Le journal pas si intime du Joker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Partagez|
Invité

Message par Invité le Jeu 27 Juin - 23:19

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Nom : Evermore

Prénom : Andrew

Surnom : Le Joker

Âge : 21

Date et lieu de naissance : Né à Londres le 14 juillet 1992.

Sexe : Homme

Créature : Humain

Rang social : Modeste.

Travail : Etudient en droit, mais employé dans tous les domaines pour payer ses cours.
Camps : Cercle
 
 
 
Les descriptions
 
 
Le Physique : Andrew est un jeune homme aux cheveux bleus et mi-longs, qui lui tombent un peu sur les yeux et sur les oreilles. Il a des yeux également bleus et les traits du visage plutôt fins. Il mesure environ un mètre soixante quinze pour quatre vingt cinq kilos, mais sa musculature reste peu développée par rapport à ce qu'elle pourrait être. S'il peu passer pour un gringalet, il n'en reste pas moins rapide ( pour un humain). Et le physique n'est qu'un masque, l'esprit est en général bien caché ! Les épaules normalement large, il a portant des hanches fines, et des membres bien dessinés, ce qui fait qu'il est pas vraiment mal foutu. Après, il reste quelconque, mais il n'est pas laid. Il a dans le bas du dos une petite cicatrice ronde due à un coup de canne en bois. Il est souvent vêtu de vêtements plutôt larges, et pratiquement toujours bleus ou bruns, même s'il porte du blanc de temps en temps. Il n'est pas frileux, mais il porte pratiquement systématiquement une veste, qu'il jette négligemment sur ses épaules. Il la garde presque toujours ouverte, dévoilant des copies de plaques militaires en argent, qu'il porte au cou.
 
Signe(s) Particulier(s) ? : Une cicatrice dans le bas du dos, dûe à un coup de canne en bois.
 
Objet(s) fétiche(s) ou de valeur : Il porte une chevalière à la main droite, en argent surmonté d'une aigue-marine. Il possède aussi une lame gravée d'une vielle inscription latine sur le tranchant, et à la poignée blanche gravée d'une rose, symbole de sa famille. Il a aussi fait l'acquisition d'un jeu de cartes, au dos bleu sur lequel est dessiné une rose blanche.
 
Capacité : -Empathie: Ce pouvoir lui permet de voir les auras des gens qui lui sont proches. Selon leurs couleurs, elles permettent à Andrew de savoir si une personne est une menace ou non pour lui. Cependant, son pouvoir est limité: si dans une pièce se trouve un trop grand nombre de personnes, les auras se mêlent, et les couleurs se mélangent, ce qui brouille l'efficacité du pouvoir. Il pourrait alors confondre les émotions de deux personnes, et prendre pour un danger quelqu'un qui n'en est pas un. Et inversement. Le plus gros problème de ce don, c'est qu'il éprouve lui-même les émotions des autres, et ça peut le perturber ou le rendre instable. Par ailleurs, si une personne en face de lui est vraiment dangereuse, l'aura se révèle toute seule, mais ça peut être très dangereux, vu que ça le vide de ses forces. Ce pouvoir demande aussi de l'énergie et de la concentration, et un abus de cette capacité peu produire des saignements de nez ou des évanouissements de courte durée. De plus, c'est un don à but uniquement défensif. Il ne peut en aucun cas influer sur les émotions des gens.
 
                                                 -Pouvoir de matérialisation: Le pouvoir de matérialisation permet à Andrew de rendre réels des personnes de chair et de sang, tirées d'un jeu de cartes classiques. Il peut ainsi matérialiser un roi, une reine et un valet. Cela dit, il ne peut pas matérialiser les trois personnages en même temps, ni se servir en même temps d'un autre don, et doit avoir les cartes avec lui pour donner vie à ses compagnons. Mais s'ils sont de chair et de sang comme des êtres humains, il sont aussi temporaires. Leur temps d'apparition est d'environ dix minutes, avant qu'ils ne retournent dans leurs cartes respectives. Il ne peux pas appeler deux personnages l'un après l'autre, ça le fatiguerait trop, et ça risquerait aussi de le tuer. Une trop grande dépense d'énergie due à son pouvoir risque de provoquer des malaises de longue durée ( environ une heure d'inconscience sinon la mort). L'utilisation de ce type de faculté est limité, et il n'est qu'une arme de défense contre de potentiels attaquants. Chaque personnage est aussi doté de ses caractéristiques:
 
