(clos) Un jugement réfléchi mais subjectif ..: Natsume :..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez|
Damien Corbyn
avatar
Messages : 380
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 814

Feuille de personnage
Particularité: Fait revivre le pire moment de la vie de son victime (par ses mains)
Emploi: Juge de l’application des peines
Rang:

Message par Damien Corbyn le Mer 16 Mar - 12:25

Revenir en haut Aller en bas
Aujourd’hui était un jour important. Pour lui comme pour pas mal de personne au Cercle. La raison ? Le jugement d’un darkness, espion pour le pouvoir en place, cause de la chute des Rebelles mais également, meurtrier du précédent représentant lycanthrope. S’il n’y avait pas eu cette accusation pour entacher sa réputation, Natsume Kageya aurait pu recevoir les remerciements de la ville pour son courage et son dévouement. Accusation ? Pas vraiment. D’après le dossier qu’il avait entre les mains depuis quelques jours, le juge avait apprit qu’il avait avoué ce meurtre. Cette nouvelle avait longuement fait soupirer Damien, dans son bureau. Un darkness avec des remords ? Etait-ce pour cette raison qu’il avait ensuite rejoins les rangs ennemis ? Pour se laver de ses péchés ? Se racheter aux yeux de la population ? Pourquoi ? Il n’acceptait pas le fait d’être un darkness ? De tuer avec un certain plaisir ? Le juge était resté de longues heures à se poser une multitude de question à ce sujet, souvent en passant ses doigts dans les cheveux de sa poupée, sans jamais parvenir à trouver une réponse qui lui convenait. Il n’avait pas assez d’information sur le sujet pour espérer comprendre ce confrère. Il y avait déjà cette autre darkness, représentante... Il ne les comprenait pas. Pourquoi aller contre leur nature ? Se priver, probablement, de ce qui les rendait plus fort ? Ce qui les nourrissait réellement ? Peut-être ne comprendrait-il jamais, parce qu’ils étaient différents sur le sujet.

Après s’être préparé, il se dirigea vers la cuisine, où il informa Alice qu’il l’emmenait manger au restaurant dans la soirée, si le procès ne terminait pas trop tard. Il lui promit de lui faire goûter les meilleurs plats et de lui acheter une nouvelle robe si elle le désirait. Même s’il le cachait encore, le darkness devait reconnaitre, au moins pour être honnête envers lui-même, qu’il appréciait la présence de la jeune femme. Il s’y était habitué, tant dans son appartement que dans son lit. Le fait de se réveiller quasiment tous les matins au côté de la même femme ne lui était plus si étrange qu’au départ. Pire, il lui arrivait d’être de mauvaise humeur lorsqu’il n’avait pas eu l’occasion de la voir se lever, nue, de son lit. Elle agissait de façon étrange sur lui, alors même qu’elle n’était pas différente de d’habitude. Avant de partir, il lui prit le menton pour déposer un baiser sur ses lèvres et de glisser un « A ce soir Alice. » contre sa bouche.

Le procès allait se dérouler au bâtiment du Cercle. Ce n’était pas une affaire civile à proprement parler mais bien plus délicate. Quelques jurés allaient être présents dans la salle mais il n’y aurait pas plus de spectateur que nécessaire. Les faits seraient exposés, le dossier du prévenu serait lu et les parties allaient ensuite pouvoir se faire entendre. En marchant dans les couloirs du bâtiment, après être passé à l’accueil et avoir montré patte blanche, Damien ne savait pas encore ce qu’il avait décidé concernant Natsume. Il serait sans doute plus utile pour lui, de le laisser enfermé, pour lui éviter tous comportements qui pourraient nuire à la ville. Mais il devrait sans doute se plier du côté de l’avis général. Il ne pouvait pas se permettre d’être subjectif sur le sujet. Le darkness n’avait pas la moindre envie qu’on finisse par le soupçonner de quelque chose.

Arrivé dans la pièce où se déroulerait le procès, il ne fut pas surprit de voir l’accusé libre de ses mouvements. Les autorités pensaient sans doute qu’après tout ce temps, il aurait déjà eu l’occasion de prendre la fuite. Ce n’était donc pas maintenant qu’il allait agir comme un idiot. Il reconnut la représentante darknes, puisqu’il s’était renseigné discrètement sur elle. Elle avait semble-t-il insisté pour assister au procès. Elle avait l’air pourtant si fragile...

« Bonjour à tous. » Lâcha-t-il avec son détachement habituel.

Il s’assit au bureau qui lui était attribué, sans perdre une seconde pour dévisager chaque personne présente. Ces dernières semblaient déjà être en train de réfléchir au sort qui attendait Natsume Kageya. Intéressant.

Chacun pu de nouveau entendre le récit des évènements, laissés en déposition pour le procès. Une légère agitation se répandit dans le coin des jurés et quelques minutes plus tard, une jeune femme se leva pour s’adresser, au nom des autres, à l’accusé.

