anipassion.com

Des cendres, nous naquirent... [PV : Cattleya, Pyro, Stan, Alastor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez|
Bran Marok
Bran Marok
Messages : 349
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 22
Localisation : Dans la forêt

Feuille de personnage
Particularité: Sens plus développés que ceux de sa race
Emploi: Lycéen
Rang: ~~

Message par Bran Marok le Sam 20 Fév - 19:30

Revenir en haut Aller en bas
Il était temps maintenant. Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis la rencontre avec Cattleya, la chatte noire, et il était l'heure pour que je réunisse les membres de ce qui constituerait mon équipe. Ils ne s'étaient pas tous rencontrés, et si nous allions travailler ensemble pour mettre des bâtons dans les roues du Cercle, ce serait indispensable. Il allait falloir que nous apprenions à nous connaître un minimum afin que nous puissions opérer dans les meilleures conditions. Mais pour ce faire je devais d'abord retrouvé chacun d'entre eux. Pyro fut bien évidemment la plus facile à retrouver, étant donné que je savais où elle habitait et étant une vampire il y avait peu de chances qu'elle se déplace durant la journée. Maintenant il restait à contacter le vagabond fossoyeur, le mystérieux darkness, et la malicieuse petite chatte noire. Je me doutais que Stan ne travaillait plus au cimetière, mais je m'y rendis quand même pour une première piste, et n'y trouvai pas grand chose. Cependant, à force de traîner en ville je connaissais quelques endroits dépravés ou calmes où j'aurais pu retrouver notre cher possédé. Et au bout de plusieurs heures, je parvins à attraper une piste. Je la remontai et donnai mes instructions au fossoyeur. Pour Alastor, cela s'avéra encore plus compliqué de le retrouver. Cependant, après plusieurs autres heures, lorsque la nuit tomba, je retrouvai le darkness et lui donnai les mêmes instructions qu'à Pyro et Stan. En ce qui concernait Cattleya, elle m'avait laissé un numéro de téléphone. Le seul problème étant que je n'avais pas moi-même de portable. J'en volai donc un temporairement et la contactai pour lui donner des instructions aussi, légèrement différentes cependant. Puis je rendis son téléphone à son propriétaire qui me remercia même, pensant qu'il l'avait laissé tomber quelque part. Je ne démentis pas les propos de ma victime et souris gentiment tout en acceptant ses remerciements.

Suite à cela je me rendis au point de rendez-vous que j'avais donné à mes camarades, qui avaient eu aussi pour instruction de s'assurer que personne ne les suivrait. J'étais sûr pour ma part que, tout au long de la journée, personne ne m'avait suivi. De ce fait, personne d'autre que les concernés ne devrait être au courant pour ce rendez-vous un peu spécial, même si j'avais un peu moins confiance en la technologie qui pouvait se faire pirater. Même si j'avais pris quelques précautions concernant Cattleya. J'attendis donc au milieu de la clairière que j'avais choisi, à l'écoute de la forêt, sur le qui-vive. Je comptais les emmener par la suite au manoir d'Araël, mais à part l'hybride personne ne savait où se trouvait se dit manoir. La chatte qui d'ailleurs avait rendez-vous directement au manoir. Ils arrivèrent quasiment au même moment, et une fois que les trois créatures de la nuit furent arrivées je les saluai.

-Pyro, Alastor, Stan, bonsoir, dis-je d'un ton calme mais cependant accueillant.

Je les avais regardé chacun tour à tour en prononçant leur prénom, afin qu'ils se repèrent les uns par rapport aux autres.

-Vous vous demandez surement pourquoi je vous ai réunis. Je pense qu'il est temps que nous fassions trembler ce foutu Cercle, et j'aurai besoin de vos forces. J'espère que vous êtes prêts à vous joindre à moi...

Attendant une seconde pour voir si quelqu'un protestait, je soufflai et continuai.

-Les présentations sont malheureusement courtes, mais une autre personne nous attend, là où se dérouleront nos réunions dorénavant, ainsi que l'établissement de notre organisation. Suivez-moi.

Se faisant, je pris la tête du petit groupe et les menai à travers les bois. Après plusieurs minutes de marche, nous arrivâmes au manoir. Sans plus de cérémonie, je leur indiquai le manoir lorsqu'il fut à porter de vue de tous et leur donnai quelques renseignements dessus. Comme le fait que son ancien propriétaire était un membre des Rebelles qui nous l'avait légué. M'arrêtant devant la porte, j'y reniflai l'odeur de la chatte qui était déjà présente depuis un instant, puis ouvris la porte et me dirigeai vers la salle de réception du manoir. Je supposai que Cattleya avait du se réfugier quelque part où elle pourrait profiter d'une source de chaleur, mais elle avait du nous entendre arriver. Lorsqu'elle arriva à son tour dans la salle où nous nous tenions tous, je m'adossai contre une grande table en faisant face à mes interlocuteurs et pris de nouveau la parole.

