[EVENT] Au contact! [Natsume Kageya / Alexandre Varko] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez|
Invité

Message par Invité le Mer 3 Juin - 13:20

Revenir en haut Aller en bas

Alors que la nuit étendait ses ombres sur Avventura, une grande effervescence régnait dans les garages du Cercle. Des ordres fusaient, des soldats en armes s'activaient, se regroupant par unités pour embarquer dans les véhicules blindés ornés du symbole de l'organisation.

Sanglé dans une tenue d'assaut, Alex était adossé à un mur légèrement à l'écart, observant les préparatifs.



L'ambiance éveillait en lui une foule de souvenirs. D'une autre guerre, où il se battait contre le même ennemi. La rébellion. Les terroristes.
Aujourd'hui, le Cercle semblait avoir enfin décidé d'en finir une bonne fois pour toute avec ces dégénérés. L'ancien officier sourit à l'idée qu'il aiderait à donner le coup de grâce à ceux qui avaient mis en échec son ancienne unité.

Il laissa la rumeur martial pénétrer son esprit et son corps, le faisant frémir. En lui, la bête frémissait, à l'unisson du soldat qu'il était. Il ne ressentait aucune peur, au contraire. Il avait hâte de monter à l'assaut et de massacrer ces monstres. Comme au bon vieux temps...
Finalement il avait eu raison de rejoindre le Cercle. S'il n'avait pas encore trouvé de rédemption, l'organisation lui avait finalement offert sa guerre sur un plateau, et sauvé de la lente décadence qui le rongeait depuis qu'il avait rejoint les unités régulières.
Une sonnerie courte retentit dans les hauts parleurs, signalant l'imminence du départ.

Le Lycan engagea un chargeur et arma son fusil d'assaut P90, puis vérifia son pistolet et son poignard. Une fois ce contrôle effectué, il remit son arme principale dans son dos et se dirigea vers les véhicules de transport blindés.
Contrairement à l'époque de la force spéciale, il ne commandait pas une unité de soldats. Son statut d’Élite du Cercle le lui aurait permis, mais il s'était proposé pour une autre mission...

Les soldats avaient presque fini d'embarquer, mais un militaire cagoulé se tenait à l'arrière d'un des véhicules. Il semblait attendre quelque chose ou monter la garde. Contrairement à la plupart des autres, son chargeur était déjà engagé sur son fusil, et il était paré au combat.
Alex alla droit sur lui.

-Il est déjà à bord?
-Oui Monsieur.

Il salua le soldat de la tête, qui se dirigea vers un autre transport. Le Lycan le suivit des yeux quelques secondes, puis il ouvrit la porte blindée et grimpa à bord.
Les sièges du transport étaient presque tous vide, puisqu'un unique passager était installé.

Sans hésiter, Alex vint s'asseoir en face de lui, son fusil en bandoulière devant lui. Il tendit une main gantée vers son compagnon de voyage.

-Capitaine Alexandre Varko, Élite du Cercle se présenta-t-il d'un ton cordial sans ôter sa cagoule. Ravi de faire votre connaissance.

Quelques secondes plus tard, le véhicule s'ébranla, prenant sa place dans la colonne de blindés qui se dirigeait vers la sortie de la ville.
Le Lycan profita de la lumière tamisée pour tester rapidement les lunettes de vision nocturne qu'il pouvait rabattre sur son œil gauche. Vision nocturne, vision thermique... Tout fonctionnait.
Visant le sol, il épaula son fusil mitrailleur, testant les différents filtres sur sa lunette réflexe. Puis il sortit un silencieux et le vissa soigneusement sur le canon.
Tout au long de l'opération il avait gardé un œil sur l'homme assis en face de lui.

L'espion. Celui qui avait rendu toute cette opération possible, et qui pouvait aussi bien les mener dans un piège.
Alex avait insisté auprès de la représentante Calypso Vangelis, chef des forces armées du Cercle, pour être placé en binôme avec lui. Autant pour le surveiller que pour s'assurer qu'il reste en vie.
Ils avaient besoin de tous leurs combattants, mais si plus tard des survivants se regroupaient il pourrait à nouveau se rendre utile.

-Il parait que vous connaissez les lieux, finit-il par lâcher. Selon vous, quel est le meilleur angle d'approche pour nous? En se séparant du gros des troupes on peut sûrement surprendre quelques rebelles avant qu'ils ne comprennent dans quel camp vous êtes.