« Pourquoi avoir avoué ce meurtre Mr Kageya ? Rien ne vous rapprochait de la disparition de la victime. »


C’était l’interrogation qui revenait le plus entre les membres du jury.

~~~~Signature~~~~

Natsume Kageya
Ancien ou
avatar
Messages : 1216
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle

Message par Natsume Kageya le Dim 20 Mar - 3:54

Revenir en haut Aller en bas
Si bon nombre de femmes auraient tiré profit de vivre aux côtés d’un homme aussi aisé que l’était Damien Corbyn, ce n’était assurément pas le cas de la petite darkness. La richesse dont faisait preuve son congénère et cette facilité à subvenir à ses moindres désirs, mieux encore, en les provoquant parfois lorsqu’il lui offrait la promesse de cadeaux, comme ce fut le cas ce matin, en vérité, tout ceci n’avait pas d’importance aux yeux d’Alice. Le juge ne le savait peut-être pas encore – ou refusait de le voir – mais sa compagnie seule suffisait à combler la jeune fille. C’était pour cette raison qu’elle était venue le déranger en pleine nuit, au terme d’une soirée mouvementée dans les allées mal éclairées du parc. C’était aussi pour cette raison qu’elle lui avait dit qu’elle l’aimait, prête à coucher avec lui. Au fond, peut-être que ni l’un, ni l’autre ne l’avait réellement encore compris mais c’était bien une forme d’affection qui les unissait, les attirant l’un vers l’autre, tels les forces contraires d’un aimant. Et avec le temps, la petite darkness espérait voir cette affection évoluer en autre chose. Seulement, ce matin, une idée fixe occupait également les pensées d’Alice. Depuis sa rencontre avec cette professeure de danse, elle avait conservé soigneusement le bulletin d’inscription, sans jamais trouver le bon moment pour en parler à son congénère. Comment Damien allait-il réagir ? Bien ou mal ? Elle n’en avait aucune idée ! Elle devait se lancer oui mais quand ? Et de quelle façon ? Le baiser la tira de ses pensées mais elle n’avait pas encore le réflexe d’y répondre. Avoir déjà vu des scènes d’amour torride à la TV était une chose, les appliquer dans la pratique en était une autre pour la jeune fille. Heureusement pour elle, le juge avait appris à ne pas s’en formaliser, parfaitement conscient des absences régulières de sa poupée.

« A ce soir Monsieur Corbyn. »

Dire qu’elle ne savait pas comment son interlocuteur prenait-il cette appellation, pour le moins particulière. Devrait-elle essayer de l’appeler Damien la prochaine fois ? Non ! C’était trop bizarre ! Et puis, elle devait lui demander autre chose avant !

« Ah… ! »

Seul le silence de l’appartement lui répondit.

« Il est parti… »


Pendant ce temps dans le bâtiment du Cercle…


Annoncer son départ futur de la ville – même temporairement – était une chose. Dévoiler son intention de comparaître devant la justice pour le meurtre de la précédente représentante des lycans en était une autre. Natsume le comprit en découvrant l’expression soucieuse et indécise de sa petite amie ce jour-là. Encore une chose qu’il ne lui avait pas explicitement dit, même si lors de la réunion précédant l’assaut sur le repaire ennemi, le darkness avait laissé entendre qu’il se plierait aux exigences de ses interlocuteurs en la matière, une fois l’attaque terminée. Bien entendu, il avait envisagé de mettre les voiles sans rendre de comptes à personne. Hormis Lily et ce second vampire, la plupart des hauts gradés du Cercle à cette époque n’étaient plus disponibles. L’assaut sur la Grotte avait laissé ses marques, profondes pour certains. Il était probable que personne ne songe à l’arrêter s’il tentait de quitter la ville en compagnie de Leann. Cependant, ce n’était pas dans ses intentions de fuir. Plus maintenant. L’albinos rassura une énième fois la petite tête blonde, lui volant un baiser par la même occasion puis il prit la direction du tribunal. Celui-ci était en effet installé directement dans le bâtiment du Cercle, le représentant des hybrides – poste actuellement inoccupé – ayant un pouvoir de décision absolu concernant les affaires les plus délicates. Ce constat arracha un soupir de dépit à Natsume. Si seulement Jean Dame ne s’était pas évaporé dans la nature, sans un mot ou une explication à l’encontre de quiconque. Si seulement il ne se sentait pas obligé de soupçonner l’hybride de les avoir trahis… Sauf qu’avec des si, on refait le monde. Ce fut donc avec un goût amer qu’il pénétra dans la salle d’audience, avisant d’un regard le groupe composé de jurés. D’honnêtes citoyens que le sort avait désignés pour décider du sien. Des individus qui ne le connaissaient pas comme le connaissaient Maria, Jean Dame, Lily, Calypso… Bref, les personnes qui lui avaient permis de faire ses preuves, lui donnant sa chance par la même occasion. Le darkness prit place sur le banc des accusés, réprimant difficilement un frisson en réalisant sa situation. Une voix dans sa tête lui hurlait de faire demi-tour, qu’il était encore temps de prendre la fuite. Car s’il se montrait confiant dans le verdict du tribunal, peut-être que les jurés verraient les choses sous un œil différent du sien ? Le garçon perdit des couleurs en reconnaissant la tignasse blonde de Lily dans la foule. Pourquoi était-elle venue ?! Pour le soutenir ? Dans le cas présent, sa présence l’impressionnait plus qu’autre chose… Il l’avait déjà mise en garde contre cette part de lui-même, plus sombre que le reste. Pourquoi ne l’avait-elle pas écouté ?