-Vous me connaissez tous et connaissez aussi ma nature de lycanthrope. Je suis celui qui vous a tous contacter ce soir. Avant de parler de choses plus sérieuses, j'aimerais que chacun d'entre vous se présente avec les informations qu'ils jugent utiles de donner à leur propos. Si nous sommes amenés à travailler ensemble, je trouve important que nous en sachions un minimum les uns sur les autres.

~~~~Signature~~~~

Cattleya Neuhart
Cattleya Neuhart
Messages : 20
Date d'inscription : 11/01/2016

Feuille de personnage
Particularité: Régénération cellulaire améliorée
Emploi: PDG d'une entreprise de prêt à porter
Rang:

Message par Cattleya Neuhart le Lun 22 Fév - 15:11

Revenir en haut Aller en bas

Rencontrer les autres membres du groupe qu’elle allait financer... Voila l’objet de sa sortie aujourd’hui et très honnêtement, Cattleya n’en avait pas la moindre envie. Elle ne voulait dévoiler son visage à plus de personne que nécessaire, tout comme elle ne voulait pas voir celui de ces individus. Pourquoi ? Parce que c’était tout simplement bon pour ensuite être suspectée de trahison ou tout ce qui pouvait en découdre. Elle connaissait le milieu même si ce n’était pas la même population et elle n’avait confiance en personne dans cette ville pour imaginer que tout ce passerait bien. Elle était un brin paranoïaque mais cela n’avait jamais tué personne. Du moins, pas dans son entourage. Pourtant, elle se rendit tout de même au manoir, comme convenu dans l’appel téléphonique. Apparemment, elle serait la première arrivée, puisque les autres ne connaissaient pas les lieux. Bran avait-il seulement confiance en tous ces gens pour les emmener tous, en même temps, dans ce qui devait être le dernier repaire de son ancienne organisation ? Oui, elle avait fait quelques recherches sur la ville et surtout sur les conflits qui l’animaient. Vraiment, elle l’espérait pour lui. Parce que si elle avait les moyens pour quitter la ville et changer de pays rapidement, elle doutait que cela soit pareil pour tout le monde. Enfin, tant pis pour eux. Elle n’était pas Mère Theresa et ne s’occuperait pas plus de leur problème qu’ils ne s’occuperont des siens.

Arrivée sous forme de chatte, parce qu’elle préférait nettement faire le reste du chemin sous cette apparence -sa voiture étant garée dans un petit bosquet à l’entrée de la forêt-, elle fit le tour des chambres pour voir s’il ne restait pas quelques vêtements à mettre sur son dos. Déjà, parce qu’on allait vite la prendre pour une nudiste -et bonjour le respect qui en suivrait-. Ensuite, parce qu’elle n’avait pas la moindre envie de demander de nouveau le t-shirt au loup. Bien que l’idée même de sentir sa température corporelle quelques secondes sur elle... Elle en frissonnait de plaisir. Mais non, elle ouvrit la première armoire et trouver des chemises d’homme, au vu de la taille. Ca irait. De toute manière, dès que les choses intéressantes seraient abordées et qu’elle n’aurait plus rien à faire ici, elle quitterait les lieux. L’hybride enfila donc une chemise blanche qui sentait la lessive mais aussi le vieux. Personne n’avait dû prendre la peine d’ouvrir ces ports depuis des mois... Bref. Ses oreilles captèrent l’arrivée des individus et au son de leur pas, elle pu les compter. Quatre personnes seulement ? Elle ne savait pas si elle devait féliciter ce loup pour sa discrétion ou soupirer devant le peu de membre qu’il avait.

Elle prit son temps pour descendre les escaliers et les rejoindre, tendu une oreille pour écouter s’ils commençaient cette fameuse réunion. Mais non, le lupin attendit bien sagement qu’elle arrive. Elle s’amusa intérieurement en se disant qu’elle pourrait faire jaser sur le compte de Bran, au vue de sa tenue et du fait qu’elle était déjà ici... Enfin. Les affaires avant tout. Cattleya prit le temps de les détailler tous des pieds à la tête, de respirer l’air pour identifier leur race, avant de tirer une chaise et de la mettre contre un mur. Elle ne voulait pas avoir qui que ce soit qui puisse passer dans son dos. Elle identifia une femelle vampire et un darkness. Mais le dernier homme, elle devait reconnaitre qu’elle hésitait. Il sentait l’humain -pas frais- mais il portait également une aura de mort... Elle haussa les épaules pour elle-même et s’assit en écoutant le discours du jeunot. En savoir un minimum les uns sur les autres ? Pour mieux pouvoir balancer ces dites-informations ? L’hybride soupira alors que sa queue commençait à battre l’air et elle prit la parole la première. Elle ne se sentait pas supérieure ou quoi, mais s’il fallait attendre que quelqu’un se décide, ils allaient coucher dans ce manoir.

« Cattleya. Je suis là pour financer les projets. Armes, papiers d’identités contre faits, informations sensibles, je peux tout avoir et cacher. »


Peut-être qu’elle toucherait deux mots à Bran concernant sa piste pour hacker le réseau du Cercle. Quoi que, elle n’avait pas encore de résultat, alors cela ne devrait servir à rien. Elle oublia donc cette idée. Evidement, ils étaient en droit de ne pas la prendre au sérieux, compte tenu de son accoutrement, mais elle n’en avait cure. Elle ne leur fournirait rien personnellement de toutes manières.

« A condition que le Cercle tombe. »


Son regard se porta quelques secondes sur Bran, pour l’informer d’une chose.

« Je fournirais des portables pré-payés toutes les deux semaines. Pour les communications et éviter toutes filatures. »


Parce qu’elle connaissait les méthodes de la police et elle avait déjà pu voir des groupes tombés pour des erreurs de débutant. Et maintenant qu’elle avait dit ce qu’elle avait à dire, elle croisa ses bras sous sa poitrine et commença à jouer avec le bout de sa queue, attendant -vaguement- la présentation des autres.



~~~~Signature~~~~

Stan Hollow
Stan Hollow
Messages : 683
Date d'inscription : 02/06/2012

Feuille de personnage
Particularité: Racines des cheveux blancs.
Emploi: Fossoyeur.
Rang: GOD DIVA
Hyperactif(ve) ou

Message par Stan Hollow le Sam 5 Mar - 15:23

Revenir en haut Aller en bas
Attendant patiemment la mort en somenelant dans une ruelle sombre sans fenêtre ni cartons, Stan s'était rendu compte du plaisir malsain qu'il avait prit lors de cette échappée. Enfin, ce n'était pas réellement son plaisir à lui, plutôt celui de son démon. Mais comme les traces que l'on trace du bout des doigts sur une peau écarlate, les plaisirs de Shawn continuaient à angoisser et endolorir ses muscles. Shawn avait plus ou moins géré leur échappée, bien que la chance ait sévèrement été de leur côté lors de la dernière enjambée. Les vigiles, les clients et quelques agents devaient connaître son visage désormais. Une petite voix étrangère à celui de son démon lui disait qu'il était fichu, éternel de corps ou non, il allait y passer. Et même si la mort ne venait pas le faucher tout de suite, les humains et leurs vices sauraient le faire patienter douloureusement.

Son imagination poussait ses délires paranoïaques suffisamment loin pour titiller les instincts primaires de Shawn. Stan éprouvait une peine mêlée à un sentiment de peur pure. Régénérer ses pouvoirs s'avérait beaucoup plus agréable dans ces conditions. Ils avaient encore échappés à un désastre. Mais cette aventure lui avait apportée des atouts intéressants à exploiter. Il n'avait pas abandonner le pistolet volé à l'agent qui tentait de le séduire. Pas faute d'avoir vue Stan vérifier le chargeur de cet engin en soupirant. Il était vide, inutilisable et sans doute plein d'ADN. Qu'allait-il pouvoir en faire? Le jeter permettrait aux agent de le retracer trop facilement. Bien qu'ils aient sûrement déjà investi son domicile, laisser cette arme dans la nature le dérangeait. Peut être pouvait-il trouver un moyen de le recharger? Après tout, il n'était peut être pas si seul que ça? Des pas s'approchaient de lui alors qu'il sous pesait l'arme de poing avec nonchalance. Une démarche lourde mais mesurée, un agent ou un caïd? Ses yeux ne prirent toute fois pas la teinte escomptée lorsque il reconnu l'énergumène :

"Comme on pouvait s'y attendre... tu es encore vivant Bran."