En outre si ce dernier préparait un coup tordu, il n'aurait qu'un seul ennemi à piéger. Résistant et bien armé.
Natsume Kageya
Ancien ou
avatar
Messages : 1216
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 25
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle

Message par Natsume Kageya le Jeu 4 Juin - 18:40

Revenir en haut Aller en bas
Non vraiment, il ne pourrait pas s’habituer à l’absence de son amie. Comment diable Maria pouvait-elle laisser passer une chance pareille ? Elle et lui savaient quelles étaient leurs véritables cibles et cette mission aurait pu leur permettre d’obtenir les informations dont ils avaient besoin. Ou plutôt, celles que désiraient le garçon. Une fois le voile levé sur ses derniers souvenirs, il pourrait pleinement agir en connaissance de cause. Et tuer ceux qui l’avaient amené à se retrouver dans cette situation inconfortable. Marmonnant entre ses dents, Natsume s’était levé de son canapé pour se préparer comme tous les autres. Il ronchonnait encore quand on lui désigna l’un des véhicules blindés. Sans protester mais en lâchant tout de même un bâillement sonore, le darkness prit place. Le fait qu’il entre le premier dedans ne l’alarma pas outre mesure. Mais l’absence de coéquipiers dans le camion au fur et à mesure que des bruits de pas retentissaient à l’extérieur du véhicule, acheva de le mettre de mauvaise humeur. Il ne fallait être devin pour comprendre le message. Personne n’avait envie de se retrouver avec lui pendant le voyage, pensant qu’il les conduisait droit dans un piège ? Sauf que s’ils avaient été un peu plus malins, ils se seraient bousculés pour se trouver avec lui puisque seul son camion n’aurait pas été bombardé en cas de piège de sa part…

« Quelle bande de cons. »

Tant pis, il ferait le voyage en solitaire, ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Ses coéquipiers tellement confiants et solidaires se rendraient compte tôt ou tard de quel côté il était vraiment. Il n’avait qu’à prendre son mal en patience. Le jour viendrait où on lui ferait des excuses pour avoir douté de lui. Bon d’accord, peut-être pas immédiatement. Peut-être même jamais, surtout si ses aveux concernant la précédente représentante des lycans venaient à s’ébruiter dans leurs rangs. A cette idée, Natsume soupira bruyamment. Il ne pourrait pas échapper à son procès et pourtant, cette mission était l’opportunité rêvée pour se faire la malle hors de cette ville. Oui sauf qu’il laisserait Maria. Et il ne pourrait pas le supporter, elle qui avait déjà tant souffert de la disparition de son frère…

« Tu fais chier toi aussi. »

Son regard se porta résolument sur la vitre grillagée qui séparait ce compartiment de la cabine où se placerait le conducteur du véhicule. Seul espace permettant d’apercevoir l’agitation grandissante à l’extérieur du camion, l’albinos se perdit dans la contemplation de cette fourmilière grouillante de vie. Il n’avait qu’une hâte à cet instant : qu’ils se dépêchent d’aller s’installer dans leurs camions respectifs et que… Le bruit d’une poignée qu’on abaisse, le presque imperceptible grincement de la porte qui tourne sur elle-même. D’un mouvement rapide, Natsume darda ses iris couleur sang en direction du nouveau venu. Se serait-il finalement trompé ? A moins qu’on ne vienne simplement lui demander de quitter ce véhicule pour occuper une autre place ? Mais non, l’inconnu entra dans le camion à l’arrêt et s’assit même en face de lui. Un rebelle en puissance parmi les troupes du Cercle ? Cette idée aurait pu le faire sourire si l’autre n’avait pas choisi ce moment pour s’adresser à lui. Un capitaine ? On lui envoyait un putain de capitaine ? Mentalement, le darkness leva les yeux au plafond avant de serrer cette main tendue, fermement.

« Pas tant de chichi entre vous… S’ils vous ont mis dans ce camion, ce doit être pour une bonne raison. Personnellement, j’en vois deux : soit vous n’êtes pas vraiment apprécié, soit vous êtes là pour me surveiller… J’ai raison ? Bingo ! Oh et puis, ne prenez pas ce regard, vous n’êtes pas la seule élite capitaine. Natsume Kageya, joker du Cercle. Enchanté également. J’espère que nous ferons une bonne route ensemble ~ »

Sa dernière phrase dégoulinait d’ironie méprisable mais il ne s’attarda pas à détailler quelle serait la réaction de l’homme. A vrai dire, pour n’avoir fait qu’exprimer le fond de ses pensées sans véritable filtre, Natsume s’en moquait. Les deux interlocuteurs se dévisagèrent quelques instants en parfaits chiens de faïence avant que le véhicule ne se mette en route vers le lieu de leur destination. Laissant son nouvel ami vaquer à ses occupations de bon petit soldat obéissant, le garçon reporta son attention vers la vitre grillagée. Dehors, le paysage changeait progressivement. D’abord l’intérieur sombre des casernes du Cercle, puis la ville assoupie par une rude journée. Lentement, les immeubles et autres maisons cédèrent la place à une forêt d’arbres. Une forêt grise contre une forêt verte. Les bras croisés sur son torse, le darkness attendait simplement qu’ils arrivent à leur destination. Non pas que ce dénommé Varko semblait être un mauvais bougre ou que sa présence l’incommodait royalement mais il lui tardait de passer à l’action. On l’avait empêché – à plus ou moins juste titre – de traquer cet homme aux cheveux roux. A présent, il était libre d’agir comme il le voulait. Du moins, l’albinos en était intiment convaincu, loin de se douter des intentions de son interlocuteur à son sujet. En parlant de ce dernier, il fut le premier à briser le silence entre eux, une fois encore et le darkness lui jeta un bref regard avant de répondre :

« Je ne suis pas stratège Alex. Vous permettez que je vous appelle Alex hein ? Je me contente de suivre les ordres qui nous ont été communiqués et que je trouve intelligents pour une fois. Concentrer le gros des troupes vers un côté de la Grotte libérera l’accès à la véritable entrée. Les rebelles penseront que nous sommes ici pour ratisser la forêt jusqu’à l’aube, prêt à en découdre mais ils se tromperont lourdement. Puisque nous savons déjà où se trouve leur repaire et comment y accéder. »

Presque impressionné d’avoir aligné autant de mots à la suite pour satisfaire la curiosité d’un personnage aux intentions peu louables, Natsume marqua une pause. Un détail dans les propos de l’homme ne lui avait pas plu et il enchaîna alors, regardant son interlocuteur bien en face cette fois.

