Drôle de rencontre [PV Lina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez|
Rémio
avatar
Messages : 399
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Particularité: maitrise la foudre
Emploi: Etudiant
Rang:

Message par Rémio le Ven 4 Sep - 0:07

Revenir en haut Aller en bas
Plusieurs semaines s'étaient écoulés depuis la fin du conflit entre le Cercle et les Rebelles. Même après tout ce temps, l'élémentaire ne parvenait pas à oublier sa défunte amante qui avait décidé de quitter le monde des Hommes pour retourner à son état initial... Rémio avait beau se ressasser la scène un millier de fois dans sa tête, il n'arrivait tout simplement pas à l'accepter. Pendant que d'autres auraient noyé leur chagrin dans l'alcool, l'ancien elfe avait préféré noyer le sien dans l'entrainement intensif. Il était à présent un soldat du Cercle. Quand bien même il y était entrer à la base pour retrouver la femme qu'il aimait, il n'avait pas eu envie de briser son serment après avoir été témoin de la mort d'Ewilan. C'était par une des dernières chaudes journées d'été, que le jeune homme faisait son jogging dans la plaine, un des seuls moments où il arrivait un tant sois peu à se vider l'esprit. A chaque seconde où Rémio relâchait un tant sois peu ses efforts, il repensait à cette scène tragique qui à présent hantait ses journées comme ses nuits. A chaque fois qu'il y repensait, Rémio ne pouvait que serrer les dents et les poings en songeant à son impuissance. Aurait il pu convaincre Ewilan de rester? Est ce que son départ était de sa faute? Les yeux de l'ancien elfe redevenaient humides rien qu'en y repensant. Au niveau des mains de l'élémentaire, on pouvait distinguer deux gants blancs. Depuis les évènements du conflit où Rémio avait failli tuer cette fille vampire, le jeune homme s'était juré de toujours avoir ces gants sur lui pour pouvoir catalyser son pouvoir. Au même moment où son esprit recommençait à vagabonder dans de tristes songes, ses jambes qui elles n'avaient pas arrêté de courir heurtèrent un obstacle inattendu. Sans avoir le temps de réagir, le jeune homme se vautra lamentablement par terre, entrainant dans sa chute l'autre personne. Après s'être relevé en ayant enlevé la poussière de ses vêtements, Rémio prit une pause embarrassé en s'adressant à la malheureuse victime de son étourderie.

Désolé...

Bredouilla t'il en regardant la personne concernée. Il se rendit alors compte qu'il s'agissait d'une femme. D'apparence très jeune, celle ci semblait également un peu sonnée par ce qui venait de se passer mais rien ne pouvait présager la réaction qu'elle aurait une fois qu'elle aurait retrouvé ses esprits. Espérant échapper à d'éventuelles réprimandes, Rémio tenta de se faire pardonner en lui tendant la main pour l'aider à se relever.

Rien de casser?