-Le roi: Est un personnage doté d'un bouclier et d'une épée. Combattant dans l'âme, il n'hésitera pas à se jeter dans la mêlée. Mais sa grande taille est un désavantage assez important, car il manque de rapidité. Stratège, il est cependant capable d'empêcher l'avancée d'un adversaire, et de le sonner sur une courte durée si besoin. Vêtu d'une tunique rouge et or et de bottes, il ressemble en tout point à un personnage de jeu de cartes classique.
 
-La reine: Est un personnage qui n'a pas d'attributs particuliers, si ce n'est sa beauté. Ce n'est pas un être guerrier, mais plutôt charmeur. En effet, elle possède une capacité de séduction qui peut endormir l'agressivité d'une personne. Cependant, l'effet peut être contré si la personne a un corps résistant, ou si c'est un homme, qui pas d'attirance pour les femmes. En revanche, sur une femme homosexuelle, le pouvoir sera d'autant plus prenant et efficace. Elle est également vêtue comme sur la carte du jeu d'Andrew, et ressemble en tous points à sa représentation papier. Vêtue d'une robe rouge longue un peu Renaissance, elle a des courbes plutôt avantageuses.
 
-Le valet: Est un personnage doté d'une courte lame faiblement courbée, qui lui permet de porter des coups de petite envergure à son assaillant. Il est rapide et agile, ainsi que d'une grande ruse. S'il faut détourner un adversaire ou le repousser, il est plutôt efficace, et c'est un baratineur hors pair. Le seul inconvénient à ce personnage, c'est qu'il est assez peu endurant. Sur un affrontement de courte durée, il est efficace. Mais s'il doit essuyer des assauts trop longs, il faiblit. Là encore, il ressemble trait pour trait à sa représentation papier, et est vêtu d'un costume à l'ancienne et de chausses noires un peu démodées.
 
Le Mental : Le plus frappant des traits de caractère d'Andrew, c'est sa non-violence. Il n'attaquera jamais personne, bien qu'il n'hésite pas à se défendre si on l'agresse. Cela dit, il fera toujours attention à ne pas blesser grièvement l'autre. Il est aussi réfléchi et logique, et ne passera jamais à l'acte sans avoir pesé le pour et le contre et envisagé les conséquences. D'un grand sang-froid,il ne succombe pas facilement à la provocation. S'il se lie facilement aux gens et est plutôt sympathique, c'est surtout une personne rusée et maligne. Joueur de cartes habile, et peut parfois être un peu fourbe. Il a à cœur de protéger les gens qu'il aime, mais aussi ses propres avantages. S'il n'en devient pas pour autant égoïste, il privilégie sa protection personnelle. D'une honnêteté déconcertante, il n'aime pas le mensonge et la trahison.
 
Élevé dans les règles, il n'a pas pour habitude de s'éloigner des règlements. Il ne juge pas les gens sur les apparence, et ne condamne pas facilement. Il préfère éduquer les gens plutôt que de les punir, et préférera une conversation à une bagarre. Pacifiste dans l'âme, il n'en devient pas pour autant faible, et ce n'est pas une proie facile. Entraîné très jeune au maniement des armes, il est doué au couteau, et une personne mal intentionnée trop près de lui risque de s'en tirer avec quelques cicatrices. Une personne n'étant donc pas à prendre à la légère. Il est un maniaque de l'ordre, et ne supporte pas ce qui n'est pas à sa place.Que ce soit objets...Ou gens.
 
Ses goûts et passions : Andrew est un passionné de droit. Il est aussi penché sur la philosophie, et l'art de communiquer. Il hait la violence, mais aussi la nature humaine et son époque. La perte des choses simples, comme admirer la nature ou écouter les grands classiques musicaux, le dégoûte. Il préfère se réfugier dans la nature, loin des bars et de la jeunesse dépravée. Grand musicien, il joue du piano et du violon, qu'il apprit de son père.
 