« Désolé de vous décevoir mais je combattrai ici en tant qu’élite du Cercle. Et pour ça j’utiliserai ma seconde forme, afin de préserver ma double-identité si jamais mes supérieurs avaient encore besoin de mes services. »

Pour qui se prenait ce type ? L’albinos ne réalisa pas immédiatement que cet homme aux méthodes plutôt viles, était en fait un parfait reflet de lui-même ? Combien de fois avait-il trompé, menti, poignardé dans le dos lorsqu’il était infiltré chez leurs adversaires ? Il était le premier à revendiquer les coups les plus bas pour parvenir à ses fins et il s’indignait d’entendre qu’on lui proposait de jouer sur la surprise provoquée chez leurs ennemis lorsqu’ils le reconnaîtraient ? Ridicule. Natsume serra les dents et détourna le regard. Non, il n’était pas faible. Mais il avait des doutes quant à l’extermination de l’opposition au cours d’une seule nuit. L’intolérance n’était pas un vice qu’on effaçait facilement des esprits. Les rebelles en étaient arrivés là. D’autres prendront la relève une fois leurs prédecesseurs tombés au combat. Ce n’était qu’une boucle sans fin et pourtant, le Cercle se battait pour enrayer ce système infernal. Y parviendrait-il un jour ? Nul ne le savait pour le moment. Et à en juger par certaines mentalités au sein de leurs opposants, l’organisation avait encore du pain sur la planche en la matière…

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Invité

Message par Invité le Sam 6 Juin - 0:45

Revenir en haut Aller en bas
Natsume lui lança un regard en coin avant de répondre à sa question.

-Je ne suis pas stratège Alex. Vous permettez que je vous appelle Alex hein ?

Le Lycan sourit mécaniquement sous sa cagoule.

-Je vous en prie.

Après tout ils allaient combattre côte à côte. Tant mieux s'il était capable d'utiliser ce diminutif simple au lieu de chercher un nom. D'ailleurs il devrait en faire de même... Quoi que le nom asiatique de son compagnon de route ne facilite pas cette entreprise.
L'autre enchaîna tandis qu'il y réfléchissait.

-Je me contente de suivre les ordres qui nous ont été communiqués et que je trouve intelligents pour une fois. Concentrer le gros des troupes vers un côté de la Grotte libérera l’accès à la véritable entrée. Les rebelles penseront que nous sommes ici pour ratisser la forêt jusqu’à l’aube, prêt à en découdre mais ils se tromperont lourdement. Puisque nous savons déjà où se trouve leur repaire et comment y accéder.

L'ex officier hocha la tête, pas aussi convaincu que son interlocuteur. Un accrochage de nuit en pleine forêt risquait de vite tourner au chaos. D'un autre côté un assaut direct risquait de causer de plus lourdes pertes qu'attirer une partie des ennemis hors de leur planque.
Il allait ajouter quelque chose, mais Natsume le prit de vitesse.

-Désolé de vous décevoir mais je combattrai ici en tant qu’élite du Cercle. Et pour ça j’utiliserai ma seconde forme, afin de préserver ma double-identité si jamais mes supérieurs avaient encore besoin de mes services.

Le ton était légèrement froid, peut-être parce que cela lui semblait évident. Alex acquiesça. Bon plan. Les éventuels survivants, fuyards ou absents seraient difficiles à débusquer et sans doute sur leurs gardes. Combattre sans griller sa couverture sonnait comme un bon plan.

-C'est reçu, lâcha-t-il en se laissant aller en arrière. Search and Destroy. Ça me conviens.

Le Lycan garda le silence pendant quelques minutes, observant l'infiltré.
Il était de taille moyenne et ne semblait pas particulièrement impressionnant, si on exceptait un regard rougeoyant menaçant et son teint aussi pale que celui d'un vampire. Les vêtements sombres et une petite boucle d'oreille vaguement gothique renforçait cette impression, soulignée par une sorte d'aura malsaine que le loup-garou ressentait sans mal. Pourtant il n'émanait pas de lui l'odeur des suceurs de sang ou même d'un Lycan, encore que le blindé puant la graisse, le métal et l'essence n'aide pas à détecter correctement les odeurs.
Plus intéressant, il ne portait aucune arme visible.

On ne l'avait pas "briefé" sur les capacités exactes de Natsume, seulement indiqué qu'il était très efficace au combat, suffisamment pour risquer sa couverture dans cette opération.
Il repensa à la remarque qu'avait eu l'espion quand il s'était présenté. "Soit vous n’êtes pas vraiment apprécié, soit vous êtes là pour me surveiller". Les deux étaient probablement vrais. Aucun soldat humain n'aurait accepté de partager l'espace confiné du blindé avec un combattant capable de tuer à main nue. Mieux valait tenter sa chance dans une embuscade.