Il n'était pas triste, pourtant ce ne fut pas la joie ni le réconfort qui l'envahir lorsque il réalisa que Bran avait survécut. Mais la jalousie, ainsi qu'une pointe de ressentiment bien acide. Lui qui se promenait comme si il avait à peine courut un marathon matinale, alors que Stan se sentait comme le pire des vétérans en fin de vie. Pourquoi la différence de niveau était-elle si énorme entre leurs deux races? Après avoir rangé l'arme usurpée, ils discutèrent vaguement, s'échangeant des rapports abrégés de leur situation respective. Et là aussi Bran semblait s'être mieux débrouillé que lui. Sans lui faire pare de ses bassesses, il accepta la proposition de rendez-vous et s'engagea à y aller. Le réseau s'établissait au finale, ni bran ni lui n'avait besoin d'autre chose. Le temps n'était pas leur ennemi, cette fois c'est avec lui qu'ils devaient composer pour réussir.

Deux soirs plus tard, Stan s'était retrouvé à la suite du petit groupe guidé par Bran. Ils pénétraient à l’intérieur d'un manoir qui inspirait l'humeur de Shawn. Stan était quant à lui plus mitigé, il reconnaissait Alastor, avait l'impression d'avoir déjà vue cette femme quelque part
HRP:
(Je ne sais plus ce que l'on s'était dit vis à vis de nôtre Rp Pyro, donc comme tu le sens soit ils se connaissent vaguement et se sont déjà chamailler vite fait avant que Stan ne s'enfuit, soit il ne s'est jamais rien passé ^^).
mais les choses semblaient un peu moins intéressantes que prévu. Allaient-ils à eux quatre, enfin cinq en comptant l'inconnu, faire le poids face au Cercle? Il vivait depuis deux jours comme un sans le sous, à taper dans les mollets aux heures tardives pour se faire un peu d'argent et manger des kebabs. Une vraie poisse, son estime personnelle venait de faire une chute libre titanesque en moins d'une semaine. Il n'arrivait toujours pas à pleurer, ni même à vouloir mettre un terme à ses jours. Shawn le poussait à vivre, il lui rappelait sans cesse des choses horrible et grinçantes. Valaient-ils vraiment mieux que lui?

Stan s'était prit une vieille chaise craquelées pour s'asseoir dessus. il était encore un peu fatigué, mais il allait dans l'ensemble un peu mieux. Ses blessures avaient toutes cicatrisées, en revanche son épaule était fragilisée par l'électrochoc. Il ne pouvait pas porter de sac, ni porter de coup répétitif sans déclencher une sorte de blocage nerveux. Son entrejambe semblait éteint, lui donnant l'impression qu'il pouvait se faire dessus au moindre faux mouvement. Shawn n'avait pas dénié lui donner de meilleur explications, qu'un simple rire et quelques insultes mielleuses pour le rassurer. Adossé contre son bout de vois grinçant, il était à une distance assez proche de bran, deux mètres face à lui. les escaliers d'où provenaient la cinquième membre du groupe étaient sur sa gauche. Elle était belle, un air hautain mais une démarche féline assez délicate pour stimuler les commentaires de Shawn. Ils la laissèrent se présenter, Stan analysa les nouvelles données puis prit la peine de répondre pour se présenter au bout d'une minute. C'est d'un naturel ton calme et tiède qu'il s'exprima:

"Bonsoir, je m'appel Stan et je suis fossoyeur, pompe funèbre, larbin de cimetière. Enfin j'étais, maintenant mon seul atout ce limite au milieu de la drogue. Mais je vois ça plus comme un handicape dans nos projets qu'autre chose pour être honnête. Donc ravis de faire vôtre connaissance, voyez moi simplement comme un homme à tout faire s'il vous plais."

"Sérieusement?"

"Ta gueule, je vais pas leur proposer de faire de la revente de plaquette pour financer nôtre groupe, alors qu'elle est déjà capable de nous obtenir tout ce qu'on veut sans passer par ça..."

"Ouais enfin là tu pourrais te mettre à quatre pattes et baisser ton froc ça serait pareil!"

"Bah...je pourrais leur montrer?"

"En voilà une idée! Bien qu'ils risquent de te le voler maintenant que tu leur as montré à quel point tu es mignonne."


Il eut un peu de mal à desserrer les dents puis présenta puis tira doucement l'arme usurpée à l'agent ivre de la Cage. Bien en évidence, le canon pointé vers le bas il la présenta au reste du groupe puis s'adressa particulièrement à la femme mal fringuée. Il la prenait au sérieux car Bran était derrière leur rencontre à tous, alors il n'avait aucune raison de s'arrêter à son accoutrement. Lui même était pire, ses affaires étaient sales, certaines avaient encore des tâches de sauces, ou de sang à divers endroits. Son pantalon était pleine de terre, son visage était gris. Bref, il ne montrait aucun signe de mauvaise volonté humaine...:

"C'est le genre d'arme qu'utilise les inspecteurs du Cercle. J'estime ce calibre assez faible, alors peut être n'était-elle pas très haut placée dans la hiérarchie. Mais c'est tout ce que j'ai pu obtenir ces derniers jours. Pour écourter, pourriez-vous me fournir des munitions pour ce calibre? Si oui, par quels protocole devons nous procéder pour se contacter et procéder? "

Son regard fila dans celui de Bran après avoir scruté les yeux de Cattleya. Cherchant à savoir si il s'y était mal prit, ou si il risquait d'en découler un quelconque problème.
Bran Marok
Bran Marok
Messages : 349
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 22
Localisation : Dans la forêt

Feuille de personnage
Particularité: Sens plus développés que ceux de sa race
Emploi: Lycéen
Rang: ~~

Message par Bran Marok le Ven 25 Mar - 15:55

Revenir en haut Aller en bas
Des trois membres qui étaient arrivés à la clairière et qui constituaient la première partie du groupe, Stan était certainement celui qui avait vu le plus de choses depuis notre dernière rencontre. Ses vêtements en avaient vu des vertes et des pas mûres, et je n'avais pas manqué de remarquer les traces de sang sur son haut. Elles étaient un peu trop vieilles et couvertes de multitudes d'autres odeurs pour que je puisse déterminer à l'odorat à qui elles appartenaient, mais peu importait. Le voir dans cet état ne m'enchantait guère à vrai dire. Il semblait avoir vécu dans la rue tout ce temps. Je n'étais pas le bon samaritain, mais j'espérais pouvoir palier à ce manque de soin dans lequel il semblait s'être installé malgré lui. Même si, lorsque je vins le voir deux jours auparavant, ma visite ne suscita pas en lui les émotions que je le pensais. Sur le coup, j'avais plissé les yeux imperceptiblement, mais n'avais rien laissé paraître. J'espérais que ces émotions un brin négatives ne se mettraient pas en travers de nos chemins. Lorsque nous arrivâmes au manoir où Cattleya nous attendait déjà, je pris place appuyé sur la table et invitai les autres à prendre des chaises et s'asseoir, de préférence en ronde. Je m'étais arrangé à ce que tout un chacun soit à l'aise pour discuter. Je n'avais pas envie de me tourner dans tous les sens pour pouvoir parler.