 
Biographie
 
 
Lien sociaux : Ses parents, ainsi que sa sœur cadette, sont restés en Angleterre. Il n'a plus aucun contact avec eux. Nouveau à l'Avventura, il y est seul pour l'instant.
 
Histoire : Andrew est né à Londres, en Angleterre, d'un père avocat anglais et d'une mère enseignante en français. S'il est le seul fils de la famille, il a une sœur cadette de trois ans. Elevé dans la rigueur et dans la recherche de la perfection, son père lui inculque bien vite le respect, la loyauté, les règles de politesse des plus rudimentaires aux plus bourgeoises, et le goût pour l'apprentissage rigoureux et autodidacte. Il apprend aussi la valeur de la famille, et aime sa sœur plus que n'importe qui au monde. Il préférera d'ailleurs parler avec sa sœur qu'avec sa mère. S'il est aimé de ses parents, sa mère a toujours été un peu distante, et c'est surtout son père qui l'a éduqué, quitte à ce qu'il faille y mettre forme et coups de canne. S'il était un peu rude avec son fils, il n'était pas mal intentionné, et fit ce qu'il put pour que son fils soit un modèle de réussite, alors que sa femme ne le soutenait pas vraiment quand il s'agissait de leur fils, la mère préférant prendre en charge la jeune fille. En effet, son père avait été la victime d'un accident de voiture deux ans avant la naissance d'Andrew, et il était paralysé de la jambes gauche, donc forcé à marcher avec une canne en bois. Dès que le jeune garçon eu l'âge d'aller à l'école, il y entra, et fut aussitôt la cible de ses camarades, et pour cause : Son éducation et l'attitude qui en découlait avait pour don de le marginaliser, et la différence est mal perçue par les enfants, encore plus que par les adultes. Si ses profs l'aimaient bien, et s'il avait de bons résultats, il se faisait fréquemment violenter par les autres élèves. Fréquemment racketté, il était injurié et toujours laissé à part. Il fut même méchamment blessé à la tête et laissé pour compte par le groupe de brutes de la classe, alors qu'il allait changer d'établissement scolaire, et il faillit décéder de ses blessures. S'il fut sauvé à temps par l'un de ses enseignants, il ne garda pas traces de l'incident, ce qui était plutôt étrange en soit. Il se remit lentement, et se passionna pour les jeux de cartes.
 
 
Alors qu'il n'avait que dix ans, et qu'il était à l'hôpital pour se remettre de son traumatisme, son père lui apporta un jeu de cartes au dos bleu et à la rose blanche, symbole de sa famille. Il lui apprit alors le poker, la bataille et tout un tas d'autres jeux, qui l'intriguèrent dès le premier instant. Cette passion commune du père et du fils pour les cartes les rapprocha, et ils devinrent plus unis qu'ils ne le furent jamais avant l'accident. Une fois sorti de l'hôpital, il rentra chez lui complètement remis. Entrant dans une nouvelle école, il se fit quelques amis qui lui furent chers, mais se découvrit aussi des ennemis qui lui rappelèrent les élèves de son premier établissement. Un soir, quand il fut seul chez lui et qu'il manipulait son jeu de cartes fétiche, il se prit à admirer le roi de cœur. Sans qu'il le veuille, et sans qu'il sache parler latin, il marmonna une formule un peu étrange dont il ignorait le sens, et qui fit jaillir de la carte le même roi, mais en chair et en os en plein milieu de sa chambre. Le personnage, en se mouvant, fit pas mal de bruit, ce qui alerta son père qui était à l'étage. Il se rendit dans la chambre, et aperçut le personnage, armé d'une épée et d'un bouclier, qui trônait au centre de la pièce. Abasourdi, le père fit jurer à son fils qu'il n'en dirait jamais rien à personne, et qu'il ne se servirait pas de son étrange pouvoir. L'enfant jura, mais un incident de plus troubla le serment qu'Andrew avait fait : Un élève, plus grand que lui et jaloux, se mit à le frapper après les cours, devant l'école. Andrew eut cependant le réflèxe de sortir sa carte de roi de cœur, et prononça la formule entre deux pluies de coups. Couvert de bleus et de plaies sanguinolentes, il se mit à contrôler mentalement le personnage, qui envoya le voyou contre un mur. La force incontrôlée du personnage brisa la nuque du jeune garçon, et il mourut sous le coup. Bien sûr, les parents d'Andrew furent informés du crime accidentel et ils renièrent leur fils. Le père, furieux, frappa son fils dans le dos avec sa canne quand il ne s'y attendait pas, lui laissant une cicatrice circulaire dans le bas du dos. Décidant de l'envoyer loin d'eux et de l'Angleterre, le garçon parlant le français de par sa mère, il fut envoyé en France, tout près d'une ville connue pour la présence récurrente de phénomènes paranormaux. Il y grandit loin de sa sœur, et n'arrivant pas à s'intégrer de peur d'à nouveau blesser quelqu'un, Andrew s'enferma dans la chambre de sa famille d'accueil. C'était une famille détestable, qu'il haïssait par-dessus tout, car son «  beau-père » buvait, et sa « belle-mère » était une prostituée. Quand il eut donc 21 ans et les moyens de s'en aller, il partit donc s'installer dans la fameuse ville de l'Avventura, où il espérait enfin trouver sa place, malgré son don hors du commun.
 