-Tu permet qu'on se tutoie Joker? finit-il par lancer, rompant le silence. C'est plus court que "Natsume", et ça évitera qu'un rebelle m'entende gueuler ton prénom. A moins que t’ai une meilleure idée?

La route devint subitement cahoteuse, comme s'ils quittait le goudron pour une piste. Le Lycan se contenta de rétablir son équilibre grâce à ses muscles surpuissants et ne trembla même pas.

Quelques secondes plus tard, le chauffeur frappa à la grille qui le séparait de ses passagers.

-On arrive au point de regroupement dans 5 minutes Capitaine.

La précision était superflue, puisque les sens surhumains du loup-garou percevaient chaque grésillement de la radio installée à l'avant. Toutefois cette information fit férocement sourire Alex sous sa cagoule. Il serra un peu plus fort son fusil. Bientôt il replongerait dans un orage de feu et d'acier...

-Reçu.

Il braqua son regard sur son compagnon de route et rabattit l'optique de sa lunette thermique.
Quelques minutes plus tard le blindé stoppa. Le Lycan se leva presque aussitôt et ouvrit la porte arrière, se laissant tomber hors du véhicule.

En quelques minutes, la clairière était devenu un véritable camp de base. Les soldats du Cercle formaient des groupes, prêts à avancer sur leur objectif. Malgré le nombre de personnels sur place, le bruit était minimal. Pas de moteurs, pas de cris ou d'ordres aboyés à tue tête. Tout le monde avait compris l'importance de la discrétion.

De loin le Lycan vit sa supérieure, la représentante Calypso Vangélis. Celle ci semblait déjà former sa propre unité, et il ne chercha pas à la rejoindre. Chacun son travail.
Il se retourna vers Natsume. Alex avait étudié les relevés de la zone, et repéré les positions avantageuses. Il désigna un des flancs du bras.

-Il y a une bonne position de surplomb près de la grotte par là. Les rebelles vont sûrement essayer de la tenir. On devrait commencer par là, histoire de faire du bruit et de frapper où ça fait mal. T'en pense quoi Joker?
Natsume Kageya
Ancien ou
avatar
Messages : 1216
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 25
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle

Message par Natsume Kageya le Sam 6 Juin - 13:36

Revenir en haut Aller en bas
Lui qui s’attendait à ce que le silence les accompagne jusqu’à leur arrivée au point de regroupement, il n’en fut rien. Probablement à cause d’un élan de son propre égo à vouloir clore lui-même la conversation, voilà que son interlocuteur reprenait la parole. Se tutoyer ? Natsume arqua un sourcil avant de lâcher un rire. Court et sans joie. L’autre se préoccupait d’un détail aussi insignifiant ? Qu’il se fasse plaisir… L’albinos lui jeta un vague regard, au travers duquel l’homme eut sa réponse. Oui, ils pouvaient se tutoyer et le surnom qu’il lui avait trouvé l’amusait plus qu’autre chose.

« Non mais avoues que tu t’es pas foulé pour le trouver. » commenta-t-il simplement avec sa nonchalance piquante habituelle.

L’information fournie par leur conducteur ne passa pas inaperçue du côté du darkness, même si l’autre ne s’adressait pas directement à lui. 5 minutes hein ? C’était encore trop long à son goût. Chaque seconde, chaque minute qui le séparait de leur destination était un avantage supplémentaire pour sa cible, lui permettant de s’enfuir bien avant leur arrivée. Il en rageait intérieurement. Et Leann alors ? Y serait-elle ? Pourrait-il abattre ce type tout en la protégeant elle ? Alors même que la louve avait avoué être aux ordres directs du chef de l’organisation ? Le garçon rejeta la tête en arrière, fixant le plafond uniforme du véhicule en mouvement pendant quelques instants. Ce qu’il aurait aimé avoir Maria à ses côtés. Sa présence l’aurait sûrement aidé à croire en ses capacités. A deux, on était plus fort. Il eut soudain envie de s’occuper. Une clope ferait parfaitement l’affaire. Alors qu’il se mettait à fouiller dans ses poches, Natsume sentit son portable vibrer. Machinalement, il le consulta. Un message de son amie ? Elle avait le chic pour lui taper sur les nerfs décidemment ! L’albinos le lut intégralement avant d’y répondre dans la foulée, ses doigts pianotant rapidement sur les touches tactiles de la petite machine. Sans même tenir compte de cette impolitesse à l’égard de son interlocuteur, il alla jusqu’au bout de sa démarche avant de ranger son portable là où il l’avait trouvé. Finalement, il s’était occupé autrement qu’en fumant pendant les dernières minutes du trajet. Laissant volontiers l’homme sortir en premier, le darkness le suivit ensuite. Son regard balaya le campement qui se formait doucement. La tension se faisait déjà sentir, chacun était sur ses gardes. Braves petits soldats que voilà… La voix du dénommé Alexandre Varko le tira de ses pensées sarcastiques et il reporta son attention sur lui, réfléchissant déjà à ses propos. Une position en surplomb ?