« Espèce d’idiote. » murmura-t-il pour lui-même.

L’arrivée du juge chargé de cette affaire le tira de ses pensées, le contraignant dans le même temps, à porter son regard sur quelqu’un d’autre que sa petite amie. Natsume observa attentivement le nouveau venu. Son constat fut sans appel : ce type lui était fortement antipathique. Avant même qu’il ne se soit prononcé sur son cas. L’albinos n’aurait su l’expliquer. Il y avait ce petit quelque chose dans l’attitude et le regard de l’homme, qui lui déplaisait. Ou alors était-ce simplement dû au fait que ce dernier allait le juger ? Peut-être. La question que tout le monde se posait – ou presque – ne tarda pas à retentir dans la vaste salle, preuve que le procès venait de débuter. Le darkness ne répondit pas immédiatement, cherchant ses mots. Il avait fait le compte des questions les plus susceptibles de tomber et celle-ci en faisait partie mais… Il lui fallait également convaincre son auditoire.

« A vous entendre, vous n’avez certainement eu accès à l’intégrité de mon dossier, je me trompe ? »

Un début de malaise sembla agiter son interlocutrice, lequel ne tarda pas à se communiquer au reste des jurés. Effectivement, sans tous les éléments en main, leur jugement de base s’en retrouvait faussé. Le garçon pouvait sentir tour à tour le doute et l’agacement agiter le groupe tout entier. Il ménagea son petit effet avant de couper court à l’agitation grandissante dans les rangs du juré.

« Ce n’est pas surprenant en soi. Mon recrutement par le Cercle s’est organisé au fond d’une cellule sordide. J’avais le choix entre croupir sur place ou bien rejoindre leurs rangs. Entre nous, le choix s’est vite imposé à moi. »

A ce moment, il ne voulait surtout pas croiser le regard de Lily. Sans nul doute que cette dernière n’apprécierait pas cette partie de l’histoire. Jouer la transparence en dévoilant ce genre de détails pourrait ne pas du tout jouer en la faveur de l’accusé. Pire, l’image du Cercle en prendrait un coup. Mais Natsume ne laissa à personne le temps d’interférer pour couper court à son monologue.

« J’ai donc accepté de jouer les agents doubles pour le compte du Cercle. Je risquais ma vie en permanence alors que certains de nos dirigeants restaient bien sagement au chaud derrière leurs bureaux. Mais au moins, j’étais libre. Je n’étais qu’un pion, ma disparition n’aurait pas été une grosse perte en soi, d’autres m’auraient remplacé dans la foulée. Un darkness dans les rangs alliés vous vous rendez compte ? Ils ne me faisaient pas confiance, tout comme je ne leur faisais pas confiance. Le deal était simple. »

Alors comment les choses avaient-elles changées au juste ? Qu’est-ce qui s’était passé pour qu’on lui donne sa chance ?

« Et puis, contre toute attente, certains m’ont accepté pour ce que j’étais et ce que j’avais commis par le passé. Ils m’ont accueilli comme l’un des leurs et m’ont donné l’occasion de faire mes preuves. Ils m’ont fait confiance. J’ai compris à ce moment-là que je devais la vérité à toutes ces personnes qui avaient connu Amarra de son vivant. Ce n’était pas une obligation pour moi d’avouer ce meurtre mais un devoir. Si je voulais conserver ma place au sein du Cercle, il me fallait être honnête avec eux. Qu’importe les conséquences de cet aveu, ni le fait que ce meurtre relevait de la légitime défense car je n’ai que ma parole pour le prouver, je ne regrette rien. A présent, je me sens comme un soldat du Cercle et je continuerai à servir cette organisation. »

Un étrange silence succéda à cette longue tirade en solitaire. A tel point que l’albinos se sentit presque mal à l’aise. Ce n’étaient pas ses intentions que d’émouvoir ou même de susciter la pitié chez les membres jurés. Il ne faisait qu’énoncer les faits, sa vérité à lui.

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Damien Corbyn
avatar
Messages : 380
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 814

Feuille de personnage
Particularité: Fait revivre le pire moment de la vie de son victime (par ses mains)
Emploi: Juge de l’application des peines
Rang:

Message par Damien Corbyn le Mer 23 Mar - 10:16

Revenir en haut Aller en bas
