sa bête ? Qui grognait au fond d’elle devant le spectacle de cet homme qui était en train de lutter pour sa vie ? Elle avait besoin de quelqu’un à protéger, ça lui donnait une sorte de but pour le futur, elle le sentait. Pour ne pas tout laisser tomber. Parce que même si elle ne voulait pas se l’avouer, la louve était bien incapable de vivre uniquement pour elle-même. Elle n’y était jamais arrivée depuis qu’elle avait dû quitter la maison. Elle n’était pas une solitaire, même si elle aurait surement préféré car ça aurait été plus simple. Non, elle avait besoin d’une présence près d’elle. Non pas d’un amant mais simplement de quelqu’un avec qui avancer encore un peu plus sur cette longue route qu’est la vie. Cet homme ? Allongé à côté d’elle ? Retenant, malgré lui, les quelques litres de sang dans son organisme ? Non. Bien sûr que non. Elle ne le connaissait pas. Mais peut-être qu’elle pourrait simplement faire un bout de chemin en sa compagnie ? Simplement lui apprendre à cohabiter avec sa bête. Apprendre à lui faire face mais aussi à céder à ses quelques exigences bestiales ? Pour trouver un compromis entre les deux entités. En serait-elle seulement capable ? Jamais elle n’avait fait une chose pareille. Jamais elle n’avait eu de responsabilités si grandes. Non, être la Seconde ne lui avait pas parut aussi difficile que la décision qu’elle s’apprêtait à prendre.

Elle releva les yeux vers son ami, le détaillant des pieds à la tête pour s’assurer qu’il n’était pas trop blessé. Mais il semblait aller plutôt bien, compte tenu du fait qu’il venait de tuer de sang froid la responsable de sa propre mort. Comment se sentait-il ? Soulagé ? Vengé ? Vide ? Elle lui aurait bien posé la question mais il décida d’un tout autre sujet : l’homme gisant sur le lit. Son regard se porta alors sur l’intéressé pendant qu’il parlait. En effet, c’était également une possibilité. Mais pourquoi l’avoir si profondément blessé si son but était de le transformer ? Il n’était pas nécessaire d’être aussi brutale pour lui transmettre le virus. Natsume pouvait-il se tromper sur ce point ? Elle ne savait pas. Il disait connaitre cette femme mais... Mais quoi ? Elle ne voulait pas croire en son ami. Elle voulait simplement espérer qu’il se trompe. Elle accusa le reste de ses paroles en silence, un peu comme prise en faute. L’était-elle ? De vouloir sauver quelqu’un qui ne pourrait peut-être pas l’être ? Peut-être même perdrait-il la tête en découvrant ce qu’il était devenu ? Une créature qui était chassée dans son pays. Lui cacher qu’elle était sa complice ? Leann secoua aussitôt la tête avant de répondre.

« Je ne vais pas lui cacher. Je vais tout lui expliquer. Ton histoire et la mienne. La sienne maintenant. » Son regard dériva sur le darkness alors qu’elle venait s’asseoir sur le bord du lit pour continuer. « Je ne sais pas si je vais en être capable. Peut-être que je vais tout foirer. Qu’il va être incontrôlable dès le début. Mais j’ai besoin d’essayé. Pour me racheter, tu comprends ? Je ne regrette toujours pas mes actes passés, les personnes que j’ai tué... Alors je ne peux pas rentrer avec toi Natsume. »

Elle se leva pour venir à sa rencontre, doucement, comme par crainte de lui faire peur ou qu’il prenne son approche comme une attaque. Elle n’arrivait pas à savoir si toute sa colère avait vraiment disparut. Et une fois à sa hauteur, elle le prit tout simplement dans ses bras. Tant pis si l’un comme l’autre, du sang maculait leur vêtement. L’étreinte ne dura que quelques secondes, rien de très intrusif et elle déposa un baiser sur sa joue en se reculant pour le lâcher.

« Tu m’as proposé de venir avec toi pour m’éviter la prison, ou pire... Mais rentrer maintenant n’aurait aucun sens à mes yeux... »
Elle jeta un coup d’œil par dessus son épaule et soupira. « Je vais voir ce que je peux faire de lui et s’il devient incontrôlable, je le tuerais. »

Après tout, elle n’était pas à son premier meurtre et elle prenait cette responsabilité. Elle finit par lui sourire et lui faire signe de s’en aller.

« Tu as une petite amie qui t’attend. Rentre au plus vite. »


Elle lui fit un clin d’œil taquin, sous-entendant un certain sujet qu’ils avaient eu à leur départ, avant de retourner près du lit. Elle s’y assit pour le regarder, regarder son dos et sa nuque quand il tournerait les talons. Mais avant qu’il ne quitte le chalet, elle lui lança :

« Fais attention à toi Natsume ! Je compte revenir et je vais vouloir des détails sur cette petite amie ~ »

Peut-être se fichait-il, qu’elle revienne ou  non ? Non, ils étaient amis, elle ne pouvait pas penser de la sorte. Alors il saurait, que malgré le temps qu’elle mettrait pour remettre les pieds dans cette ville, elle y reviendrait...
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Baignade dans le sang
» Eze - " Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il vivait pour elle, elle est morte pour lui. " Et vice versa
» Une histoire tracée dans le sang à la pointe d'une épée...
» Dans le sang et les larmes [Hunters + Aria Hinoi] [11-12/03/42]
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avventura :: Archives de l'Avventura :: Ancienne archive 2009~2017 :: Archives RPs-