« J’te suis. Mais attends-toi à ce qu’ils essayent de nous arrêter. A deux nous serons plus discrets sauf que si cet emplacement leur est vraiment stratégique, ils nous attendrons de pied ferme. Et j’tiens pas à t’avoir dans les pattes, avec tout l’respect que j’te dois Alex. »

Toujours aussi agréable. Rien d’étonnant à ce que personne d’autre que ce type bizarre n’ait accepté de faire la route avec lui. Natsume patienta le temps d’une éventuelle réponse de la part de son interlocuteur puis ils prirent la direction de la position évoquée plus tôt par ce dernier. En parlant de lui, il semblait avoir bien étudié le terrain puisqu’il les mena sans hésitation dans ce que le garçon supposait être la bonne direction. Peut-être que l’homme ne faisait que l’éloigner le plus loin possible des combats, pour régler un différend au nom du reste des troupes ? Si c’était le cas, il finirait dévoré par les vers cette nuit.

« Si je ne te réponds plus, c’est normal. Nos adversaires connaissent ma voix, ce serait bête qu’ils m’entendent. » déclara-t-il simplement en guise d’explications alors qu’il revêtit sa forme démoniaque.

Les ombres alentours parurent se relier à lui sous la force d’une attraction magnétique invisible à l’œil nu. Elles recouvrirent le corps de l’albinos pour transformer son apparence : à présent, il était vêtu d’un long kimono aux teintes semblables à celles de la nuit qui les enveloppait mais il continuait de se déplacer avec aisance. Surprenant quand on levait les yeux jusqu’à son visage, s’attendant presque à découvrir les iris couleur sang, à présent remplacés par un masque japonais à l’expression indéchiffrable. En dépit de cet accoutrement pour le moins inhabituel et inodore, Natsume progressait sans ralentir l’allure dans le dos de son guide et partenaire de mission. Cette apparence n’affecterait en aucun cas ses capacités lors d’un affrontement au corps-à-corps. Et puisque la perspective de rencontrer des rebelles se confortait au fur et à mesure qu’ils s’enfonçaient dans les bois, l’albinos fit apparaître une faux dans sa main gauche, laquelle était encore plus grande que lui ! Désormais, il était prêt à en découdre avec ces fumiers. En levant les yeux, il crut distinguer l’emplacement qu’avait évoqué Alexandre entre les arbres qui se raréfiaient. En réalité, il s’agissait d’un prolongement rocheux d’une de la paroi ouest de la Grotte que leurs troupes cherchaient à atteindre. Il était même probable que les rebelles y accèdent depuis leur repaire, pour repérer d’éventuels assaillants, chose qui n’était pas arrivée souvent puisque le Cercle ignorait jusqu’alors l’emplacement exact de leur repaire. Ce qui n’était plus le cas actuellement. Il y eut soudain du mouvement au sommet de leur destination. Une hallucination ? Une sentinelle ? Le darkness darda son regard sur le dos d’Alexandre, comme pour lui communiquer ses pensées par télépathie. Ce qui n’était pas possible pour lui bien entendu mais peut-être que ce vétéran de la guerre sentirait le message ? Ils étaient repérés. Ils allaient devoir passer rapidement à l’assaut, au risque que leurs adversaires ne se déploient ici. Ce qui n’était pas prévu dans le plan initial et même si Natsume se montrait confiant dans la perspective de tenir tête à nombre de rebelles sans faiblir, qu’en était de son partenaire ?

~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Invité

Message par Invité le Sam 6 Juin - 14:56

Revenir en haut Aller en bas
L'espion sembla réfléchir quelques secondes à la proposition avant de lâcher:

-J’te suis. Mais attends-toi à ce qu’ils essayent de nous arrêter. A deux nous serons plus discrets sauf que si cet emplacement leur est vraiment stratégique, ils nous attendrons de pied ferme. Et j’tiens pas à t’avoir dans les pattes, avec tout l’respect que j’te dois Alex.

Le Lycan sourit, réjouit à cette idée. Il eu un sourire carnassier sous sa cagoule

-T'inquiètes Joker, je sais me débrouiller. Les ordres sont de faire de l'abattage, et pendant qu'ils seront occupés avec nous ça facilitera la progression du reste des troupes. Si on prend cette position, on sécurise l'accès à la grotte. J'espère bien qu'ils vont résister un peu...

Il se tourna vers leur objectif et se mit à trottiner, évitant les obstacles bruyant avec agilité. Pas question de marcher. Il fallait devancer le gros des troupes.

La forêt se déroulait comme en plein jour à travers la lunette à vision nocturne, nimbée de reflets verdâtres. La vision nocturne des Lycans était bonne, mais ne portait pas aussi loin.
Les feuillages et les branches défilaient tandis que le bruit régulier du souffle du Lycan raisonnait dans le silence irréel de la nuit. L'air était lourd d'une promesse d'orage.
Les odeurs s'infiltraient à travers les trous percés à cet effet dans la cagoule, la fraicheur du feuillage mais aussi des fragrances plus anciennes, plus menaçantes. Pas de doute, ils approchaient bien d'un nid de rebelles.
Derrière lui il sentait l'espion qui semblait suivre la cadence sans mal, et avec un pied aussi léger que le sien. A pas de loups... Encore une preuve de son inhumanité.