Après quelques instants, je perçus les pas légers de l'hybride neko descendre les escaliers lentement. Elle prenait son temps et je ne savais si c'était fait exprès mais je faillis perdre patience et venir la récupérer pour la traîner par la peau du cou parmi les gens présents. Je doute qu'elle aurait apprécié ou même qu'elle m'aurait laissé faire, mais nous n'en étions pas là. Après avoir dévisagé les membres de ce minuscule rassemblement, elle rejoint le cercle en prenant bien soin de caler sa chaise contre un mur pour être sur que personne ne la prendrait par surprise de derrière. C'était généralement une attitude typique des gens un peu paranoïaque, qui avaient de l'expérience dans la fuite et avaient l'habitude de regarder par dessus leurs épaules. Ma nature de lycanthrope ainsi que ma méfiance naturelle envers les autres avaient encouragé ces habitudes chez ma personne aussi. La chatte se présenta néanmoins la première, et je fus étonné qu'elle donne si facilement son prénom. Néanmoins elle énonça les rôles qu'elle tiendrait au sein de cette mini-organisation de manière concise.

-C'est notre ambition à tous ici je le pense, que le Cercle tombe.

Je sentis qu'elle était sur le point de me dire quelque chose d'autre, et je plissai les yeux. Cependant elle se ravisa. Je la regardai une seconde de plus et je détournai mon regard de celle-ci afin d'écouter Stan. Son ton était calme même si par moment je décelais quelques hésitations qui m'indiquaient que l'odeur caractéristique du démon faisait des siennes. D'ailleurs j'avais remarqué l'infime hésitation que Cat avait eu face à l'analyse du pseudo humain. Mais si il n'en parlait pas lui même, qui étais-je pour en parler à sa place ? Tout comme je n'étais pas en droit de parler des capacités de l'hybride Neko à sa place ou encore de celles des autres membres ici présents. La présentation de Stan était teinté de ce qui pourrait sembler être de la soumission, ce que je trouvai curieux en l'occurence. Après sa présentation, il sorti une arme de son pantalon et la présenta devant nous tous, canon vers le bas pour ne susciter aucune réaction de mauvais augure pour ce rassemblement. En continuant de parler il avait regardé Cattleya car c'était principalement à elle que s'adressait ce message. Tout de même, lorsqu'il eut terminé il me regarda brièvement. Comprenant le message silencieux, j'acquiesçai de la tête. Je laissai l'hybride femme répondre et attendis que les autres terminent de se présenter avant de reprendre la parole.

-Je pense que tes fréquentations pourraient éventuellement nous être utiles, néanmoins Stan. Et maintenant je vais me présenter moi, même si vous me connaissez déjà tous. Moi c'est Bran, et je suis un lycanthrope qui a vécu toute sa vie à l'Avventura. La seule différence que j'entretiens avec les autres membres de ma race sont mes sens supérieurs aux leurs, outre ce fait je suis un lycan lambda.

Je soupirai un instant pour laisser cette information filtrer parmi les membres de ce cercle réduit. Certains le savaient déjà, d'autres non, mais cette information était à la fois assez importante pour que je la mentionne et pas assez pour que cela me soit préjudiciable. Je repris néanmoins avec la suite qui était d'ailleurs des plus sérieuses.

-Maintenant parlons du but premier de ce rassemblement. Le Cercle...Cette organisation qui clame la paix inter-raciale. Nous sommes ici parce que nous avons tous nos raisons de nous tenir devant cet idéal farfelue. Quel qu'elles soient, nous allons à partir de maintenant travailler ensemble pour faire tomber cette organisation, à commencer directement par sa tête. Ou devrais-je dire ses têtes. Pour faire simple de ce que je sais du Cercle, il y a plusieurs leaders à la tête de cette organisation. Des "représentants", comme ils s'appellent, de chaque race. Ils ont tous leur fonction en tant que représentant et en découlent une hiérarchie un brin complexe. Ils sont aussi rattachés à la police, comme vous vous en doutez. Nous ne sommes pas nombreux, mais cela ne compte que si on prévoit les attaquer de fronts. Nos attaques devront donc être plus subtiles, plus localisées, et surtout plus organisées. Ce qui devrait être plus facile avec notre nombre réduit. Mais tout d'abord nous devrons nous renseigner, autant que possible pour savoir le rôle de tout un chacun. En disant cela, mes yeux avaient glissé sur chacun de mes membres, s'attardant une demi-seconde de plus sur la neko. Ce qui implique des missions de reconnaissances, d'infiltration et bien d'autres choses dont nous aurons tous le loisir de discuter. En rapport avec notre besoin de discrétion absolu, nous devons aussi nous abstenir de faire des carnages et tuer à tout va, quand cela n'est pas nécessaire, terminai-je avec un sourire entendu pour Pyro.

Je pris une pause après cette longue déclaration pour respirer, et en profitant pour goûter l'odeur et les émotions de tous les membres de cette pièce, m'attardant sur leur expression corporelle, leur souffle et les battements de leur coeur. Il était marrant de remarquer les battements naturellement lents du coeur de Pyro, la vampire ici présente. Après cette courte pause je repris néanmoins pour conclure sur la première partie de mon monologue et des mes attentes. Et alors que je parlais, toutes les émotions qui m'animaient dans cette lutte contre le Cercle revinrent : colère, mépris, vengeance, mais surtout de la détermination. Mes yeux virèrent au doré sous le coup de ces émotions, signe que mon loup s'agitait en mon for intérieur.