Lily s’agita légèrement sur sa chaise lorsque son petit ami commença à parler. Elle lui hurlait mentalement de ne pas trop en dire. Que les gens ne seraient peut-être pas tous aussi cléments que certains membres du Cercle. Qu’il y avait aussi la peur de leur race qui pouvait entrer en jeu... Evidement, elle respectait le choix de Natsume d’avoir voulu faire face à ses crimes, pour le coup, elle le trouvait vraiment très courageux. Mais elle ne voulait pas que ce courage se termine bafoué et qu’il soit enfermé dans une des cellules de leur base. Cela serait vraiment injuste après tout ce qu’il avait fait. A représentante des darkness se demanda pendant plusieurs minutes, tout en écoutant le monologue de l’albinos, si elle ne devrait pas intervenir pour donner son avis. Pour leur expliquer ce que cela pouvait faire de revenir en tant que créature des ténèbres. Mais peut-être que son intervention ne l’aiderait pas. Etait-elle seulement objective le concernant ? Elle était une darkness et sa petite amie maintenant, personne ne pourrait croire en son objectivité si jamais elle se mettait à parler. Pire, ils pourraient sans doute croire qu’elle essayait de lui sauver la peau... Au final, Lily ne pourrait que regarder et espérer l’issu du procès. C’était un peu difficile mais quelle qu’elle soit, elle resterait là pour soutenir son petit ami. Elle le devait. Pour lui montrer qu’il n’était pas seul... Et même s’il n’avait sans doute pas du apprécier qu’elle vienne. Après tout, il avait rechigné à lui parler de son passé, mais il ne pouvait pas croire que cela suffise à la faire fuir. Il avait tué certes, mais elle ne pouvait pas lui jeter la pierre à ce sujet. Elle était plus âgée que lui et elle avait mit du temps à contrôler un minimum les sorties de Zehel...

Damien de son côté trouvait toute l’histoire navrante, sans rien laisser voir. Un gentil darkness qui avait simplement retourné sa veste, qui aidait son prochain parce que des personnes avaient cru en lui ? Pour un peu, il aurait pu verser une petite larme de compassion à son histoire. Mais avec un tel récit, il allait surement pouvoir se mettre le jury dans la poche, malgré son début plus que laborieux. Quoi qu’ils ne pouvaient pas tous être aussi bêtes pour croire en sa parole ? Légitime défense, hein ? C’était aussi ce que disait le dossier de la déposition. Mais cela pourrait aussi bien être un meurtre pur et simple, que personne ne pourrait rien savoir. Allaient-ils vraiment croire en la culpabilité de l’accusé ? A voir quelques lueurs dans les yeux de certains citoyens, la réponse était presque donnée positive. Cela faillit faire soupirer Damien, mais c’était sans compter sur sa maîtrise. Et puis, il connaissait la femme qui venait de parler. Elle était souvent sur le banc des jurés à cause de son pouvoir. Une sorte d’avocate de la justice en somme. Il n’était pas très étonnant qu’il la voit aujourd’hui. C’était un procès important et la vérité était importante. Il s’agissait même de l’image du Cercle qui pourrait en pâtir.

Nadège regarda les autres membres du jury, pour se faire une idée de ce qui pouvait se passer dans leur tête, chose évidement impossible tant qu’elle ne les toucherait pas. Mais une chose était sûre, le récit qu’ils venaient d’entendre les laissaient tous plus ou moins perplexe. Devaient-ils faire confiance à un darkness ? L’humaine soupira devant cette simple question. Ce n’était pas là le problème. Ils ne devaient pas le voir en tant que créature, mais comme être vivant, intelligent et susceptible d’être jugé. Qu’il soit vampire, humain ou darkness ne devait pas forcément rentrer en ligne de compte.

« Est-ce vrai, que vous êtes l’un des auteurs de la chute du repaire des Rebelles ? »
Demanda-t-elle alors, ignorant les regards des autres jurés et ne parlant pas de ce qu’ils venaient d’entendre.

Elle attendit d’avoir la réponse avant de sortir de la ligne définie pour les jurés et se dirigea vers l’accusé. Si elle avait peur ? Clairement non. S’il avait voulu faire du mal à qui que ce soit, il ne serait pas ici en train d’attendre qu’il soit jugé. Les autres jurés avaient été mis au courant de sa capacité, alors ils ne s’étonnèrent pas de la voir bouger à sa guise et s’approcher du meurtrier. Une fois face à lui, elle lui tendit les mains, paumes vers le haut. Elle n’avait pas une once de menace dans son regard, peut-être un peu de compassion mais elle restait surtout neutre.

« Je peux rentrer dans votre esprit et revoir ce qui s’est passé. Prenez-mes mains et repenser à ce jour là... Je verrais ce que vous avez fait et notre jugement pourra être rendu en toute connaissance de cause... »

Sa voix s’était faite plus basse et douce ; elle se mettait en condition pour entrer dans l’esprit d’un autre. Elle savait que cela n’allait pas être de tout repos et ce qu’elle craignait, ce n’était pas le fait qu’il ait pu être le meurtrier mais ce qu’elle allait voir. Il ne faisait aucun doute qu’il avait tué Amarra, mais avec le contexte... Elle pourrait ressentir également les émotions de Natsume Kageya ; tout comme il allait devoir revivre ce moment. Elle s’avança légèrement vers lui pour le regarder dans les yeux et l’en informer.

« Ce que je vais voir, ce sera comme si vous y étiez de nouveau. Si c’est trop dur pour l’un ou pour l’autre, on se lâche les mains et ça stoppera tout. Entendu ? »