-Si je ne te réponds plus, c’est normal. Nos adversaires connaissent ma voix, ce serait bête qu’ils m’entendent, indiqua-t-il.

Le loup garou acquiesça de la tête, concentré sur leur environnement.
Quelques secondes plus tard il ralentit le pas.
Le sol changeait de texture, et la pente s'accentuait. Ils approchait.

Il jeta un regard vers son compagnon et sursauta. Celui-ci n'avait plus la moindre odeur, mais transformé son apparence. Il était masqué et en kimono, portant une immense faux sombre. Une aura malsaine rayonnait, et il s'étonna de ne pas l'avoir sentit tout de suite.
Malgré lui, Alex frémit. Du temps de la force spéciale il n'avait jamais affronté de créature capable de faire ça, mais il lui rappelait certaines informations qui circulait sur des monstres mystérieux d'apparence humaine aux pouvoirs redoutables.
Les démons.

Sa main vint toucher l'emplacement de sa croix en argent, enveloppée dans un sac de cuir sous sa tenue pare-balle. Instinctivement il ressentait de la peur et de l'hostilité, comme si la bête en lui voulait se battre et fuir à la fois.
Il se reprit rapidement, agacé par cette faiblesse causée par son instinct. Quoi que soit "Natsume", il semblait de son côté. Pour l'instant. La force spéciale avait tuée des démons par le passé. Ils n'étaient pas invincibles.

Devant eux les arbres se raréfiaient, et il se concentra. Ils arrivaient, mais toujours aucune trace de l'ennemi.

Le Lycan cala la crosse de son fusil contre son épaule et se mit à glisser d'abri en abri, autant pour être à couvert que pour échapper à une éventuelle sentinelle.
Ici le vent soufflait sur le côté. Leur approche ne serait pas trahie, mais il ne pourrait pas non plus sentir l'ennemi. Tout se ferait "à l’œil".
Il venait de se déplacer, quand du bruit lui parvint, aussitôt emporté par le vent.

Une silhouette se détacha au dessus d'eux.

Silencieux, Alex se cala aussitôt contre un tronc, et fit signe à l'espion de contourner par la gauche. Il attendit quelques secondes que l'autre prenne position et aligna posément sa cible dans sa lunette.
Une seconde ombre était apparut près de la première, scrutant les ténèbres. La tenue noire du soldat, l'arbre et sa position les rendait toutefois incapables de le repérer.
La lunette thermique faisait briller ses cibles. Posément, il aligna le premier juste en dessous de la gorge.

Un coup de feu raisonna sur leur droite, faisant tourner la tête aux deux rebelles.

Alex changea aussitôt de cible, commençant par le plus à gauche. Son arme vrombit, le bruit de la rafale et la lumière du tir cachés par le silencieux. Le fusil mitrailleur tressauta à peine tandis que les projectiles mortels de bois et d'argent traversaient l'air.
Il vit distinctement les impacts atteindre sa cible au torse, dans le cou et la tête avant d'être projetée en arrière. Une fraction de seconde plus tard il avait décalé son viseur et pressait à nouveau la détente tandis que l'arme crachait les douilles de 5.7mm sur le sol.

Le deuxième rebelle -sans doute un vampire- avait eu le réflexe inhumain de se baisser, mais il fut trop lent pour éviter tout à fait la rafale, recevant un projectile dans l'épaule. Il dégaina un Uzi et se mit à tirer vers les arbres, cherchant à effrayer son invisible ennemi.

La rafale du pistolet mitrailleur raisonna dans la forêt, tandis que le canon produisait des éclairs de lumière à chaque tir.
Posément, ce dernier aligna sa tête et tira une courte rafale. Le vampire s'effondra à son tour derrière un gros rocher.

D'autres coups de feu crépitèrent au loin, alors que les forces du cercle engageaient le combat un peu partout.

Le Lycan bougea rapidement, gagnant quelques précieux mètres avant que de nouvelles silhouettes ne passent en courant. Au moins une demi-douzaine évalua-t-il...
Il prit tranquillement sa visée et lâcha deux rafales vers les ombres mouvantes. Aussitôt la riposte intervint, et il se baissa à couvert derrière son arbre. Les balle sifflaient au hasard dans les buissons, tandis que des cris de rage soulignaient les rafales.

Au bout de quelques secondes les tirs s'espacèrent, et Alex se redressa pour tirer sur le côté de son arbre. Les balles fauchèrent deux créatures qui descendaient la pente, et un des tireurs qui ne s'étaient pas baissé pour recharger son pistolet.
Le Lycan tirait toujours avec une précision implacable. Il utilisait son arme comme une extension de lui même, avec les réflexes acquis durant des années d'entraînement et de combats.