Demanda t'il avec un air légèrement inquiet. Si quelqu'un d'autre finissait à l’hôpital par sa faute, il était sur de ne jamais s'en remettre. Une fois la jeune femme à nouveau sur ses deux jambes, l'élémentaire de foudre s'excusa encore une fois. Après mure réflexion il se demanda ce que cette personne était venu faire ici. Il venait souvent courir dans le coin et pourtant il ne voyait pas souvent du monde dans les environs. Pour être dans un tel endroit et en plein soleil, elle n'était surement pas une vampire en tout cas. Elle semblait dégager quelque chose de surnaturel, comme si elle n'était pas une humaine même si elle en avait pourtant tout les attraits. Ne sachant comment réagir face à cette personne, Rémio se contentait désormais d'attendre ses réactions tout en l'observant attentivement.

~~~~Signature~~~~

Invité

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:21

Revenir en haut Aller en bas
Aujourd'hui, Lina ne travaillait qu'à partir du soir et avait donc tout son temps libre pour s'occuper pendant cette journée. Elle commença d'abord par faire la grasse matinée, comme n'importe qu'elle personne l'aurait fait, vu qu'elle adorait dormir. Mais une fois lever, elle ne savait pas vraiment quoi faire. Il était 11h et elle avait le temps de faire pleins de choses. Allant d'abord s'habiller, enfilant une chemise blanche et un slim noir, elle se posta devant son miroir pour se regarder, une petite grimace boudeuse ornant son visage parfait et qui la faisait plisser ses yeux vairons. Elle n'arrivait pas vraiment à profiter de la vie, ne sachant pas vraiment la mener. Elle avait apprit des choses hier soir, sauf que cela l'avait perturbée au plus haut point et ne savait pas si elle devait faire sa fameuse mission ou complètement s'en détourner. Voila qu'elle se remettait à hésiter entre deux choix différents, mais cette fois-ci ils étaient liés. Si elle devait faire sa mission, il semblait logique qu'elle devait aller dans le camp du Cercle malgré le fait que certains darkness le compose. Mais si elle la reniait totalement pour se concentrer uniquement sur les lycans, il était beaucoup plus sage de se rendre chez les Rebelles mais là, même problème, il y en avait aussi bien dans ce camp, que dans l'autre. Elle secoua violemment la tête avant de se masser les tempes. Elle réfléchissait trop et elle avait besoin de s'éloigner et de se détendre.

Elle s'empara donc de son sac qu'elle plaça son épaule et décida donc de quitter la ville pour une fois. Elle n'avait pas envie de prendre sa voiture alors elle y alla à pied, ses écouteurs placés dans ses oreilles et qui diffusaient une musique relaxante qui lui permettrait de ne pas se faire envahir par toutes les questions qui l'assaillaient depuis qu'elle avait quitter son lieu de travail. Un soupire fendit ses lèvres, son regard parcourant le paysage qui changeait au fur et à mesure qu'elle s'éloignait de la civilisation et ce n'était pas plus mal. Changer d'endroit pourrait lui permettre de réfléchir de manière tranquille sans se faire embêter par les bruits environnants qui entourait son appartement. Une légère brise venait jouer avec ses cheveux châtains, ce qui la fit sourire. Elle se sentait bien jusqu'au moment où elle se fit percuter par quelque chose. Elle tomba au sol en lâchant un petit cri, ne sachant pas d'où cela venait. Finalement, son rêve de calme ne pourrait pas se réaliser et sans le vouloir, elle lança un regard mauvais au jeune homme qui l'avait fait tomber mais elle se radoucit bien vite, après avoir comprit qu'il ne l'avait pas fait exprès. Elle fit lentement glisser sa main droite dans la sienne, qui était tendu, afin qu'il l'aide à se relever. Elle sentit alors qu'il n'était pas vraiment heureux, comme si il était déprimé. Elle prit la parole, n'ayant pas pour habitude de parler à des inconnus en dehors de son travail.

- Non, ne vous en faites pas.. Mais.. J'ai l'impression que c'est vous qui avez quelque chose de casser.


La lightness se tut tout de suite après. Mais de quoi elle se mêlait, de toute façon ? Ce n'était pas ses affaires et par dessous, elle le connaissait même pas. Elle fit un geste désolée, ne sachant pas quoi dire de plus face à son intrusion dans la vie personnelle de l'homme qu'elle avait en face d'elle. Gênée, elle passa l'une de ses mains dans ses cheveux de manière nerveuse avant de se remettre à parler.