-Nous serons l'Alpha et l'Oméga de la destruction à venir du Cercle, dis-je d'une voix froide et déterminée. Puis me calmant un peu, je continuai. Nous discuterons plus amplement par la suite de ce qui pourrait se faire. Par ailleurs, j'aurai besoin de toutes les informations que vous pourrez récolter, naturellement. Si vous avez des remarques à me faire par rapport à ce que je viens de dire, je vous écoute.

~~~~Signature~~~~

Pyro Lioncourt
Pyro Lioncourt
Messages : 124
Date d'inscription : 07/09/2013
Age : 30
Localisation : Dans un arbre

Feuille de personnage
Particularité: Voie 2 à 3 minute dans le future
Emploi: Voleuse
Rang: Pauvre

Message par Pyro Lioncourt le Lun 28 Mar - 18:28

Revenir en haut Aller en bas
Depuis le début, la jeune vampire n’avait pas fait entendre le son de sa voix, observant les personnes présentes dans les moindres détails, un seul son de mécontentement à l’égard des paroles du lycan était sortie de sa bouche depuis le début de la conversation, elle écouta en silence le discoure de Bran avent de prendre la parole.

« A moi de me présenter désormais, je suis Pyro Lioncourt, mais les services de police de beaucoup de pays me surnomment " La princesse des citrouilles " à défaut d’avoir mon nom, vous comprendrez assez vite pourquoi on me donne ce titre. Pour parler un peu plus de mes compétences mises à part ma soif d’explosion et ma tendance à transformer mes scènes de crime en cratère bien propre, je vois dans le futur, en me concentrant assez, je peux voir jusque à trois semaines dans l’avenir, je sais tout ce qu’il se passe à l’avance, mais ne vous réjouissez pas trop vite, je ne révélerais le futur à personne, même Bran ne sera pas au courant, si quelqu’un est menacé de mort, je l’informerai dans la plus grande discrétion et je l’aiderais à éviter son triste sort, je connais assez bien mon pouvoir pour savoir comment avoir le minimum d’impact sur le futur, un exemple. »

Pyro s’éloigna du group et s’adossa contre le mur du fond de la pièce, elle sortit avec agilité une grenade de sa poche qu’elle dégoupilla et laissa en équilibre au bout de son doigt.

« Cette grenade a assez de puissance pour annihiler la salle entière dans les flammes, imaginons maintenant qu’elle me glisse des mains, votre premier reflex de survie sera de quitter la pièce le plus vite possible, mais maintenant que je viens de vous informer de mon pouvoir et que je vous dis qu’elle ne tombera pas, vous serez moins sur la défensive et le moment où elle tombera vous sera fatal, car vous ne partirez que trop tard de la salle. »

Elle re goupilla la grenade et la remis dans sa poche, avent de reprendre la parole d’un ton plus claire.

« Pour faire un exemple plus précis, si je vous annonce la mort de Bran à la fin de la semaine, vous chercherez un moyen de lui éviter ce funeste destin, mais en faisant ça, vous ne feriez pas les actions que vous êtes censé faire, ce qui changera inexorablement vos futurs à tous rendant ma vision inutile, voir aussi loin dans le futur me prend du temps et beaucoup d’énergie, je vérifie le futur tous les deux jours, ce qui fait que je ne dors qu’une journée sur deux, il n’est donc pas impossible que je dorme pendent nos réunions. Voilà, c’est à peu près tout pour moi, mais sachez que mon pouvoir est autan un avantage pour vous qu’un désavantage, car une fois l’avènement de notre petite famille et la victoire sur le cercle, je risque grandement de m’en prendre à vous, comme j’ai prévenu Bran de ma tendance à m’en prendre toujours au plus fort, ne vous étonnez pas de vous retrouver avec la princesse des citrouilles sur le dos et puis je dois toujours un match retour au sac de nourriture possédé qui est assis là-bas, mais nous verrons cela après la défaite de, ces faibles du cercle. »

Tout en se rapprochant du groupe, Pyro s’adressa à Bran.

« J’ai quelque chose à te proposer grand méchant loup, je peux attirer en grand parti l’attention du cercle sur moi, vu qu’ils ont anéanti les rebelles, ils vont commencer à se concentrer sur de plus petites choses, je suis donc la cible parfaite, de plus ils n’ont pas les moyens de m’attraper vue que j’attaque au hasard et que je prévois une grande partie de leurs déplacements, pendant ce temps vous aurait champ libre pour récolter toutes les infos dont vous avez besoin, qu’en penses-tu? »  

~~~~Signature~~~~

Je m'abandonne dans la rivière de la folie.
Cattleya Neuhart
Cattleya Neuhart
Messages : 20
Date d'inscription : 11/01/2016

Feuille de personnage
Particularité: Régénération cellulaire améliorée
Emploi: PDG d'une entreprise de prêt à porter
Rang:

Message par Cattleya Neuhart le Lun 28 Mar - 22:01

Revenir en haut Aller en bas

Voila pourquoi elle détestait ce genre de réunion avec des personnes qui était dans son entourage que par intérêt : il ne se passait rien de très intéressant et elle avait l’impression de perdre son temps. Tout simplement. Elle écouta cependant la présentation de Stan et elle eut la terrible envie de lui lancer un « fais moi des gratouilles » en guise de réplique concernant le fait qu’il ferait tout. Quoi ? Oui c’était puéril mais c’était l’ambiance générale qui la rendait ainsi. Elle ne prenait pas ces gens au sérieux, même si cet humain l’intriguait légèrement. Est-ce parce qu’ils n’avaient aucune prestance ? Qu’ils ne donnaient pas envie de les suivre ? C’était à se demander si elle n’avait pas fait l’erreur de prendre le premier rebelle venu... Cattleya soupira intérieurement devant cette évidence. Peut-être qu’elle irait voir ailleurs si ce groupe-ci ne lui plaisait pas au final. Ce n’était pas comme s’ils lui faisaient vraiment peur et Bran le savait pertinemment. Enfin, elle garda toutes ses pensées pour elle, parce que cela ne servirait à rien de perdre de la salive en critique. En voyant l’arme, ses oreilles bougèrent légèrement, signe qu’elle écoutait et qu’elle réfléchissait.

« Je doute que la hiérarchie ait une importance. C’est un calibre standard que même les flics possèdent. Il sera donc facile d’avoir des munitions. Quant à savoir comment, quand j’ai parlé des portables, tu dormais ? On prendra rendez-vous et on se rejoindra à un point donné. Rien de très compliqué. »


Quoi ? Non, elle ne serait pas aimable pour un sou. Elle n’était pas là pour ça. Et si ça ne leur plaisait pas, c’était la même chose, ils allaient juste devoir faire avec. La suite lui donna tout simplement envie de quitter la pièce. Déjà parce qu’elle se fichait éperdument de savoir quels étaient les attributs de ses paires -elle ne comptait pas devenir leur amie et elle pourrait surement obtenir ses informations, même d’autres plus personnelles-. Ensuite, parce que cela faisait perdre du temps. C’était comme un étalage de qui à la plus grosse. Navrant. Et entendre Bran raconter des choses publiquement connues ne l’aidait pas à vouloir rester en plus. Comme si personne ne savait qu’il y avait des représentants dans ce Cercle. Même elle, qui n’était dans cette ville que depuis peu, elle le savait. Les prenait-il pour des imbéciles ? La queue de l’hybride se mit à se balancer derrière elle, signe incontesté qu’elle était en train de perdre patience. Elle attendrait surement quelques minutes de plus et elle se ferait la malle. Des missions d’infiltration et de reconnaissance pour déterminer quelle personne ciblée ? Avait-il seulement écouté ce qu’elle lui avait dit lors de leur première rencontre ? Qu’elle aurait un hacker sous la main pour ce genre de détail ?