~~~~Signature~~~~

Natsume Kageya
Ancien ou
avatar
Messages : 1216
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle

Message par Natsume Kageya le Jeu 24 Mar - 10:26

Revenir en haut Aller en bas
A en juger par les diverses réactions qui agitaient l’ensemble des jurés, ces derniers ne parvenaient pas à trancher sur son cas. Natsume ne pouvait pas les en blâmer : son nature de darkness, son casier et enfin, son attitude, avaient de quoi laisser ses interlocuteurs perplexes quant à son innocence. Comment faire confiance à une créature faite de ténèbres seules ? D’un autre côté, il avait effectivement risqué sa vie pour infiltrer les rangs ennemis, tel le loup au milieu de la bergerie. Même si en l’occurrence, les rôles auraient été inversés, laissant le pauvre mouton au milieu d’une véritable meute de loups avides de violence. Dans le fond, cette image l’amusait assez. Il avait perdu l’éclat de pureté et d’innocence qui imprègne le mouton dans l’histoire. Alors quoi ? Le fait qu’il avait permis aux forces du Cercle de prendre possession du repaire ennemi ne suffirait pas à convaincre les jurés de sa bonne volonté ? Sans doute aurait-il été plus simple pour lui de les trahir. Ils s’attendaient tous plus ou moins à ce scénario… Aussi, le darkness n’insista pas, attendant simplement qu’une prochaine question ou remarque lui soit adressée. Ce fut la même femme qui prit la parole de nouveau. L’un des auteurs ? Son égo en prit un coup.

« J’ai en effet infiltré les rebelles, permettant ainsi aux forces du Cercle de localiser leur repaire grâce aux informations que j’avais récupérées. Et j’ai également participé à l’assaut donné à la Grotte. Au risque de me répéter, je fais partie du Cercle désormais, que cela vous plaise ou non. »

La fin de ses propos s’adressait davantage à l’ensemble des jurés indécis qu’à sa seule interlocutrice. En voyant cette dernière s’approcher de lui, l’albinos arqua un sourcil. Il se passait quoi là ? Certes, il n’était pas un habitué des procès mais il doutait que ce soit là, une procédure normale. Le reste des jurés ainsi que le juge ne faisant aucune remarque, Natsume prit sur lui. Sans doute qu’une explication lui serait bientôt fournie, non ? Et il ne fut pas déçu en apprenant la raison de sa venue jusqu’à lui. Revivre ce moment ? Elle était sérieuse ? Le regard du garçon devait en dire suffisamment long sur son envie de replonger dans le passé. D’un autre côté, refuser serait mal vu par les personnes présentes, à commencer par celles choisies pour le juger. Le darkness n’avait rien à cacher. Même s’il gardait à l’esprit qu’il était responsable de la perte de contrôle d’Amarra… Il savait avoir agi en cas de légitime défense. Sa vie contre la sienne. Il n’oubliait pas qu’il avait été sur le point de la laisser le tuer, simplement pour ne pas avoir à prendre la vie de la lycanne… Natsume inspira profondément, avant de rétorquer :

« On dirait bien que je n’ai pas le choix hein ? »