- Excusez-moi, cela ne me regarde pas et je n'ai pas envie de vous rendre triste, je déteste ça.. Mais bon, on ne choisit pas ce qu'on est, pas vrai ?


Lina lâcha un petit rire en essayant de détendre l'atmosphère du mieux qu'elle pouvait, le soleil caressant sa peau arrivant à lui donner un peu d'assurance et qui la revigorait énormément, ce qui la détendit et lui permit de profiter du bon temps malgré le fait qu'elle venait de commettre peut être une erreur avec ce jeune homme dont elle ignorait tout.
Rémio
avatar
Messages : 399
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Particularité: maitrise la foudre
Emploi: Etudiant
Rang:

Message par Rémio le Jeu 10 Sep - 23:37

Revenir en haut Aller en bas
La perspicacité de la jeune femme désarçonna brièvement le jeune homme. Comment pouvait elle savoir qu'il allait mal alors qu'ils venaient à peine de se rencontrer? Laissant de côté ces interrogations, Rémio lui lança un sourire qui se voulait réconfortant.

Merci pour votre sollicitude mais il n'y a rien, ne vous en faites pas.

Bien entendu le jeune homme mentait comme un arracheur de dents et si la jeune femme était aussi perspicace qu'elle semblait l'être, elle découvrirait sans problème qu'il s'agissait d'un mensonge. Bien vite la demoiselle s'excusa pour sa curiosité d'une manière nerveuse. Rémio se contentait de la regarder en souriant. Quelque part c'était toujours plus réconfortant d'être avec un inconnu qui s'avérait être quelqu'un d'agréable plutôt que tout seul perdu dans ses pensées. Cependant, depuis la tragique scène dont il avait été témoin, l'élémentaire n'avait plus adresser la parole à quiconque. D'une certaine manière, il s'était renfermé sur lui même pour s’immuniser contre tout autre type de douleur. Le soldat du Cercle refusait la pitié de qui que ce sois, il avait décidé d'arrêter de se lamenter depuis bien longtemps et pourtant chaque jour il devait retenir de pleurer la perte de son aimée. Après quelques minutes de silence, l'ancien elfe entama de répondre à son interlocutrice.

Non en effet on ne choisit pas... Ce que l'on devient nous est le plus souvent imposé par la force des choses.

En disant cela, le jeune homme se rappelait de sa transformation en élémentaire. Lui qui n'était autrefois qu'un simple elfe venant d'un clan habitant dans une forêt loin d'ici, s'était retrouvé mêlé à des situations plus dingues les unes que les autres jusqu'à finir par se faire tuer par un hybride pour renaitre ensuite sous les traits d'un élémentaire. D'un air amère, Rémio se disait que si son histoire était adapté en roman, personne ne voudrait croire que de telles choses soient réelles en les qualifiant de sornettes. Mais de toute manière, peut importait l'avis des autres. l'élémentaire de foudre avait cessé de se préoccuper de toutes ces futilités. Il avait à présent perdu tout but dans la vie, il se sentait vide et sans objectif, sans réelle raison d'être.

Dites moi... Vous ne vous êtes jamais retrouvé dans une situation où vous n'aviez plus foi en rien? Comme si vous aviez perdu un être important pour vous et que plus rien n'avait d'important après ça?

Demanda d'un air solennel l'ancien elfe. Subitement il se rendit compte qu'il venait de poser une question assez personnelle alors qu'il ne connaissait toujours pas la personne à qui il avait affaire. Sous ses airs de femme sympathique, il s'agissait peut être d'une Rebelle qui avait entendu parler de lui après les évènements du conflit et venait pour l'assassiner. Remarque, c'était peu probable étant donné le hasard monstrueux par lequel ils s'étaient rencontrés. Mais toujours est il, que l'élémentaire préférait ne pas trop en révéler sur lui.

Désolé... Je n'aurais pas du vous poser cette question.

Aussitôt le jeune homme se remit à utiliser ses jambes pour reprendre son jogging. En regardant derrière lui, il eut tout de même des remords à repartir comme un voleur après tout ça et proposa donc à la demoiselle:

Vous voulez m'accompagner? J'essaierai de ne pas aller trop vite pour qu'on puisse se balader au même rythme.