« Tu es sérieux Bran ? Tu veux vraiment perdre du temps pour ce genre de chose ? Quelle partie de notre conversation ne s’est pas inscrit dans ton cerveau ? J’ai engagé un hacker pour ce genre de détail. Occupe-toi plutôt de trouver un moyen de les tuer le plus efficacement possible et laisse aux professionnels la tâche de trouver les cibles. »

Oui, elle ne se gênait pas pour dire ce qu’elle pensait et ne se préoccupait pas non plus de voir les yeux du concerné changés. A tous les coups, elle n’allait pas se faire des amis dans cette pièce. Mais vu qu’elle s’en fichait, qu’est-ce que ça changerait ? Qu’ils la chassent ? Grand bien leur face. Eh voila que la vampire ouvrait maintenant la bouche. Cattleya espéra pendant quelques instants que ce qui allait suivre serait intéressant. La princesse des citrouilles ? Sérieusement ? Cette fois, l’hybride se permit de rire d’exaspération. Qu’est-ce qu’ils en avaient à faire de comment les flics la nommaient ? Et cette présentation à rallonge. Est-ce que tous dans cette pièce aimaient perdre du temps en paroles inutiles ? Parler de son pouvoir, pour au final dire qu’elle serait la seule à être totalement au courant ? Etre moins sur la défensive juste avec une parole ? Elle sortait d’où cette gamine ? Parce que ça ne pouvait être que ça. Elle ne connaissait rien à ce milieu et pensait qu’il était si facile de faire confiance aux gens ? Ce groupe mourait sans doute avec ce genre d’attitude. On la traiterait surement de planquée, mais elle savait ne pas prendre de risque pour rien et elle jouait davantage sur la finesse que ces individus. Chercher un moyen de sauver Bran ? Sauver un seul membre de ce groupe ? Se faire prendre en chasse par une sangsue un peu trop sûre d’elle ? Cattleya soupira à la fin de l’interminable monologue de Pyro. On ne pouvait pas l’ennuyer davantage qu’elle venait de le faire. Elle se leva alors et prit la direction de la porte.

« Je ne suis pas venue ici pour écouter ce genre de discours. Ca me gonfle d’entendre une princesse péter plus haut que son cul. »
Pour employer un langage pareil, sa patience avait en effet dépassé ses limites. « Si c’était si facile de faire tomber ces individus, pourquoi ont-ils eu le dessus sur vous ? Pathétique. »

Si Bran voulait la recontacter, il avait son numéro de portable. Dans le cas contraire, elle prendrait le large avec ce groupe. Dommage, elle aurait bien voulu en apprendre plus sur Stan et le fait qu’on le traite de possédé... Mais tant pis.

« Bref, j’me casse. Amusez-vous. »




~~~~Signature~~~~

Bran Marok
Bran Marok
Messages : 349
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 22
Localisation : Dans la forêt

Feuille de personnage
Particularité: Sens plus développés que ceux de sa race
Emploi: Lycéen
Rang: ~~

Message par Bran Marok le Lun 11 Avr - 4:45

Revenir en haut Aller en bas
Au fur et à mesure que cette petite "réunion" avançait, l'exaspération de l'hybride néko devenait de plus en plus palpable. Si elle ne soupirait pas toutes les cinq secondes, c'est qu'elle devenait se retenir avec grands efforts. Lorsque Stan lui parla de l'arme à feu et des munitions qu'il aurait aimé avoir, la réponse de la chatte fut évidente, même si son ton laissait à désirait. Elle avait cette désagréable manie de traiter les gens d'imbéciles sans jamais prononcer ce mot, ce qui rendait la chose encore plus frustrante. Même si elle ne s'adressait présentement pas à moi, j'eus l'envie de grogner, même si je me retins. Ce genre de démonstration ne faisait que renforcer son comportement -consciemment ou inconsciemment- hautain. Peut-être était-ce vrai finalement que les chats et les loups n'étaient pas faits pour s'entendre. Une pensée pour Leann me traversa l'esprit, et une once de nostalgie et de colère glissa sur la surface de mes émotions. Si elle avait été à ma place, elle n'aurait certainement pas permis que la chatte parla ainsi. Même si j'étais au courant du pouvoir de guérison de Cattleya, je ne tenais pas à commencer une bagarre avec cette dernière. Elle ne finirait en aucun cas bien pour nous deux.

Lorsque l'hybride s'adressa à moi, je fermai les yeux et poussai un soupir. Les raisons pour laquelle il fallait surveiller les membres étaient plutôt clairs non ? Qui ne réfléchissait pas sur ce coup-ci ? Mais avant que je n'ai pu répondre, on en vint alors à la présentation de Pyro. Qui fut en quelque sorte interminable. Complète, très détaillée, voir un peu trop. Mais je la laissai finir sa démonstration sans l'interrompre. Je faillis l'arrêter lorsqu'elle passa à la grenade, mais je me résignai encore une fois. Pourquoi l'arrêter quand elle n'avait en fait aucune intention de faire exploser la salle ? N'empêche, je gardais un oeil sur elle au cas où. Elle m'avait déjà en effet prévenu sur ses motivations post-Cercle. Ça ne me posait aucun problème dans le sens où je ne comptais pas la laisser faire, mais que ça pourrait s'avérer amusant. Je fus un peu surpris, mais pas tant que ça, de découvrir que Stan et Pyro avaient des comptes à régler. Mais tant qu'ils seraient avec moi, ça allait devoir attendre. Comme je m'en doutais, Cattleya se leva à la fin du discours de Pyro pour se diriger vers la porte de sortie, tout en envoyant sur le dos de la vampire. Même si ses dernières paroles, je le devinais, étaient quelque part plus destinées à moi. Cependant je n'avais pas fini de parler. Me déplaçant aussi rapidement que je le pouvais, sans crier gare, je vins me placer devant la porte de sortie, bloquant ainsi le passage à la chatte. Une fois de plus, je fermai les yeux et poussai un bref soupir avant de les rouvrir déterminé.

-Je n'ai pas terminé. Puis je relevai la tête en m'adressant au groupe entier, tout en gardant un oeil sur l'hybride. Cattleya marque un point, le Cercle ne doit pas être sous-estimé. Les Rebelles étaient bien plus nombreux que ça, et pourtant. Cependant, nous devons opérer plus finement. Et par là, pour pouvoir tuer ceux dont Cattleya pourra avoir la localisation et l'identité, et le faire le plus discrètement possible, il faudra en effet une surveillance. Sauf si un hacker peut obtenir l'information sur leurs habitudes, leur train-train quotidiens, leurs déplacements individuels et personnels ? terminai-je en regardant la Black Néko avec un sourcil levé.

Ce que je venais de dire était assez évident pour la suite. Si on voulait les tuer, il nous fallait le maximum d'informations. Une chasse ne se menait pas au hasard, et surtout pas quand la meute n'était pas assez grande pour gérer les plus gros imprévus possibles. Nous n'avions pas une grande marge d'erreur à notre disposition, et je préférais considérer que nous n'en avions aucune. Je n'allais pas retenir l'hybride encore longtemps, elle pouvait partir si ça lui chantait. Mais j'avais quelques informations de plus à communiquer, et je détestais qu'on me manque de respect comme elle l'avait fait.

-Il y aura d'autres réunions avec l'ensemble du groupe, mais cette fois-ci ce sera pour préparer nos passages à l'action. Je vous contacterai grâce aux téléphones que Cattleya nous fournira. Pour vos présentations, j'ai estimé qu'il serait judicieux que chacun se présente pour savoir avec qui on travaille. Vos capacités, vos relations, tout cela sont des informations qui permettront de tirer le meilleur de ce groupe.

Une fois dit cela, je me dégageai de la porte pour laisser passer l'hybride si elle souhaitait sortir. Je me dirigeai alors de nouveau vers le groupe et m'adressai cette fois à Pyro.

-Trop attirer l'attention sur toi ne serait pas une bonne chose, même si tu peux prévoir leur mouvement. Mais j'aurai en effet besoin de toi et de tes explosions pour faire diversion à un moment ou un autre. Comme je l'ai dit, nous devons garder un profil bas, ça nous éviterait beaucoup d'ennuis.