Son regard couleur rubis se posa un instant sur les paumes de la jeune femme. Il hésita un instant, avant de les saisir, doucement, sans empressement. Cette dernière n’activa probablement pas son pouvoir immédiatement, car il ne ressentit rien sur le moment. Et l’instant d’après, l’albinos se retrouvait à des kilomètres de cette salle d’audience. Le vent soufflait une brise légère, presque tendre, en ce début de soirée. Il revit cette cabane cabossée de partout, qui semblait tenir debout par miracle. Le vol d’une bouilloire avait troublé l’instant paisible qu’il était venu chercher en ces lieux reculés. Puis une paire d’yeux couleur miel avait captivé son propre regard. C’est ainsi que le garçon avait démarré ses retrouvailles avec l’ancienne libraire du Chat Noir. Il se fit violence pour ne pas garder à l’esprit que cette parfaite inconnue découvrait également ces souvenirs. Quelque chose qu’il avait voulu gardé pour lui à tout jamais. Avouer ce meurtre était une chose mais les moments intimes qu’il avait partagés avec Amarra juste avant n’avaient pas besoin d’être connus des jurés. Malheureusement, il ne put rien faire pour empêcher les événements de se poursuivre. L’apparition de cette sombre entité, cette autre Amarra, tapie dans les ténèbres de l’intéressée, avait changé la donne. Et lui, pauvre fou éperdu qu’il était, il avait cru pouvoir la dompter. Au lieu de cela… Le décor chaleureux laissa bientôt la place à l’air, soudain glacial de l’extérieur. L’odeur de sueur, de sang et d’herbe humide envahit ses narines, lui rappelant les dernières minutes qui précèdent la chute de l’un ou l’autre des deux adversaires. Avec la mort pour tout dénouement. Les secondes devinrent des minutes. L’ultime face à face, les adieux. Tour à tour murmurés, pleurés ou simplement silencieux. Les soubresauts d’un corps qui se meure. Et puis la seule tristesse comme toute compagne. Le monstre qui existait dans l’être de la lycanne, il n’en avait jamais été à l’origine. Tôt ou tard, il serait apparu. Avec ou sans son aide, aussi involontaire qu’elle l’avait été ce soir-là. Natsume n’avait fait que précipiter les choses, se faisant à l’idée de prendre la vie de sa bien-aimée pour sauver la sienne, et très probablement d’autres, au passage.

« C’est bon ? T’en as vu assez ? T’as mouillé ta culotte ? »

La vision de la plaine sous le ciel étoilé s’estompa peu à peu pour laisser la place au tribunal. S’il voulut prétendre, ne serait-ce qu’un instant, que revivre cette nuit ne lui avait rien fait, ce fut peine perdue. Son corps s’était tendu, sa respiration faite rauque alors qu’il luttait pour réfréner le flot de souvenirs que cette porte ouverte avait provoqué. Le darkness planta son regard dans celui de la jeune femme, haineux. Elle fut la seule à pouvoir entendre ces propos, tout aussi agressifs. Savoir ce souvenir violé par une parfaite inconnue ne lui plaisait définitivement pas. Et si, après ça, on doutait encore de son honnêteté, qu’importe l’identité de la personne, Natsume n’était pas certain de pouvoir se contrôler. Il était sur les nerfs et ça se sentait.

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Damien Corbyn
avatar
Messages : 380
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 814

Feuille de personnage
Particularité: Fait revivre le pire moment de la vie de son victime (par ses mains)
Emploi: Juge de l’application des peines
Rang:

Message par Damien Corbyn le Jeu 24 Mar - 15:20

Revenir en haut Aller en bas
Nadège ne fit aucun commentaire sur sa remarque, parce qu’en effet, il n’avait pas le choix. Du moins, s’il n’avait rien à cacher alors il ne pouvait pas refuser. Bien entendu, la jeune humaine gardait à l’esprit que ce qui allait suivre pourrait être perturbant ; autant pour lui que pour elle. C’était l’inconvénient de son don : revivre comme si on y était le passé. Il n’y avait aucun filtre, aucune barrière entre le passé et le présent, entre ce qui était en train de se passer dans cette salle d’audience et cette prairie, aucune protection pour les émotions qui allaient suivre. La jeune femme n’était pas à son premier coup d’essaie, elle maitrisait même plutôt bien son pouvoir depuis les années mais elle n’arrivait toujours pas à faire la part des choses, à ne pas être trop affectée par ce qu’elle ressentait. Et comme à chaque fois, le flot de souvenirs et de sensations la submergèrent rapidement. Mais elle ne lâcha pas les mains de l’accusé. Elle rougit légèrement, mais à la vue de tous, lorsqu’il y eut un passage intime. Si elle avait pu, elle se serait passée de cet épisode. Non pas parce qu’elle était réellement gênée, un peu, mais surtout parce que ce n’était pas des choses qu’on aimait partager -sauf penchants exhibitionnistes- et qu’elle en avait parfaitement conscience. Malgré tout, cela lui permit de se rendre compte d’une chose qui n’était écrit nulle part dans le dossier : le meurtrier avait aimé la victime. Pour le si peu de temps qu’ils s’étaient rencontrés et qu’ils avaient passés ensemble. Il n’y avait aucune intention de nuire chez cet homme. Nadège en était certaine, sinon elle l’aurait senti. Alors qu’est-ce qui l’avait poussé à la tuer ? Légitime défense d’après le prévenu... Lorsque la suite des évènements passa devant ses yeux, lorsqu’elle senti le désespoir emplir l’albinos, son souhait de mourir pour ne pas avoir à tuer Amarra... Malgré ses yeux clos, les premières larmes se mirent à couler sur les joues de l’humaine, elle ne pouvait pas les retenir. Son pouvoir était à double tranchant, elle ressentait à cet instant ce qu’avait ressenti son interlocuteur. A sa place, il ne faisait presque aucun doute qu’elle ne se serait pas battu et qu’elle aurait laissé la lycanne -ou quoi que ce soit à ce stade- prendre sa vie. Là dessus, Nadège devait reconnaitre qu’il avait une sacré force.