~~~~Signature~~~~

Invité

Message par Invité le Sam 19 Sep - 15:35

Revenir en haut Aller en bas
Lina avait bien conscience qu'elle s'était montrée très indiscrète en renvoyant une telle réponse au jeune homme qui lui faisait face. Normalement, ce n'était pas son genre de rentrer dans l'intimité des gens préférant plutôt rester silencieuse et observer le monde autour d'elle. Sauf que cette fois, elle n'avait pas pu retenir sa phrase, ce qui l'avait interpellé. C'était sûrement parce que maintenant, elle était ainsi et elle comprit qu'elle ne pourrait jamais vraiment contre sa nature, à moins de devenir vraiment une femme méchante, ce qui était plutôt tentant quand elle s'entendait parler. Heureusement, il venait de lui affirmer qu'il n'avait rien. Le problème ? Elle n'arrivait pas du tout à le croire. Son esprit lui disait clairement qu'il mentait et qu'en réalité, il allait mal. Sauf qu'elle, elle n'avait jamais réconforté quelqu'un et elle n'aimait pas forcer quelqu'un à lui raconter ce qui n'allait pas. C'était sa vie, pas la sienne et elle espérait vraiment que les instincts de sa nouvelle condition se calmerait puisqu'elle n'appréciait pas de sentir ces choses-là chez des personnes qu'elle ne connait pas. Même si il aurait fait partit de sa famille, elle n'aimerait pas sentir ses émotions etc. De plus, elle se mettait à sa place. Cela devait être franchement perturbant que quelqu'un devine qu'on déprime. Elle se serait même énerver.