Pourtant, quand il mit les pieds là-bas, il se mit à voir trouble, et des myriades de couleurs l'assaillirent. Un jeune homme se rendit alors compte de son malaise, et il l'accueillit chez lui. Andrew, avec le temps, finit par voir les auras des gens : ces nuages de couleurs, plus ou moins distinctes, qui représentaient les sentiments des gens. A force de les côtoyer, il éprouva aussi ces sentiments, ce qui le rendit souvent instable, parfois même dangereux ou dépressif. Son mentor lui appris à se contrôler, à mettre des barrières à son esprit, de manière à refréner un peu ses dons pour éviter d'en mourir. Il lui apprit aussi les deux incantations, un peu différentes de la première, qui lui permettraient de faire jaillir deux autres personnages de ses cartes : une reine et un valet. Andrew apprit ainsi leurs caractéristiques, et les pouvoirs dont ils faisaient preuve, ainsi que la manière de les contrôler. Mais son mentor, et son éducation, firent que le jeune homme décida de ne se servir de ses capacités pour se protéger, et uniquement pour ça. Restait à voir comment il allait se débrouiller une fois que son vieux mentor quittait la ville sans prévenir, du jour au lendemain...
 
 
Compléments d'information
 
 
Logement : Peu argenté, il préférera un appartement ou un studio en collocation.
 
Animal de compagnie : Il possède un perroquet rouge, jaune et orange auquel il a apprit à parler. Cadeau de jeunesse, il apprécie particulièrement l'animal.
 
Arme(s) et objets de défense : Il se sert de la dague de sa famille,qu'il a hérité de son père à sa majorité. ( Cf "Objets fétiches" ci-dessus).Son jeu de cartes peut également être une arme ( Cf pouvoirs).
 
Thème musical, Armoiries : "Comptine d'un autre été", Yann Tiersen. La rose blanche est le symbole de sa famille.
 
Autres détails : RAS ! ( Je crois...)
Invité

Message par Invité le Ven 28 Juin - 0:13

Revenir en haut Aller en bas
 
http://l-avventura.forumactif.com/t1714-c-est-les-vacances-libre#16731
Rencontre entre plusieurs personne totalement différentes. Il est temps de faire connaissances !
 
http://l-avventura.forumactif.com/t1737-soleil-calme-et-silence-pv-andrew#16894
Andrew s'aventure dans le quartier dévasté, et alors qu'il s'attend à être seul, il croise la route d'une belle humaine vivant dans le coin.
 
 
Invité

Message par Invité le Ven 28 Juin - 0:15

Revenir en haut Aller en bas

Section vide
Invité

Message par Invité le Ven 28 Juin - 0:20

Revenir en haut Aller en bas

*Section vide*
Contenu sponsorisé

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Journal Intime d'un Nouveau Né [Par Alice Claudel]
» Fiche et journal intime des persos
» Journal intime d'Aelita Stones
» JOURNAL INTIME de Julien Vogel!!
» Le Journal Intime d'une Serdaigle particulièrement agace !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Avventura :: Archives Diverses :: Archives des fiches parcours-