~~~~Signature~~~~

Stan Hollow
Stan Hollow
Messages : 683
Date d'inscription : 02/06/2012

Feuille de personnage
Particularité: Racines des cheveux blancs.
Emploi: Fossoyeur.
Rang: GOD DIVA
Hyperactif(ve) ou

Message par Stan Hollow le Mar 12 Avr - 18:15

Revenir en haut Aller en bas
La tension était devenue une compagne pour lui. Les quelques de jours d'errance que ses choix lui avaient infligés semblaient interminable. Il ne s'était encore jamais retrouvé dans des conditions aussi proche de la misère avec si peu de cartes pour se refaire. Il s'était toujours laissé porter par quelqu'un. Que celà soit les professeurs, les pions pour finir par Shawn, Stan n'avait jamais suffisamment désiré quoi que ce soit pour réellement s'affirmer. Enfant, il ne faisait que calquer les désirs de ses contemporains. A cette époque il se contentait d’acquiescer, en ponctuant rarement de bonne grâce une ou deux politesses de "convenance".

Au finale, celà l'avait amené à se faire posséder par ce pseudo démon aux capacités et à la réflexion brève. Même en ce moment, alors qu'il réalisait que la femme en tenue légère se faisait la malle, Shawn continuait de "dévisager" et évaluer la vampire. Il était sûrement la seule personne à avoir prêté attention à ce monologue avec autant d'attention. Plusieurs émotions néfastes avaient bouleversés son aura démoniaque, lui donnant autant de fantasmes obscène que sanglant. Stan était dans un sens piégé dans un flot de messes basses éprouvant. Il ne savait pas si il devait se féliciter d'en comprendre certaines, ou bien se maudire loin de s'habituer à ce genre de déviance inhumaine il dut rapidement ramener son esprit sur l'hybride.

Il devait réfléchir à ce qu'elle venait de dire. Il s'était sûrement mal exprimé, n'osant par répliquer face à la condescendance de sa supérieur. Car oui, la hiérarchie était fatalement évidente. Le pognon, la force, les explosifs, l'immortalité et tout le tralala n'étaient pas dans son camp. Et c'est exactement pour ça qu'elle pouvait se permettre de les braquer sur ce ton condescendant. Stan n'avait aucun problème avec ça, en revanche il s'en voulait de ne pas savoir comment rassurer sa supérieure au sujet de leur fiabilité. Si elle venait à les planter là il n'y aurait peut être pas de contre attaque aussi intéressante avant un moment. Stan n'était pas vraiment du genre à remettre en question les dires des gens. Personne ne veut mourir, alors ils devaient tous être un minimum sûr de nos capacités pour se lancer dans un semblant de mouvement anti-cercle. En revanche, il était effectivement, peu optimiste vis à vis de la cohésion de groupe. Il hésitait à la rattraper sans savoir pourquoi il désirait vraiment la déranger. Tant qu'il n'avait pas fait ses preuves, ni apporter quoi que ce soit au groupe il se garderait de la contacter.

Il aurait aimé parler à Bran, mais ce dernier semblait avoir besoin de discuter avec la vampire. Gardant ses distances pour les laisser discuter, il se mit simplement dans le champ de vision du lycan. Lui faisant alors comprendre son désir de lui parler par la suite. En réalité, il n'avait pas grand chose de plus à lui dire. Si ce n'est félicitation pour avoir réunit autant de monde. C'était certes moins organisé et volumineux que les rebelles. Mais au moins, ils n'étaient plus seuls. Bref, Stan désirait simplement savoir si il pouvait loger ici pour la nuit. Et si oui... combien de temps?
Pyro Lioncourt
Pyro Lioncourt
Messages : 124
Date d'inscription : 07/09/2013
Age : 30
Localisation : Dans un arbre

Feuille de personnage
Particularité: Voie 2 à 3 minute dans le future
Emploi: Voleuse
Rang: Pauvre

Message par Pyro Lioncourt le Jeu 21 Avr - 16:28

Revenir en haut Aller en bas
Pyro souffla discrètement, cette conversation commençait à l’ennuyer, comme à peu près tout depuis que Cath était trop occupé pour faire attention à elle. La jeune vampire prit une chaise et s’assit en croisant les pieds sur la table, s’adressant nonchalamment à Cattleya.