- Vous avez raison. Si j'avais eu le choix, je ne serai pas ainsi. Mais je pense que dans la mort, notre libre-arbitre nous est retiré tant on veut vivre.


La lightness disait plus ça pour elle que pour l'homme qui devait peut être se demander si elle était folle ou non. Mais elle, dans sa tête, elle revoyait exactement le moment où une silhouette lumineuse s'était approchée d'elle, dans le but de lui demander de continuer ce qu'elle n'avait pu finir, alors qu'elle était censé mourir après avoir été percuter par cette voiture qui était conduite par un ivrogne. D'ailleurs, elle ne l'avait pas revu, ni rien. Mais elle avait entendu dire qu'il s'était suicider quand on lui avait dit qu'elle était morte Au départ, elle avait été comme attrister puis cela lui est bien vite passer au dessus de la tête. C'était son problème, elle, le sien, c'était de ne pas savoir pourquoi elle était revenue à la vie. Mais les choses avaient été éclaircies et c'était tant mieux, elle n'aurait plus à s'inquiéter pour ça. Il ne restait plus qu'à décider de ce qu'elle voulait faire dans cette nouvelle existence. La question prononcer la tira de sa rêverie et elle posa un regard intriguer sur le jeune homme qui s'excusa tout de suite après avant de prendre la fuite. Du moins, elle le voyait comme ça. Mais comme mut par la pitié de la laisser toute seule ici, elle le vit se retourner et lui demander si elle voulait l'accompagner. Elle hocha la tête en le rejoignant.

- Pourquoi pas, cela pourrait être sympathique. Il y a bien longtemps que je ne me suis pas défoulée en courant.


Elle se tut quelques instants, hésitant à répondre à ce qu'il lui avait demander avant de partir. Elle poussa un long soupire en tournant la tête vers la sienne, essayant alors de lui répondre du mieux qu'elle pouvait.

- Je sais que nous ne nous connaissons pas, mais cela m'est arriver. Mon frère est partit de la maison, me laissant seule avec nos parents qui s'entre-déchiraient. Mon père a finit par partir et j'ai préféré rester avec ma mère. Mais.. Rien ne s'est passé comme prévu et je me suis fait battre par elle pendant longtemps, jusqu'à ce qu'un voisin finisse par alerter la police. Je ne sais pas ce qu'elle est devenu mais je me souviens que mon frère avait totalement ignorer mes appels à l'aide. La seule fois où j'avais entendu sa voix, c'était pour me dire qu'il ne voulait plus me parler. Il m'avait trahie pour une blonde qui l'avait convaincu d'aller s'installer ailleurs. Je l'ai perdu et je m'étais complètement laisser faire par ce qui avait été autre fois ma maman. Je pensais juste à la mort, qui n'est arriver que bien plus tard, malheureusement.

Lina finit par se taire, ayant conscience qu'elle venait de révéler une grosse partie de son histoire qu'elle n'avait jamais dite à qui que ce soit. C'est juste qu'il lui donnait envie de parler, de se confier. Et puis, le soleil l'aidait à apaiser son coeur qui battait douloureusement. En tout cas, elle espérait qu'il ne lui en demanderait pas plus, vu que cela faisait vraiment mal d'en parler. Ce qui était sûre, c'est qu'elle ne lui demanderait pas pourquoi il était ainsi et pourquoi il lui avait posé cette question remplie de sous entendu. Elle préféra conserver le silence, attendant qu'il se décide à parler.
Rémio
avatar
Messages : 399
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Particularité: maitrise la foudre
Emploi: Etudiant
Rang:

Message par Rémio le Lun 28 Sep - 18:38

Revenir en haut Aller en bas
Tandis que les deux protagonistes couraient au même rythme, la jeune femme entama le récit de son passé. Rémio fut surpris d'entendre la demoiselle se confesser autant alors qu'ils ne se connaissaient pas mais écouta avec attention tout ce qu'elle lui dit avant de la regarder d'un air songeur. Tout comme lui, elle n'avait pas eu un passé facile, mais quelque chose dans son récit avait en particulier fait réagir l'élémentaire. A en croire la façon dont elle l'avait raconté, elle aurait déjà elle aussi connu la mort. Rémio savait pertinemment qu'avec tout les vampires et autres créatures revenues d'entre les morts, il était loin d'être le seul rescapé de la faucheuse mais ça lui avait tout de même fait un choc d'entendre ça alors que cette personne n'avait rien d'un vampire, d'autant plus qu'un vampire aurait brulé au soleil tant celui ci tapait fort aujourd'hui. Après que la jeune femme ait finit sa tirade, l'ancien elfe chercha bien ses mots avant de lui répondre.

Votre famille a été cruelle envers vous... Là d'où je viens la notion de famille est sacrée et un tel comportement aurait été inenvisageable. Certains humains sont bien plus ignobles que tout ce qu'on raconte sur les lycans où les vampires.

Bien entendu, par cette phrase Rémio sous entendait clairement sa non appartenance à la race humaine. De toute façon ses oreilles bien plus pointues que la normale, soulignaient son appartenance à la race elfique, bien qu'il ait ensuite changée de statut en mourant, son physique restait celui d'un elfe. En entendant cette histoire, Rémio se rendait compte qu'il se lamentait beaucoup trop sur son sort alors que certaines personnes comme Lina avaient eu un passé tout aussi difficile et parvenaient malgré tout à rester joyeux et souriants. L'élémentaire se disait qu'il aurait mieux fait de prendre exemple sur elle, cependant la blessure au cœur qu'il avait subie était encore bien trop fraiche pour qu'il puisse totalement se ressaisir à l'heure actuelle. Ce n'est pas pour autant qu'il comptait cesser son combat pour le Cercle, car il considérait que c'était une sorte d'héritage laissé par Ewilan et qu'il devait continuer le travail qu'elle avait entamé pour la reconnaissance des élémentaires.

Merci de vous être confiée à moi, je sais que nous ne nous connaissons pas mais votre confiance me  touche.

Après cette phrase, le jeune homme interrompit sa course pour se reposer et reprendre son souffle, mine de rien il courait depuis un bon petit moment et il n'avait ni l'endurance d'un vampire et encore moins celle d'un lycan. Se rendant compte que la jeune femme à ses côtés lui avait raconté une bonne partie de sa vie, il jugea qu'il devait en faire de même, histoire de ne pas offenser la confiance que cette personne avait placée en lui.

Pour ma part, j'ai grandi dans une forêt. Je faisais partie d'un clan elfique, qui s'était installée bien loin de cette ville. Je n'ai jamais subi de mauvais traitements de leur part et je pense pouvoir dire sans hésiter que j'ai eu une enfance heureuse. C'est depuis que je suis arrivé dans cette ville que les choses ont dégénéré. J'ai un âge bien plus avancé que mon apparence pourrait faire croire, mais quand je venais d'arriver ici, j'étais comme une sorte de grand enfant perdu et naif. Je n'aurais jamais pu imaginer tout ce qui se passerait ensuite...

Si l'élémentaire se risquait à tout lui raconter, il y aurait de grande chances pour que celle ci le prenne pour un fou. Son histoire était si bizarre, si improbable, qu'il fallait vraiment avoir un esprit ouvert pour pouvoir le croire. Il ignorait tout de cette femme, de pourquoi elle s'était confiée à lui et surtout pourquoi l'histoire de l'ancien elfe l'intéressait autant.

Vous semblez être du genre altruiste non? J'ai rarement rencontré des personnes aussi soucieuses de leur prochain que vous.