Sans doute certains rebelles tentaient-ils de le contourner par la gauche au même moment. Ils allaient risquaient d'avoir une mauvaise surprise...
Natsume Kageya
Ancien ou
avatar
Messages : 1216
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 25
Localisation : Là où tu ne me trouveras pas

Feuille de personnage
Particularité: Son albinisme
Emploi: Chasser du rebelle
Rang: Elite du Cercle

Message par Natsume Kageya le Sam 6 Juin - 16:43

Revenir en haut Aller en bas
Un léger mouvement de la part de son partenaire de mission attira son attention. Calmement, Natsume soutint le regard de l’homme alors que des émanations familières se dégageaient de ce dernier. Le garçon n’avait pas l’odorat d’un lycan ou même de certains vampires mais sa nature lui permettait de sentir ce genre d’émotions. Elles l’attiraient, irrésistiblement. Parce qu’un darkness se nourrissait de peur et de violence. En percevant la première chez son interlocuteur, l’albinos ne put retenir un sourire mauvais sous son masque.

« T’as les boules hein ? Tant mieux. »


Ressentir ça chez l’autre lui conférait toujours une sensation de puissance, de supériorité même. Pour un peu, il aurait même fait un mouvement menaçant à son intention, histoire de tirer dehors ce qui se tapissait au fond de ce type. Minute. Il connaissait cette sensation. Pour l’avoir déjà expérimentée à ses dépens… Un lycan hein ? La sensation était moins prononcée que chez Amarra puisque cette dernière était victime d’une malédiction mais le garçon crut s’approcher de la vérité. Autant de violence réprimée chez un seul être… Il n’y avait pas tant de créatures capables d’une telle chose, de manière permanente. Soit l’autre était un serial killer, soit il était un lycan. Deux rebuts des forces du Cercle hein ? Triste constat mais au moins Natsume sentit qu’il pourrait compter sur le type en question. Ce dernier n’avait aucun intérêt à le poignarder dans le dos s’il avait vécu la même situation que lui auparavant. Le darkness se contenta donc de l’ignorer avant de reprendre sa route. L’apparition de la silhouette n’avait pas non plus échappé à son partenaire de mission qui lui fit signe de partir sur la gauche. Sans même un hochement de tête pour lui signifier qu’il avait compris, l’albinos masqué dévia de leur trajectoire initialement prévue. Tout en gardant un œil sur leur objectif, il progressait, rapidement et discrètement. Il ne fut pas surpris de voir la première cible s’écrouler. Par contre, en voir surgir d’autres lui arracha une grimace. Le darkness avait prévenu son complice qu’il ne serait pas facile de prendre d’assaut cette base ennemie mais à ce rythme, ils allaient vraiment attirer toute la cavalerie ici. Le temps était compté, il fallait agir vite.

Laissant le soin à Alexandre de tirer pour semer le trouble chez leurs assaillants, le garçon atteint le surplomb rocheux par la gauche… Tombant nez-à-nez avec un rebelle grimaçant. De toutes évidences, ce dernier ne s’attendait pas à croiser un second adversaire à abattre et il l’attaqua aussitôt. Mauvais choix. Sa tête roula sur le sol alors que le corps restait étrangement en suspension dans les airs. D’un mouvement rapide du poignet, Natsume plaça l’extrémité du manche de sa faux au niveau du ventre de la dépouille pour qu’elle ne s’effondre pas dans les secondes qui suivent. Bien lui en fit. Trois coups de feu retentirent, dont les balles allèrent directement se loger dans le cadavre de celui qui fut leur allié. Souriant sous son masque, le darkness propulsa la dépouille en avant, laquelle alla s’écraser sur les rebelles qui avaient suivi le mouvement. Pendant qu’ils essayaient de reformer leurs rangs, soit en évitant ce projectile improvisé, soit en se dégageant, l’albinos masqué passait à l’action. Comblant les quelques mètres qui le séparait de ses cibles, il trancha en deux la première, ne lui laissant même pas le temps de riposter. Mais les deux autres eurent le temps de tirer de nouveau, ce qui l’obligea à parer les assauts de leurs balles. Natsume joua habilement de la faux, faisant tourner celle-ci dans les airs, savourant le bruit que firent les balles en ricochant sur la lame de son arme, avant de trancher un premier bras. Un hurlement de douleur résonna puis s’interrompit brutalement : la lame recourbée de la faux venait de transpercer le menton de la malheureuse victime, allant jusqu’à pénétrer son cerveau. Elle mourut sur le coup. Le dernier rebelle restant se jeta aux pieds du darkness, implorant Dieu sait quelle bonté pouvait se trouver chez ce dernier, espérant sans doute que sa vie serait épargnée. Il n’en fut rien. Le garçon se dressa au milieu des cadavres. L’odeur de la mort l’enivra quelques secondes. Il était définitivement devenu cette chose qui se nourrissait de mort, comme Elisabeth avant lui… Son regard se baissa jusqu’aux arbres, là où il avait aperçu Alexandre pour la dernière fois. De sa main libre, il lui fit un signe discret. A cet instant, il ne savait si l’autre l’avait vu ou était seulement en train de l’observer, caché parmi les arbres. Pourtant il n’en doutait pas. Pour avoir réussi à abattre autant de rebelles, il devait épier chaque mouvement qui survenait dans son champ de vision. Brave homme. En remontant la pente, Natsume crut apercevoir d’autres corps, certains arrêtés dans leur course. Les cibles de son partenaire sans aucun doute. Finalement, ils étaient parvenus à éliminer tous les éclaireurs ainsi que leur escorte. Enfin, c’est ce qu’il crut jusqu’à ce qu’une ombre mouvante jaillisse à toute vitesse non loin de lui, pour s’enfuir en zigzaguant entre les arbres sur le flanc gauche de la montagne. Un survivant ? Visiblement plus malin que les autres et certainement pas humain étant donné sa vitesse.