« Cattleya, si ta queue et tes oreilles de chat ne me rendaient pas si jalouse, je t’aurais déjà fait traversait la porte, sans avoir eu la délicate gentillesse de l’ouvrir avent, ton comportement de chat égocentrique et lunatique m’exaspère, si tu avais écouté se discoure long et chiant, j’expliquais comment faire si un jour, vous avez à vous battre contre moi, mais assez palabré pour ne rien dire, je suis plus que d’accord avec toi, les rebelles se sont fait botter le cul d’une façon phénoménale, je n’ai jamais fait partie des rebelles, et aux finales, j’en suis bien contente, car après une humiliation pareille, je me serais juste pendu.. »

Dans un mouvement de main qu’elle avait fait, Pyro laissa 3 griffures assez profondes dans la table. Biens qu’elle fût capable de voir dans le futur, elle ne pouvait pas obtenir si facilement des renseignements sur ses ennemies, elle dut ravaler un peu de sa fierté pour prononcer ces mots.

« L’air de rien, on va avoir besoin de tes compétences pour avancer, sans ça, nous serons aveugles et puis avec un visage si mignon que le tien, tu ferais une bonne déléguée pour représenter notre petit groupe au conseil de classe du cercle, alors s’il te plaît reste. »

Les dernières paroles de Pyro furent beaucoup plus discrète que les autres, elle n’aimait vraiment pas demander poliment ou même demander quand elle voulait quelque chose. Elle resta assez discrète le reste de la conversation tout en observant Stan, il avait bien l’odeur et l’apparence d’un humain, mais il y avait bien une présence proche de lui, la même qui l’avait forcé à fuir le combat dans la forêt pourtant, il ressemblait vraiment à un humain des plus banale.La suite de la conversation, la jeune vampire resta perdu dans ses pensées, elle devait absolument retrouver Néro , si elle devait par hasard se retrouver dans un combat singulier contre Bran ses grenades ne lui serait que peut utile, il lui fallait un peu d’entraînement au combat à main nue, elle avait déjà tenté plusieurs fois de le contacter, mais sans aucun succès. Elle profita, d’un instant de silence pour s’adresser à Bran.

« Ne te fais pas trop attendre, je n’ai que très peu de patience et je ne pourrais me retenir de faire exploser quelque chose. »
HRP:
Spoiler:
J'ai attendu de voir si Alastor était revenu, mais apparemment, il est absent depuis un moment déjà.

~~~~Signature~~~~

Je m'abandonne dans la rivière de la folie.
Cattleya Neuhart
Cattleya Neuhart
Messages : 20
Date d'inscription : 11/01/2016

Feuille de personnage
Particularité: Régénération cellulaire améliorée
Emploi: PDG d'une entreprise de prêt à porter
Rang:

Message par Cattleya Neuhart le Mer 27 Avr - 11:04

Revenir en haut Aller en bas

Evidement, il n’allait pas la laisser partir aussi facilement. Mais s’il l’obligeait à encore écouter les âneries de la vampire, elle se transformerait en chatte pour se barrer dans un coin de la maison et s’y cacher. Son image en prendrait évidement un coup mais elle préférait ça plutôt qu’écouter des choses qui n’avaient que peu d’intérêts pour cette réunion. Cattleya resta sur place, sans bouger quand le loup décida de reprendre la parole. Elle voulait qu’il ait quelque chose d’important à dire et qu’il n’agissait pas simplement comme ça pour montrer aux autres qu’il ne voulait simplement pas qu’on lui manque de respect. Mais le respect, chez la chatte, ça s’acquérait avec du temps... Si son hacker pouvait avoir ses informations ?

« C’est parfaitement possible. »
Répondit-elle simplement.

Pourquoi en dire davantage ? Ils semblaient tous avoir envie d’être celui qui ouvrirait la bouche pour parler le plus -sauf Stan qui restait bien silencieux et elle appréciait ça- et ça l’énervait. Ne pouvaient-ils pas trier les informations qu’ils voulaient communiquer, en des phrases concises et courtes ? Peut-être avait-elle tout simplement l’habitude des réunions avec Sorën et les autres... Elle se mordit légèrement la lèvre inférieure à cette pensée et la regretta aussitôt. Elle ne faisait que penser au vide qu’ils avaient laissé quand elle était partie et ce n’était pas le moment. Et voila que Pyro venait l’aider à sortir de ses pensées en s’adressant directement à elle. Cattleya se tourna légèrement pour la regarder, donnant son dos au loup sans craindre une attaque, puisque ce ne serait pas dans ses intérêts. Sa queue continuait de battre l’air, signe que son agacement n’était pas encore passé. Ses mots coulèrent sur elle, ennuyée qu’elle continue avec ses discours à rallonge pour pas grand chose. Tant de temps perdu pour au final ne rien dire de très important. Comment se battre contre elle ? Pauvre petite. Elle n’aurait qu’à la vendre au Cercle pour qu’ils fassent le sale boulot et travailler avec elle lui donnerait toutes les informations nécessaires pour la faire tomber. Avoir besoin de ses compétences ? Sérieusement ?

« Pourquoi je serais ici si vous n’aviez pas besoin de moi ? C’est évident qu’on a tous un rôle à jouer ici. Alors garde tes belles paroles pour toi. Vous faites perdre du temps à discutailler de la sorte. »


Non, elle ne répondait rien aux autres sujets abordés par la vampire. Elle resterait avec eux jusqu’à ce qu’ils lui montrent qu’ils n’étaient pas ceux qu’elle cherchait, ou qu’elle se trompait et qu’ils avaient réellement des capacités. Mais dans toutes les circonstances, personne ne lui dirait quoi faire, même si c’était demandé de façon faussement aimable.

Elle inspira finalement en faisant de nouveau face à Bran, qui s’était mis sur le côté pour la laisser passer.

« Je viendrais déposer les portables dans la semaine, ainsi qu’un ordinateur codé avec les informations que mon hacker obtiendra de nos cibles. »
Lâcha-t-elle pour clore cette entrevue, pour sa part. Elle se tourna ensuite vers Stan, ce n’était pas ses affaires mais il ne pouvait pas non plus rester habiller de la sorte lorsqu’il sortait. Ca pouvait attirer davantage l’attention. « Il y a des affaires propres dans la chambre du fond, à l’étage, je pense que ça devrait t’aller au niveau de la taille. »

De quoi elle se mêlait ? De rien. Elle faisait qu’énoncer les faits. Et sur ses mots, elle sortit de la pièce, retira la chemise qui lui servait de vêtement pour la poser sur un meuble de l’entrée et disparut une fois la porte de la demeure ouverte.


~~~~Signature~~~~

Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Les voies de la damnation - les cendres de Middenheim
» Sommes-nous pareil?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avventura :: Archives de l'Avventura :: Ancienne archive 2009~2017 :: Archives RPs-