Les deux autres darkness de la pièce purent aisément sentir le phénomène émaner des deux individus. Lily avait même faillit se lever pour aller voir de plus près ce qui était en train de se passer, mais lorsqu’elle leva les yeux vers le juge, elle se figea sur place en voyant qu’il était en train de la fixer. Elle s’excusa silencieusement et s’enfonça sur le banc pour ne pas être tentée de bouger de nouveau. Quoi qu’il soit en train de se passer, à savoir le passé de Natsume, la jeune policière comprenait que ce n’était pas une partie de plaisir. Ce qu’elle voulait enlacer son petit ami à cet instant, pour qu’il sache qu’il n’était pas seul ! Mais non. Cela devrait attendre la fin du procès.

« C’est bon ? T’en as vu assez ? T’as mouillé ta culotte ? »


Nadège ne comprit pas immédiatement qu’il s’adressait à elle, parce qu’elle ne voyait pas en quoi ce souvenir devait être excitant. Puissant et douleur oui, mais surement pas jouissif. Et puis, elle n’avait aucun penchant pour le sexe hétéro. Elle reprit doucement ses esprits lorsqu’elle ne fut plus du tout en contact avec ses mains, séchant les larmes qu’elle prenait lentement conscience d’avoir lâché, d’un revêt de la main. La jurée se reprit alors, prenant naturellement pour elle -personnellement- ce regard et ce ton. Son pouvoir faisait toujours cet effet : une sorte de viol. Même si elle l’avait prévenu de ce qui allait se passer, il n’en restait pas moins que ce souvenir serait à jamais souillé par son intervention. Et elle ne pourrait rien faire pour changer ça. La jeune femme se pencha cependant vers lui, ne baissant pas son regard et répliqua :

« Surveille ton langage, ma parole les convaincra tous. »
Murmura-t-elle pour que personne n’entende également.

Bien sûr, elle n’en pensait pas un mot. Mais elle ne supportait pas qu’on lui parle sur ce ton, ou du moins, qu’on insinue qu’elle prenne plaisir à entrer dans l’esprit des autres. C’était un don, elle n’avait pas demandé à le posséder à la base.

« Pourrait-on savoir ce que vous vous dites ? »
La voix de Damien résonna dans la pièce, faisant redresser Nadège sur le champ.

« Je m’excusais de cette intrusion, votre honneur. »
Lança la jeune femme en tournant les talons pour aller rejoindre les autres jurés.

Mais elle n’eut pas le temps de s’asseoir, que tous allèrent dans une pièce pour délibérer. Elle raconta ce qu’elle avait vu, omettant le passage sexuel. Un contact et la pierre avait réagit. Elle ne pouvait décemment pas en dire plus sur le sujet. Elle était au courant, c’était déjà bien assez.

« Il ne l’a pas tué par plaisir ou envie, mais réellement par obligation. »
Elle fit taire les quelques réticents à cette idée. « C’était lui ou elle. Vous connaissez mon pouvoir et il ne ment jamais. Monsieur Kageya serait mort et notre ancienne représentante n’aurait plus été maitresse de ses actes. Nous aurions sans doute dû l’abattre pour qu’elle ne fasse pas plus de victime. »

C’était étrange de parler de cette louve ainsi mais avec ce qu’elle avait vu... Nadège ne pouvait pas imaginer le contraire. Le temps du vote arriva finalement, où la majorité des jurés votèrent non coupable. Deux ne votèrent pas mais la jeune femme les soupçonna de ne pas apprécier les créatures. Elle s’était faite la réflexion lorsqu’ils avaient lu le dossier ensemble.

Deux heures plus tard, le groupe revint s’asseoir sur les bancs ; Nadège restant debout pour donner le résultat des délibérations.

« Pour le meurtre d’Amarra... Nous déclarons l’accusé, Natsume Kageya... Non coupable. »


Un soupir de soulagement s’échappa des lèvres de Lily, qui se leva rapidement pour aller jusqu’aux barrières qui se trouvaient derrière Natsume. Elle était tellement heureuse de cette décision ! Elle n’avait pas douté de sa culpabilité mais les jurés ne le connaissaient pas comme elle commençait à le connaitre. Elle remercia d’un large sourire la femme qui avait touché le darkness. Damien soupira intérieurement. Il aurait préféré ne pas entendre cette décision. Pas même un petit travail d’intérêt général ? Bien sûr que non, pas après avoir fait tomber la grotte des Rebelles. Il se leva alors et toisa l’autre darkness d’une façon neutre.