« Merde. »


S’il parvenait à rejoindre la Grotte pour alerter ses petits camarades alors leur carnage n’aurait servi à rien. Le garçon ne perdit pas une seconde et s’élança à sa poursuite. Tant pis pour Alexandre. Il ne serait pas content de le voir disparaitre de son champ de vision, lui qui devait garder un œil sur ses agissements. Mais parfois, il fallait faire fi des ordres, le darkness était bien placé pour le savoir. Sitôt qu’il aurait éliminé cet insecte, ils reviendraient à leur formation initiale : un duo de bourrins. Malheureusement, il perdit la trace de sa cible. Ou plutôt, celle-ci s’engouffra dans un passage rocheux. Une autre entrée pour atteindre le repaire ? Ou une simple cachette improvisée ? L’albinos ne perdit pas de temps à réfléchir sur le pourquoi du comment et le suivit aussitôt. Mauvaise idée. Si la roche avait supporté le poids de la créature, quelle qu’elle fut lorsqu’elle était passée avant lui, son poids à lui fit céder le sol sous ses pieds. Natsume ne dut son salut qu’à ses réflexes, lesquels consistèrent à placer son arme à l’horizontale, l’empêchant ainsi de s’enfoncer dans les entrailles de la Terre. Il n’avait aucune espèce d’idée de la profondeur même de cette faille mais il ne se risquerait pas à s’en assurer par lui-même. Le garçon agrippa fermement le manche de la faux alors qu’un grognement bestial et menaçant se faisait entendre au-dessus de lui. Un autre loup ? Super. Il avait décidément un problème de karma avec ces bestioles poilues…


~~~~Signature~~~~


[19:15:57 28/10/2015] Tomhas Paliakov : Na-tsu-me-sa-ma ♥
Invité

Message par Invité le Sam 13 Juin - 23:49

Revenir en haut Aller en bas
Alex arrivait aux dernières balles de son chargeur et se baissa à couvert pour recharger.
Derrière lui, des hurlement et des coups de feu se firent entendre, puis soudain le silence retomba sur cette partie de la forêt.
Ayant mis en place un nouveau chargeur, le Lycan réarma le fusil mitrailleur d'un geste sec et se remit en position de tir.

En dans la pente trônait Natsume, entouré de cadavres, son immense faux à la main. Il semblait entouré de ténèbres denses, comme si son aura devenait visible. Alex l'aligna par réflexe, et pendant une fraction de seconde il caressa la détente. Une bouffée de haine froide le traversa.
L'envie de tirer était étrangement forte. De tuer ce "démon". Électrisante.
Avec un sursaut de volonté, il se maîtrisa. Ce n'était ni le lieu ni le moment de se laisser ses pulsions prendre le dessus. Ils avaient une mission et assez de monstres à combattre pour le moment.

Le Lycan baissa son canon et sortit de sa cachette, ses sens en alerte. Il grimpait la pente au petit trot, quand un mouvement sur sa droite attira son attention.
Une large tache de sang teintait la pierre là où le rebelle s'était effondré, fauché par ses balles. Son fusil gisait aussi là, entouré de douilles encore tièdes. Alex s'avança, enjambant la flaque pour éviter de glisser dessus.
Blessée ou mourante, une forme sombre rampait pour s'éloigner, dernier sursaut de survie.
Posément le soldat cagoulé épaula son arme.

Le fusil mitrailleur crépita, lâchant une courte rafale. Définitivement stoppé, le rebelle lâcha un dernier gémissement puis ne bougea plus.

Satisfait, Alex baissa son canon et reprit l'ascension de la pente.
Arrivé au plateau que leurs victimes avaient défendues, il dut se rendre à l'évidence. Natsume était partit sans l'attendre. D'autant plus agaçant qu'il n'avait pas d'odeur qu'il puisse suivre.

Il prit quelques secondes pour regarder en contrebas pour évaluer la situation.
Des éclairs de lumière et des coups de feu retentissaient toujours en contrebas. La bataille se poursuivait.
Une équipe devait arriver pour occuper la position, mais ils les avaient pris de vitesse. Ils ne seraient pas là avant un bon quart d'heure, s'ils n'étaient pas retardé par des trainards.
Redescendre au milieu de la fusillade pour prendre les défenseurs à revers était tentant, mais le risque d'être prit entre deux feux ou même d'être victime de tirs amis était trop grand. Mieux valait continuer de ratisser les hauteurs à la recherche de sentinelles.

Le Lycan leva les yeux vers le ciel. C'était une belle nuit pour chasser.
Puis il se remit à courir.

Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Avventura :: Archives RPs :: Rp terminés :: RPs évenementiels-