Renchérit il avec un léger sourire. Au moins cette conversation avait le mérite de lui redonner un peu de gaieté, même si cette sensation finirait par disparaitre quand il se retrouverait de nouveau seul avec ses souvenirs et ses remords.

~~~~Signature~~~~

Invité

Message par Invité le Mar 10 Nov - 23:31

Revenir en haut Aller en bas
La jeune femme avait l'air légèrement stupéfaite en entendant le récit de la vie du jeune homme avec qui elle était et qui s'était arrêté pour pouvoir lui raconter une partie de ce qu'il avait vécu, comme elle venait de le faire. Elle s'était alors arrêté à ses côtés, ses yeux vairons regardant son visage avec une certaine douceur, le soleil venant faire briller quelques mèches de ses cheveux tandis qu'une légère brise s'engouffrait dans ces derniers. Elle ne savait pas vraiment trop quoi répondre, si ce n'est que cela lui semblait normal de s'inquiéter de son prochain quand celui-ci paraissait aller mal. Et c'est ce qu'elle sentait, comme si Rémio avait en lui une blessure qui mettrait du temps à guérir. Le problème était qu'elle aimerait l'aider mais elle ne savait pas comment. Elle aussi aurait aimer qu'on l'aide à tout surmonter et à faire face à sa nouvelle vie mais tout le monde n'avait pas cette chance et si elle ne l'avait pas eu, quelqu'un d'autre pourrait l'avoir. Elle glissa alors doucement sa main droite contre son épaule gauche en lui servant un délicat sourire.

- On peut dire que je le suis, oui, même si je vais vous avoué que je suis complètement perdue depuis que je suis arrivée ici. Haine et amour se bousculent en moi et j'espère vraiment que j'arriverai à trouver la voie qui me parait la plus juste.

Lina se tut alors, relevant son regard vers le ciel un court instant, l'air de réfléchir. Il était vrai que de rejoindre les Rebelles était tentant car c'était le groupe le plus facile à choisir. Mais sa nature la poussait à faire le bien de manière naturelle et elle ignorait comment un lightness pouvait choisir la haine plutôt qu'autre chose. Sauf que tout était possible et le jeune homme en était la preuve. Elle ne savait pas que les Elfes avaient exister et elle se demandait si il en était toujours un. Elle n'en avait pas vraiment l'impression mais elle pouvait toujours poser la question.

- Êtes-vous toujours un Elfe ? Car il me semble qu'il y en a plus.. enfin, je crois. Peut être que je me trompe. En tout cas, il est intéressant de rencontrer quelqu'un comme vous. Oh, et, j'oubliais.. Je ne vous ai pas dit comment je m'appelais ! Je me nomme Lina Strauss, je viens d'Allemagne.

Elle glissa une main dans ses cheveux pour les repousser en arrière, ayant complètement oublier de se présenter, ce qui n'était pas tout à fait convenable puisqu'elle appréciait la compagnie de la personne qui était avec elle, malgré le sentiment désagréable qui l'habitait. Elle aimerait vraiment l'apaiser d'une quelconque manière, du moins pour un moment. Alors, elle retira sa main droite de son épaule pour venir la glisser contre sa joue, cherchant alors à lui transmettre quelque chose de doux, qui lui ferait du bien et qui l'apaiserait sûrement. Elle n'avait jamais fait ça et espérerait que ça marcherait. Sinon, elle se demandait à quoi elle servait à part se nourrir des bonnes émotions.. Elle lâcha alors un soupire en abaissant sa main.

- Pardonnez-moi de m'être permit de vous touchez. Je voulais juste essayer quelque chose.. Sinon, je n'ai pas envie de vous laisser seul. Vous ne voudriez pas venir prendre un café ou quelque chose dans le genre ? Enfin, si vous en avez envie, je ne vais pas vous forcez à rester avec moi !

La lightness lâcha un petit rire gêné en détournant le regard vers l'immensité de la plaine, la parcourant lentement des yeux sans osé le regarder à nouveau, comme si elle craignait de le voir la prendre pour une folle.

Spoiler:
Excuse-moi d'avoir fait quelque chose d'aussi petit, mais je n'ai pas vraiment le temps, je suis débordée par le travail et mon imagination fait des siennes.. Mais ne t'en fais pas, je ferai un truc beaucoup mieux lors de ma prochaine réponse.
Rémio
avatar
Messages : 399
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Particularité: maitrise la foudre
Emploi: Etudiant
Rang:

Message par Rémio le Dim 29 Nov - 12:04

Revenir en haut Aller en bas
Même si Rémio ne pouvait comprendre pleinement les tourments de la jeune femme, il appréciait sa compagnie et cela lui suffisait largement. Les minutes défilaient tandis que les deux protagonistes discutaient de façon calme et posée à l'image du paysage qui lentement mais surement se couchait pour laisser place à la nuit.

J'espère qu'un jour vous trouverez vous aussi votre propre voie.

La seconde phrase de la jeune femme désarçonna légèrement l'élémentaire qui ne s’attendait pas à une telle question. Comment avait elle deviné qu'il n'était plus un elfe? A aucun moment il ne lui avait révélé ce fait pourtant. C'était vraiment perturbant d'être face à une personne qui semblait lire en vous comme dans un livre ouvert. Il ne fut pas capable de répondre sur le coup à l'interrogation de la demoiselle et la laissa donc terminer sa tirade sans l'interrompre une seule fois. Après que celle ci eu fini, il regarda un instant l'horizon comme ci ce dernier pouvait lui donner l'inspiration qu'il recherchait, avant de répondre à la Lightness.

Je ne suis en effet plus un elfe, je ne sais même pas comment vous avez fait pour le deviner et j'avoue que cela me perturbe. En tout cas, enchantée Lina. Je m'appelle Rémio...

Devait il lui dire qu'il était un élémentaire? C'était peut être un peu trop personnel de révéler ce genre de chose lors d'une première rencontre. Mais après tout ils étaient bien parti pour avoir une longue discussion sur des sujets plus ou moins intimes alors autant mettre les pieds dans le plat d'entrée de jeu.

Je suis un élémentaire! Çà n'a pas toujours été le cas, jusqu'au jour où j'ai été "assassiné" puis ramené d'entre les morts par une force mystérieuse qui m'a offert ce don. Les gants que j'ai aux mains sont faits exprès pour canaliser mes pouvoirs et empêcher que ces derniers deviennent incontrôlables. Vous devez me prendre pour un fou maintenant j'imagine...

Pour toute réponse, il sentit la main délicate de son interlocutrice se poser sur son épaule pour ensuite lentement remonter vers sa joue. A cet instant, le jeune homme sentit un inexplicable sentiment de bonheur et de quiétude l'envahir. Cela lui rappela les journées ensoleillées aux côtés de sa défunte amante. Quelles merveilleuses journées ces deux là avaient pu passer ensemble, à se chamailler pour un rien et à rire aux éclats en toute innocence, avant que le conflit entre le Cercle et les Rebelles ne lui ôtent définitivement tout ces précieux moments... Quand l'étrange créature à qui Rémio faisait face retira ses mains de lui, l'ancien elfe sentit cet éphémère sentiment de joie s'envoler aussi vite qu'il était arrivé. D'abord déçu d'avoir été privé aussi brutalement de ces doux souvenirs, il se posa ensuite encore plus de questions quant à l'identité de cette femme.

Je veux bien prendre un café avec vous mais maintenant que je vous en ai dit autant à mon sujet, il faudrait que vous me disiez aussi plus en détails ce que vous êtes exactement, après ce qui vient de se passer vous n'arriverez pas à me faire croire que vous êtes une simple humaine.

Continuant leur conversation, les deux compères se dirigèrent alors en ville.

Spoiler:
On continue notre rp en ville? On a qu'a clore le rp ici et tu m'enverras un mp quand tu auras posté la suite en ville^^.

~~~~Signature~~~~

Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bonjour! je suis Élina Lorsa [validée]
» [RP] Boulangerie chez Lina et Arnoldo "L'amour du pain"
» Lettre à Lina
» Célina Ritana
» Quand on vous dérange en pleine lecture. [Heaven]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Avventura :: Archives RPs :: Rp en suspens-