« Le procès est terminé. Vous pouvez quitter les lieux. »


Il lui resterait un peu de travail à faire avant de rentrer chez lui mais il avait la ferme intention de passer du temps avec Alice, elle calmerait sa mauvaise humeur passagère. Une fois les jurés partis, Nadège revint vers le couple de darkness, avec ce qui était parut dans le journal, elle pouvait se permettre de les appeler ainsi.

« Je voulais juste vous dire que ce que j’ai vu, personne d’autre ne le saura. Et je n’ai relaté que les choses essentielles au procès... »
Elle commença à tourner les talons mais se ravisa et lui jeta un regard désolé. « Merci. »

D’avoir prit la responsabilité de tuer cette femme, de porter ce fardeau et d’avoir été assez courageux pour leur faire face.

~~~~Signature~~~~

Natsume Kageya
Ancien ou
avatar
Messages : 1216
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 26
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle

Message par Natsume Kageya le Ven 25 Mar - 6:55

Revenir en haut Aller en bas
Sa parole hein ? Mieux valait pour elle que ça fonctionne en effet. Et le regard du darkness, toujours aussi mauvais, le laissait clairement voir à son interlocutrice. Ce qu’il lui cachait en revanche, c’était la mort horrible qui attendrait cette dernière si elle ne parvenait pas à convaincre les autres jurés de son innocence. Car quitte à finir derrière les barreaux, autant que ce soit pour une bonne raison. Heureusement pour l’intéressée, il n’eut pas à se salir les mains en présence d’autres personnes, sa petite amie de surcroît et Natsume sentit comme un poids quitter sa poitrine lorsque le jugement fut rendu. Non coupable. En dépit du soulagement compréhensible qu’il ressentit à cet instant, l’albinos ne put s’empêcher de trouver ces deux mots bancales. Coupable, il l’était, peu importe l’avis de ce tribunal. Le fait était qu’il avait pris une vie. Le garçon ne pouvait pas oublier qu’il avait été à l’origine, non pas de la naissance, mais bien de la libération de cette entité démoniaque tapie dans la conscience d’Amarra. Peut-être que s’il n’avait jamais revu la lycanne, les choses auraient différentes ? Elle serait peut-être toujours en vie et maîtresse d’elle-même ? Cette idée ne le quittait pas, aussi, le darkness se contenta de hocher la tête en soutenant le regard de son congénère. Aucun doute là-dessus. Il émanait de cet homme, la même aura que chez Lily. En parlant de cette dernière, elle ne fut pas longue à arriver à sa hauteur et Natsume l’accueillit par ces mots :

« Franchement, t’étais obligée de voir ça ? »

Derrière sa fausse mauvaise humeur, le garçon ne tarda pas à la prendre dans ses bras.

« Mais merci d'être là. »

Il avait besoin de la sentir contre lui. Oui, il avait aimé Amarra et il ne l’oublierait jamais. Mais aujourd’hui, c’était avec cette petite tête blonde qu’il voulait construire son avenir. L’albinos dut reconnaître que cette étreinte, trop vite interrompue par l’approche silencieuse de la jurée, lui avait fait du bien. Le darkness consentit à lâcher sa petite amie pour faire face à la nouvelle venue, dont le visage et la voix lui étaient désormais familiers. Natsume fut surpris par ses propos et ne trouva rien à redire pendant quelques secondes qui parurent être une éternité à ses oreilles. Il se reprit alors :

« Merci… Ça n’a pas été une partie de plaisir pour vous non plus mais je suis content de voir que vous mettez ce pouvoir au service de la justice… Encore une fois, merci et désolé. »

Désolé de lui avoir parlé de la sorte, même sous le coup de la colère et d’autres émotions toutes aussi noires. Ce n’était pas une façon de s’adresser à la seule personne qui avait pu prouver ses dires. Rien n’est acquis d’avance lors d’un procès mais le garçon devait reconnaître que l’intervention de la jeune femme avait décidément joué en sa faveur. Il se raidit néanmoins lorsque cette dernière le remercia à son tour. Natsume lui répondit par un drôle de sourire, rigide, triste et fatigué à la fois. Merci pour quoi au juste ? D’avoir accepté de partager ce souvenir avec elle pour rendre justice à un innocent ? Pour avoir témoigné de son plein gré ? Ou pour avoir pris la vie de celle qu’il aimait, dans un but parfaitement altruiste ? Le darkness ne comprit pas pourquoi il devrait être remercié pour quoique ce soit. Qu’importe sa nature actuelle et sa détermination à traquer les rebelles, il ne se pardonnerait jamais cet acte-là. Ce qui était probablement ridicule pour une créature née dans le but de tuer. Il chassa néanmoins cette idée en retrouvant les bras de Lily, lesquels le conduisait déjà hors de ce tribunal dans lequel il espérait sincèrement ne plus avoir à remettre les pieds en tant qu’accusé.

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Jugement Brignol Lindor: condamnation a perpetuite de 2 ...
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Avventura :: La Ville de L'Avventura - Centre ville :: Le Bâtiment du Cercle-